Connor - « Il aura une grande destinée ... » « Ouais, et moi j'suis Merlin. » [terminée]

Aller en bas

Connor - « Il aura une grande destinée ... » « Ouais, et moi j'suis Merlin. » [terminée]

Message par Invité le Mar 1 Fév - 23:12

    Connor Saul Whitley
    .



    Qui êtes-vous ?
    .

    NOM - Whitley
    PRENOMS - Connor Saul.
    DATE DE NAISSANCE - 31 juillet
    AGE - 19 ans
    ANNEE - 6ème année
    ORIGINES - Sang Pur

    Eléments de sorcellerie
    .

    BAGUETTE - 33 centimètre, bois de lierre, ventricule de cœur de dragon. Plutôt rigide.
    PATRONUS - Faucon pélerin
    BIEN ou MAL ? A dire vrai, il est pour le moment dans l'indécision grisâtre. C'est à dire qu'il est neutre et que dans le fond il s'en fout pas mal de tout ça. Difficile à croire que dans le futur il œuvra pour le Bien.
    QUE SERA DEVENU VOTRE PERSONNAGE 18 ANS APRES ? Vous voyez ce gosse prétentieux, macho et qui en fout pas une pour aider son prochain ? Il deviendra le leader du Bien dans dix huit ans. Surprenant. Cependant il sera mystérieusement porté disparu. Personne ne saura s'il s'est enfui ou s'il a été tué. Ah, et il paraît qu'il épousera Emerson Camden. Oui, sa pire ennemie du moment.

    Hors-Jeu
    .

    PSEUDO - Marty
    AGE - 367 ans. La Pierre Philosophale fait des miracles, merci Nicolas Flamel '.'
    AVATAR - Thomas Dekker
    COMMENT AVEZ-VOUS CONNU CE FORUM ? - J'étais tombée dessus il y a suuuper longtemps. Je l'avais malheureusement perdu de vu puis voilà que je retombe dessus en cliquant sur un bouton de partenariat d'un forum où j'suis inscrite. Pour plus vous perdre, j'ai décidé de m'inscrire mrgreen
    PRESENCE - Ça dépend franchement. Pendant les vac', j'essaye d'être là tous les jours. Pendant les cours, 3/4 fois par semaine. En période d'exam, il se peut que je sois portée disparue.
    COMMENTAIRES ? Franchement, vous avez une intrigue de la mort qui tue *o* J'ai farfouillé le forum pendant trois jours avant de me décidé à choisir ce personnage (tous les PV sont franchement super intéressant). Bref, vous gérez x)


Dernière édition par Connor Whitley le Mer 2 Fév - 20:52, édité 5 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Connor - « Il aura une grande destinée ... » « Ouais, et moi j'suis Merlin. » [terminée]

Message par Invité le Mar 1 Fév - 23:12

    Présentation libre
    .


    Poudlard, 2002

    Connor bailla grossièrement devant l’histoire rocambolesque de Zahyra. A dire vrai, il n’en croyait pas un mot. Lui avec Emerson Camden, c’était tout simplement impossible et improbable. Tout simplement parce qu’ils se détestaient. Son amie Sadie était quant à elle absorbée par ce que narrait Zahyra. Connor aurait dû être plus attentif ce soir-là. Mais il était d’une telle nonchalance en toute circonstance que pour lui ce que racontait la jeune sorcière n’avait aucune importance. Et manifestement, une émeute se passant le soir du bal de Noël ne suffisait pas à le mettre en émoi. Sérieusement, vous l’imaginez, Connor Whitley, à la tête d’une organisation de sorcier pour lutter contre les forces du Mal ? La bonne blague … Non, ce n’était qu’une bande de rigolos qui s’imaginait un scénario de roman fantastique. D'ailleurs il ne se considérait pas comme quelqu'un œuvrant pour le Bien. Ni œuvrant pour le Mal. Tout simplement parce qu'il n'œuvrait pour rien du tout ! Connor aime avant tout s'amuser, jouer au Quidditch, être bien entouré et particulièrement par la gente féminine et ne rien foutre en cours. Peut-être que son passé recèle d'indices qui font ce qu'il deviendra plus tard ...

    Manoir Whitley, Londres, 1990

    Le manoir était immensément vide. A sept ans, la seule préoccupation du petit Connor était de jouer avec ses camarades, d’avoir le plus de bosse possible au front ou encore de jouer au Quidditch. La famille Whitley fait partie d’une longue lignée de sorciers depuis maintes générations. Les origines importaient beaucoup pour le père de Connor. Sa mère lui avait toutefois inculqué quelques notions essentielles, comme par exemple que c’est l’éducation qui fait l’homme. Elle avait donc élevé son fils selon ses principes pour qu’il devienne un homme respectable, c’était avant tout sa préoccupation majeure. Connor a grandis avec ses parents, son père avait une forte réputation. Il était connu par de nombreux hommes haut placé, travaillant lui-même au Ministère de la Magie. Quant à sa mère, elle était tout bonnement femme au foyer. Connor a beau avoir un père avec de grandes responsabilités, il n’a pas négligé son devoir de mari et de père. Il était même très persuasif, surtout en ce qui concernait son fils unique. Sans cesse à prôner que leur famille était noble, qu’ils avaient un grand pouvoir. Avec son père, Connor se devait d’être son digne fils, le seul héritier Whitley, le fils sur qui tous les espoirs de la famille reposaient.

    « Connor ? Il est l’heure de te mettre au lit. »

    Sa mère venait de l’appeler alors qu’il jouait avec un souaffle miniature dans le jardin. Il abandonna son jeu pour prendre la main que sa mère lui tendait pour aller dans sa chambre. Connor aimait particulièrement sa mère. Elle était douce, aimable. Redoutable aussi, sévère mais juste. Connor l’a bien compris c’est d’ailleurs peut-être la raison pour laquelle il l’aime et la respecte tant. Elle sait ce qui est juste, même si elle a besoin d’être effrayante pour cela. Une fois dans sa chambre, le petit Connor lâcha la main de sa mère et sauta dans son lit. Il aimait beaucoup le moment de s’endormir car il savait qu’à ce moment, sa mère allait lui raconter une de ses histoires qui le faisant tant rêver. « M’man, tu me racontes l’histoire de l’infraction de Gringotts ! » « Non, pas ce soir. Je vais plutôt te raconter l’histoire du papillon solitaire » Connor fit la moue. Il préférait les histoires de magies qu’aux petits contes avec une morale qu’il ne comprenait pas toujours. Mais il ne rouspéta pas et l’écouta. « Un papillon battait ses ailes dans une plaine fleurie. Au début il était seul, personne ne le suivait dans son combat contre les mammifères qui avait établis une dictature. Les deux espèces étaient en guerre, et personne ne voulait suivre le papillon, tout le monde disait qu’il était fou, car les mammifères étaient bien trop forts pour eux. Un beau jour, le papillon se fit un ami qui partageait les mêmes idéaux. A deux ils étaient plus forts. Ensemble, ils rassemblèrent de plus en plus de papillon si bien qu’une armée avait fini par naître. Cette armée partie en guerre contre la dictature des mammifères. Et ils gagnèrent. » Connor regardait sa père d’un air perplexe. Il avait l’habitude d’histoires plus passionnantes. « C’est tout ?! Même pas de magie ?! » « Quelle est la morale de l’histoire ? » Connor réfléchit. A dire vrai, il n’avait pas envie de savoir cette morale, cette histoire ne lui plaisait pas, il était habitué à mieux. Il regarda sa mère en fronçant légèrement les sourcils. Elle le regarda également avec un air à la fois affectueux et impassible. Elle attendait sa réponse. « Euh… Qu’à plusieurs, on a plus de chance de réussir. » Connor voyait les lèvres de sa mère s’étirer légèrement pour laisser apparaitre un sourire presque invisible. Elle s’approcha de lui pour l’embrasser sur le front. « Et que tu ne dois jamais perdre espoir, même lorsque tu es seul. Et souviens-toi qu’il n’y a pas que la magie qui règne en ce monde. Bonne nuit Connor. » Elle se leva et se dirigea vers la porte de la chambre de Connor pour en sortir. Elle ferma discrètement la porte. Ce soir-là Connor s’endormit rapidement. Il n’avait pas compris pourquoi cette histoire fut si courte et en quoi elle le concernait. C’était bien elle qui lui avait dit de ne jamais perdre espoir même s’il était seul. Connor était rarement seul. Il avait un tas d'amis.

    Manoir Whitley, décembre 1996


    Connor avait treize ans. Il venait de rentrer de ses chez grands-parents paternels qui vivait au Nord de l’Angleterre. Aller chez eux était toujours signe d’un lavage de cerveau assez rude sur l’histoire des Whitley depuis cinq générations. Il avait beau le savoir par cœur mais son grand-père lui racontait à chaque fois qu’il venait le voir le comment du pourquoi lui et son fils (c’est-à-dire le père de Connor) avait atterrit à Serpentard lors de leur répartition à Poudlard. Étrangement il trouvait cela passionnant. Comprenons que Connor ne fut pas envoyé à Serpentard dans le futur pour exactement les mêmes raisons. Le paternel était ambitieux, avide de pouvoir et de reconnaissance. Connor était prétentieux, franchement intolérant envers son prochain, je m’enfoutiste à tout va et un dragueur invétéré. Je vous rassure, Connor est tout de même un humain. La preuve, il a des amis. Ou du moins, quelques personnes qui arrivent à le supporter.
    Nous étions en période de fin d’année. Noël, les fêtes, les guirlandes et les lutins qui se promènent partout dans le château. Ça sentait trop l’ambiance mielleuse. Ce n’était pas que Connor n’aimait pas ça, c’était juste que ça le fatiguait, toute cette mièvrerie. Sa valise traînait derrière lui grâce à un sort. Il franchissait maintenant le portail du manoir Whitley. Ses grands-parents venaient de le déposer devant le manoir, ne prenant pas la peine de rentrer saluer leur fils. Voyez-vous c’était ce qu’on appelait l’amour familial. Bref, une fois l’immense porte du manoir ouverte, il posa sa valise au pied des escaliers en marbre à l’aide de sa baguette magique, et partit à la recherche d’un quelconque signe de vie. Personne. Même pas un scroutt à pétard. Connor ne fit pas plus attention à ce détail. Il avait l’habitude de l’ambiance froide et vide d’humanité de sa maison. Il monta les escaliers ayant pour but d’atteindre sa chambre pour s’effondrer sur son lit. Une fois dans le couloir du premier étage, Connor crut avoir eu la frayeur de sa vie. Son père était à l’entrebâillement de la porte de sa chambre, le teint livide et le regard vitreux. « J’ai cru que c’était ta mère. » « Oui mais là, c’est ma chambre. Qu’est c’qui se passe ? » Il se passait forcément quelque chose. Son père n’était jamais entré dans sa chambre. Il n’y avait que sa mère qui y rentrait quand il était petit. Elle a d’ailleurs elle aussi cessé d’y entrer à mesure que son fils grandissait. Connor voyait que son père tenait un paquet cadeau dans ses mains, mais ce n’était pas le plus important. Il fixait son père droit dans les yeux. On était en plein retournement de situation. Depuis l’aube des temps, ce fut toujours Connor qui avait du mal à soutenir le regard de son père, et ce soir de fin décembre c’était l’inverse. Soudainement, Connor vit son père reprendre tout d’un coup une prise de conscience. Il expira fortement, se redressa comme pour retrouver son digne maintien. Il tendit le cadeau à son fils. « Ta mère m’a quitté. C’est le cadeau de Noël qu’elle t’a laissé. Joyeux Noël mon fils. »

    Poudlard, dortoir des garçons, 2002

    Spoiler:
      « Mon enfant,
      Je sais que tu me comprends. Pour ton bien, celui de ton père et le mien, je me devais de partir. Je ne suis pas faîte pour vivre avec lui. J’ai essayé, pour toi, le plus longtemps possible. Ma vie n’a pas été entièrement gâché grâce à toi, ma plus belle et unique réussite. Je t’aimerai toujours,
      Ta mère. »

    Connor venait de retrouver ce bout de parchemin coincé entre deux coutures décousues de sa valise. C’était le parchemin que lui avait laissé sa mère avec son dernier cadeau de Noël il y a sept ans. Cadeau qu’il n’avait jamais ouvert et qu’il s’était contenté de balancer au fond de son armoire par un geste de colère. Ce mot, il n’avait jamais eu le courage de le jeter. Ce n’était pourtant pas les idées qui manquaient. Il avait songé de le brulé, de le déchirer en mille morceaux, pour finalement le plié en huit au fin fond de sa valise espérant un jour l’oublier, ou qu’il se décompose avec le temps, qui sait. Il ne se l’avouera jamais, mais il ne veut pas le jeter. C’est le dernier souvenir de sa mère. Souvenir douloureux, mais ça reste un souvenir auquel il s’accroche. Toutes ses nuits où il était enfant à écouter ses histoires, à recevoir son baiser sur le front en guise de bonne nuit. Jamais ses pensées ne laisseraient son corps avouer que c’était « le bon temps » et qu’il avait aimé ses moments de complicité. Connor avait appris à maîtriser ses sentiments en ce qui concernait le départ de sa mère. Ce serait mentir que de dire qu’au début il ne ressentait aucune tristesse. Il fut pris d’incompréhension et de chagrin pendant un long moment, jusqu’à ce qu’il comprenne que ressentir de la haine était beaucoup plus ressourçant pour lui. Puis est venu le temps du pire sentiment qu’un homme puisse ressentir envers quelqu’un qu’il a autrefois aimé, l’indifférence. Avec de la haine, il y a toujours une possibilité pour que ça change, car la haine a beau être terrible, elle reste un sentiment. Il n’y a plus aucun sentiment de la part de Connor. Il ne ressent plus rien. Ou du moins c’est ce que lui veut croire, c’est ce qu’il s’oblige à croire et à ressentir. C’est plus facile ainsi. C’est plus facile de tout refouler. Probablement pour ne pas avouer la catastrophe qu’il risquerait de se passer si un flot de sentiment et de rancœur s’échappait de l’âme de Connor. Il est alors préférable de ne plus rien ressentir. Se fermer pour oublier et par la suite remplacer.

    Flash Back

    « Tu l’a laissé partir ! Tu l’a vu faire ses bagages et elle est partie, c’est ça ! » Connor avait suivis son père à la trace après avoir lu le parchemin qui se trouvait sur le paquet. Du haut de ses treize années, le jeune Connor était pris de panique, d’incompréhension et d’un fort sentiment d’inquiétude. Son père se retourna brusquement pour lui faire face « Ne sois pas stupide, j’ai trouvé ce paquet et un mot de ta mère dans notre chambre. Elle a dû partir ce matin alors que j’étais au Ministère. » « Et tu vas même pas partir à sa recherche ?! Elle part et toi tu t’en fous ! » Connor soutenait le regard foudroyant de son père. Il semblait être à deux doigts de la folie furieuse. C’était la première et unique fois que Connor répondait à son père de cette façon. Il y avait toujours eu un sentiment de profond respect entre eux, surtout pour Connor. C’était un homme de pouvoir mais avant tout son père, il l’avait toujours respecté. Jusqu’à maintenant où celui qu’il considérait comme quelqu’un d’infaillible faisait preuve d’humilité. « Je t’interdis de dire que je me fous de ta mère » « C’est pourtant ce que tu laisses croire, répondit-il avec la même aversion que le ton qu’avait utilisé son père auparavant. Je suis sûr que c’est ce que t’attendais depuis longtemps. Si tu l’aimais vraiment tu utiliserais la magie pour la retrouver. Mais c’est vrai, c’est pas comme si c’était fusionnel entre vous … » « Tais-toi ! Tu me dégoutes ! » Le monde de Connor s’effondra. Il aurait préféré une gifle, un coup de fouet, un sortilège impardonnable même. Mais il n’aurait jamais voulu entendre cette phrase. Il dégoutait son propre père. La chair de sa chair ne voulait plus de lui, ne le considérait plus. Son âme était déchirée. S’il dégoutait son propre père, que faisait-il dans ce monde ? Pourquoi être là si votre propre concepteur vous rejetait ainsi ? A quoi servait-il ? Plus aucun son ne sortit de la bouche de Connor. « Il n’y a pas que la magie qui règne en ce monde Connor. » Cette phrase, elle résonnait comme un clocher en haut de sa cathédrale. Il l’avait déjà entendu mais il était impossible pour lui de se souvenir d’où lui venait cette impression de déjà-vu. Peu importait pour le moment, il n’avait pas la tête à ça. Il n’avait plus la tête à quoique ce soit en ce qui concernait son paternel désormais. Il ne comprenait pas le sens de cette phrase, trop bouleversé pour réfléchir.
    Il y avait tout de même quelque chose de faux dans le mot que lui avait laissé sa mère. Il ne comprenait pas son geste, encore aujourd’hui.

    Fin du Flash Back

    Le temps n’était plus au passé. Ses soi-disant visiteurs du futur chamboulaient l’ambiance de Poudlard depuis un bon moment maintenant. Dire qu’ils étaient censés passés inaperçus, du moins, c’était ce que Connor pensait … En tout cas, si lui viendrait du futur, il ferait en sorte de ne pas se faire remarquer.
    En cours le jeune homme s’en sortait plutôt bien. Une qualité très appréciés tout d’abord par son père qui avait une raison de plus d’être fier de sa progéniture, mais pour l’intéressé lui-même qui avait ainsi plus de temps à se consacrer aux plaisirs du quotidien : traîner avec ses amis en faisant ce qu’ils préféraient, prôner leur supériorité. Souvenez-vous, c’est l’éducation qui fait l’homme. Depuis le départ de sa mère, son côté macho s’est vu multiplié par deux et il prend un malin plaisir à s'attaquer aux plus faibles que lui. Peu importe qui vous êtes, se sentir supérieur, même si c’est faux, il suffit de s’en convaincre, suffit à être méprisable aux yeux de certains et irrésistible aux yeux d’autres. Connor aimait cette distinction entre ces deux extrémités. C’était comme si un ange et un démon vous tirait les bras pour rejoindre leur camp respectif. Connor décidait de sa propre voie. Et ce qu’il trouvait le plus jouissif, c’était qu’il n’était ni du côté du démon, ni du côté de l’ange, il était déjà bien supérieur à tout ça. Il avait son propre piédestal, ses propres fréquentations, il savait où il marchait et qui le suivait.
    Le jeune homme n’avait aucun mal à attirer la gente féminine à ses côtés. Si bien que ça en devenait presque trop facile. D’ailleurs, les filles faciles ne l’intéressaient pas. Ce qu’il aimait comme bien d’autre, c’était la difficulté. Les filles qui lui résistaient, ça avait un côté provocateur qui lui plaisait énormément. Et c’est empli de mystère. C’est vrai après tout, pourquoi d’autre et pas lui ? Ça ne peut pas être uniquement une histoire d’hormone ou de karma, il y avait bien un truc … En ce moment c’est la jeune élève Garden Fear sur qui il a pointé sa cible. Il ne comprend pas pourquoi il la fait fuir à ce point. Tout énigme à sa solution et il compte bien résoudre celle-ci.

    Personne ne sait dans l'entourage de Connor que sa mère est partie. Il a d’ailleurs l’intention de ne le dire à personne, ça ne concerne que lui et son père. Ses relations avec ce dernier sont devenues difficile pour finalement déboucher sur un sentiment de banalité parental. C’est-à-dire qu’ils se disent bonjour quand ils se voient, bonne nuit en fin de soirée et des discussions futiles entre autre « J’ai eu un O au dernier devoir de potion avant les vacances. » « Continue donc. » Suite au départ de sa femme, il s’est acharné sur son fils sur la supériorité de leur famille et à quel point il se devait d’être quelqu'un de respectable. « Elle n’était pas de sang Whitley. » « Tu n’es qu’à moitié Whitley mon fils. Sache qu’il est de ton devoir de l’être à cent pour cent. » Le fameux lavage de cerveau des Whiltey. Il ne s’était jamais excusé pour ce qu’il lui avait dit. Encore aujourd’hui cette phrase résonne dans son esprit comme un long couloir sans fin « Tu me dégoutes ! » Peu importe le temps qui passe, la blessure de Connor n'est pas guérie. Simplement refoulée. Car ce sont les mots qui font le plus mal, non une blessure physique. Ce sont les mots qui en moins d'une seconde marquent des lésions dont on ne guérit pas. Il n’a plus jamais fait confiance à un seul être humain depuis ce jour. Mais il sait merveilleusement faire semblait.
    En ce qui concerne la femme qui l’a porté, il ne comprend pas comment un être humain avec tant de responsabilité, une famille à la charge, un fils à élever et un mari à aimer puisse partir sans donner d’autres explications. Il n’a jamais eu le droit aux détails de la lettre qu’elle avait laissé à son père. Il n’a jamais pu la lire, et il avait beau fouillé sa chambre à l’époque, il ne l’avait jamais trouvé. Il n’a plus jamais eu de ses nouvelles. Elle est peut-être morte ou elle a fondé une nouvelle vie … Le pire n’est pas ça. Le pire est que Connor s’en moque. Il avait atteint un point si élevé dans l’indifférence qu’il ne s’attendait plus à rien venant d’elle. Sa mère est morte il y a cinq ans, en même tant qu’il avait lu ce parchemin.



Dernière édition par Connor Whitley le Mer 2 Fév - 20:51, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Connor - « Il aura une grande destinée ... » « Ouais, et moi j'suis Merlin. » [terminée]

Message par Samaël E. Wilson le Mer 2 Fév - 1:31

T'as bien fait de t'inscrire, T3 n'est définitivement pas un forum à perdre de vue
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche!





Spoiler:


avatar
Samaël E. Wilson
« Get out of my way »
(Je m'aime ♥)

♦ HIBOUX POSTÉS : 1729
♦ ARRIVÉE : 22/10/2009
♦ HUMEUR : préoccupé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connor - « Il aura une grande destinée ... » « Ouais, et moi j'suis Merlin. » [terminée]

Message par Garden Fear le Mer 2 Fév - 2:33

Connor queen Très bon choix de personnage ! Même si j'aime également chaque pv ^^
Nous n'attendions ( je *-*) plus que toi (a)
J'ai hâte de lire ta fiche et de venir te voir dans ta fiche de lien afin approfondir notre relation afro









avatar
Garden Fear
Fantasme pour les garçons,
cauchemar pour les filles.

♦ HIBOUX POSTÉS : 641
♦ ARRIVÉE : 08/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connor - « Il aura une grande destinée ... » « Ouais, et moi j'suis Merlin. » [terminée]

Message par Invité le Mer 2 Fév - 9:02

Hey! Mais ce ne serait pas le futur compagnon de ma petite-amie?! Arrow
Nous faudra un lien, évidemment!

Bienvenue et bon courage pour ta fiche!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Connor - « Il aura une grande destinée ... » « Ouais, et moi j'suis Merlin. » [terminée]

Message par Adam Meyer le Mer 2 Fév - 12:48

J'crois pas Garden, tiens toi bien, effrontée!

Bienvenue, plus officiellement, et bon courage pour ta fiche!
T'as bien fais de t'inscrire pour plus nous perdre! (a)
avatar
Adam Meyer
Good boy get bad
Garden, cruel love.

♦ HIBOUX POSTÉS : 1488
♦ ARRIVÉE : 16/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connor - « Il aura une grande destinée ... » « Ouais, et moi j'suis Merlin. » [terminée]

Message par Sawyer L. Waldorf le Mer 2 Fév - 13:00



    WELCOME cherry
    Bon courage pour ta fiche Wink








- DRAMA QUEEN -
I'm the master of my fate
I''m the captain of my soul




avatar
Sawyer L. Waldorf
- Almost Famous -

♦ HIBOUX POSTÉS : 719
♦ ARRIVÉE : 09/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connor - « Il aura une grande destinée ... » « Ouais, et moi j'suis Merlin. » [terminée]

Message par Garden Fear le Mer 2 Fév - 16:07

Tu n'as rien à dire mon petit Adam geek









avatar
Garden Fear
Fantasme pour les garçons,
cauchemar pour les filles.

♦ HIBOUX POSTÉS : 641
♦ ARRIVÉE : 08/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connor - « Il aura une grande destinée ... » « Ouais, et moi j'suis Merlin. » [terminée]

Message par Invité le Mer 2 Fév - 16:20

Mouahaha, dire qu'en plus Connor a jeté son dévolu sur Garden (c'est génial d'avoir tous les mecs à ses pieds)

Merci à tous pour votre accueil queen Je potasse l'histoire sur word, je la poste ce soir normalement (ou demain si d'autres idées me viennent soudainement à l'esprit et que je veux approfondir o_O)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Connor - « Il aura une grande destinée ... » « Ouais, et moi j'suis Merlin. » [terminée]

Message par Garden Fear le Mer 2 Fév - 16:22

Tous... non pas tous. Disons qu'ils n'ont pas tous les mêmes motivations et puis j'y peux rien si ma Garden est craquante (a)

J'ai hâte de lire ça en tout cas Razz









avatar
Garden Fear
Fantasme pour les garçons,
cauchemar pour les filles.

♦ HIBOUX POSTÉS : 641
♦ ARRIVÉE : 08/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connor - « Il aura une grande destinée ... » « Ouais, et moi j'suis Merlin. » [terminée]

Message par Clyde Andrews le Mer 2 Fév - 16:25


    Fais gaffe Garden-chou, tu enfles (a)

    Bienvenue futur rival du futur mrgreen (quoi comment ça elle est pas belle ma rime ? u_u)
avatar
Clyde Andrews

♦ HIBOUX POSTÉS : 764
♦ ARRIVÉE : 26/02/2010
♦ ANNÉE : /
♦ HUMEUR : Sarcastique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connor - « Il aura une grande destinée ... » « Ouais, et moi j'suis Merlin. » [terminée]

Message par Neal Monroe le Mer 2 Fév - 16:40

Bienvenue à toi Very Happy

Bon courage pour finir ta fiche Wink
avatar
Neal Monroe

♦ HIBOUX POSTÉS : 111
♦ ARRIVÉE : 05/01/2011
♦ ANNÉE : sixième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connor - « Il aura une grande destinée ... » « Ouais, et moi j'suis Merlin. » [terminée]

Message par Emerson Camden le Mer 2 Fév - 19:37

Waouh!!!! Décidément je suis gatée en ce moment, Dayton puis Connor qui apparaissent!!! Chouette alors Emy va vraiment pouvoir avancer!!! Alors pour ça un ENORME bienvenue!!!!!!!!!!!!!!!!!! cherry
avatar
Emerson Camden
Sad girl
Made a wrong turn

♦ HIBOUX POSTÉS : 450
♦ ARRIVÉE : 23/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connor - « Il aura une grande destinée ... » « Ouais, et moi j'suis Merlin. » [terminée]

Message par Invité le Mer 2 Fév - 20:56

Merci beaucoup à vous trois queen (j'aime trop ta rime Clyde *o*)

J'ai fini ma fiche. N'hésitez pas à sortir le fouet si vous n'êtes pas satisfait de quelque chose, j'éditerai de ce pas =)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Connor - « Il aura une grande destinée ... » « Ouais, et moi j'suis Merlin. » [terminée]

Message par Garden Fear le Mer 2 Fév - 22:04

Je ne vois rien à rien, tout me semble nickel, alors je te valide sans plus attendre
Serpentard, sans surprise xD









avatar
Garden Fear
Fantasme pour les garçons,
cauchemar pour les filles.

♦ HIBOUX POSTÉS : 641
♦ ARRIVÉE : 08/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Connor - « Il aura une grande destinée ... » « Ouais, et moi j'suis Merlin. » [terminée]

Message par Invité le Mer 2 Fév - 23:09

(si, pour moi c'est une surprise mrgreen Ok, ok, je me tais xD )
Et merci Garden

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Connor - « Il aura une grande destinée ... » « Ouais, et moi j'suis Merlin. » [terminée]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum