I'm a Bitch, I'm a Lover ~~ Lexia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

I'm a Bitch, I'm a Lover ~~ Lexia

Message par Invité le Mar 31 Mai - 22:27



Lexia Angeliqua Clark
poste vacant; personnage inventé

<

Qui êtes-vous?
NOM - CLARK
PRENOMS - Lexia Angeliqua
DATE DE NAISSANCE - 06 décembre
AGE - 17 ans
ANNEE - 4ème année
ORIGINES - Sang pur
Éléments de sorcellerie
BAGUETTE - Taillée dans de l'Aubépine, elle mesure 23,5 centimètres et possède en son cœur un cheveu de Vélane.
PATRONUS - Une biche
BIEN ou MAL ? Aucun des deux. Tout n'est pas blanc ou noir. Le monde est une nuance de gris pour Lexia.
QUE SERA DEVENU VOTRE PERSONNAGE 18 ANS APRES ? Mariée à un homme que ses parents lui auront choisi, Lexia sera une femme hautaine et exigeante, ressemblant à celles qu'elles détestaient jusque là.


Miss Nothing
Je suis Miss autonomie, Miss nulle part
Miss androgyne, Miss je m'en fous
Je suis mal utilisée, mal orientée
Je ne veux pas être ton esclave
Et je ne sais pas où j'ai été
Et je ne sais pas dans quoi je suis
Et je ne sais pas ce que je me suis fait
Et comme je te vois disparaître dans le sol
Ma seule erreur était de ne pas te laissé tomber
Alors je vais perdre mon temps, et je vais brûler mon esprit
Sur Miss rien, Miss tout
Je suis Miss fortune, Miss pas si vite
Je suis comme une bouteille de douleur
Miss question tu l'avais
Maintenant elle est partie
Je suis mal utilisée, mal interprétée
Je n'ai pas besoin d'être sauvée
Miss méprisée, je m'en occupe
Je suis coincé sous la pluie
Extrait de la traduction de 'Miss Nothing' de The Pretty Reckless



Le moldu
... derrière l'écran

PSEUDO - Allez, je vous laisse deviner !
AGE - Oui, oui, j'ai l'âge.
AVATAR - Taylor Momsen
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU CE FORUM ? - Pffiouuu
PRESENCE - Toujours présente mrgreen
PARRAINAGE - Nop
COMMENTAIRES ? Aimez-moi queen


© thanks to LJ (icon) !





Dernière édition par Lexia A. Clark le Mer 1 Juin - 22:04, édité 3 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm a Bitch, I'm a Lover ~~ Lexia

Message par Invité le Mar 31 Mai - 22:38



F*cking Perfect


Je suis née dans une famille dite de sang pur. Bien que nous soyons vus et considérés comme telle, cela n’ait pas tout à fait vrai. Dans notre arbre généalogique, si nous remontons plusieurs générations, on peut constater que certains de nos ancêtres se sont unis avec des sang-mêlés et même des moldus, mais comme cela remonte à fort longtemps et que depuis notre famille se compose exclusivement de sang pur, les Clark se disent de sang pur. C’est un peu stupide et en faite je n’en vois pas l’utilité, tout comme je ne vois pas celle de dire qui a épousé qui, qu’il soit sorcier ou non, je n’ai d’ailleurs jamais vraiment compris comment cela fonctionnait et je m’en fiche un peu il faut bien l’avouer. Pour mes parents c’est une toute autre histoire… Oh bien sûr, jamais vous ne les entendrez dire un mot de travers sur les moldus ou leurs rejetons sorciers, tout comme ils m’ont toujours assuré ne pas avoir de préjugés à leur égard et tout ce qu’il s’en suit. De parfaits citoyens de la communauté Magique qui ne font pas dans la discrimination… à d’autres ! Depuis toujours, j’ai ressenti cette réticence et ce mépris envers cette population chez eux, mais ils le cachent parfaitement, surtout quand l’occasion s’y prête car pour mes parents, les apparences sont ce qu’il y a de plus précieux. Dans un monde où plus personne n’affiche ses révulsions envers les moldus, mes parents ont su s’adapter. Ils sont très doués dans ce jeu d’ailleurs, ils excellent dans l’art de la dissimulation, de la duperie et des faux semblants. Leur image est bien trop précieuse à leurs yeux pour la ternir bêtement. Pour preuve : moi. Dès que je suis née, on a voulu faire de moi le reflet de leur vie soit disant parfaite. J’ai reçu une éducation stricte mais exemplaire, j’avais un précepteur pour m’apprendre à lire, écrire, compter… ma mère me donnait ‘des cours’ de maintient et de politesse pour ma vie en société, et lorsque que je fus en âge et que mon père, aurore de son métier, rentrait à la maison, il me montrait des sortilèges qu’il me faisait répéter plusieurs fois jusqu’à la perfection. Ce qui est bien lorsque l’on vient d’une famille de sorcier, c’est que la restriction concernant les sorciers de premier cycle ne peut pas s’appliquer puisqu’on ne peut pas savoir qui utilise la magie dans la maison.

J’étais le trésor ainsi que le trophée de mes parents. Dès que nous rencontrions du monde, je savais que je devais sourire, me tenir droite, dire bonjour et au revoir et surtout ne rien laisser sortir d’autre de ma bouche tout le long de la conversation sauf si on me parlait directement. J’étais ‘adorable’ d’après notre entourage, ce qui faisait la fierté de mes parents et cela me rendait heureuse. Cependant, je me demande aujourd’hui si c’était un vrai bonheur ou juste un voile sur mes yeux d’enfants, trop jeune, trop innocente pour voir la réalité et pour qui seul pouvait compter la joie de ses parents.


Don't leave me


Mon entrée à Poudlard fut une source d’angoisse qu’il m’était impossible d’ignorer. J’avais peur de ne pas réussir à m’intégrer. J’étais pourtant quelqu’un d’assez agréable, avec de bonnes manières, mais j’avais rarement fréquenté des enfants du même âge que moi et j’avais donc peur de ne pas leur plaire. Les rares enfants avec qui j’avais pu entretenir des relations m’avaient souvent trouvé ennuyeuse car j’avais interdiction de me prêter à des jeux simples et amusants pour les enfants, mais bruyants et salissants selon mes parents. Je devais toujours être impeccable, un modèle de perfection et je ne m’en étais jamais plainte, mais là je quittais le cocon familiale pour me retrouver dans un lieu inconnu avec des personnes m’étant tout aussi étrangères. Il n’y avait pas que ce point qui me travaillait. La maison dans laquelle j’allais être envoyée m’obsédait. Bien entendu, mes parents ne cessaient de prétendre que toutes les maisons se valaient à leur manières, mais ils n’oubliaient jamais de glisser que presque toute la famille avait été à Serpentard et combien ils étaient fière d’avoir porté ses couleurs. J'avais vite compris que je devais moi aussi entrer dans la maison de Salazar mais le choix ne m’appartenait pas malheureusement, elle appartenait au Choixpeau.

Si le fait de devoir se retrouver face à des centaines de paires d’yeux n’étaient pas assez stressant comme ça, il fallait que je porte en plus le poids que je m’étais moins même imposée sur ma future maison – même si mes parents avaient pris soin d’y mettre du leur également, comme si de rien n’était. Je fus horrifiée lorsque l’objet magique posé sur ma tête me cita les qualités que je possédais pour entrer à Poufsouffle. Ma loyauté entre autre mais je le suppliais mentalement de m’envoyer à Serpentard. Il me demanda ce qui pouvait bien me motiver et pour la première fois de vie je répondis loin de ce qu’on pouvait espérer de moi, peut-être parce qu’on ne pouvait pas m’entendre lui chuchoter mes menaces sur un éventuelle enlèvement avec une paire de ciseaux à la main. J’avais je n’avais bafoué une autorité quelle qu’elle soit et pourtant j’avais menacé directement le Choixpeau s’il ne faisait pas ce que je lui demandais. Je préférais agir de la sorte plutôt que de voir de la déception dans les yeux de mes parents. Je ne sais pas exactement ce qu’il lui fit changer d’avis, car je trouvais mes menaces bien pitoyables, mais il annonça haut et fort ma répartition à Serpentard et je fus heureuse de rejoindre la table décorée de vert, couleur qui – j’en étais sûre – m’irait parfaitement.

Contrairement à mes appréhensions, je réussis à m’intégrer assez facilement parmi mes camarades. On me trouvait gentille, bien élevée et tout ce qu’il va avec. Ma première véritable amie fut Anissa. Une commère comme on en fait plus mais une fille adorable tout de même. Certains profitaient de sa naïveté et de son penchant sur les ragots afin de lui faire dire n’importe quoi, comme Shealyn, mais j’avais beau mettre Anissa en garde, elle ne m’écoutait pas – et ne m’écoute toujours pas d’ailleurs – sur ce sujet, certaine que Shealyn lui disait la vérité et persuadée d’avoir trouvé une mine d’or à information en sa personne.

Avec les garçons, je n’étais pas en reste. On me trouvait jolie et on me le faisait savoir, sauf que je refusais de m’engager avec aucun d’eux. Je m’interdisais ce genre de relation, croyant que cela ne pourrait m’attirer que des problèmes, et puis je ne ressentais pas l’envie d’avoir ce genre d’histoire… Jusqu’à ce que je le rencontre lui. Il était bon, gentille, gentleman et il m’a fait succomber. Je suis tombée amoureuse de lui dès ma seconde année et mon pauvre petit cœur s’emballait à chaque fois que je le voyais. Il ne nous fallut pas très longtemps pour que nous formions un couple. J’étais complètement accro à lui, je n’avais jamais ressenti une telle chose pour quelqu’un auparavant. Mais il changea avec le temps, dévoilant un autre visage que celui qui m’avait séduit et un jour il me quitta comme ça, sans vraiment de délicatesse. Il me reprocha de ne pas être assez ‘facile’ et de lui faire perdre son temps. La relation qui me comblée jusque là n’était qu’un leurre afin d’arriver à d’autres fins peu louables. Il me brisa le cœur, et je me sentie profondément humiliée ainsi que stupide de m’être si bêtement laissée avoir par son jeu de Don Juan. Il me fallut du temps pour me remettre de cette histoire. Je voulais même le retrouver et m’excuser auprès de lui en lui promettant de faire tout ce qu’il voudrait. Si Anissa n’avait pas été là, j’aurai commis une belle erreur. Ce qu’Anissa me fit entrer dans le crâne, c’était que je ne devais plus me laisser faire et me montrer plus forte à l’avenir, conseils que j’étais prête à mettre en application.


wake up


L’heure du changement avait sonné. Exit la Lexia modèle qui obéissait à tout et qui était soit disant parfaite. Il était temps de changer, de montrer qui j’étais, de me forger une véritable personnalité et pas celle qu’on voulait que j’ai. Je troquais mes habiles de petite fille sage contres des jean parfois déchirés, des hauts plus osés, des bijoux en pagaille, j’éclaircissais mes cheveux qui était déjà bien blond, et pour finir, j’optais pour un maquillage plus souligné que celui que j’avais pu avoir jusque là. Ce changement n’échappa pas aux yeux de mes parents qui me questionnèrent bien vite sur le sujet. Je leur ai répondu que j’avais simplement besoin d’être moi-même et que si cela les dérangeait, c’était leur problème pas le mien. Je ne fus pas pour autant insolente et ils semblèrent accepter sans broncher en gardant plutôt leur réticence pour eux. J’avais parfois l’impression qu’ils avaient en quelque sorte peur de moi. Je ne vois pas comment, ni pourquoi… Peut-être craignaient-ils que je puisse dire qu’ils n’étaient pas si ouverts qu’ils le prétendaient ou que je puisse leur faire du tord de quelque manière que ce soit. Je n’ai jamais laissé entendre que j’étais capable de ce genre de chose pourtant, mais il faut croire qu’ils n’en avaient pas besoin pour alimenter leur paranoïa.

Mon changement de look n’interpella pas que mes parents, à Poudlard cela fit aussi jaser. Que disait-on ? Tout et rien… des choses du genre que je voulais me la raconter, que je faisais semblant d’être moins ‘propre’ pour attirer les regards. Du coup, certains m’aimaient moins, mais je m’en fichais pas mal, j’avais toujours Anissa et elle me prouvait de ce fait ce qu’était réellement l’amitié. Quant à l’amour… il ne m’ouvrit plus jamais les bras, enfin, je ne le laissais plus tenter de m’atteindre, malgré tout je m’affichais toujours avec un garçon, que la relation dure une semaine ou un mois, peu importait, je voulais juste ne pas être célibataire… aujourd’hui encore j’agis de la sorte et si on dit de moi que je suis une garce, une fille facile, il n’en est rien. Je n’ai jamais passé le cap avec un garçon, c’est d’ailleurs lorsqu’ils commencent à montrer des signes concernant un ‘approfondissement’ de notre relation que je mets fin à cette dernière.

Ce fut également lors de cette année que je me mis à la musique. J’écrivais des textes, j’inventais des mélodies dans ma tête puisque je n’avais pas le moindre instrument et que je ne savais pas en jouer non plus. Mes textes étaient par contre soigneusement écrits sur des parchemins que je conservais précieusement. J’aurai adoré – et j’aimerai toujours d’ailleurs – pouvoir faire quelque chose avec les Black Birds, mais je suis persuadée qu’ils ne me prendraient pas au sérieux et si j’affiche une certaine assurance au quotidien, je ne suis pas sûre de pouvoir encaisser un tel échec.


Born this way


Les cheveux plus long, plus clairs encore, un maquillages plus sombres et voyant, des vêtements plus minimaliste et un look négligé/travaillé... voilà comment je me présentais lorsz de ma troisième année. J'avais un peu plus poussé dans mon changement de look mais ce dernier me plaisait et il reflétait plus ma personnalité. des chuchotements s'en suivirent bien sûr. 'Je la préférais avant.' 'Elle ne ressemble plus à rien comme ça.' 'On dirait un vampire.' 'Comment peut-on trouver une fille de ce genre jolie ?' J'en passe et des meilleurs. Encore une fois, je ne prêtais guère attention à tout cela et j'eu bien raison car des choses nettement plus importantes se produisirent dès la rentrée. Il y eu l'arrivée de quatre étudiants, on ignorait d'où ils venaient et cela semblait être secret, il fut tout aussi étrange qu'ils soient chacun réparti dans une maison différente. Coïncidence ? Je ne crois pas à ces choses là, mais que pouvais-je avancer d'autre ? Je ne savais rien d'eux et il semblerait qu'il soit difficile d'en apprendre davantage même pour ceux ayant réussi à nouer des liens avec eux.

J'eu de quoi m'occuper à côté de ça. Le château semblait être devenu un terrain dangereux où il faut vérifier à deux fois avant de faire un pas devant l'autre. La preuve avec le bal de Noël. L'attaque qu'il y eu ce soir là fut le lancement des hostilités, c'est du moins ce que je pense, à moins que ce ne soit l'arrivée des quatre autres...
Ce soir là, je fus parmi ceux qui se cachèrent le mieux pour éviter d'affronter les encagoulés. Ce n'est pas que je suis une trouillarde, mais je ne savais pas à quel genre d'ennemi j'avais à faire et encore moins de quoi ils étaient capable, je n'étais pas assez stupide pour foncer dans le tas tête baissée sans aucune de ces données !

Après cet épisode, l'école retrouva un soupçon de tranquillité, jusqu'à ce que des étrangers débarquent dont on sait où et débitent tout un tas de choses sur le futurs de plusieurs d'entre nous. Fallait-il les croire ? En tout cas, ils ont disparu comme ils ont apparu et nous n'avons plus jamais entendu parlé d'eux... Comme si cela ne suffisait pas, la Tour Nord s'effondra. Heureusement, j'étais dans ma Salle Commune à ce moment là, mais j'ai participé au sauvetage de ceux qui étaient pris au piège sous les gravas. Le thèse de l'accident a été mise en avant, mais je n'écarte pas celle de l'attentat !

Je suis de nature curieuse et je serai bien tentée de découvrir tout ce qui se cache derrière tout ça. Malheureusement, je dois faire avec un nouvel obstacle ou donnée, à chacun son point de vu. J'ai appris récemment que je venais d'être promise à un fils de bonne famille au sang pur bien évidemment. Quand j'ai demandé à mes parents à quoi cela rimait, ils m'ont dit que c'était une histoire de tradition. J'aurai dû leur coller un moldu sous le nez en prétendant vouloir l'épouser pour voir la tête qu'ils auraient fait ! Quoi qu'il en soit, me voilà fiancé à un sang pur qui doit avoir autant d'intérêt pour moi que j'en ai pour lui. D'après les rumeurs, on lui aurait prédit un avenir avec un autre garçon. C'est peut-être à cause de cela que ses parents on cherché à le caser le plus vite possible, peu importe la fille tant qu'elle était de sang pur, et vu mon look qui rebute facilement ceux qui me trouvaient si 'adorable' auparavant, il a dû faire ça dans l'urgence ou bien prendre ce qu'il avait sous la main. Quant à mes parents, j'imagine qu'ils étaient ravis de réussir à me caser avec quelqu'un de 'notre espèce'.




Dernière édition par Lexia A. Clark le Sam 4 Juin - 20:23, édité 4 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm a Bitch, I'm a Lover ~~ Lexia

Message par Samaël E. Wilson le Mer 1 Juin - 0:24

OMFG Question Hem. Bon courage pour ta fiche queen albino





Spoiler:


avatar
Samaël E. Wilson
« Get out of my way »
(Je m'aime ♥)

♦ HIBOUX POSTÉS : 1729
♦ ARRIVÉE : 22/10/2009
♦ HUMEUR : préoccupé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm a Bitch, I'm a Lover ~~ Lexia

Message par Paris Montgomery le Mer 1 Juin - 13:19

Bienvenue !!!! afro
avatar
Paris Montgomery
« I'm NOT GAY !
Sorry boys... »


♦ HIBOUX POSTÉS : 526
♦ ARRIVÉE : 08/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm a Bitch, I'm a Lover ~~ Lexia

Message par Adam Meyer le Mer 1 Juin - 15:26

Bon courage pour cette fiche!
Me faudra un lien avec Gemma, histoire que je puisse te traiter de pétasse
avatar
Adam Meyer
Good boy get bad
Garden, cruel love.

♦ HIBOUX POSTÉS : 1488
♦ ARRIVÉE : 16/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm a Bitch, I'm a Lover ~~ Lexia

Message par Invité le Mer 1 Juin - 19:36

Merci tout le mode mrgreen
Je ne sais pas combien de temps ça va prendre vu le mal que j'ai à reprendre le rp >< mais je vais essayer de faire ça vite et le mieux possible Arrow

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm a Bitch, I'm a Lover ~~ Lexia

Message par Samaël E. Wilson le Jeu 2 Juin - 21:31

Elle sera géniale, ta fiche, j'ai aucun doute là-d'ssus monkey





Spoiler:


avatar
Samaël E. Wilson
« Get out of my way »
(Je m'aime ♥)

♦ HIBOUX POSTÉS : 1729
♦ ARRIVÉE : 22/10/2009
♦ HUMEUR : préoccupé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm a Bitch, I'm a Lover ~~ Lexia

Message par Invité le Jeu 2 Juin - 21:41

Mouais... pour le moment c'est pas ça ^^'

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm a Bitch, I'm a Lover ~~ Lexia

Message par Samaël E. Wilson le Jeu 2 Juin - 21:44

Fais-toi confiance, un peu è.é Et puis faudra qu'on parle de notre lien queen Pas ce soir (je sors ><"), mais voila quoi *.*





Spoiler:


avatar
Samaël E. Wilson
« Get out of my way »
(Je m'aime ♥)

♦ HIBOUX POSTÉS : 1729
♦ ARRIVÉE : 22/10/2009
♦ HUMEUR : préoccupé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm a Bitch, I'm a Lover ~~ Lexia

Message par Invité le Jeu 2 Juin - 21:49

T'inquiète pas amour, je compte bien ne pas te laisser filer comme ça (a)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm a Bitch, I'm a Lover ~~ Lexia

Message par Invité le Sam 4 Juin - 20:24

J'ai terminé mrgreen
Oui c'est pas grandiose mais je me rattraperai en rp c'est promis ! et je développerai plus Lexia aussi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm a Bitch, I'm a Lover ~~ Lexia

Message par Duane Cleveland le Sam 4 Juin - 20:47

Je trouve rien à reprocher à ta fiche moi (a) C'est très bien!
Aller, zou, Serpentard bien sûr, et amuses toi bien blondie!



"Toujours ce désir
Qu'il nous faut assouvir
L'envie de séduire
Ou l'envie de détruire
Que se soit par omission
Conviction, ambition
Le mensonge nous ronge"
avatar
Duane Cleveland

♦ HIBOUX POSTÉS : 221
♦ ARRIVÉE : 24/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm a Bitch, I'm a Lover ~~ Lexia

Message par Invité le Sam 4 Juin - 22:35

Merci

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm a Bitch, I'm a Lover ~~ Lexia

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum