Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé)

Aller en bas

Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) Empty Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé)

Message par Invité le Dim 6 Fév - 23:37



Chandler Fierce Carmichael
poste vacant; personnage inventé

Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) 2d9vczc

Qui êtes-vous?
NOM - Carmichael.
PRENOMS - Chandler Fierce - surnommé Chandler l'inutile, ou Chandler-le-boulet.
DATE DE NAISSANCE - 21 mai.
AGE - Dix-neuf ans - mais on lui dit souvent qu'il en paraît moins.
ANNEE - Sixième.
ORIGINES - Sang mêlé.
Éléments de sorcellerie
BAGUETTE - Etonnement courte (21 cm) et d'une agréable souplesse. La manier provoque des sensations inhabituelles dans la main. Elle fut réalisée en bois de Frêne et couve en son coeur un crin de licorne. Elle est identifiable à son extrémité qui paraît avoir été tordue par un troll en pétard.
PATRONUS - Un coyote.
BIEN ou MAL ? Comment ? Ne voyez-vous pas qu'il est écrit "héros en devenir" en marqueur indélébile rouge sur son front ? Non ? Bon, dans tous les cas, Chandler est du côté du bien. D'ailleurs, il est incapable de faire le moindre mal à qui que ce soit, pas même à une petite mouche qui rend l'âme. Comment ça "ah ben ça on s'en doutait !" ?!
QUE SERA DEVENU VOTRE PERSONNAGE 18 ANS APRES ? Qui ne connait pas Chandler Carmichael en 2020 ? A cette époque, le garçon qui se prenait constamment les pieds dans ses lacets pour mieux trébucher s'est transformé en un véritable héros, du moins aux yeux de la communauté magique. Fini les moqueries du genre "grandes oreilles, t'as oublié d'arrêter de faire la grimace ou quoi ?", à cette époque, se sont des yeux respectueux qui se posent sur sa carrure droite, bien plus assurée qu'elle ne le fut autrefois. Grâce à cette nouvelle force - acquise mystérieusement, Chandler deviendra un Auror de première classe, redouté par les mages noirs, admiré par les jeunes sorciers qui écoutent ses histoires la bouche pendue. Célibataire de longue date, Chandler gardera un oeil affectueux vers son amie d'enfance, Violet, sur qui il veillera jusqu'au bout. Du moins, jusqu'à ce que la mort ne s'empare de lui violemment. En effet, lors d'une mission d'infiltration des rangs ennemis, Chandler sera trahi puis torturé jusqu'à ce que mort s'en suive par une bande de sorciers, aux visages cachés derrières des cagoules noires. Il rendra son dernier souffle, abattu aux pieds du sorcier ayant dirigé son exécution : Paris Montgomery.


Présentation libre ; intro


"Quoi encore ? Ah oui, c'est très drôle ça… Ah ah, hilarant… Sérieux, fous moi la paix. Laisses-moi tranquille sinon je te… Je te jette un sort ! Je rigole pas. Je vais le faire ! Ne m'y obliges pas… Allez, tires toi. Quoi, je… Je sais lancer un sort ! C'est juste que ça m'embêterais de… De… …. …. Fous moi la paix, merde ! Je ne suis pas d'humeur, sinon j'te jure que tu serais déjà en train de te pisser dessus avec le sort que je t'aurais jeté ! Ouais, exactement. Tu devrais. Fais gaffe… Hein, pourquoi tu me parles d'elle ? Je t'interdis de parler d'elle comme ça ! Fermes-la ! T'as entendu ce que je t'ai dis ? Espèce de… Bonjour, professeur." Chandler Carmichael

Le moldu
... derrière l'écran

Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) 6ei-albusg
PSEUDO - Hiccup (ou Inutile Man - mon alter-ego. Comme vous préférez.)
AGE - Bien assez pour savoir que les garçons ne naissent pas dans les choux et les filles dans les fleurs. (Oui, ma maman me l'a dit.)
AVATAR - Jamie Bell.
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU CE FORUM ? - Ca fait quelques temps que je vous épie en douce. Mais je n'avais jamais osé m'inscrire (parce que j'avais peur d'être mangée!), parce que mon emploi du temps est super ric arc ! Mais bon, j'ai quand même cédé à la tentation, parce que c'était trop dur de passer à côté de tout ça *o* hum, pour vraiment répondre à la question, je ne me souviens absolument pas comment j'en suis venue à mater ce forum… *next !*
PRESENCE - je ne serai que du week end, sauf exceptions et vacances.
PARRAINAGE - (envie d'être aidé(e) pour ton intégration? Plus de précisions ici) Oui [] No thanks! [x]
COMMENTAIRES ? Je trouve que c'est super CHOUETTE ici ! Le design est super chouette, les persos sont hyper chouette et l'intrigue est juste… Géniale !! 8D (Quoi, vous ne vous attendiez pas à cette fin ?). Par contre, je douille un peu avec les codes de la fiche de présentation ; ma page se déforme et les textes se montent les uns sur les autres :s








© thanks to Harry Potter Gifs (banner) & LJ (icon) !















Dernière édition par Chandler Carmichael le Lun 25 Avr - 21:17, édité 21 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) Empty Re: Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé)

Message par Invité le Dim 6 Fév - 23:39

Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) Ev0yhl




    "CHANDLER !"

    Le petit blond courrait, la tête en avant, les poings serrés. Sur sa tête, quelques épis rebondissaient au rythme de sa fuite : vite, une cachette ! Il avait besoin d'un coin où caler son corps de gamin, d'un trou dans lequel il pourrait se ratatiner sur lui même, d'une bâche sous laquelle il pourrait se fondre et disparaître. Se cacher, ne pas être trouvé ! Le jeu mêlait excitation et peur dans le ventre du gamin qui bondissait vers son refuge, alors que de lourds pas s'accrochaient à ses empreintes, seulement quelques secondes derrière lui. Des pas effrayants et rapides qui résonnaient aux oreilles du môme, comme des claquements menaçants. Des pas qui ressemblaient à ceux d'un ogre en train de poursuivre son casse-croûte de petit garçon. Le gamin accéléra pour rejoindre juste à temps sa cachette sous laquelle il se précipita et se roula en boule, la tête entre les genoux, les yeux alertes. Dans le silence, son souffle saccadé s'éteignit peu à peu… Tandis que les pas de l'ogre entraient à leur tour dans le garage, où ils s'arrêtèrent et firent un tour sur eux-même, attentifs.

    "Sors de là, fils !"

    La voix avait beuglé ces quelques mots avec tant de force que toute la pièce sursauta, y compris le petit qui se cogna la tête sous la caisse qui lui servait d'abri. Serrant les dents, il cessa de respirer tandis que les pas avançaient vers lui… Boum, boum, boum… Le garçon n'aurait su dire si ces bruits qu'il entendait étaient ceux des battements de son coeur affolé ou bien ceux des pieds de l'ogre qui assommaient le sol à chaque pas. Les minuscules graviers, couchés sur le sol sursautaient en même temps que les BOUM retentissaient. Le garçon serra les poings, ferma les yeux. Un silence.
    Un soupire puis : miracle ! Les pas, après avoir donné un coup agacé dans une caisse proche qui vola à travers la pièce, repartirent dans la direction opposée et quittèrent le garage. Aussitôt, le silence s'étendit tel un gros chat. Le blondinet se détendit et soupira : "Ouf !". C'était passé près ! Tellement près qu'il avait pu voir les immenses chaussures de son poursuivant lorsqu'elles s'étaient arrêtée, juste devant sa cachette, et qu'elles s'étaient tortillées d'hésitation avant de repartir. Un instant, il avait cru que c'en était fini de lui !
    Rassuré, le garçon se glissa hors de son refuge et porta les mains dans ses cheveux, un air de triomphe gravé sur ses traits euphoriques. Comme il avait dû se coucher dans la poussière pour mieux échapper à l'ogre sa silhouette était à présent à moitié brune, et ce des cheveux jusqu'aux pieds. Mais il s'en fichait - la propreté étant sûrement la dernière chose importante aux yeux des (petits) garçons. Balançant une jambe un l'air, plutôt fier, le jeune garçon, tout sourire, se dirigea vers la sortie du garage. Il entamait un sifflement détendu lorsque, d'un coup, l'effarement se saisit des traits de son visage, quand il croisa le regard sournois d'un autre garçon, de quelques année - deux au maximum, son cadet. A l'instant même où il vit les commissures des lèvres de ce dernier remuer, il sut qu'il était fait.

    "IL EST LA, JE L'AI TROUVE !"

    Le petit blond recula, s'apprêtant à partir en courant, quand soudain, il se heurta à quelque chose. Tâtant le mur qu'il venait de percuter, le garçon se rendit compte, en même temps qu'une grimace se formait sur son visage, que celui-ci était en réalité un ventre sur lequel étaient croisés deux bras colossaux. Il se retourna alors lentement, d'un air crispé, et se retrouva face au ventre de son géant de père, Jalout Carmichael. Le visage bouffi, à moitié caché derrière une épaisse barbe brune, celui-ci était sûrement l'homme le plus grand et large de son époque - du moins, c'est ce que son fils se disait souvent, surtout quand - comme à cet instant - il se retrouvait face à son paternel, ou plutôt face aux genoux de ce-dernier, atteignant à peine son ventre sur la pointe des pieds. Du point de vue qu'avait le blondinet de son père, Jalout Carmichael paraissait réellement effrayant. Il ressemblait davantage à un géant plutôt qu'à un homme : ses membres avaient la taille de bûches tant ils étaient fournis en muscles (autant dire qu'un geste de la main lui suffisait pour assommer trois hommes) et son corps massif était élargi par de lourds vêtements, la plupart du temps renforcés en mailles d'acier. Son visage était quant à lui couvert de nombreuses cicatrices, certaines datant, d'autres plus récentes, qui ajoutaient du piment à ce tableau grandiose. Le garçon, minuscule, se ratatina sur lui-même tandis que son père le foudroyait littéralement de ses petits yeux bleus, plissés de fureur. Un silence passa et le gamin se redressa, étonné de ne pas avoir encore reçu les foudres de son paternel. Celui-ci, figé, se tenait silencieux, le visage de plus en plus rouge tandis que les secondes s'écoulaient. Prenant le fond de courage dont il disposait à deux mains, le fils se racla la gorge, mal-à-l'aise, et tenta une approche diplomatique.

    "Bon, ok… Hum, écoutes, Papa, je sais que tu dois être en colère contre moi, mais faut que tu saches : c'était un acci… Ouha !"

    Son père ne lui laissa pas le temps de terminer sa phrase et l'agrippa par le col pour le traîner à côté de lui, les pieds du gamin suspendus à quelques centimètres au-dessus du sol. Ce dernier, effrayé, se contenta de déglutir tandis qu'il était emmené - ou plutôt porté - par son père jusqu'à la scène du crime. L'enfant jeta un coup d'oeil par-dessus son épaule et vit de loin son frère ricaner, ravi d'avoir coincé son aîné. Le garçon serra les dents. Bien que théoriquement plus jeune que lui, son frère - déjà plus grand que son aîné d'au moins une tête - avait toujours aimé le fourrer dans des ennuis beaucoup plus grands qu'à eux deux réunis. Un jour, il trouverait le moyen de se venger !
    Le blondinet se retrouva les fesses par terre lorsque son père le lâcha sans prévenir. Après s'être massé le derrière en grimaçant, le garçon se redressa et fit la moue de plus belle lorsqu'il vit où son père l'avait amené. Face à lui, s'étendait une sorte d'enclos gigantesque dont les parois, faites d'un bois épais et solide, étaient brûlées par endroits. Au milieu de la cage, trônait dans une marre de boue un ballon rouge. Le petit blond se gratta derrière la nuque, gêné. Même si l'enclos était vide, il était facile d'observer de nombreuses empreintes de pattes (animales ?) qui avaient martelé le sol un peu partout allant jusqu'à parfois grimper sur les murs de l'enclos. La porte de la cage gisait grande ouverte. Faiblement ballotée par le vent, elle produisait régulièrement de petits gémissements, semblables à des plaintes perdues dans le vent.
    Jalout posa une main ferme sur l'épaule de son fils. Celui-ci, aussitôt raidi, senti son épaule produire un léger craquement sous la poigne de son paternel. Il ne dit cependant rien. Son père parla alors, d'une voix qui trahissait par ses tremblements une colère contenue.

    "Tu vois ce que tu as fait ? REGARDES CE QUE TU AS FAIT ! Allez, expliques moi, pourquoi as-tu fait ça ? Je peux savoir ce qui t'ai passé par la tête quand tu as ouvert l'enclos ? Réponds !"

    Le blondinet tressailli sous les paroles de son père. Il baissa les yeux, se tortilla sur lui-même.

    "C'est pas de ma faute, je jouais et Tuffian est venu… Il a prit mon ballon et l'a jeté dans l'enclos… Je voulais aller le récupérer alors j'ai… Enfin, ce ne serait jamais arriver si Tuffian n'avait pas…" Ses paroles, au fur et à mesure que sa tête s'enfonçait entre ses épaules, devenaient de sourds marmonnements, incompréhensibles. Jalout, hors de lui, donna un coup dans une pierre qui décolla et sembla ne jamais atterrir. Il se tourna alors vers son fils, les sourcils tellement penchés qu'ils en écrasaient ses yeux déjà petits. Il était furieux. Le garçon plia l'échine, prêt à recevoir la colère de son père, terrifié, cette fois-ci. Pour ceux qui ne savent pas, recevoir la colère de Jalout c'est comme se prendre un ouragan en pleine figure : il faut mieux bien s'accrocher à ses pompes.

    "C'est la deuxième fois qu'un telle chose arrive à cause de toi ! C'est dingue, à chaque fois que tu mets un pied hors de la maison, les catastrophes s'enchainent ! J'en ai assez de devoir réparer tes bêtises, tu crois que je n'ai pas déjà assez de travail comme ça ? A cause de toi, je vais encore devoir passer la soirée - voire la nuit, à chercher ces bestioles dans les landes. J'espère pour toi qu'elles n'auront pas eu le temps de traverser la frontière magique, sinon je t'assures que c'est toi qui ira les remplacer dans l'enclos. Au moins, enfermé là-dedans, tu devrais être capable de t'occuper sans causer d'ennuis… Ah… Mais qu'est ce que je vais bien faire de toi, Chandler ? Regardes ton frère, lui au moins…" Jalout s'interrompit et se massa le crâne d'une main, las.
    Il tira alors sa baguette de sa ceinture et fit signe à son fils de filer.

    "Allez, files dans ta chambre, et n'en bouges plus jusqu'à ce que je te dise d'en sortir. Je vais m'occuper de réparer tout ça. "

    Le petit blond ne se fit pas prier et se précipita à l'intérieur de la maison, les lèvres serrées. En grimpant quatre-à-quatre les escaliers, il croisa son frère qui ne manqua pas de lui donner un violent coup dans l'épaule en passant à côté de lui. Chandler ferma la lourde porte en bois de sa chambre derrière lui et se laissa glisser au sol, les bras autour des genoux.

◊◊
    La cloche de l'école sonna. D'un mouvement, toutes les portes du bâtiment s'ouvrirent à la volée pour déverser dans la cours un flot d'élèves excités, criant, sifflant, riant. Aussitôt, chacun prit sa place respective : les filles, vêtues de rubans, de colliers de plastique et de perles colorées, sautillèrent jusqu'à la marelle, ou encore vers ces petits coins calmes où elles pourraient discuter de leur famille, de leurs poupées, de leur chaton et encore débattre de qui aurait la plus jolie robe (et de qui aurait la plus laide). Les garçons, beuglant, hurlant, se précipitèrent vers les terrains de football, où ils s'agitèrent furieusement, les pieds martelant le sol boueux du terrain : le but était inconsciemment de retourner en cours avec les baskets les plus sales possibles. Quelques garçons, aux démarches assurées, rôdaient à travers la cours, en quête de bêtise à accomplir, de victimes à qui voler une code à sauter, une voiture miniature, un sac de billes ?
    A côté de cette agitation, un petit garçon était accroupi seul au milieu d'un bac à sable. Un bâton dans la main, il était occupé à tracer dans le sable de larges formes et paraissait très concentré dans sa tâche vu la ride présente entre ses sourcils. La plupart des enfants n'osait l'approcher et chacun se contentait de lui lancer des regards curieux ou de l'épier discrètement. D'autres, plus roublards, lui adressaient des quolibets en passant à coté du bac à sable puis s'éloignaient en pouffant, la main sur la bouche, ravis de leur moquerie. Mais le garçon, bien que réprimant une moue gênée à chaque remarque, faisait mine d'ignorer ses camarades et préférait s'appliquer à sa tâche, dissimulant son visage sous une frange de mèches claires. A vrai dire, Chandler Carmichael avait l'habitude d'être la victime de l'hypocrisie des autres enfants : il en avait toujours fait les frais. Il savait d'ailleurs parfaitement ce que les autres lui reprochaient : Premièrement, et sans aucun doute vu certains commentaires, son allure d'"épouvantail", avec ses cheveux blonds en bataille et ses habilles largement trop grands pour lui. Ce jour là, par exemple, il était vêtu d'un t-shirt qui, sur son corps de "minus", avait des airs de parachute (nul doute qu'il s'envolerait s'il sautait d'une falaise avec). Le t-shirt était si grand pour lui qu'il devait le rentrer dans son jean pour ne pas se prendre les pieds dedans et risquer de mordre la poussière devant une cours hilare. Il portait également une salopette qu'il avait lui-même découpée aux genoux afin qu'elle soit davantage à sa taille. Chandler s'était toujours demandé pourquoi son père s'entêtait autant à lui refiler des vêtements aussi grands, lui-même étant parfaitement conscient d'avoir un fils de la taille d'un "gnome lilliputien", comme il disait souvent (bien que Chandler ne comprenne pas exactement ce que cela voulait dire). Chandler était en effet pour son âge particulièrement petit et maigrichon - sans doute son père lui offrait-il ces vêtements dans l'espoir de l'encourager à grossir pour pouvoir un jour les remplir ? Histoire que Chandler ait vraiment l'air d'être son fils. Bien que jeune, Chandler savait qu'il n'était pas le fils attendu par Jalout et il comprenait que son père lui préfère son frère cadet, Ruffian, celui-ci mesurant déjà trois fois sa taille. Au moins, lui était bien le fils de son père.
    Si ce n'était pas à cause de son physique de faiblard, c'était à cause de son étrangeté que les autres enfants ne l'approchaient pas. En effet, le mystère planait autour de Chandler Carmichael : jamais il ne parlait de ce qui se passait chez lui, jamais personne n'avait visité sa maison - à vrai dire, personne ne savait où il vivait réellement, lui même paraissant avoir des hésitations lorsque quelqu'un lui demandait où il était domicilié : "heu… Pas tout près", "Du côté de la campagne…" "Tu connais pas, je pense…". La rumeur courrait selon laquelle il serait un sans abri - une hypothèse qui concordait plutôt bien avec le fait qu'il revêtait des tenues extravagantes, paraissant avoir appartenues à un homme souffrant d'un surpoids particulièrement sévère. Ajouté à cela, le fait qu'il ne sente pas très bon se chargeait de persuader les derniers qui ne s'étaient pas encore laissé convaincre par cette théorie.
    Chandler, ou Chandler l'Inutile, comme on le surnommait, était sûrement déjà à l'époque l'élève ayant la côte de popularité la plus basse de tout l'établissement scolaire moldu dans lequel il était inscrit - son père ayant insisté à ce qu'il ait une éducation moldue - "juste au cas où", comme il disait - Au cas où son fils, déjà décevant, s'avérerait ne pas avoir un gramme de magie dans les veines. Chandler avait accepté, sans avoir réellement son mot à dire, mais n'avait pu s'empêcher de remarquer que Ruffian, lui, n'avait pas eut à subir ces années d'éducation moldue.

    Alors qu'il se mordait la lèvre suite à une remarque balancée à son égard par une bande de garnements : "Même en ayant arrêté de grandir, ses oreilles, elles, continues de pousser. Marrant, non ? Tu bois ta soupe par les oreilles, Dumbo ?", Chandler se raidi soudainement, une ombre venant de se poser sur son dessin. Quelqu'un venant de se planter juste face lui. S'attendant à voir le Grand Peter, venu lui faire manger du sable comme la dernière fois, le blondinet serra les poings avant de lever les yeux. La stupeur lui décrocha la mâchoire l'espace d'une seconde. Devant lui, se tenait la plus ravissante créature qu'il ait jamais vu voir - du moins, d'aussi près - les filles l'évitant soigneusement depuis que quelqu'un ait fait courir la rumeur selon laquelle sa tête était pleine de poux.
    La gamine était mignonne comme tout : les bras croisés dans le dos, l'air inquisiteur, elle le dévisageait de ses grands yeux marrons, pleins de curiosité. Comme il la regardait, Chandler pensa qu'elle ressemblait à un ange.
    Elle sentait la fleur.

    "Qu'est ce que tu fais ?"

    Chandler avala sa salive, cligna bêtement des yeux. Il regarda autour de lui, puis derrière la fille, soupçonnant qu'il s'agisse encore là d'une mauvaise blague. Mais personne ne les regardaient, tous les autres vaquaient à leurs occupations habituelles. Gêné, Chandler reporta son attention vers la fillette qui le regardait avec étonnement.

    "Tu cherches quelque chose ?"

    Nouveau ravalement de salive.

    "Non, non, je… heu… Qu'est-ce qu'il y a ?"

    La gamine se trémoussa sur elle-même, avec un petit rire.

    "Qu'est ce que tu dessines ?"

    Chandler lança un coup d'oeil vers son dessin. Celui-ci représentait un gnome, une créature qu'il avait souvent eut l'occasion d'apercevoir dans son jardin - sa maison étant perdue au milieu de la campagne anglaise.

    "Heu… Rien…"

    Puis il se senti bête. La fillette se pencha et plissa les yeux. Chandler eut la drôle d'impression, en la voyant hausser les sourcils, qu'elle reconnaissait la créature.

    "C'est marrant comme personnage, tu dessines plutôt bien" commenta-t-elle, avec un nouveau sourire, plus éloquent cette fois-ci.

    "Ah, heu… Merci"

    "De rien !"

    Elle le regarda en plissant les yeux et Chandler soutint son regard, le souffle coupé.

    "Bon, bah à un de ces quatre !"

    Et elle repartit d'un pas joyeux, (après lui avoir lancé un dernier regard intrigué) ses boucles blondes rebondissant avec entrain sur ses épaules. Chandler resta hébété durant quelques minutes. Son regard tomba à nouveau vers son dessin, mais celui-ci ne captivais plus du tout son attention. Qui était cette fille ? Jamais encore il ne l'avait remarquée à l'école, peut être était-elle nouvelle ? Sûrement que oui, sinon elle ne serait jamais venue le voir, jamais elle ne se serait intéressée à Chandler l'inutile. D'ailleurs, pourquoi était-elle venue le voir ? Toutes ces questions s'entrechoquaient dans la tête du petit qui soupira et se laissa tomber dans le sable, une moue ennuyée gravée sur le visage. Il lui avait semblé un instant, que comme lui, elle comprenait ce dessin.
    Levant les yeux, il aperçut la petite blonde qui faisait face au Grand Peter et à toute sa bande. Elle était seule, et ils étaient au moins six. Que lui voulaient-ils ? Chandler gonfla le torse et fronça les sourcils : le regard plissé, il ne quitta pas le petit groupe des yeux. Un sentiment de jalousie flottait autour de lui. Soudain, il se leva d'un coup, les poings serrés le long du corps : le Grand Peter venait de pousser la fille qui avait manqué de peu de tomber par terre. Celle-ci, rattrapant son équilibre, se dressa de toute sa hauteur - bien qu'elle fasse une tête de moins que la bande de garçon lui faisant face, et lança un regard de défi au Grand Peter, le menton dressé en avant. Sans réfléchir et poussé par une force invisible, Chandler laissa tomber son bâton et s'avança à grandes enjambées vers le groupe.

    "Laissez-la tranquille !" beugla t-il, les joues rougies et ce à cause d'un étrange mélange de sentiments qui lui engourdissait l'esprit.

    Lorsqu'il arriva face au petit groupe, il manqua de trébucher en se prenant les pieds dans sa salopette. Sa maladresse déclencha quelques éclats de rire dans le troupeau massé derrière le Grand Peter. Celui-ci eut un sourire en voyant Chandler-le-boulet se mettre devant la fillette pour la protéger.

    "Tiens, mais voilà Grandes oreilles ! Alors comme ça on vient au secours de Miss Je-sais-tout ? Tu aurais pu mieux choisir ton prince charmant quand-même, tu avais l'embarras du choix pour être honnête ! Mais bon, si ton truc c'est les ratés, alors je suppose que tu es tombé sur la bonne personne…" le Grand Peter lança un regard impatient à sa foule d'assistants qui se mit à pouffer de rire. Chandler, de plus en plus incertain, se campa davantage sur les deux quilles qui lui servaient de jambes et afficha l'air le plus féroce dont il était capable - bien que le résultat ressembla davantage à une grimace. Tel un prédateur, savourant son coup, le Grand Peter s'avança à pas lents et se positionna juste en face de Chandler. Sans doute pouvait-il sentir la respiration saccadée de ce-dernier tant son visage était proche du sien. Le Grand Peter se pencha alors pour attraper un tas de boue qu'il emprisonna dans le creux de sa main. Chandler ne bougea pas d'un poil. L'autre se redressa alors et, au moment où un "vas-y Peter !" s'élevait de la masse accumulée derrière lui, il écrasa la boule de boue sur le visage de Chandler. Un tumulte de rires éclata et pas que du côté des amis du Grand Peter : la cours entière avait cessé tout mouvement, l'espace d'un instant, et avait contemplé la scène, ravi de voir Chandler l'inutile se faire ridiculiser en public. Chandler était terrifié, si bien qu'il n'esquissa pas même un mouvement lorsque le Grand Peter le poussa en arrière, du bout des doigts : dans un grand "Splatch !", le blondinet s'étala dans une flaque de boue où il resta immobile, la tête entre les épaules, entièrement marron, de la tête aux pieds.

    "Ah, ah ! Retourne dans ta marre, Elephant man !" S'écria le Grand Peter en partant d'un rire tonitruant, tandis qu'il s'éloignait, son dévoué troupeau d'amis sur les talons.

    Aussitôt, la fillette se précipita pour s'agenouiller aux côtés de Chandler. celui-ci ne dit rien et tourna la tête, honteux. Il sentait, sous la boue, ses oreilles virer au rouge cramoisie. La petite blonde se mordit la lèvre et posa une main sur son épaule.

    "C'était très brave de ta part, merci."

    Délicatement, elle attrapa un pan de sa robe et essuya la joue gauche de Chandler avec. Ce-dernier sursauta légèrement, surprit, puis tourna deux yeux ronds vers elle. La fillette rigola.

    "Je m'appelle Violet, et toi ?"

    Violet, joli nom.

    "Chandler. Qu'est-ce que tu fais ici ?"

    "Oh, maman veut que je vive avec les moldus parce qu'elle dit que ça pourrait m'aider dans mes études plus tard... Enfin, c'est ce qu'elle dit. Et toi ?".

    "Euh... La même chose."


◊◊◊
    La locomotive rouge cracha un épais jet de fumée noire et émit un sifflement pressé : il était temps de partir.
    Chandler lança un regard vers son père qui chargeait sa valise dans le train, "Oups, excusez moi !" fit celui-ci maladroitement lorsqu'il manqua de percuter un couple de jeunes sorciers en reculant pour se tourner vers son fils. Autant dire qu'avec un père tel que Jalout, il était impensable d'espérer passer inaperçu. Même dans une foule de sorciers et sorcières. Chandler, qui avait revêtit son t-shirt le plus serré pour l'occasion, se gratta l'arrière du crâne en voyant se père venir vers lui. Il était temps de se dire au revoir. Toute la journée, il avait songé à cet instant, imaginant divers scénarios - tous très différents les uns des autres. Tous plutôt déplaisants. Lorsque son père lui avait annoncé qu'il comptait l'accompagner jusqu'au quai, Chandler avait pensé que Jalout souhaitait seulement s'assurer qu'il partirait bien dans le bon train et qu'il ne risquerait d'en prendre un autre qui le ramènerait directement au pas de sa porte. Il s'était donc imaginé son père le jetant avec sa valise dans le Poudlard Express et refermer aussitôt les portes du train derrière lui, pour l'empêcher d'en sortir. Peut être aurait-il même été capable de faire le trajet avec lui, afin de s'assurer qu'il rentrerait bien dans ce fichu château. Après tout, Jalout était tellement imprévisible… Durant le trajet pour aller jusqu'à la gare (Jalout avait tenu a prendre les transports moldus), les père et le fils s'étaient tenus plutôt silencieux, chacun dans son coin - évitant soigneusement de croiser le regard de l'autre. Chandler avait senti a plusieurs reprises le regard de son père s'accrocher à sa cicatrice, présente sous sa tempe, qu'il s'était récemment fait lorsqu'il avait fugué de chez lui, après avoir subi, une nouvelle fois, les foudres de son père à cause de sa maladresse.
    Chandler se racla la gorge tandis que son père s'arrêtait face à lui, sa gigantesque silhouette le dominant d'au moins une fois sa taille.

    "Bon eh bien… A un de ces jours." fit Chandler, mal à l'aise.

    Son père lui lança un regard triste lorsqu'il vit la main que lui tendit Chandler en guise d'au revoir. Il ne la toucha pas et se contenta de fixer son fils aîné dans les yeux. Apprendre que l'un de ses fils était un sorcier avait été pour lui une grande joie, même si, pour être sincère, il aurait cru que c'aurait été Ruffian le sorcier. Chandler avait toujours été si faible… Incapable de faire attention à lui. Il s'était toujours senti obligé de le couver, de le protéger. Dire qu'aujourd'hui il partait seul… Cette pensée avait pour double effet de rassurer Jalout (car il n'aurait plus à s'occuper de la maladresse très pesante de son fils), mais aussi de l'inquiéter (son fils allait-il s'en sortir seul ? Ses premiers essais de magie n'avaient pas été convaincants. Comment ses études allaient-elles se dérouler ?). Mais, au fond de lui, Jalout savait qu'il était temps pour Chandler de voler de ses propres ailes. Peut être que cette expérience allait enfin le dégourdir…
    L'air solennel, Jalout posa une main sur l'épaule de son fils. celui-ci tressailli légèrement au contact de sa main mais ne dit rien.

    "Bon courage, fils".

◊◊◊◊
    "sérieux, je ne vois pas ce que tu lui trouves à ce Paris."
    "Oh, arrêtes avec ça, Chandler !"
    "Et puis, il ne te regardes même pas… Enfin, si bien sûr, mais… Pas comme tu mérites d'être vue, lui il te regardes comme si tu étais un objet. Jte jure ! C'est flippant !"
    "T'as fini avec tes conneries, là ?"
    "Très bien, dis moi alors ce qui te plaît tant chez lui !"

    Chandler se planta face à son amie d'enfance, les bras croisés. Violet laissa échapper une exclamation a mi-chemin entre l'outrance et l'agacement.

    "Ah, mais qu'est ce que tu peux être chiant des fois, toi !"
    "Réponds-moi : qu'est ce qu'il a de si charmant ce Paris ? Perso, si tu me parlais de physique, je ne comprendrai même pas : tu as vu son nez ?…"
    "Eh bien, lui au moins, il ne m'embête pas en me demandant pourquoi je suis sa petite amie."
    "Ah, ah ! tu vois, tu évites ma question !"
    "Alàlà, tais toi, Chandler, s'il te plait, je ne suis pas d'humeur !"
    "Très bien à vos ordres, chef. N'empêche que…"
    "Chandler !"
    "Okay…On se retrouve après le cours de Sortilège ?"
    "ça marche, évites de te faire coller, hein."
    "Si tu savais comme j'aimerai, mais j'ai la poisse et ça, même le meilleur des felix felicis ne pourrait rien y changer !"


Bannière © Merry Heist


Dernière édition par Chandler Carmichael le Mar 26 Avr - 19:56, édité 23 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) Empty Re: Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé)

Message par Invité le Dim 6 Fév - 23:41

Quelques détails


Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) 24617696 Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) 52839892


"maladroit, sarcastique, brave, timide, gaffeur, enthousiasme, grave, lucide, romantique, idiot, maniéré, sensible, maigrichon, risible, attachant, impressionnable, curieux, différent, boulet, naïf, loyal, très intelligent, inventif, juvénile, discret, gamin, incapable de faire attention à lui, bon dessinateur, a des oreilles décollées, se fourre constamment dans les problèmes, inventif, imaginatif, doux, de taille moyenne, réfléchi, sens de l'humour grinçant, subtil, travailleur, ingénieux, craintif, attentionné, charmant, dynamique, volontaire, fluet, davantage fourni en neurone qu'en muscles, impopulaire, gaucher, poète en herbe, plutôt bavard, héroïque, gaffeur, intrépide, amoureux."


    Récapitulatif des dernières intrigues : Lors des derniers événements, Chandler eut la chance (si cela en est) de passer à travers les mailles des nombreux drames qui frappèrent Poudlard. Lors de l'attaque que monta Clyde, au mois de décembre, Chandler lutta aux côtés de Coralie Denell, la préfète de Serpentard, aussi étonnant que cela puisse paraître. Il sortit indemne de cet événement, grâce à une collaboration plutôt efficace effectuée avec la Serpentard (alors qu'en temps normal, ces deux là étaient comme chat et chien). Il fut cependant choqué lorsqu'il découvrit le corps d'Hester Gray, une jeune Gryffondor qui s'était faite froidement tuée dans la bataille. Quelques temps plus tard, il fut surprit d'entendre parler d'élèves venus du futur qui se seraient adressés à certaines personnes seulement, leur prédisant, pour la plupart, un avenir peu envieux. Dubitatif, Chandler n'avait d'abord pas cru à cette histoire, du moins, pas jusqu'à ce que Violet ne vienne lui parler d'un jeune élève qui s'était adressé à elle, la mettant en garde contre Paris. Quant à l'explosion de la tour, Chandler ne se trouvait pas assez prêt pour être physiquement affecté, mais suffisamment proche pour arriver sur les lieux en même temps que les premiers témoins. Il aida autant qu'il le pu à tirer les blessés des décombres, avec toute la ferveur dont il était capable. Tous ces drames qui se suivaient le perturbait, l'inquiétait. Poudlard, le lieu dit être le plus sécurisé du monde magique, était à présent couramment touché par les catastrophes. Il fallait faire quelque chose. Agir, avant qu'un autre drame ne vienne bousculer le calme temporaire. C'est alors qu'il découvrit ce mot, laissé au dessus du sablier bleu : "la résistance est née". Aussitôt, un espoir, une curiosité naquit en Chandler, qui se mit alors à rechercher cette fameuse "résistance", fort désireux d'en savoir plus à son sujet.


icônes © Sugar Slaughter


Dernière édition par Chandler Carmichael le Lun 25 Avr - 10:15, édité 10 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) Empty Re: Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé)

Message par Invité le Lun 7 Fév - 0:13

Oh génial, le comparse de mon Jaylen!

J'espère juste réussir à me caser un petite place parmi vos rangs, étant donné que tous les membres ici paraissent se connaître depuis l'âge des crânes chauves et des couches pleines (:
Oulah, je vois pas de quoi tu parles! Pour info, je suis née toute grande, j'ai toujours eu des cheveux et j'ai jamais porté de couches, d'abord \o/ (comment ça c'était pas vraiment le sujet?)

Brefouille, bienvenuuuuuuue parmi nous! Et bon courage pour ta fiche cherry

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) Empty Re: Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé)

Message par Adam Meyer le Lun 7 Fév - 12:24

*dégage la blondasse*
Arrête, tu vas lui faire peur!

Bienvenue à toi!
C'est un plaisir de savoir que tu as finis par craquer, surtout sur Swann *o*
Pour ta présence concentrée sur les w-e, ce n'est absolument pas un problème, tant que tu carbures côté rp à ce moment là (attention, je surveille avec le fouet, ou la batte à clous selon ma personnalité schizophrénique du moment).
Il ne me reste plus qu'à te souhaiter un bon courage pour ta fiche, et si tu as la moindre question, surtout n'hésite pas (je sais que le contexte peut paraître assez long et complexe de prime abord).

Oh, et côté intégration, tu vas être tellement bien accueilli qu'on ne te laissera plus partir (a)
Adam Meyer
Adam Meyer
Good boy get bad
Garden, cruel love.

♦ HIBOUX POSTÉS : 1488
♦ ARRIVÉE : 16/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) Empty Re: Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé)

Message par Invité le Lun 7 Fév - 13:59

Bienvenue à toi! bom

Bon courage pour tafiche! Et je te rassure, je ne connaissais personne avant d'arriver sur le forum, mais je me suis même pas fait manger! mrgreen

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) Empty Re: Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé)

Message par Invité le Lun 7 Fév - 17:10

Adam Meyer a écrit:Arrête, tu vas lui faire peur!
Dit le bourreau à tendances schizophrènes rireskype
Mais t'as raison faut qu'je fasse attention, je peux être terriblement impressionnante par moments bounce

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) Empty Re: Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé)

Message par Neal Monroe le Lun 7 Fév - 17:14

Bienvenue *-*

Et je ne crois pas qu'on morde... Bon d'accord, depuis mon arrivée, y'en a déjà deux qui veulent me zigouiller, mais t'inquiète pas hein? (Oops, c'était sensé te rassurer cette phrase, j'crois que c'est loupé (a) )

Bon courage pour la suite de ta fiche pirat
Neal Monroe
Neal Monroe

♦ HIBOUX POSTÉS : 111
♦ ARRIVÉE : 05/01/2011
♦ ANNÉE : sixième année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) Empty Re: Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé)

Message par Invité le Sam 12 Fév - 19:03

- arrive en courant, une pile de boulot aux trousses -

Désolée, ça fait une plomb que j'aurai du poster mais mes fans (je cite : la disserte de philo et son pote le cahier d'histoire de l'art) ne me lâchent plus ! Je leur fait de l'effet, c'est fou !

Merci à tout le monde pour ces chouettes messages !

Heavynne (joli nom !) : ah ouais ! Moi je suis née petite et chauve, mais je le suis encore maintenant alors je me sens obligée de porter des couches pour le fun ! Et puis ça m'évite de bouger de mon canapé pour aller aux toilettes alors bon... (oui, je fais tout le temps des blagues nulles)

Adam : D'accord chef ! - se met en garde à vue - je vais faire de mon mieux, le bac approchant, mon compte risque d'être victime de quelques absences mais je vais m'accrocher ! Sinon, han ouais, c'était LE craquage pour Swann, j'ai tout de suite su qu'ont étaient fait l'un pour l'autre quand je suis tombée dessus ! (ok, j'arrête) et pis concernant l'intrigue je ne saisi pas trop l'histoire avec la tour qui a explosée, est-ce que le coupable a été démasqué ? Je suis une chouniette paumée à ce sujet Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) 756450

Dayton : ok, je me sens mieux. Au pire, tu pourrai être mon ange gardien si jamais y avait des méchants qui voulaient me taper dessus ? Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) 763382 (comment ça "tapette" ? Qui a dis "TAPETTE" ?!)

Neal : Euh... -s'en va en courant, les bras en l'air-
Daytooooon !!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) Empty Re: Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé)

Message par Invité le Sam 23 Avr - 23:17

Ayé !

J'ai finalement terminé cette fiche mrgreen
Après l'avoir laissé tomber, pensant ne pas avoir le temps de me remettre au Rp, j'ai fini par changer d'avis, hum...
Voilà, pardonnez-moi pour ce "retard" ! (si on peut encore appeler ça comme ça!)

J'espère que ça plaira en tous cas, je me suis plutôt amusée avec ce personnage (:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) Empty Re: Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé)

Message par Samaël E. Wilson le Lun 25 Avr - 23:07

Eh bein ça fait plaisir de voir que tu as finalement re craqué mrgreen Personnellement ta fiche m'a bien plu queen

L'une des admins ne tardera pas à passer te donner son avis Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) 409318 En espérant te revoir bientôt en rp!





Spoiler:
Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) 417677goupilbleuclydeminiChandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) U65px
Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) 2zh19vp
Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) Wuj78w
Samaël E. Wilson
Samaël E. Wilson
« Get out of my way »
(Je m'aime ♥)

♦ HIBOUX POSTÉS : 1729
♦ ARRIVÉE : 22/10/2009
♦ HUMEUR : préoccupé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) Empty Re: Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé)

Message par Invité le Mar 26 Avr - 19:50

Oui, craquage numéro 2 ! cherry
Je pouvais pas résister à la bouille de Jamie, et Chandler est juste trop chouuuu ! queen Il me fait penser à Neville dans HP (:

Merci Samaël !!! (:

Je viens de me relire et j'ai trouvé quelques trucs louches que je me suis empressée de les corriger !
Vieux motard que jamais ! mrgreen

Mais si il y a un soucis, dites le moi et je changerai ça (: ôh divins admins ! Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) 763382

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) Empty Re: Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé)

Message par Garden Fear le Mar 26 Avr - 20:45

Bienvenue et désolée pour l'attente. Petit week-end chargé, je suis navrée ^^

bon alors, t'as de la chance, je ne mords pas, c'est Adam le méchant, moi je suis l'adorable admin qui aime tout le monde *fais gaffe quand même (a)*

Je n'ai rien à redire sur ta fiche, ce fut très agréable à lire, fluide, sans fautes venant me pourrirent les yeux mrgreen Alors je n'attends pas plus longtemps pour te valider et te souhaiter un bon jeu parmi nous, en espérant que tu te plaise sur le forum et que tu y passe du bon temps. Si tu as la moindre question ou des suggestions, n'hésite pas à nous en faire part.

Pour ton problème d'affichage, c'est peut-être à cause de ton navigateur ? Quoi que même si tu as IE, tu devrais normalement voir tout bien, donc je ne sais pas d'où cela peut venir Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) 310884









Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) 417677goupilbleuclydemini
Garden Fear
Garden Fear
Fantasme pour les garçons,
cauchemar pour les filles.

♦ HIBOUX POSTÉS : 641
♦ ARRIVÉE : 08/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) Empty Re: Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé)

Message par Invité le Mer 27 Avr - 9:11

J'ai pigé ! (;
Merci Garden la gentille ! Basketball

Pas de soucis pour l'attente, comme ça j'ai pu retirer quelques fautes et les empêcher de te faire mal aux yeux, ôh gentille admin Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) 64729

Je pense que mon problème d'affichage vient du fait que je ne suis pas sur Firefox mais aussi, et surtout, du fait que je suis vraiment nulle en codes (j'y comprend rien, c'est une calamité! TT). Brefouille, de toutes façons, je ne risque pas d'en faire usage dans mes posts mrgreen Donc it doesn't matter héhé

Edit: j'ai oublié de préciser que je suis pas nouvelle à 100 %, en fait j'étais Leah Parker avant sur le fo'. Mais vu comment j'étais investie à l'époque sur le fo' (à cause de pleins de trucs chiants et... Chiants), c'est comme si je suis nouvelle non ? Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) 649891

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé) Empty Re: Chandler Carmichael - Zero to Hero (terminé)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum