Waking The Demon Feat Poppy

Aller en bas

Waking The Demon Feat Poppy

Message par Sawyer L. Waldorf le Ven 3 Déc - 21:21





Introduction Feat Corey




    Liam étant bien fort occupé avec Sawyer ces derniers temps, j’ai choisi de prendre en main ma vie amoureuse et Poppy se révèle être l’une de mes cibles privilégiée. Je la côtoie vaguement depuis un certain temps et cela à travers Swayer mais j’ai comme l’impression de ne pas parvenir à attirer son attention. Je me sens maladroit, dès qu’elle est en face de moi et alors que je voudrais tenté de la charmée, je me révèle plutôt limite boulet. Je rougis, je m’emmêle les pinceaux… Pathétique ! L’espace d’un instant, j’ai même pensé demandé à Sawyer de tenter de « m’introduire » au près de son amie mais demandé à Sawyer de s’en mêler reviendrais à prendre des risques inconsidérés. Je suis certain qu’elle ferait preuve de la meilleure des volontés mais c’est justement le problème, elle en ferait trop ! J’ai donc choisi de me débrouiller seul et je vais justement profiter de la mésentente qui règne entre les deux tigresses. Je n’ai pas tout compris à leur désaccord bien que Sawyer aie tenté de me l’expliqué au moins cinq fois mais j’ai cependant bien l’intention de les réconciliées. N’est ce pas le parfait moyen d’attirer l’attention et l’intérêt de Poppy ? Ou alors dans le cas contraire, elle pourrait définitivement décidé de ne pas vouloir me fréquenter. Je pousse un soupire, les histoires de filles c’est tellement compliqué ! Les dragons au moins ne me causent pas autant de problèmes et de réflexions ! Mais au final, tout ce que je sais c’est que je ne supporte plus que les choses en reste la et je me dois donc de me décider à agir. C’est pourquoi, j’ai mis sur pied le stratagème d’aujourd’hui !

    Le but ? Réunir Poppy et Sawyer au même endroit pour les forcées à mettre les choses au clair, mais attention pas n’importe quel endroit ! La salle de l’absolu ! Je me souviens moi-même d’une expérience en cette pièce dont je me priverai de vous compter le déroulement. Cette histoire ne fait pas forcement partie de celles que j’aurais envie de raconté mais je me souviens que l’issue fut positive…au final. Je hausse les épaules. La principale difficulté réside dans le fait de les faire venir à destination et au bon moment mais pour ça j’ai une solution toute trouvée… Liam ! Toutes deux ne pourrons résisté si il les appelle à l’aide, je le sais bien. J’ai donc trafiqué plusieurs parchemins de Liam pour composer magiquement une lettre pour Poppy et une pour Sawyer. Elles ne pourront donc pas se méfier puisque l’écriture est celle de mon meilleur ami. Je ne suis pas convaincu qu’il serait ravi que j’usurpe son identité mais c’est pour la bonne cause. Les deux parchemins évoquent le fait qu’il doit absolument leur parler et il leur demande de les rejoindre à 17 heures au bout du couloir de gauche qui part du hall vers la gauche. Bien sure je ne mentionne aucunement le nom de la pièce dans laquelle Liam est censé les attendre et je prie simplement pour qu’elles n’aient pas connaissance de son existence ou de l’endroit ou elle se situe dans le château.

    Dans la salle, tout est prêt. Je n’ai plus grand-chose à faire en dehors de leur faire parvenir les parchemins une heure avant le rendez vous, histoire de limiter leur chance de croiser Liam que je tenterai de garder occupé. J’inspire profondément…Il ne me semble pas avoir oublié quoi que ce sois.







Poppy & Sawyer
Chapter Two
Waking The Demon




    Ma main glisse dans ma chevelure soyeuse alors que le professeur de potion annonce la fin du cours. Je suis ravie que cette journée de cours touche enfin à sa fin car je meurs d’envie de passer un peu de temps avec Liam. Notre dernier baiser remonte à la pause déjeuner et je commence à ressentir le vertige du manque de sa présence. Je souris d’un air absent tout en enfournant mes affaires dans mon sac de toile beige pâle. Sourire, c’est ce que je fais depuis des heures, des jours…depuis Liam. Je ne parviens pas à me concentrée sur quoi que sois d’autre. Liam, Liam, Liam…Je pourrais m’écoeuré moi-même mais même pas. Je relève la tête et quitte la salle de classe pour m’empresser de rejoindre la salle commune. Je la fouille du regard mais pas de trace de Liam ! Pourtant nous avions rendez vous ! Je fronce des sourcils et affiche un air totalement désapprobateur. Je déteste que l’on me fasse attendre. Mon pied se mets à frapper le sol frénétiquement et je fixe alors la grande horloge. Quinze heures quarante cinq ! Ok, je veux bien lui laisser un quart d’heure avant de lui imposer de terribles souffrances en punition. Je me laisse tombée dans un fauteuil et contemple le plafond d’un air agacé… Il lui reste deux minutes ! Mais pourquoi ce première année fonce droit sur moi ?

    Keane - C’est pour toi ! Euh de Liam…

    Et il me pose un parchemin sur les genoux avant de disparaître aussi vite qu’il est apparut. Je passe de la colère à l’inquiétude alors que je déroule le parchemin…Il doit me parler ?!? Je me mords la lèvre. Est ce bon ou mauvais signe ? J’adresse un regard paniqué autour de moi mais personne ne peut me venir en aide. Comment vais-je pouvoir attendre une heure ? Et il fait quoi au juste pendant ce temps la ? Je bondit sur mes deux pieds et entreprends de faire les cent pas…pendant quarante cinq minutes. J’aurais presque pu creuser une tranchée dans la salle commune tellement j’ai usé le sol de mes pas. Maintenant, je ne peux plus attendre. Je fonce hors de la salle commune et me précipite vers le rez-de-chaussée. Je suis les instructions et pénètre dans la pièce au bout du couloir. Devant moi, se révèlent les lieux. La pièce est banale mais des plus accueillante pourtant elle est désespérément vide, pas de trace de Liam. Qu’est ce que je crois au juste ? Je suis en avance ! Je parcours la pièce d’un regard minutieux et je remarque alors sur une petite table basse, un petit mot écrit à la main. Serait ce encore un jeu de piste de Liam ? Je m’avance et constate qu’il ne s’agit pas de son écriture. Je m’empare du morceau de parchemin et le lit rapidement.

    Dès que cette porte sera fermée avec vous deux dans la pièce elle ne se rouvrira que deux heures trente plus tard. Faites en bon usage les filles. Bise – Corey.

    J’ouvre de grands yeux ronds ! Corey ? Mais il à quoi à voir dans tout ça ? Et pourquoi les filles ? Viendrait il à douté de la virilité de Liam ? Je ne comprends plus rien et un rire nerveux s’échappe de ma gorge. A cet instant j’entends la porte s’ouvrir et se refermée derrière moi. Mon cœur s’emballe. Je fais volte face et mon cœur s’accélère subitement. Poppy !?! Mais qu’est ce qu’elle fait la. J’entrouvre la bouche et laisse échapper de mes mains le message de Corey qui s’en va voltiger jusqu’aux pieds de Poppy… Lentement je commence à comprendre et je ne suis pas convaincue que cela me plaise.










- DRAMA QUEEN -
I'm the master of my fate
I''m the captain of my soul




avatar
Sawyer L. Waldorf
- Almost Famous -

♦ HIBOUX POSTÉS : 719
♦ ARRIVÉE : 09/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Waking The Demon Feat Poppy

Message par Invité le Mer 5 Jan - 15:06

Poppy regarda l'aiguille de la pendule accrochée au-dessus du bureau du prof de métamorphose avec lassitude. Ce qui l'a faisait tenir ? C'est qu'elle savait que le cour était presque terminé. Ce dont elle n'était pas sûr, c'était d'échappée aux réflexions désagréables du professeur qui ne pouvait s'empêcher de lui jeter des regards courroucés depuis que l'heure avait été entamée. Plaçant une mèche de cheveux derrière son oreille, elle saisit sa baguette magique et la pointa vers sa partenaire qui n'avait pas l'air particulièrement réjouit de faire équipe avec elle. À sa place, une autre aurait été vexé. Après tout, les jeunes filles aiment être appréciées, du moins pour la majorité, et devant cette attitude vraisemblablement négative, une autre aurait demandé ses quatre vérités à la personne concernée. Poppy elle, n'était visiblement pas comme tout le monde. Cette attitude l'amusait plus qu'autre chose et le fait qu'elle plaisait ou non, n'était pas vraiment une question existentielle pour elle. Cela lui passait au-dessus de la tête.

Une belle moustache, ça te plairait ? lança Poppy, son sourire s'étendant sur son visage alors que la jeune fille, apparemment ennuyée, écarquillait les yeux.
Et ma main dans ta figure ? lança-t-elle, après un instant de séance ' je lève les yeux au plafond '.
Aouch ! lança Poppy dont l'amusement s'accentuait. T'a laissé ton sens de l'humour à la porte ou quoi ? demanda-t-elle, avec une pointe de sarcasme dans la voix.

Se concentrant sur le visage de sa partenaire, Poppy réfléchit aux modifications qu'elle pouvait y apporter. Et elle se rendit rapidement compte que rien ne lui venait à l'esprit. Kate était brune, petite, et avait des grands yeux bleus. En somme, elle n'était pas désagréable à regarder d'un point de vue masculin. Que pouvait-elle lui apporter, à part des kilos en trop, un regard terne, et des cheveux roses ? Elle se doutait d'avance que cette idée ne plairait ni à la jeune femme, ni au professeur qui guettait le moindre de ses faits et gestes. Avec un soupire, Poppy se contenta donc de faire dans le classique ; les cheveux de Kate devinrent soudainement d'un roux flamboyants, ses yeux tirèrent sur le vert, et des taches de rousseurs s'étalèrent sur ses pommettes. Une transformation plutôt sympathique, dans la mesure où Poppy aurait pu être de mauvaise humeur.

Verdict ? demanda Poppy en plaçant un miroir devant elle.

La Gryffondor se pencha légèrement vers la surface lisse, et observa longuement son reflet sous toutes ses coutures. Au bout d'une minute entière - qui parut bien longue à la jeune Milbrooks - Kate fronça légèrement son petit nez droit et leva les yeux vers celle qui lui avait attribué cette apparence ;

Des taches de rousseurs ? T'es sérieuse ? C'est horrible ! lança-t-elle d'une voix affreusement criarde.
Roh, la ferme ! lâcha brusquement Poppy en reposant le miroir à sa place. Ce n'est pas comme si elle allait rester comme ça à vie.

La sonnerie retenti soudainement et, ne se faisant pas prier, Poppy rangea rapidement ses affaires dans son sac alors que la voix hystérique de Kate la poursuivait ;

Hé ! Tu dois défaire le sort ! Poppy ! Reviens ici tout de suite ! Milbrooks ! Ramè...

Poppy laissa la porte de la salle de classe se refermer derrière elle alors qu'elle se mêlait à la masse d'élèves présente dans le couloir. Heureusement pour elle, sa journée qui avait si mal débutée, se terminait à présent. Elle pourrait à son aise, se prélasser sur l'un des sofa de la salle commune, ou pas. Elle aviserait sur place. Milbrooks allait continuer sa route lorsque soudainement, un première année lui passa devant, lui coupant le passage et Poppy leva un sourcil agacé avec une expression traduisant parfaitement sa pensée à cet instant précis " bientôt il faudra mettre des panneaux " stop " à chaque coin du château ". Rien que pour éviter ce genre de choses. Mais qu'avait-il donc à la regarder ?

Quoi ? lança Poppy, alors qu'il l'observait avec hésitation. Faisait-elle peur à ce point-là ?
Je .. euh.. j'ai une .. euh un mot et euh .. .
Abrège ! l'interrompit Poppy, en soupirant d'exaspération.
C'est pour vous, de Liam ! lui dit-il en lui collant le mot dans la main et en prenant la fuite.

Poppy resta un instant interloquée, le morceau de parchemin dans la paume de sa main. " Vous " ? Il venait vraiment de la vouvoyer ? Et voilà, quarante ans en pleine face. Elle lui en fouterait des " vous " à ce gosse. Exaspérée, elle déplia le mot et ses prunelles océanes parcoururent les lignes dont l'écriture lui était familière. Un rendez-vous ? Surprise, Poppy plissa le front. Sa méfiance naturelle se mettait en marche. Pourquoi Liam avait-il besoin de passer par un élève de première année pour lui dire de venir dans une des pièces du rez-de-chaussé ? Peu habituée à ce genre de manœuvre venant du jeune homme, Poppy s'efforça de ne pas penser à un complot, pour une quelconque raison. Après tout, elle n'était pas tellement appréciée à Poudlard. Après une minute d'hésitation, elle décida que s'y rendre ne lui coûterait rien. Le rendez-vous était planifié à dix-sept heures en plus, si elle s'y rendait en avance ... enfin elle verrait bien. Elle descendit les escaliers pour rejoindre le rez-de-chaussé et regardant autour d'elle, la jeune Milbrooks avisa une porte par laquelle elle n'était jamais entré. Allez savoir pourquoi sa curiosité ne l'avait pas encore poussé à le faire. Elle poussa le panneau de la porte, un mauvais pressentiment au creux du ventre et referma celle-ci derrière elle. La première chose qu'elle vit ? Une Sawyer, visiblement surprise de la voir, et vraisemblablement choquée. Aussi étonnée qu'elle, Poppy la dévisagea avant de laisser s'échapper quelques mots.

Mais qu'est-ce que ça veut dire ? C'est une blague ? demanda-t-elle en fronçant les sourcils - geste qui était devenu de plus en plus fréquent ces derniers temps.

Un parchemin voltigea des mains de Sawyer et atterrit sur la moquette, juste à ses pieds et Poppy se baissa pour le ramasser. C'était une écriture bien différente de celle de Liam. Un mot signé " Corey ".

Corey, Corey Corey ... dit-elle entre ses dents. Je vais te tuer. ajouta Poppy, avec un sourire forcé plaqué sur le visage tandis que sa paume se refermait sur le papier, qui se froissa rapidement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Waking The Demon Feat Poppy

Message par Sawyer L. Waldorf le Ven 14 Jan - 16:26







    Mais qu'est-ce que ça veut dire ? C'est une blague ?

    Si c’est une blague, elle est mauvaise ! Et je ne suis pas convaincue d’apprécier la réaction de Poppy. Il est évident, au premier coup d’œil qu’elle n’a aucune envie de se retrouvée la et même si ma réaction s’approche de la sienne, je me sens blessée. Oh je le mérite mais dans la pratique, ce n’est pas forcement facile à gérer. je sais que j'ai tout fait pour m'attirer ses foudres mais je ne peut m'empêcher d'esperer que tout va s'arranger simplement, comme par magie. Cette situation me mets mal à l'aise et c'est pourquoi je reste figée sur place. Il me faut le temps d'assimiler. Je la vois se baissée et ramasser la papier qui à voltiger de mes mains jusqu'à ses pieds.

    Corey, Corey Corey ...Je vais te tuer

    Je hausse les épaules et m’empresse de lui répondre.

    Sawyer -Sur ce point, nous sommes d’accord ! Qu’est ce qui lui prends au juste de se mêler de nos vies de cette façon ?!?

    Je brûle d’envie d’ajouter que je vais en toucher un mot à Liam pour qu’il calme son meilleur ami, mais je n’en fais rien. Liam est bien le dernier sujet que j’aie envie d’aborder en présence de Poppy. Je pousse un profond soupir et m’empresse de contourner Poppy pour aller défier la poignée de la porte. Je la pousse, la tire, l’enfonce et la torture mais rien n’y fait, elle ne s’ouvre pas. Je sors alors ma baguette magique et m’applique à jeter un nombre incalculable de sortilèges parfois totalement improbable. Rien ! Je sais que Corey a pour habitude de sceller magiquement les cages des dragons chez lui et je ne doute donc pas de ses capacités en la matière mais je me devais de tester. Exaspérée, je passe une main dans mes cheveux et me dirige vers un des canapés sur lequel, je me laisse tombée lourdement.

    Sawyer -Je déteste être enfermée ! Tu peux essayer si tu veux mais je pense qu’il à jouer finement son coup !

    Elle dois penser que je fais tout pour éviter les sujets sensibles et elle n’a pas tord. Je n'ai jamais été douée pour les confrontations, ni pour exprimer à voix haute mes émotions. C'est d'ailleurs ce qui m'a causé tant de problème avec Liam. Je veux apprendre à bien faire les choses mais j'ai besoin de temps. Je ne suis pas prête et je m’empresse alors d’ajouter.

    Sawyer -On peut décider de garder le silence, histoire de contrer le plan de Corey. Il aura l’air malin si ne nous ne parlons même pas !

    J’affiche un air largement satisfait mais au fond de moi, je sais que ce n’est pas une solution. Il serait probablement impossible de nous muselées pendant deux heures trente. Ou alors on peut le faire magiquement ?!? Je secoue la tête pour moi-même. Je vais toujours trop loin, il faut que je me fixe des limites. Je m’installe confortablement sur le canapé et laisse mon regard parcourir la pièce. Je fais semblant de m’intéresser aux moindres détails, histoire de ne pas la regardée, elle. Poppy dois y voir claire dans mon petite jeu, je n’en doute pas un seul instant mais je ne peux m’empêcher de tenter de le jouer malgré tout. J’ai bien entendu les conseils de Cléo et se serait beaucoup plus simple si je me contentais de les suivre mais j’ai peur. Peur de moi-même avant tout d’ailleurs. Mon souffle s’accélère brusquement, je n’ai qu’une envie ; sortir d’ici. J’inspire, Liam me manque. Je grogne et laisse ma tête reposée sur l’accoudoir du canapé. Un sentiment étrange m’envahit. Alors que je voudrais garder le silence, je me sens incapable de le faire. Je laisse ma langue claquer contre mes dents et contre toute attente je cède à ma pulsion.

    Sawyer -Tu m’as beaucoup manquée…

    Aussitôt le rouge me monte aux joues et je me mords violemment la lèvre inférieur. Je suis moi-même surprise des mots qui on quittés ma bouche et voila que à nouveau, je me sens obligée de parler…

    Sawyer - Ou pas !

    Je bondis violemment. Mais qu’est ce qui m’arrive. C’est presque comme si je ne contrôlais pas ce que je dis. Oh je connais se sentiment mais cette fois c’est différent, plus fort, plus puissant. Comme si une force extérieur venait s’en mêler. Voila que je deviens réellement complètement folle ! Je le savais que ça arriverait ! Je continue de me mordre la lèvre tout en priant pour que plus aucun mot ne quitte mes lèvres. Que va t'elle pensé? Que va t'elle comprendre? Alors que moi même je ne comprends les terribles contradictions qui viennent de sortir de ma bouche.














- DRAMA QUEEN -
I'm the master of my fate
I''m the captain of my soul




avatar
Sawyer L. Waldorf
- Almost Famous -

♦ HIBOUX POSTÉS : 719
♦ ARRIVÉE : 09/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Waking The Demon Feat Poppy

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum