Moon As My Witness ft Tanya

Aller en bas

Moon As My Witness ft Tanya

Message par Curtis J. Cullen le Mer 28 Mar - 22:30




-
A rat in a cage...A stone in a stream
I float far away. I live in a dream
Oh please stay a while
God, I love your smile




    On pourrait me croire blasé, insensible, immunisé. Lorsque l'on a tout vu peut on encore s’émerveiller de quelque chose? Lorsque l'on a tout gouter peut on encore découvrir une nouvelle saveur? Moi je me plait à croire que oui. Oh j'en ai vu des corps se dévêtir, des demoiselles d’effeuillées et des pantalons tombés sur des chevilles mais, je ne me lasserai jamais de contempler les formes, les reflets ambré sur une peau et l’excitation grandissante de la découverte. Mon boulot de patron du guilty pleasure me plait et me correspond à merveille. Je ne qualifierais même pas cela de travail alors que je regarde Gemma finir son show. Je la connais, son corps, ses secrets mais j'ai tout de même ce frisson au creux du dos et ce chatouillement à l'entre jambe. Je souris, hausse les épaules et avale la fin de mon verre de whisky pure feu. Si je ne pensais à Sam deux cents fois par jour on pourrait presque croire que je suis heureux. Je bondis de mon siège et passe derrière le bar pour m'emparer de la bouteille entière de whisky que j'entraine dans mon vaste bureau à l'arrière du club.

    Un bureau bien trop classe et raffiné pour le lieu diraient certains mais il me correspond parfaitement. Chaleureux et mystérieux à la fois. Un feu brûle dans la cheminée alors que je me laisse tomber sur mon siège en cuir massif tout en posant les pieds sur le bureau en bois foncé. Je me serre aussitôt un verre dont je bois une large gorgée. Oh je tiens très bien l'alcool mais je bois trop, je bois pour m'embrumer l'esprit, je bois parce que Sam me manque à en crever, je bois pour maintenir les apparences. Je vais moins bien que beaucoup le croient mais n'ai je pas toujours été douer pour la mascarade? Je tire une clope de ma poche et l'allume tout en fixant la fumée qui s'échappe de mes lèvres. L'auto destruction n'est qu'une vaste blague, il ne s'agit toujours que de se faire mal quelque par pour avoir moins mal ailleurs. J'avale lentement ma salive alors que mon regard glisse sur les flammes qui dansent dans la cheminée. Dès que je suis seul je deviens fou, fou de cette obsession permanente. Une gorgée, une bouffée...Je m'accroche comme je peux à la surface.

    Le club devrait bientôt fermé. Il est l'heure et le videur se chargera bientôt de virer les derniers clients. Juste après le show de...Tanya. Cela fait trop longtemps qu’elle n'a pas passé de temps avec moi, trop longtemps que j'ai le sentiment de ne faire que la croisée. Son sourire et ses grands yeux bleu me manquent. Je me sent seul. C'est pourquoi j'ai mis ce plan en marche. Je ne lui ai pas payer l’entièreté de son salaire et je ne doute pas qu'elle à du s'en rendre compte. Cela fait deux soirs que j'attends qu'elle passe pour me réclamer son du, j'espère que celui ci sera le bon. Je me surprends à fixer la porte dans l'attente de sa potentielle arrivée. Je me plait à me persuader que les autres ont besoin de moi alors que ne réalité c'est bien souvent moi qui ai besoin d 'eux.



avatar
Curtis J. Cullen
- Cleptomaniac -

♦ HIBOUX POSTÉS : 1250
♦ ARRIVÉE : 09/10/2009
♦ HUMEUR : I Want You To Be Mine !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moon As My Witness ft Tanya

Message par Tanya E. Ryan le Ven 30 Mar - 20:28

    J’attendais dans les coulisses. Une musique sensuelle et entraînante parvenait jusqu’à mes oreilles alors que je peaufinais mon maquillage. Je devais bientôt entrer sur la scène. Pour la première fois, c’était à moi de clôturer la soirée, j’étais tendue. Il fallait que ça plaise. Je savais que le patron était là pour m’observer. Curtis était exigeant et je devais tout faire pour ne pas le décevoir. Danser devant autant d’hommes, dévoiler mon corps à des inconnus, supporter leurs regards malsains ou leurs remarques perverses… Ce n’était pas le job dont j’avais rêvé. Mais je n’avais pas le choix. Le dessin ne me rapportait rien et c’était le seul « travail » bien payé que j’avais trouvé. Et puis, finalement, Curtis était plutôt agréable comme patron. Bien qu’exigeant il ne nous exploitait pas, moi et les autres filles. Pourtant ce mois ci, j’étais persuadée qu’il ne m’avait payé la totalité de la somme qui m’était due. Cela faisait plusieurs jours que la question me traînait dans la tête. Ce n’était pas mon genre de réclamer mais là j’étais sûre que mon salaire n’avait pas été versé en sa totalité. J’irai donc voir Curtis une fois le club fermé.

    Pour ce dernier show de la soirée, j’avais enfilé un ensemble de lingerie noir et rouge assorti. Dentelles et rubans sexys mettaient mes atouts en valeur. Un soutien gorge amplifiait légèrement ma poitrine, je n’avais pas la chance d’avoir une poitrine généreuse comme certaine. Je trichais un peu pour le plaisir de ces messieurs. Pour le bas, mon choix s’était arrêté sur un shorty dont le laçage sur le côté allait en charmer plus d’un. Il renforçait les lignes de ma taille mettant en valeur mes hanches et mes fesses. Mais avant de faire profiter les clients de cette tenue légère à la connotation très érotique j’avais décidé de la « dissimuler » par un corset en dentelle noir attaché dans le dos par un ruban rouge. Une paire de bas noir et des talons aiguilles d’une dizaine de centimètres venaient compléter le tout. Côté maquillage, j’avais fait ressortir mes yeux par un trait d’eyeliner noir et du mascara tout aussi sombre. Pour mes lèvres, je les avais redessinées au crayon rouge pour finir par un rouge à lèvre de la même teinte. Assez provocant donc, sans être trop vulgaire… J’avais lissé mes cheveux, laissant une légère franche se dessiner. Quelques bijoux et une jarretière rouge venaient achever mon « costume ».

    Mon exhibition débuta. Les lumières de la scène s’estompèrent un instant pour me laisser les temps de prendre position sur le podium. Puis la musique démarra, les spots se rallumèrent et les acclamations et les sifflets masculins retentirent. Je me déhanchai à présent, jouant à la séductrice. Mes mouvements étaient sensuels et captivaient les yeux de tous les gars en face de moi. Je les charmai, passant mes mains dans les cheveux puis les faisant glisser lentement sur ma poitrine, mon ventre et enfin mes cuisses. J’agrippai ensuite la barre à côté de moi, je me mis à tourner autour au rythme de la mélodie envoûtante. Je m’y adossai, levai les bras et attrapai la barre avant de m’accroupir avec suavité. Je continuai à balancer mon corps avec allure puis je me relevai avec tout autant de délicatesse, prenant le plus de temps possible pour les faire languir. Je me retournai, les laissant me contempler de dos. Puis je défis le ruban de mon bustier le desserrant pour qu’il finisse par glisser jusqu’au sol. Je m’approchai ensuite du bord de la scène, à part les regards pervers et les remarques dégoûtantes je ne risquais pas grand-chose. Le vigile était là pour éviter tout débordement, ce qui me rassurait… Du coup, il fallait avouer que j’osais plus de chose. Qui certes… Ne me ressemblait vraiment pas. Arrivée au bord du podium, je descendis avec langueur vers le sol avant de m’allonger. Je jetai des regards pleins de sous-entendus aux connards qui n’attendaient que ça. Mon pouvoir de séduction était plus puissant que je ne le pensais. Je continuai ainsi durant quelques minutes avant que la lumière s’adoucisse ne permettant d’apercevoir que ma silhouette. Je fis volte face et je me dirigeai vers les coulisses. Avant de m’arrêter un instant, pour dégrafer mon soutien-gorge, que je lançai ensuite vers le public…

    En sortant de la scène, j’enfilai un déshabillé en soie noir. J’étais fatiguée mais heureuse d’entendre les applaudissements venant de la salle. J’étais restée assez « sage » mais pour le moment il ne fallait pas m’en demander plus. Une fois dans les coulisses je pris le temps de me détendre quelques minutes sous une bonne douche chaude, en prenant soin de ne pas me mouiller les cheveux. Je me séchai rapidement puis j’enfilai de nouveaux sous-vêtements, moins provocant que ceux que je venais de dévoiler, ainsi qu’une robe bleue roi et des escarpins noirs aux talons interminables. J’attrapai mon sac à main ainsi que mon blaser noir. Dans la salle de spectacle, les clients étaient déjà partis. Alors que j’allai souhaiter une bonne nuit aux serveurs et quitter le club, je me rappelai que je devais aller voir Curtis. Je me dirigeai alors vers l’arrière de l’établissement. Dans le couloir menant à son bureau, une odeur de tabac me confirma sa présence. Je frappai à la porte avant de pénétrer dans son antre… Il était installé derrière un magnifique meuble en bois à siroter quelque chose qui ressemblait à du whisky pur feu. Ce qui n’était pas étonnant de sa part. Je m’approchai affichant un léger sourire, avant de lui demander : « Bonsoir Curtis, excuse-moi de te déranger mais j’aimerai te parler deux minutes… »
avatar
Tanya E. Ryan
Nevrosée à tendances suicidaires.

♦ HIBOUX POSTÉS : 540
♦ ARRIVÉE : 02/11/2009
♦ HUMEUR : Angoissée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moon As My Witness ft Tanya

Message par Curtis J. Cullen le Sam 31 Mar - 13:00




    Un bruit de pas dans le couloir me sort de ma torpeur. Des talons hauts qui claquent de leur manière caractéristique contre le sol . Un, deux, un deux...La visite s'annonce féminine et je choisi de me persuader d'entrée de jeu qu'il s'agit de Tanya. Une main frappe à la porte, la poignée qui se tourne lentement ou est ce moi qui aime entretenir ce sentiment de ralentis? Je souris, lorsque je vois apparaitre la fine silhouette et les cheveux blonds de Miss Ryan. J'avais raison! Bingo! Je serais tenté de lui dire "toi, enfin" mais cela reviendrait à trahir tout mon plan de l'attirée à moi et je ne suis pas si stupide. Son parfum me chatouille les narines, mon regard glisse sur son corps et je regrette finalement de ne pas avoir assisté à son show de ce soir. J'en aurais vu plus que je n'y aurais droit maintenant. Je ne pense pas qu'elle apprécierait que je lui propose de me fournir une séance privée. Je souris d'un air mystérieux mais très légèrement évocateur de ce qui me passe par la tête.

    Tanya - Bonsoir Curtis, excuse-moi de te déranger mais j’aimerai te parler deux minutes…

    Je relève un sourcil. Jouer l'innocence ! Voila une chose qui me va si bien. Je bondis sur mes deux pieds et contourne Tanya pour fermer la porte derrière elle. D'un geste de la main je l'invite à me rejoindre sur le canapé devant la cheminée sans oublier de passer chercher ma bouteille et mon verre de whisky. Sans lui demander son avis, je serre un verre à Tanya. Ce verre, je sais qu'elle peut l'interpréter de bien des façons si elle le veut mais, je choisi de n'en avoir rien à faire. Tanya est une des rares personne que j'ai beaucoup de mal à cernée, j'aime le mystère qu'elle représente à mes yeux. J'aime ne savoir jamais réellement à quoi m'attendre avec elle. Je lui fait face et me cale confortablement le dos dans le canapé avant de lui répondre enfin.

    Curtis - Bonsoir Tanya. Je suis ravi de te voir, je me sentais seul. Tu sais les clients ne ménagent pas leurs éloges à ton égard. Tu est ...une bonne recrue.

    Je lui adresse un léger sourire soutenu d'un clin d'oeil. Je n'aurais jamais pensé avoir parmi mes danseuses une ancienne camarade de Pouldard mais, alors trois!!! Tanya, Gemma et Sha ...cela parait totalement fou ! Je vide une gorgée de Whisky et m'empresse d'ajouter.

    Curtis - Je t'écoute...dis moi tout !

    Pas un instant je ne trahis le fait que je sais déjà de quoi elle va me parler. Je me contente de me satisfaire des effluves de son parfum, des reflets du feu dans sa chevelure et sur sa peau. Sa respiration, sa nuque fragile...Sa beauté envoutante à le don de me faire oublier, l'espace d'un instant. C'est tout à fait ce que je recherchais!

avatar
Curtis J. Cullen
- Cleptomaniac -

♦ HIBOUX POSTÉS : 1250
♦ ARRIVÉE : 09/10/2009
♦ HUMEUR : I Want You To Be Mine !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moon As My Witness ft Tanya

Message par Tanya E. Ryan le Sam 31 Mar - 22:48


    Curtis m’accueillit avec enthousiasme, se levant promptement de son fauteuil. M’attendait-il ? J’eus l’impression que oui… Cela me perturba, pourquoi aurait-il sagement patienté ici pour me voir ? J’étais perplexe. Mais mes doutes s’accentuèrent lorsqu’il m’invita à m’asseoir sur le grand canapé près de son bureau. Il me servit un verre de whisky, sans me demander mon avis. Je le pris avec plaisir, mais je fus surprise. Après peut être que je me faisais des idées et qu’il était dans son bureau pour travailler ? Hum… Non, vraiment j’étais certaine qu’il y avait quelque chose… Mais quoi ? Avec lui je pouvais m’attendre à tout ! C’était la première fois qu’il me recevait dans ses quartiers, et il fallait avouer que cette pièce était sublime. Les meubles étaient harmonieux et vraiment à l’image de Curtis. La magnifique cheminée donnait une atmosphère très feutrée, intime à la pièce… Curtis s’assit à mes côtés avant de me donner une réponse : « Bonsoir Tanya. Je suis ravi de te voir, je me sentais seul. Tu sais les clients ne ménagent pas leurs éloges à ton égard. Tu est ...une bonne recrue. » Seul ? Pauvre chou. Je savais bien que cet accueil chaleureux dissimulait autre chose. Son sourire et son clin d’œil me le confirmèrent. Pourtant je n’arrivais pas à savoir ce qu’il avait derrière la tête. Il était imprévisible et c’était bien cela qui m’inquiétait. Cela dit, il me rassura en me disant que la clientèle était contente de moi. Ce compliment me fit sourire, c’était vraiment important pour moi d’avoir un tel retour de Curtis. Je le remerciai : « Flattée de voir que ça plaît. A vrai dire j’ai toujours peur qu’ils soient trop exigeants… » Je laissai un silence de quelques secondes s’installer avant de continuer : « Vous les hommes… Il vous en faut toujours plus ! » Ma voix se fut sarcastique. Les mecs n’en avaient jamais assez… Il fallait déborder d’imagination pour ne pas qu’ils se lassent. Et depuis quelques temps j’avais la sensation de toujours faire la même chose. Finalement ça avait l’air d’être suffisant.

    « Je t'écoute...dis moi tout ! » Je lui expliquai donc le pourquoi de ma venue : « Ecoute, ce n’est vraiment pas mon genre de venir réclamer les choses comme ça. Mais j’ai le sentiment que ma paye n’a pas été versée entièrement… Tu sais, les temps sont difficiles pour moi, en ce moment… Et ... » Et me voilà parlant de mes problèmes d’argent. Quelle idiote j’étais… J’aurais pu seulement lui demander de vérifier mais non… Il fallait que j’en dise trop. Curtis n’avait pas à connaître ma situation. Je stoppai ma phrase, pour ne pas en dire trop. J’espérai qu’il ne prendrait pas cette remarque en compte. J’ajoutai alors : «Je me trompe peut être… Mais je venais te voir pour que tu vérifies, s’il te plaît. » Mon ton laissait entendre une certaine gêne. Si j’avais tord, je me sentirai vraiment stupide… Je buvais une gorgée de whisky, attendant une réaction de sa part.

avatar
Tanya E. Ryan
Nevrosée à tendances suicidaires.

♦ HIBOUX POSTÉS : 540
♦ ARRIVÉE : 02/11/2009
♦ HUMEUR : Angoissée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moon As My Witness ft Tanya

Message par Curtis J. Cullen le Lun 2 Avr - 20:34




    Tanya - Flattée de voir que ça plaît. A vrai dire j’ai toujours peur qu’ils soient trop exigeants…Vous les hommes… Il vous en faut toujours plus !

    Un léger rire s’échappe de mes lèvres. Je sais pertinemment que Tanya ne tiens pas forcément la gente masculine au plus haut de son estime. Elle à souffert et souffre encore probablement , pour moi, cela sa voit comme le nez au milieu de la figure. Je m'empresse de lui répondre...

    Curtis Tu oublie l'exigence légendaire de la gente féminine...jamais satisfaite. Alors que si tu y réfléchis l'homme se contente de pas grands chose lorsque ses pulsions sont amadouée...mais, c'est un vaste débat !

    Je pourrais sans aucun doute me plaire à en discuter avec elle pendant des heures. J'affectionne les débats d'opinions et celui ci me semble remplis d’intérêt mais, je sais pertinemment que Tanya n'est pas la pour ça et je me retiens donc de développer plus loin ma pensée. Je lui demande donc d'en venir au fait de la raison de sa visite. Si elle veut par la suite se prendre à une joute verbale enflammée, je suis plus que disponible. Je lui souris, je ne suis pas fait pour être seul. Dès que personne ne m'entoure, je me fane, je cesse de briller, d'exister. J'inspire profondément en priant pour me retrouver seul le plus tard possible.

    Tanya -Écoute, ce n’est vraiment pas mon genre de venir réclamer les choses comme ça. Mais j’ai le sentiment que ma paye n’a pas été versée entièrement… Tu sais, les temps sont difficiles pour moi, en ce moment… Et ...Je me trompe peut être… Mais je venais te voir pour que tu vérifies, s’il te plaît.

    A mesure qu'elle m'expose son problème, je relève lentement un sourcil affichant un air perplexe. Je joue parfaitement la comédie. Je m'empresse de rejoindre mon bureau et fouille dans les documents de compatibilité. Je prends mon temps à fouiller alors que je sais parfaitement ou se trouve ce que je cherche en réalité. La feuille me passe deux fois entre les mains avant que je m’arrête dessus. Je prends le temps de la lire et avec attention avant de déclarer.

    Curtis - Tu as parfaitement raison ! Il manque un quart de ton salaire. Je suis vraiment désolé Tan, ce genre de chose ne devraient pas arriver. Dès demain matin je passerai à la banque pour te faire le versement de ce qu'il manque.

    J'affiche un air confus alors que je jubile de voir que mon plan va peut être passer inaperçu. Je retourne à ses cotés et lui tend la feuille contenant l'erreur. Au cas ou elle voudrait vérifier. Je garde le silence l'espace d'une minute. Maintenant que je l'ai attirée ici il me faut à tout prix trouver un moyen de la retenir, au moins un peu. Je m’éclaircit la gorge et reprends la parole.

    Curtis - Tu sais si tu as de réel problèmes d'argent on peux certainement trouver un moyen de s'arranger...Je pourrais te payer un peu plus si tu acceptais de passer plus de temps avec moi.

    Oh mon dieu tout cela ne sonne pas du tout comme je l'aurais voulu. Je ne parviens pas à savoir ce qui m'a perturbé me forçant à formuler cette offre de cette manière si ambiguë. Impossible qu’elle saisisse ou je voulais réellement en venir, à moins que? Je pourrais rectifier le tire en mettant tout de suite les choses au clair mais, je me prends au jeu de l'envie de savoir ce qu'elle va bien pouvoir me répondre.

avatar
Curtis J. Cullen
- Cleptomaniac -

♦ HIBOUX POSTÉS : 1250
♦ ARRIVÉE : 09/10/2009
♦ HUMEUR : I Want You To Be Mine !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moon As My Witness ft Tanya

Message par Tanya E. Ryan le Mar 3 Avr - 15:48


    Il se mit à rire suite à ma réflexion. Je m’y attendais sans surprise. Mais malgré le ton plutôt ironique de mes paroles il y avait bien une part de vérité dans mes propos. Je trouvais que les hommes, enfin la plupart que je côtoyais, n’étaient pas forcément très agréables et respectueux des femmes. C’était d’ailleurs pour ça qu’il m’était arrivé d’avoir quelques conquêtes féminines. J’avais appris à ne plus refouler ces attirances comme j’avais pu le faire quelques années auparavant. J’avais pu découvrir de toutes autres relations en leur compagnie. Tendresse, affection, gentillesse, douceur… C’était tellement différent comparé à ce que j’avais vécu avec les hommes… Douleur, déchirement, tristesse, tromperie, jalousie… Je n’avais jamais réussi à me poser avec un homme. L’exemple de ma dernière relation illustrait avec exactitude ce que je pouvais vivre. Néanmoins, les exclure totalement de ma vie était impensable car, malgré ces échecs, il y avait chez eux des éléments qui me plaisaient, des qualités. Protecteurs, virils, charmeurs, courageux… « Tu oublie l'exigence légendaire de la gente féminine...jamais satisfaite. Alors que si tu y réfléchis l'homme se contente de pas grands chose lorsque ses pulsions sont amadouée...mais, c'est un vaste débat ! » J’étais d’accord avec lui… J’en étais l’exemple parfait… Mais la seconde partie de son discours ne me plaisait pas du tout… Je n’ajoutai pourtant rien de plus, ne voulant pas débattre là-dessus durant des heures. Ce n’était pas l’objet de ma venue.

    Je lui avais énoncé, de façon gênée, mon problème. Il avait réagi tout de suite, se mettant à chercher sur son bureau un papier qui pourrait lui confirmer cet oubli. Je le regardais fouiller dans sa paperasse, contrairement à ce que j’aurais pu penser, il avait l’air d’être très bien organisé. Il devait gérer à merveille son affaire. Pourtant il n’était pas à l’abri d’un oubli… Je ne lui en voulais absolument pas. Je ne demandais qu’à recevoir mon dû. Curtis finit par mettre la main sur ce qu’il cherchait. « Tu as parfaitement raison ! Il manque un quart de ton salaire. Je suis vraiment désolé Tan, ce genre de chose ne devraient pas arriver. Dès demain matin je passerai à la banque pour te faire le versement de ce qu'il manque.» Je me sentie soulagée, j’avais bien raison. Curtis semblait désolé pour moi. Il me tendit la feuille pour afin que je puisse vérifier. Je jetai un coup do’eil rapide, mais je lui faisais entièrement confiance. Je lui répondis ensuite : « Il n’y a pas de mal Curtis. Le problème est réglé et ne vas pas croire que je t’en veux. Tu dois avoir beaucoup de travail pour gérer le club et un oubli peut arriver. Merci d’avoir vérifié. » Satisfaite d’avoir eu une réponse à mes interrogations, Curtis me jeta un froid lorsqu’il ajoute : « Tu sais si tu as de réel problèmes d'argent on peux certainement trouver un moyen de s'arranger...Je pourrais te payer un peu plus si tu acceptais de passer plus de temps avec moi. » Je savais bien qu’il tiendrait en compte mes problèmes financiers. Que je pouvais être bête… Outre ce détail, la proposition qui venait de m’être faite ne me plaisait pas. Connaissant Curtis, je pouvais m’attendre à tout. Je fronçai les sourcils et restai muette un instant, tentant de construire ma réponse.

    « Curtis… Mes problèmes d’argents ne concernent que moi. J’arriverai à m’en sortir… » Je sentais une boule se former dans ma gorge. Je détestais en parler. Alors avec Curtis, ce n’était vraiment pas ce que je souhaitais. J’avalais difficilement ma salive avant de reprendre : « Ecoute, c’est vraiment gentil de ta part de vouloir m’aider. Mais je doute sincèrement que tes propositions puissent me plaire… Surtout si c’est à quoi je pense… » J’étais mal à l’aise, j’avais peut être mal compris ce qu’il voulait dire. Pourtant, il était tout à fait capable de me demander de lui proposer des shows privés, voir plus… C’était ainsi que, moi, je l’avais saisi….

avatar
Tanya E. Ryan
Nevrosée à tendances suicidaires.

♦ HIBOUX POSTÉS : 540
♦ ARRIVÉE : 02/11/2009
♦ HUMEUR : Angoissée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moon As My Witness ft Tanya

Message par Curtis J. Cullen le Jeu 5 Avr - 19:44




    Tanya - Curtis… Mes problèmes d’argents ne concernent que moi. J’arriverai à m’en sortir…Écoute, c’est vraiment gentil de ta part de vouloir m’aider. Mais je doute sincèrement que tes propositions puissent me plaire… Surtout si c’est à quoi je pense…

    Pas de réaction extrême, aucun débordement...Tanya aurait elle finalement appris à ne se formaliser d'aucunes de mes paroles? Une part de moi aurait peut être aimer qu'elle s'enflamme? Ou suis je au contraire ravis de constater qu'elle ne s'énerve plus pour si peu? Je ne sais pas, je ne sais plus. Dans tout les cas, ce n'est pas la ou je voulais en venir. Mes entrailles se nouent, ma nuque se raidis. J'ai besoin de lui avouer la vérité. Mon regard se détourne d'elle pour se poser sur le feu dansant dans la cheminée. Je sais que je peux trouver sans trop de difficulté le courage d'affirmer mes faiblesses, même si ce n'est pour autant facile pour personne. Dans mon cas l’égoïsme de parvenir à mes fins me pousse bien souvent à chasser tout orgueil personnel de l'équation. D'un ton calme, j'entame de lui répondre.

    Curtis - En fait je te propose mon aide parce que je n'ose pas moi même te demander le tien...Je le devrais pourtant, ce n'est pas que je n'ai pas confiance en toi mais tu sais...ce n'est jamais facile d'avouer ses faiblesses.

    Je bois une gorgée de whisky et fais tourner mon verre entre mes doigts tout en fixant le liquide ambrer. Je prie pour que cet appel à l'aide ne sonne pas faux et si je me tourne vers Tanya c’est parce que au fond de moi je sais qu'elle est l'une des seules personne dans mon entourage qui pourrais peut être y trouver son compte. Je m’éclaircis la gorge.

    Curtis - Je me sens seul Tan ...terriblement seul depuis que...Enfin il y a bien Kerr dans ma vie mais c'est une relation très compliquée, loin d'être de tout repos. Ce que je voudrais te demander Tanya, c’est de rester la, pour moi. je ne veux pas de sexe...pas que je te dirais non...

    Je reste moi même après tout. Je lui souris vaguement et m'empresse de reprendre.

    Curtis - Je voudrais dormir dans tes bras ce soir ou toi dans les miens, ne pas me sentir vide, ne pas me réveiller seul...Pas d'attentes, pas de prise de tête.Je pourrais te payer s'il le faut, ma présence n'est pas toujours des plus agréable...mais je t'en prie tout ce que je te demande, c'est de ne pas me laisser seul se soir

    Je dois avoir l'air pathétique mais ma pudeur ne me chiffonne même pas une seconde. Je pose une main sur celle de Tanya, en espérant qu'elle n’interprète pas mal ce geste. Mon regard brulant de douleur se pose finalement sur elle et ne s'en décolle plus.


avatar
Curtis J. Cullen
- Cleptomaniac -

♦ HIBOUX POSTÉS : 1250
♦ ARRIVÉE : 09/10/2009
♦ HUMEUR : I Want You To Be Mine !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moon As My Witness ft Tanya

Message par Tanya E. Ryan le Ven 6 Avr - 0:05


    J’attendais une explication de sa part. Ces propos m’avaient paru flous, je ne savais pas ce qu’il entendait par passer plus de temps avec lui. Je buvais un peu de Whisky, l’alcool me réchauffa. J’avais du mal à comprendre comment on pouvait boire quelque chose d’aussi fort… Une chose était sûre, je ne prendrais pas un deuxième verre. Si c’était pour sentir l’ivresse s’emparer de mon corps c’était hors de question. Curtis tarda à répondre, m’obligeant à replonger mes lèvres dans ce liquide doré. Mon malaise allait finir par se faire ressentir. Cette attente ne faisait qu’accroître mes craintes vis-à-vis des mots qui pourraient sortir de sa bouche. Finalement, les paroles tant attendues vinrent briser le silence désagréable qui s’était installé. « En fait je te propose mon aide parce que je n'ose pas moi même te demander le tien...Je le devrais pourtant, ce n'est pas que je n'ai pas confiance en toi mais tu sais...ce n'est jamais facile d'avouer ses faiblesses. » Mes yeux s’écarquillèrent légèrement, je ne comprenais toujours pas ce qu’il comptait me proposer. Pourquoi voulait-il que je l’aide ? N’avait-il pas tout ce qu’il voulait ? Une entreprise qui marchait, de l’argent, une poignée de filles magnifiques sous ses yeux, Kerr… « Je me sens seul Tan ...terriblement seul depuis que...Enfin il y a bien Kerr dans ma vie mais c'est une relation très compliquée, loin d'être de tout repos. Ce que je voudrais te demander Tanya, c’est de rester la, pour moi. Je ne veux pas de sexe...pas que je te dirais non... » Apparemment, je m’étais trompée. Il avait l’air désespérément esseulé. A croire qu’on pouvait avoir le meilleur boulot du monde et la situation qui va avec et se sentir seul comme lui. J’étais plutôt du genre maternelle et le voir ainsi me bouleversait. Concernant le sexe… Je n’étais pas franchement emballée par l’idée et ça Curtis devait s’en douter. Je ne voulais pas aboutir à une telle relation avec mon patron. Pour qui je passerai, si les autres filles l’apprenaient…

    Je lui rendis le sourire qu’il m’adressa. II m’avait touché, je ne pouvais le nier. « Je voudrais dormir dans tes bras ce soir ou toi dans les miens, ne pas me sentir vide, ne pas me réveiller seul...Pas d'attentes, pas de prise de tête. Je pourrais te payer s'il le faut, ma présence n'est pas toujours des plus agréable...mais je t'en prie tout ce que je te demande, c'est de ne pas me laisser seul se soir. » C’était tellement bien amené. Il me livrait ses secrets, ses problèmes… Mais il parlait avec une telle aisance, que cela me déconcertait. Il ressentait sûrement un peu de gêne pour m’avouer tout ça… Mais je ne le remarquais absolument pas. Cependant lorsqu’il posa sa main sur la mienne, et que ses magnifiques yeux se posèrent sur moi, il me fit comprendre qu’il avait réellement besoin de moi. Durant un moment, je ne pus m’empêcher de rester là à le fixer. Je n’étais pas du genre à laisser les gens dans de telles situations… J’aurais pu prendre tout ça comme une tentative détournée pour profiter de moi. Mais sa sincérité ne faisait aucun doute. Je refermai un peu plus ma main sur la sienne.

    « Jamais, je n’aurais pu penser que tu te sentais aussi seul Curtis… Tu semble toujours si souriant et enjoué que j’ai vraiment du mal à croire tout ce que tu viens de me dire. » Perplexe, je finis tout de même par craquer. « Ecoute, je veux bien essayer de te rendre service. Mais j’aimerai que tu me promettes plusieurs choses… Tout d’abord, il est hors de question que les employés du club, ou même tes amis, soient au courant de ça. Je n’ai vraiment pas envie que ça se sache… Je me sentirais mal vis-à-vis des autres… Je n’ai pas envie de passer pour une privilégiée. Deuxième point, je suis d’accord pour être là dès que tu auras besoin de moi… Mais n’en abuse pas trop. Oh et puis oublie cette idée de me payer… Ca me mettra plus mal à l’aise qu’autre chose. Tu me paies déjà assez pour le travail que je fais. » Je laissai échapper un léger rire avant de continuer. « J’espère que tu ne seras pas trop insupportable… Non je t’embête là ! » Je ne savais vraiment pas où cela allait nous mener. Une chose était sûre : ça me faisait plaisir de l’aider…
avatar
Tanya E. Ryan
Nevrosée à tendances suicidaires.

♦ HIBOUX POSTÉS : 540
♦ ARRIVÉE : 02/11/2009
♦ HUMEUR : Angoissée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moon As My Witness ft Tanya

Message par Curtis J. Cullen le Sam 14 Avr - 13:33






    Silence. Tanya semble figée sur place, je pense qu'elle ne s'attendait pas vraiment à ça ! Son silence me parait terriblement long et pesant. Je ne la pense vraiment pas du genre à me rire au nez mais va t'elle seulement prendre ça au sérieux? Je me mords l’intérieur de la joue mais me détend aussitôt que les doigts de Tanya se referment sur les miens. Je ne peux réprimer un soupir de soulagement. je ne suis plus seul. Sa paume dans la mienne, ce simple contact à le don de m'apaiser.

    Tanya - Jamais, je n’aurais pu penser que tu te sentais aussi seul Curtis… Tu semble toujours si souriant et enjoué que j’ai vraiment du mal à croire tout ce que tu viens de me dire.

    Je baisse la tête et fixe le rebords du canapé. Je suis très bon comédien, ce n'est pas nouveau. Revêtir les masques des faux semblants est un jeu d'enfant pour moi. C'est de la que me viens cette facilité à donner aux autres ce qu'ils attendent de moi, qu'ils s'en rendent compte ou non. Cela ne m'étonne pas que Tanya et beaucoup d'autres ne se doutent pas de mon mal être. Même Paris qui sais que je souffre n'a certainement aucunement conscience de l'ampleur réelle des dégâts. Les seules personnes vraiment aptes à s'en rendre comptes sont probablement Montana, Sha et peut être Kerr qui subissent ou ont subis d'une façon ou l'autre mes dégâts causés par Sam. J'avale lentement ma salive et pose à nouveau les yeux sur Tanya lorsqu'elle reprends la parole.

    Tanya - Écoute, je veux bien essayer de te rendre service. Mais j’aimerai que tu me promettes plusieurs choses… Tout d’abord, il est hors de question que les employés du club, ou même tes amis, soient au courant de ça. Je n’ai vraiment pas envie que ça se sache… Je me sentirais mal vis-à-vis des autres… Je n’ai pas envie de passer pour une privilégiée. Deuxième point, je suis d’accord pour être là dès que tu auras besoin de moi… Mais n’en abuse pas trop. Oh et puis oublie cette idée de me payer… Ça me mettra plus mal à l’aise qu’autre chose. Tu me paies déjà assez pour le travail que je fais. "..." J’espère que tu ne seras pas trop insupportable… Non je t’embête là !

    Un large sourire se dessine sur mes lèvres et je me surprends même à rire tout en serrant les doigts de Tanya. Sans perdre une seconde, je m'empresse de lui répondre.

    Curtis - Tu n'as aucune raison de t' inquiété. Je n'ai moi même aucun intérêt à ce que tout le monde sache que je dois mendier pour un peu de réel affection, pour ne pas devenir fou.

    Oh pour être simplement dans les bras de quelqu'un j'aurais pu aller me cherche rune prostituée, ou faire jouer mes talents de séduction sur une cible fragile et disposée à céder facilement mais ce n'est pas ce dont j'ai besoin pour le moment. Non, j'ai plutôt besoin de me sentir proche de quelqu'un qui pourrait avoir un réel intérêt pour moi. Je ne parle pas d'amour mais tout simplement de préoccupation. Tout comme je me préoccupe du bien être de Tanya. J'inspire profondément et reprends la parole.

    Curtis - Notre secret est en sécurité. Merci Tanya. Je te promets de ne pas abuser et si tu me trouve trop envahissant ou insupportable, je te donne l'autorisation de me frapper.

    Un sourire, un clin d'oeil. Le peu de moments ou je me sens en sécurité , le vrai Curtis reviens au galop et cela me fait un bien fou. Je m'approche de Tanya et lui pose un chaste baiser sur la joue avant de remplir nos verres à nouveau. Je bois une gorgée et m'allonge sur la canapé en posant ma tête sur les cuisses de Tanya. Je me surprends à l’observée, le regard remplis de reconnaissance pendant de longues secondes avant de rompre le silence fraichement installé.

    Curtis - Tanya..Comment on fait pour oublier quelqu'un?




avatar
Curtis J. Cullen
- Cleptomaniac -

♦ HIBOUX POSTÉS : 1250
♦ ARRIVÉE : 09/10/2009
♦ HUMEUR : I Want You To Be Mine !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moon As My Witness ft Tanya

Message par Tanya E. Ryan le Dim 22 Avr - 1:24


    La détresse de Curtis me faisait tant de peine. Je détestais, depuis toujours, voir de la tristesse dans le regard des gens, surtout quand je les appréciais. Malgré mon statut de simple employée, moi et Curtis entretenions une relation plus ou moins amicale depuis nos années à Poudlard. Malgré un fâcheux événement qui s’était produit lors d’un bal à l’école, et dont je lui en avais voulu longtemps… Tout cela était derrière nous et à présent il était inconcevable de le laisser dans un état pareil. Même si c’était mon patron, je le considérais comme un ami et je devais l’aider. Lorsque son sourire s’illumina sur son visage, je ne pus m’empêcher de faire de même. Il rit, serrant un peu plus ma main. Je fis de même et j’écoutai ensuite ce qu’il avait à me dire « Tu n'as aucune raison de t' inquiété. Je n'ai moi même aucun intérêt à ce que tout le monde sache que je dois mendier pour un peu de réel affection, pour ne pas devenir fou. » Ses paroles me rassurèrent. Nous étions sur le même longueur d’onde apparemment… Nous avions, tous les deux, besoin de l’aide de l’autre… Et en y repensant bien… Passer du temps avec Curtis, sans prise de tête, me permettrait aussi d’oublier mes problèmes… « Notre secret est en sécurité. Merci Tanya. Je te promets de ne pas abuser et si tu me trouve trop envahissant ou insupportable, je te donne l'autorisation de me frapper. » Son sourire réapparu sur son minois, son clin d’œil me fit sourire. Je lui répondis « Ne t’en fais pas pour ça Curtis… Je n’hésiterai pas ! » Je lui lançai un nouveau sourire, bien plus espiègle que le précédent.

    Il s’approcha de moi, déposant ses douces lèvres son ma joue. Je ne pus m’empêcher de rougir légèrement. L’atmosphère était bien plus détendue qu’au début de notre rencontre. Il me resservit un verre… Le premier faisait déjà effet, mais je n’eus pas le temps de lui dire non… Je bus un peu en même temps que lui, puis il vint poser sa tête sur le haut de mes jambes. Allongé ainsi, il fixait mon regard. Je ne pus m’empêcher de plonger à mon tour dans ses si beaux yeux. Tenant mon verre dans une main, de l’autre je me surpris à jouer avec quelques unes de ses mèches de cheveux. Il brisa le silence « Tanya..Comment on fait pour oublier quelqu'un? » Cette question me déstabilisa. Elle me rappela mon histoire avec Carter… Une amourette stupide d’adolescente qui avait fini par se transformer en une obsession que j’avais du mal à effacer. J’avais mis du temps à l’oublier… Le fait de quitter Poudlard, de le perdre de vue m’avait aidé… L’amour nous faisait faire des choses si étranges… Je ne savais pas quoi répondre à Curtis… Moi-même je n’avais pas la réponse, je tentais tout de même quelque chose… « Oublier demande du temps… Curtis… Lui seul peut guérir les blessures. C’est difficile au début, on repense à la personne, on tente désespérément de se rappeler les bons moments… Mais c’est là qu’on se plante… Y repenser nous rend vulnérable, on se dit qu’on a fait une connerie… Que ça pourrait marcher à nouveau… On se dit qu’elle finira par changer. Mais les gens ne changent jamais Curtis… » La main posée sur le haut de son crâne, je me mis à caresser son front avec mon pouce. Mon regard plongé dans le vide…
avatar
Tanya E. Ryan
Nevrosée à tendances suicidaires.

♦ HIBOUX POSTÉS : 540
♦ ARRIVÉE : 02/11/2009
♦ HUMEUR : Angoissée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moon As My Witness ft Tanya

Message par Curtis J. Cullen le Lun 30 Avr - 19:35






    L'atmosphère est calme et reposante. Il se dégage de ce moment quelque chose d'étrangement sécurisant. Les doigts de Tanya venant jouer dans mes cheveux ne manquent pas de me procurer un frisson. Je n'ai pas l'habitude de la simple et pure affection, des gestes tactiles qui ne mènent pas forcément aux ébats. Je reste immobile. Je ne veux surtout pas manquer de respect à Tanya mais sa simple façon de m'effleurer me donne des idées qui ne lui plairaient certainement pas. Je me concentre sur un point du plafond et lui pose la question qui me torture l'esprit. Elle semble prendre son temps pour me répondre. Ce n'est pas un sujet qu'elle prend ça à la légère, je le sais et c'est bien pourquoi je lui pose la question. Je veux connaitre son opinion sur le sujet !

    Tanya - Oublier demande du temps… Curtis… Lui seul peut guérir les blessures. C’est difficile au début, on repense à la personne, on tente désespérément de se rappeler les bons moments… Mais c’est là qu’on se plante… Y repenser nous rend vulnérable, on se dit qu’on a fait une connerie… Que ça pourrait marcher à nouveau… On se dit qu’elle finira par changer. Mais les gens ne changent jamais Curtis…

    Je ne peux m’empêcher de laisser échapper un éclat de rire amer mais, le doigt de Tanya sur mon front me calme aussitôt. Son contact m'apaise, c’est tout ce que je cherchais et plus encore. Je reprends la parole d'une voix calme et posée.

    Curtis - Tout cela est tellement ironique. J'aimerais voir les choses comme tu les énonces mais je ne l'ai plus vu depuis des années...Le temps n'apaise rien du tout, la distance encore moins. A chacun de mes soupires le manque se fait plus vivace encore. Je suis condamné et je suis la preuve vivante que les gens ne changent pas...En dépit de tout je continue à espérer!

    Je ne prononce pas le nom de Sam, c'est volontaire. Je n'ai pas encore rencontré qui que ce soit capable de comprendre totalement le fait que je ne baisse pas les bras, que je garde encore espoir. Je ne le comprends pas moi même. La douleur reprends sa place, s'insinue en moi tel un vicieux serpent. Elle n'est jamais bien loin de toute façon. Je ferme les yeux et tente de me concentrer sur la caresse de Tanya mais alors je sens le désir d'en recevoir d'avantage naître à nouveau en moi. Suis je donc incapable de me satisfaire, de ce que l'on m'offre? Je pousse un grognement sonore et m'empare de la main de Tanya que je presse contre mes lèvres et que j'embrasse délicatement.

    Curtis - Je ne change pas je ne changerai jamais. J'ai mal à en crever mais je ne pense pas que tu devrais rester...j'ai deja envie de toi Tanya. Le simple contact de ta peau suffit, je deviens fou...Je suis le même. Toujours le même. Les promesses, les mots...on n'échappe pas à qui on est.

    Dans le fond de ma voix résonne un ton de fatalité. Je me déteste moi même et je pense que Tanya devrait en faire de même. Je suis un danger pour elle, pour moi. Je ne voudrais jamais plus la conduire à faire quelque chose qu'elle pourrait regretter mais, je ne parviendrai pour autant jamais à contenir mon désir. Tanya me plait, elle m'a toujours plu et je suis un être si primaire que je ne peux le réprimer.




avatar
Curtis J. Cullen
- Cleptomaniac -

♦ HIBOUX POSTÉS : 1250
♦ ARRIVÉE : 09/10/2009
♦ HUMEUR : I Want You To Be Mine !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moon As My Witness ft Tanya

Message par Tanya E. Ryan le Mar 1 Mai - 12:05


    Je réalisai que mes paroles sonnaient faux. Pourtant je tentais de me persuader du contraire. L’amour était un sentiment fort qui laissait malheureusement d’affreuses marques indélébiles… Lorsque tout allait bien, il était synonyme de bonheur, de moments inoubliables et forts… Et quand ça tournait mal, cette joie se transformait en un poids insoutenable, poids qui appuyait sur notre cœur… Nous rendant vulnérable, triste et inconsolable… Et plus l’on tentait d’effacer tout cela de notre tête et plus ces mauvais démons revenaient au galop, le manque de l’être tant aimé ne faisant que s’accroître… Mon air pensif prouvait bien que tout cela s’embrouillait dans ma tête, la question de Curtis m’avait perturbée… Son rire remplit de mélancolie me fit reprendre mes esprits… « Tout cela est tellement ironique. J'aimerais voir les choses comme tu les énonces mais je ne l'ai plus vu depuis des années...Le temps n'apaise rien du tout, la distance encore moins. A chacun de mes soupires le manque se fait plus vivace encore. Je suis condamné et je suis la preuve vivante que les gens ne changent pas...En dépit de tout je continue à espérer! » Mes paroles utopiques semblaient ne pas le convaincre, il avait raison… Peut être était-ce ma naïveté maladive qui m’avait poussé à dire tout ça… Mais la réalité était différente. On m’avait si souvent répété que l’espoir faisait vivre… L’obstination de Curtis me faisait de la peine, cela le rongeait et je ne savais pas comment j’allais pouvoir l’aider…

    Je ne savais pas quoi lui répondre… Sa ténacité était inébranlable… Je me contentai d’effleurer son front du bout de mes doigts. Soudain, il agrippa ma main avant de la couvrir de doux baisers. Je laissai Curtis faire… Le connaissant, il avait besoin d’affection et c’était ce que je tentais de lui donner… « Je ne change pas je ne changerai jamais. J'ai mal à en crever mais je ne pense pas que tu devrais rester...j'ai déjà envie de toi Tanya. Le simple contact de ta peau suffit, je deviens fou...Je suis le même. Toujours le même. Les promesses, les mots...on n'échappe pas à qui on est. » Je dégageai ma main de la sienne pour la passer dans mes cheveux l’air désabusée… Je n’y arriverais pas… Mais j’avais tant envie de lui faire oublier, ne serais-ce qu’un instant son chagrin… Je posais alors mon index sur ses lèvres « Chut… » Je me débarrassai de mon verre, puis du sien, les plaçant sur la petite table qui se tenait à côté du canapé… Je l’invitai à se relever afin qu’il asseye de nouveau près de moi. Je ne lui en voulais pas, au contraire j’étais désespérée pour lui. Mes doigts vinrent à nouveau frôler son visage, alors que je le fixai, confuse… « Je ne partirais pas Curtis… Peut être que toi, tu n’es pas du genre à tenir tes promesses… Mais moi oui… J’ai accepté de rester avec toi, là, maintenant. Alors si c’est le seul moyen pour te faire oublier tout ça, et bien, ça ne me dérange pas. »

    Même si Curtis avait clairement exposé ses attentions, je ne pus m’empêcher de le prendre dans mes bras. « Je ne te laisserai pas seul, pas dans cet état en tout cas… Je m’en voudrais terriblement de te savoir ici… S’il y a bien une chose qui nous empêche d’oublier c’est la solitude… » Je resserrai mon étreinte et déposai ma tête sur son épaule. Je fermai les yeux et laissai échapper un soupir douloureux avant de lui souffler d’une voix à peine audible « Curtis… Je suis là… » Je lui donnai un baiser chaste sur la joue puis un autre…
avatar
Tanya E. Ryan
Nevrosée à tendances suicidaires.

♦ HIBOUX POSTÉS : 540
♦ ARRIVÉE : 02/11/2009
♦ HUMEUR : Angoissée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moon As My Witness ft Tanya

Message par Curtis J. Cullen le Ven 18 Mai - 20:33






    J'aurais beau le vouloir de toute mes forces, je n'ai jamais été doué pour lutter contre ma propre nature. Il parait que cela peut s'apprendre, à force de persévérance...J'ai essayer, je n'y parviens pas. Jamais. Je lui balance donc tout sans retenue, à défaut d'être maître de moi même, j'ai au moins cette qualité que d'être honnête. Tanya retire sa main de la mienne, mon estomac se serre de ce contact brisé. Une brûlure me remonte dans les poumons lorsque j'inspire. Elle aurait le droit de partir, elle aurait même largement raison de le faire mais voila qu’elle pose un doigt sur mes lèvres.

    Tanya - Chut…

    Je plisse les yeux et secoue la tête en signe de désapprobation. Je ne prends pas pour autant la parole et respecte sa demande de me taire. J'obéis à son invitation à m’asseoir mais j'affiche un air des plus perplexe. Ou veut elle en venir? Me donner ce que je veux est sans qu'elle en éprouve de remords? J'en ai des gros doutes. Ses mains s'approchent de mon visage, je ne peux réprimer une grimace. Elle me rends la tâche difficile. Je sais que je lui ai demandé de l'affection mais je ne peux m’empêcher de tout de suite en vouloir plus. Je ne parviens plus à me satisfaire de ce genre de petits choses si précieuses. Je me dégoûte mais, je la laisse faire. Je pose mon regard droit dans le sien.

    Tanya - Je ne partirais pas Curtis… Peut être que toi, tu n’es pas du genre à tenir tes promesses… Mais moi oui… J’ai accepté de rester avec toi, là, maintenant. Alors si c’est le seul moyen pour te faire oublier tout ça, et bien, ça ne me dérange pas.

    Et voila que j'ai à faire à plus valeureuse que moi, dotée de bonté d'âme et de coeur comme je ne le serai jamais. Je savais que Tanya était ce genre de personne. Quel égoïste j'ai donc été que d'oser lui demander son aide, elle qui ne peut de par sa propre nature me le refuser. Nous voila piéger et certainement bien plus qu'elle ne peut se l'imaginer. Les bras de Tanya se serrent autour de moi, son corps s'approche du mien. Sa chaleur et son parfum enivrant me font perdre pied. Je ne réponds pas à son étreinte mais j'enfouis mon visage dans son épaisse et soyeuse chevelure blonde. Je ne suis qu'un imposteur, un profiteur. J’abuse de sa faiblesse, de sa douceur et de sa gentillesse. Mon coeur et ma gorge se serrent encore un peu plus fort.

    Tanya - Je ne te laisserai pas seul, pas dans cet état en tout cas… Je m’en voudrais terriblement de te savoir ici… S’il y a bien une chose qui nous empêche d’oublier c’est la solitude…

    Elle s'en voudrait ! Voila ce que j'ai créer ! Une forme de dépendance, une responsabilité qu'elle n'a jamais réclamée. Je suis un monstre que de l'accablée de ce poids, elle ne mérite pas ça. Son étreinte se resserre, sa tête posée sur mon épaule. Je vais défaillir. Je suis perdu entre tristesse et désir brûlant. Cela ne peut que très certainement mener à rien de bon!

    Tanya - Curtis… Je suis là…

    Un baiser, un autre...Se rend t'elle compte que tout cela n'est pas clair? M'offre t'elle réellement ce dont j'ai besoin? Son corps, ses lèvres, cet instant charnel endiablé qui très certaineemnt lui me fera oublier jusqu'au prénom de Sam pendant quelques instants. Cette senstation après l'acte de calme et de bien être mais dans les bras de quelqu'un qui compte pour moi comme Tanya et pas auprès du premier venu. Kerr non plus ne conviendrais pas pour cet état que je recherche, notre relation est devenue trop compliquée. Tanya, mon dieu Tanya...Qu'ai je fais ? Je m'approche d'elle, mon nez éffleure le sien, mon souffle se mélange au sien et je prends enfin la parole bien qu'elle ne m'y ai pas autorisé.

    Curtis - Tanya...Merci...merci d 'être la, merci d'être comme tu l'est...mais c'est dangereux. Tu ne mesure pas tes paroles. M'aider? Mais jusqu'a quel point? Et dans qu'elle mesure ce ne serait pas au dépend de toi même? Je n'aurais jamais du te demander tout ça...J'ai fait une terrible erreur

    Je pose sur ses lèvres un baiser que je veux chaste. Léger et tendre, mais mon coeur s'emballe et je m'éloigne d'elle à contre coeur. Forcer quelqu'un? Jamais ! Si un jour elle me désire en son âme et conscience, j'en serais ravi...mais pas comme ça. Pas par pitié pour le pauvre déchet que je suis. Ma main se pose sur la hanche de Tanya et je l'attire vers moi. Ma main glisse dans son dos.

    Curtis - Va t'en Tanya....Tant qu'il est temps ! Avant que je parvienne à te charmer, à te faire oublier tes valeurs et ta vertu...Tu le regretterais ...une fois encore

    L'amertume pointe dans ma voix. Je m'en veut tellement de lui avoir un jour fait du mal et je ne veux pas recommencer. Mes lèvres se posent dans sa nuque et la parcoure de délicats baisers. Je sais que mes gestes contredisent mes paroles mais je veux qu'elle réalise que je parle sérieusement.



avatar
Curtis J. Cullen
- Cleptomaniac -

♦ HIBOUX POSTÉS : 1250
♦ ARRIVÉE : 09/10/2009
♦ HUMEUR : I Want You To Be Mine !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moon As My Witness ft Tanya

Message par Tanya E. Ryan le Mar 29 Mai - 0:07

J’avais resserré mon étreinte, je pouvais sentir le cœur de Curtis battre contre ma poitrine. Malgré les reproches que j’avais pu lui faire par le passé il était à présent un être auquel je tenais. Même si parfois il restait difficile à cerner, j’avais appris à le connaître… Mais il ne restait pas moins intimidant. Je n’étais jamais sûre de savoir réellement ce qui se tramait dans sa tête. Pourtant ce soir, sa détresse était grande. Cela je ne pouvais l’ignorer. Plus je me rapprochais de lui et plus je le trouvais embarrassé. Je ne comprenais pas pourquoi, je tentais de lui apporter un peu de réconfort, mais il semblait aller de plus en plus mal… Il ne tarda pas d’ailleurs à m’expliquer ce qui le tracassait… « Tanya...Merci...merci d 'être la, merci d'être comme tu l'est...mais c'est dangereux. Tu ne mesure pas tes paroles. M'aider? Mais jusqu'a quel point? Et dans qu'elle mesure ce ne serait pas au dépend de toi même? Je n'aurais jamais du te demander tout ça...J'ai fait une terrible erreur. » Je ne comprenais pas… Je ne pouvais accepter ses mots… Je ne pouvais le laisser seul… Je voulais être là, pour l’aider, tenter d’apaiser et de faire disparaître ces démons qui ne cessaient de le faire souffrir… Je voulais combler, ne serait-ce que pour un temps, les brèches douloureuses qu’avait laissé sa relation avec Samaël…

J’étais plongée dans ses yeux, il fallait qu’il comprenne que j’étais sûre de ce que je faisais. Ses paroles m’avaient profondément affectée. Pourquoi était-ce dangereux ? J’étais perplexe… Je ne savais pas vraiment quoi penser… Et le contact de ses lèvres sur les miennes ne firent qu’empirer les choses… Mon cœur se mit à battre fortement, je sentis mes joues rougir faiblement. J’aimerai profiter de ce baiser, rien que quelques secondes de plus, mais Curtis y mit un terme. Je le sentais perdu… Il semblait me désirer mais ne voulait apparemment pas me faire de mal… A peine notre baiser terminé, sa main se posa sur ma hanche et nos corps se rapprochèrent une fois encore. Je me laissais faire sans rechigner… J’étais bien à ses côtés, seulement le voir ainsi me rendait tout aussi triste…

« Va t'en Tanya....Tant qu'il est temps ! Avant que je parvienne à te charmer, à te faire oublier tes valeurs et ta vertu...Tu le regretterais ...une fois encore. » Une boule se formait dans ma gorge, de l’incompréhension, toujours de l’incompréhension. Je fixais Curtis, l’interrogeant du regard… Puis à nouveaux ses baisers vinrent effleurer ma peau. Il était hors de question que je m’en aille… J’avais beau ressentir une pointe de pitié pour le jeune homme… Le contact de ses lèvres au creux de mon cou me faisait frissonner. Il était trop tard, son charme avait déjà opéré. J’avais envie de rester, de passer la nuit à ses côtés… Peu importe ce qu’il pouvait se passer. Ce ne serait pas une contrainte ou un simple service rendu… Mais réellement ce que je voulais… Et il fallait qu’il le comprenne « Non ! Je ne regretterai rien Curtis… Ce qui a pu se passer entre nous à Poudlard, ça n’a plus d’importance pour moi… Je ne suis plus cette Tanya là, Curtis. J’ai changé et tu peux être sûr que s’il doit se passer quelque chose entre nous là, maintenant… Je n’aurais aucun regret… » Je passais ma main dans ses cheveux, je caressais ensuite sa joue, ses lèvres… J’étais sérieuse, je n’étais plus cette fille coincée… Mon job de stripteaseuse en était la preuve… Aurais-je réellement pu faire ça il y a quelques années ? Non ! Mes lèvres s’accrochèrent alors aux siennes… Encore… Mon baiser fut beaucoup moins chaste que le précédent tandis que ma main retourna jouer avec ses cheveux. Mon corps se pressa contre le sien. J’espérais qu’il ne me repousse pas… Qu’il se rende compte que mes intentions étaient sincères et surtout que je le désirais… « Crois-moi Curtis… Je veux rester ici… Avec toi… » Je l’embrassais à nouveau, me faisant plus insistante. Mes mains se mirent à se balader dans son dos, je me surprenais à prendre ainsi les devants.
avatar
Tanya E. Ryan
Nevrosée à tendances suicidaires.

♦ HIBOUX POSTÉS : 540
♦ ARRIVÉE : 02/11/2009
♦ HUMEUR : Angoissée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moon As My Witness ft Tanya

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum