Dans mon élément. [Curtis & Paris]

Aller en bas

Dans mon élément. [Curtis & Paris]

Message par Shaelyn Stern le Lun 2 Avr - 14:04

Cela faisait peu de temps que je travaillais au Guilty Pleasures. Était-ce par obligation ou par plaisir ? Un peu des deux. Je n'étais pas issue d'une famille très riche, bien au contraire. Mes origines moldues et modestes avaient fait de moi la honte de Serpentard à mon entrée à Poudlard, avant que je ne gagnasse en assurance et que je fisse mes preuves autrement. J'avais tout de même réussi professionnellement, les postes de professeur à Poudlard étant brigués dans le monde magique. J'avais obtenu ce poste grâce à mon don, mon bagout et ma roublardise. Mais professeur de divination, ce n'était pas cher payé par rapport à un emploi à plein temps. Je n'enseignais qu'une option, que seuls certains élèves choisissent à partir de leur troisième année. Mon salaire était donc insuffisant à mon goût pour vivre correctement. Oh, si j'avais eu des besoins humbles, un toit et de la nourriture, j'aurais été plutôt bien lotie. Mais j'étais une femme coquette et à la pointe de la mode dans tous les domaines, je me devais donc d'être digne de mon image et d'arborer de la qualité. Je ne pouvais pas non plus manger n'importe quoi, je faisais attention à ma ligne et à ma santé. Tout cela avait un coût, et il avait donc fallu que j'en assumasse les conséquences en prenant un autre emploi.

La chose s'annonçait assez aisée, je ne pensais pas avoir de souci lors des entretiens. Mais je voulais quelque chose qui me plût et me changeât de l'enseignement. Je étais rapidement venue à penser au Guilty Pleasures. J'avais hésité, toutefois. C'était plutôt à contre-emploi par rapport à mon travail, et je risquais de tomber sur des élèves et de perdre en crédibilité concernant mes cours. Et que penserait Meyer de tout ça ? Ne risquait-il pas de me renvoyer ? D'un autre côté, il avait besoin de moi, et je le savais. Enfin, c'était surtout Clyde qui avait besoin de moi, et de mon don. C'était trop utile pour qu'il prenne le risque de me virer. Finalement, je n'avais pas tergiversé longtemps et avais décidé de me lancer, quitte à avoir des problèmes. J'avais l'habitude de causer des troubles de toute façon, et je m'en sortais toujours par une pirouette. Curtis Cullen, le propriétaire du club, étant aussi mon ami, j'avais en quelque sorte postulé auprès de lui pour me faire embaucher, ce qu'il avait fait avec un plaisir non dissimulé. J'étais donc devenue stripteaseuse, pour compléter mon trois-quarts-temps.

Pour certaines filles, débuter dans ce genre d'endroit aurait pu s'avérer délicat. Néanmoins, ça n'avait pas été mon cas. J'avais rapidement pris mes marques et découvert que ce travail me plaisait énormément. Être le centre de l'attention, sentir sur soi des regards ardents, exciter les hommes – et parfois les femmes – sans qu'ils ne pussent rien faire d'autre qu'observer, c'était le lot de toutes les danseuses du club et je m'en accommodais grandement. Je commençais déjà à percevoir quelques habitués, dont certains avaient été à l'école avec moi, mais ça m'importait peu. Je me contentais de gagner ma vie, était-ce un crime ? En définitive, j'étais plutôt indispensable, j'offrais un service très prisé, et il aurait été bien hypocrite de me le reprocher. Il n'y avait pas officiellement de compétition entre les danseuses, mais chacune désirait secrètement – ou non – être la meilleure. Personnellement, je faisais fi de cette rivalité. A mon sens, chaque fille était particulière et plaisait à des clients différents. Il en fallait pour tous les goûts, et Curtis l'avait bien compris. Mon but n'était pas de plaire plus que les autres, mais de plaire tout court, et c'était le cas, car je faisais du chiffre. Sans compter les pourboires.

Ce soir-là, comme d'habitude, je me déhanchais au rythme de la musique sulfureuse qui envahissait régulièrement le club. Curtis était présent, ce qui n'était évidemment pas toujours le cas. Un patron a bien des responsabilités et ne peut pas passer son temps à profiter des spectacles qu'il organise, hélas pour lui. Ce n'était le cas que lorsqu'il avait déjà fini sa journée. J'observai son manège de temps à autre, du coin de l'œil. Je le vis voguer entre les clients, s'enquérant certainement de leur confort et de leur intérêt pour le spectacle. Il s'arrêta auprès d'un homme que je connaissais bien et que je fus surprise de ne pas avoir remarqué plus tôt – sans doute était-ce à cause de la lumière tamisée. Il s'agissait de Paris Montgomery, le directeur de Serpentard et accessoirement professeur de Quidditch. Rien d'étonnant à la voir ici, c'était l'un des meilleurs amis de Curtis. Il devait même certainement être un habitué, mais je ne l'avais encore jamais vu, soit parce qu'il était discret, comme ce soir, soit parce qu'il ne venait pas les mêmes jours que moi et que nous ne nous étions donc pas croisés. Il faut dire que jusqu'à présent je n'avais fait que très peu de séances. C'était donc une première de me retrouver face au jeune homme ce soir-là. Moi qui craignais d'être confrontée à des élèves, je n'avais pas pensé me retrouver nez-à-nez avec le personnel !

Cependant, ça ne me gêna pas outre mesure. Au contraire, s'il voulait connaître quelques autres de mes talents, pourquoi pas. Mon regard croisa alors le sien et je détournai les yeux, non pas par embarras mais parce que je préférais garder un côté inaccessible. Je l'ignorai alors mais améliorai consciencieusement mes mouvements pour les rendre plus voluptueux, histoire qu'il ne détournât pas les yeux. J'avais déjà retiré la plupart de mes vêtements. J'aimais porter des costumes à la fois sexy et sophistiqués, pour rendre le spectacle plus beau et faire durer le plaisir. En revanche, je ne me mettais jamais complètement nue, gardant toujours un bout de tissu en bas pour préserver un peu de mystère. Je n'avais jamais aimé révéler complètement mon esprit à des inconnus, et je n'aimais donc pas non plus révéler entièrement mon corps. Il ne s'agissait pas du tout de pudeur, je voulais simplement gratifier les spectateurs d'un sentiment de frustration et titiller un peu plus leur imagination. En dansant, je dévoilais tout de même parfois le bas de mes reins. De toute façon, le plus important n'était pas la quantité de peau mise à nue, mais la façon de faire. Je reposai mes yeux sur l'ancien Serpentard. Il discutait toujours avec Curtis mais m'observait également. Je jouai la provocation en lui adressant un sourire aguicheur puis éloignai à nouveau mon regard pour le porter sur les autres clients, continuant ma danse lascive.






avatar
Shaelyn Stern
« SEX rules the World ! »

♦ HIBOUX POSTÉS : 1315
♦ ARRIVÉE : 01/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans mon élément. [Curtis & Paris]

Message par Paris Montgomery le Mar 3 Avr - 18:50


    La journée de Paris venait de s’achever, elle n’avait pas été de tout repos. Devoir gérer une bande de morveux n’était pas chose facile. Surtout que Paris n’avait jamais été pédagogue. Loin de là… Il était tout l’inverse à vrai. Gueuler sur ses élèves, leur faire des réflexions désobligeantes, voire blessantes, voilà ce qu’il était. Lui qui avait été un grand joueur de Quidditch se prenait plus pour un entraîneur d’une équipe internationale que pour un professeur. Cela ne faisait pas longtemps qu’il était à ce poste et déjà, les élèves semblaient le détester. Qu’importe pour l’ancien joueur de Quidditch, il n’était pas question d’être gentil pour prétendre au rang du meilleur prof de l’année. Il avait toujours fait chier le monde et ça ne changerait pas. C’était déjà assez compliqué de supporter ces gamins débiles, alors s’il ne pouvait les emmerder un peu… Il s’ennuierait à longueur de temps. Surtout que ça nouvelle vie n’était franchement pas amusante pour lui. Depuis qu’il avait pris son rôle de mari et de père au « sérieux » il était devenu très irritable. Teo, bien qu’adorable, avait le don de l’exaspérer. Ses pleurs étaient insupportables et l’impatience de Paris n’arrangeait pas les choses. Heureusement que Garden était une mère merveilleuse et compréhensive. Elle savait tellement bien s’y prendre que Paris se demandait souvent comment elle pouvait rester aussi calme. Enfin bref, il avait besoin de changer d’air, de quitter les cris, les biberons, les peluches, les histoires, les couches… Et il y avait bien un endroit qui lui permettrait d’oublier tout ça !

    Le Guilty Pleasures était le nouveau club à la mode du Chemin de Traverse. Il ne s’agissait pas d’un simple bar mais d’une boîte de strip-tease. L’endroit rêvé pour faire oublier à Paris Poudlard et ses responsabilités. Surtout que Mr Montgomery connaissait très le patron de l’établissement, qui n’était autre que Curtis Cullen. Son meilleur ami. Ce qui lui donnait beaucoup de privilèges puisqu’il avait un accès illimité au club, pouvait consommer gratuitement tout ce qu’il voulait, et il avait sa place attitrée ! Le pied ! C’était devenu son repère lorsqu’il commençait à péter un plomb. Là-bas, il pouvait profiter grandement des spectacles donnés par des filles magnifiques. Se délecter devant leurs courbes magnifiques, leurs déhanchements endiablés tout en buvant à volonté. Un vrai paradis pour un homme tel que lui. Lorsqu’il arrivait au club, il était accueilli par les videurs qui le laissaient rentrer sans même qu’il n’ait à s’annoncer. Si par malheur, un des employés ne respectait pas les exigences du boss, ça risquait de chauffer pour lui. Se faire chouchouter ainsi était tellement plaisant pour Paris. Il n’avait qu’à entrer, se faire servir à boire et s’installer à sa place pour admirer des créatures splendides.

    Pénétrant d’un pas assuré dans le club, il s’installa à sa table comme d’habitude. Curtis vint à sa rencontre peu de temps après. Paris se leva alors pour le saluer. « Ah Curtis, alors comment ça va ? » Il se sentait de bien meilleure humeur à présent. Et d’un ton ironique il ajouta : « Tu ne peux pas savoir à quel point je suis content de venir ici ce soir ! Je vais finir par péter un câble au château… Entre Teo et les sales mioches… Ils vont me rendre fou… » Paris allait continuer sa phrase mais quelque chose l’interrompit. Ou plutôt quelqu’un. La fille qui dansait sur la scène… Il l’avait déjà vu quelque part. Leurs regards se croisèrent, elle se détacha rapidement de ses yeux. Paris comprit alors : « Oh putain Cullen ! T’aurais pu me dire que la prof de Divination travaillait ici ! Très bon choix cela dit ! Bien foutue, très beau cul ! T’as toujours eu le chic pour dénicher les plus belles nanas du pays ! » Il jetait un nouveau coup d’œil vers la tigresse qui bougeait son corps avec rythme et sensualité. Un très joli numéro qui séduisait énormément le jeune homme. Son regard se fit plus soutenu, il parcourait avidement son corps s’arrêtant une nouvelle fois sur son visage. Elle lui sourit alors. Ce ne fut pas un sourire timide au contraire ! Elle le provoquait ! Ce qui ne tarda pas à le faire réagir. « La garce ! T’as vu le sourire qu’elle vient de me lancer ! Si elle me cherche… Elle va me trouver… » Il avait chuchoté les derniers mots de sa phrase… Avant de laisser échapper rire. Puis il demanda au maître des lieux : « T’as quand même le temps de boire un verre j’espère ? Profite un peu du spectacle ! Je suis sûr que ça te fera le plus grand bien ! »
avatar
Paris Montgomery
« I'm NOT GAY !
Sorry boys... »


♦ HIBOUX POSTÉS : 526
♦ ARRIVÉE : 08/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans mon élément. [Curtis & Paris]

Message par Curtis J. Cullen le Mer 4 Avr - 13:14




    Déambulant dans la salle, je m'assure que tout se passe bien autant pour les clients que pour "mes" filles. Les règles établies dans ce genre de lieu sont strictes et se doivent d'être respectées si je ne veux pas devoir finir par mettre la clef sous la porte. Depuis l'ouverture du guilty pleasure nous n'avons pas connu d’événements majeurs autre qu'un ou deux ivrognes un peu trop collants ou encore une éventuelle bagarre. Mon regard se pose sur la scène ou je peux apprécier de voir Sha se déhanchée telle une vélane maléfique. Oui, car Shaelyn est certes belle comme un ange, une telle beauté ne peut au final que s’avérer maléfique. Je suis comme hypnotisé et je suis certain de ne pas être le seul dans ce cas. Je secoue finalement la tête et reprends contact avec la réalité. C'est à cet instant que j’aperçois Paris qui s'installe à sa place habituelle. Mon prince noir. Un fin sourire se dessine sur mes lèvres et mon regard s'illumine. Je passe derrière le bar et nous serre deux verres de whisky avant de le rejoindre sans perdre une seconde.

    Paris - « Ah Curtis, alors comment ça va ? Tu ne peux pas savoir à quel point je suis content de venir ici ce soir ! Je vais finir par péter un câble au château… Entre Teo et les sales mioches… Ils vont me rendre fou… »

    Je ne me retiens pas de rire aux éclats. Je ne vais pas lui dire que je l'envie lui et sa petite famille, ce ne serait pas fidèle à ce que je montre de moi. Paris est mon frère, je me dois de lui donner raison ! Je m'empresse donc de lui répondre.

    Curtis - Mon chère Paris, je suis toujours ravi de te voir te pointer ici et tu sera toujours le bienvenu que tu veuilles ou non échapper à tes responsabilités.

    Je lui souris et pose devant lui un des verres de whisky. Paris ne paye rien ici, il en est hors de question. J'estime qu'il me rends largement tout ce que je pourrais lui offrir ici, il est ma famille, mon point de repère. Je le fixe l'espace d'une seconde en me demandant si il sais combien il compte pour moi, combien le désir de son corps est devenu secondaire face au besoin de sa sa simple présence. Je détourne les yeux de lui mais ne quitte pas mon sourire absent.

    Paris - Oh putain Cullen ! T’aurais pu me dire que la prof de Divination travaillait ici ! Très bon choix cela dit ! Bien foutue, très beau cul ! T’as toujours eu le chic pour dénicher les plus belles nanas du pays ! »

    Je ris à nouveau. Si je n'en ai pas parler à Paris c'est par respect pour Sha, je ne voulais pas rependre cette nouvelle moi même. Il serait fâcheux que ses élèves en soit informés, je me prive donc de faire passer l'information à qui que ce soit laissant la surprise à qui pointera le bout de son nez. Et quelle surprise!!! Tout en souriant, je lui réponds.

    Curtis - Ça fait pas longtemps qu'elle travail ici...disons que je voulais te laisser la surprise. Shaelyn est magnifique, il n'y a aucun doute la dessus !! Je n'aurais jamais penser avoir trois de nos anciennes camarades de Poudlard parmi mes danseuses !

    Je ris et vide mon verre de whisky. Shaelyn fait très bien son boulot , elle joue avec le feu. Je repère sa provocation envers Paris, mon regard s'illumine. Jalousie, et des deux cotés. Je n'en montre rien, ce n'est absolument pas ma place.

    Paris - . « La garce ! T’as vu le sourire qu’elle vient de me lancer ! Si elle me cherche… Elle va me trouver… »

    Je n'en doute pas. Je me contente de sourire sans ajouter le moindre commentaire. J'ai moi même pas mal "chercher" Paris en mon temps et je l'ai trouvé mais pas comme je l'aurais souhaiter ni même envisager. Mieux encore? Je ne le saurai probablement jamais.

    Paris - « T’as quand même le temps de boire un verre j’espère ? Profite un peu du spectacle ! Je suis sûr que ça te fera le plus grand bien ! »

    Je lève la main et fait signe au serveur. Il me connait bien et apporte donc aussitôt la bouteille de whisky qu'il pose sur la table. Je me resserre un autre verre et le lève devant moi.

    Curtis - J'ai toujours le temps d'admirer une jolie fille en ta compagnie mon ami

    Je souris à Paris et fait tinter mon verre contre le sien avant d'ajouter sur le ton de la confidence.

    Curtis - Tu sais si je le lui demande Shaelyn serait peut être d'accord de nous offrir un show privé dans l'arrière salle.

    Je pose alors les yeux sur Miss Stern et lorsque j'établis un contact visuel je lui fait signe explicitement de venir me voir un fois son show terminé.




avatar
Curtis J. Cullen
- Cleptomaniac -

♦ HIBOUX POSTÉS : 1250
♦ ARRIVÉE : 09/10/2009
♦ HUMEUR : I Want You To Be Mine !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans mon élément. [Curtis & Paris]

Message par Garden Fear le Jeu 5 Avr - 21:43


    Boire… Je n’avais jamais vraiment su tenir l’alcool. Il n’est toujours monté vite à la tête, me rendant rapidement incontrôlable. En réalité je devrais dire qu’il scelle ma raison et ma conscience, me laissant aux commandes sans que les conséquences potentielles de mes actes ne me viennent à l’esprit. Résultat je suis totalement désinhibée. Ce n’est pas que je sois du genre coincée en temps normal mais il y a certaines limites ! Limites que j’ai franchies il y a peu en couchant avec Lyle. Rien que d’y penser j’en ai encore froid dans le dos ! Je m’étais promis après ça de ne plus jamais boire… la bonne blague ! Lyle est arrivé à bout de mes réticences parce que j’étais enivrée et triste mais je peux bien me prendre un verre ou deux… ou cinq chez moi quand je suis seule. Bon je ne suis pas totalement seule, il y a Teo mais il dort et j’ai besoin de décompresser. Adam n’a mis les nerfs à vifs l’autre jour et je n’arrête pas de ressasser cette rencontre depuis. Je me félicite d’ailleurs de ne pas avoir accepté l’alcool qu’il m’a proposé. Je n’imagine pas ce qui aurait pu se produire si je n’avais pas été totalement maître de moi-même. Boire… ça me rend euphorique là, et ça me fait un bien fou de cracher sur Adam devant quelqu’un. Zane est passé, certainement pour voir Paris mais il est de sortie ! et aussi Teo, manque de chance, il dort. Du coup je l’inonde de ma rancœur envers ce foutu directeur qui se croit tout permis. Sauf que Zane et moi n’avons jamais été proches et que j’ai bien dû le faire chier au point qu’il me propose de sortir un peu pour relâcher la pression et s’occuper de Teo en même temps. Mon départ a dû le soulager mais pour l’heure je n’y pense pas trop, je déambule dans les rues cherchant ce que je pourrais bien faire. Aller à une taverne ? Bof. Mais j’y pense ! Il y a le club de Curtis ! J’y suis déjà allée pour passer un bout de soirée avec lui. C’est pas mal comme endroit, il y a de la bonne musique et d’excellents cocktails ! Et… je suis déjà devant le club. Ca alors ! Soit c’est une coïncidence, soit mon inconscient avait déjà choisi où j’allais, soit j’ai transplané. Oui, non… si j’avais transplané dans mon état, je ne serais sûrement pas entière à l’heure actuelle.

    Le videur me regarde étrangement. Il doit se douter que je ne suis pas dans un état normal mais il me laisse entrer sans broncher. Si j’avais été une autre personne, je suis certaine que ça n’aurait pas été le cas. Déjà un homme rincé est une source de problème, surtout dans ce genre d’endroit, alors qu’une femme est plus facile à contenir, et surtout il me connaît. Du moins il sait que je suis la ‘femme’ de Paris et une amie très proche de Curtis. Si jamais il n’avait refusé l’accès et qu’il m’arrivait quelque chose dehors, il se ferait virer avant même d’avoir eu le temps de dire Quidditch pour m’avoir laissé seule dehors dans mon état alors qu’à l’intérieur je suis plus en sécurité. Quelque chose dans ce goût là. Bref c’est un brave garçon, je dois penser à le dire à Curtis ! Mais j’oublie car une brusque envie de vomir me prend et… ha non, c’est passé ! Je traverse l’entrée décorée de façon exquise – Curtis a toujours eu bon goût – et j’arrive enfin dans la salle principale. La musique bourdonne à mes oreilles mais ce n’est pas pour autant déplaisant. Je balaie l’endroit de mes yeux, remarquant qu’il y a plus d’hommes que de femme, ou plutôt presque pas de femmes… en même temps c’est normal puisqu’il s’agit d’un club pour hommes à la base. Je n’ai pas encore fini d’observer la salle que je tombe sur les deux hommes de ma vie. Je me précipite vers eux, interpellant le patron des lieux de façon tout à fait appropriée : « Curtiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis ! » Je lui saute littéralement au cou et je le sers de toute les forces comme si je ne l’avais pas vu depuis des mois. Je n’y peux rien, c’est mon chouchou depuis Poudlard. « Hey toi ! Oui, toi mon mignon. Prépare-moi le meilleur de tes cocktails tu sera un amour. » Je lance au barman non loin sans lâcher Curtis pour autant. Je tourne la tête, suffisamment pour voir Paris, je lui souris et ; « Coucou mon chéri ! Ca va ? » Peut-être pas. Je lui pourris peut-être sa soirée en débarquant comme ça, sans prévenir, mais je ne suis pas non plus un boulet ou un poids ! et moi aussi j’ai le droit de m’amuser un peu.

    Mon regard fini par se tourner vers la scène et je dois plisser les yeux pour être sûre de bien voir. D’ailleurs, ces derniers s’agrandissent lorsque je reconnais la femme en train de danser d’une façon on ne plus sensuelle. « C’est Shaelyn ? Wouah, si je m’attendais à ça ! »










avatar
Garden Fear
Fantasme pour les garçons,
cauchemar pour les filles.

♦ HIBOUX POSTÉS : 641
♦ ARRIVÉE : 08/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans mon élément. [Curtis & Paris]

Message par Shaelyn Stern le Ven 6 Avr - 13:37

Faisant durer le spectacle de mes courbes ondulant au rythme de la musique, je jetai à nouveau un œil du côté de Montgomery. Il était en train de rire avec Curtis. Je vis ce dernier interpeller le barman, qui apporta immédiatement une bouteille de whisky et la déposa sur la table. Je détournai alors les yeux pour ne pas éveiller de soupçons et frustrer les autres clients, mais je ne pus m'empêcher de les reposer sur les deux hommes quelques secondes plus tard. Je m'aperçus alors avec surprise que Curtis me faisait signe. Apparemment, je devais les rejoindre à la fin de ma danse. J'esquissai un sourire et hochai discrètement la tête pour montrer mon accord. Je devinai sans mal que le directeur de Serpentard était intéressé par mes prestations. J'espérai qu'il ait réclamé un show privé, ne crachant pas sur un peu d'argent supplémentaire – car je serait certainement assez « gentille » pour obtenir un pourboire conséquent.

Mais alors que je me réjouissais, je vis une jeune femme blonde débouler dans le club, un peu trop joyeuse, visiblement sous l'emprise de l'alcool. Je ne la reconnus pas tout de suite, et me demandai ce qu'une femme venait faire dans un club de striptease. A ma grande surprise, elle se jeta sans aucune pudeur dans les bras de Curtis. Je grimaçai. Qui était cette sans-gêne ? Et pourquoi se montrait-elle si proche de Curtis ? Je la vis alpaguer le barman puis s'adresser à Paris. Le connaissait-elle aussi ? Je n'entendais rien de ce qu'elle disait. Je me rendis compte alors que je fixais un peu trop le petit groupe, mais je n'eus pas le temps de détourner le regard. Je vis celui de la jeune femme pointer sur moi, et la reconnus alors. C'était Garden, la compagne de Montgomery. Une fille que j'appréciais assez bien que je connusse certains de ses petits secrets honteux. Ou parce que je les connaissais, justement. Comme par exemple, le fait qu'elle menât une sorte de double-vie, compagne et mère officielle de l'enfant de Paris qui en fait était celui d'Adam Meyer. Enfin, le coup de l'enfant, c'était l'une de mes suppositions, mais pour le reste, je n'avais qu'à me fier à mon don. Mais cette affaire ne la rendait que plus sympathique à mes yeux. Je la savais torturée, et je ne connaissais ça que trop bien.

Je ne savais comment réagir à l'apparition de Garden. Elle était avec Montgomery, et je ne pouvais décemment pas offrir à ce dernier un show privé en la présence de sa compagne ! Cependant, elle semblait grisée par l'alcool pas franchement perturbée par le fait que son petit ami en reluquât une autre. J'eus alors une idée. Ça passait où ça cassait : le principe n'allait peut-être pas plaire à Curtis, mais au final il ferait certainement une affaire. M'arrêtant brusquement, je fis un geste aux clients leur indiquant de patienter quelques secondes, et descendis pour aller rejoindre le petit groupe. Sans dire un mot, j'attrapai Garden par la main et la traînai sur scène. Je la rassurai avec un sourire, si tant est qu'elle en eût besoin.

« Mets-toi à l'aise, tu vas tout déchirer. Si tu veux faire plaisir à ton copain, c'est maintenant. »

Je me collai à elle et ondulai, l'entraînant avec moi, tout en commençant moi-même à la déshabiller. Je coulai un regard en direction des deux hommes, sachant très bien qu'il ne perdaient pas une miette du spectacle, et souris de satisfaction. Le show privé, ça pourrait toujours se faire plus tard. Rien ne pressait.






avatar
Shaelyn Stern
« SEX rules the World ! »

♦ HIBOUX POSTÉS : 1315
♦ ARRIVÉE : 01/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans mon élément. [Curtis & Paris]

Message par Paris Montgomery le Ven 6 Avr - 15:09


    Curtis et Paris avaient fini par s’installer dans le coin réservé à Paris. Le patron du Guilty Pleasures avait fait signe au barman de leur apporter un peu d’alcool afin de profiter pleinement des formes voluptueuses des danseuses. Curtis lui confia qu’il était heureux de le voir dans son club. Paris se sentait déjà beaucoup mieux et la soirée ne faisait que commencer. Lorsque l’ancien joueur de Quidditch reconnut sa collègue de Poudlard sur scène, il n’avait pu s’empêcher de laisser échapper quelques propos peu courtois et extrêmement sexistes… Curtis n’avait pu se retenir de rire avant de lui répondre « Ça fait pas longtemps qu'elle travail ici...disons que je voulais te laisser la surprise. Shaelyn est magnifique, il n'y a aucun doute la dessus !! Je n'aurais jamais penser avoir trois de nos anciennes camarades de Poudlard parmi mes danseuses ! » Paris afficha un regard désabusé à son ami, lui faisant bien comprendre qu’il aurait aimé être au courant de la présence de cette charmante créature… Sûrement aurait-il pris la peine de venir l’admirer bien plus tôt… Paris continuait de l’observer, profitant le plus possible de son corps qui se dévoilait peu à peu… Il n’eut pas à insister pour que le patron du club reste à ses côtés. Curtis lui fit comprendre qu’il n’avait aucunement envie de s’en aller. « J'ai toujours le temps d'admirer une jolie fille en ta compagnie mon ami. Tu sais si je le lui demande Shaelyn serait peut être d'accord de nous offrir un show privé dans l'arrière salle. » Paris lui rendit un sourire en coin, cette proposition était vraiment très intéressante. Voilà ce que Paris aimait tellement ici… Il n’avait jamais rien à demander… Curtis n’avait qu’à claquer les doigts pour permettre à Paris de bénéficier de tous ces avantages si séduisant ! « Je ne dirais pas non… Mais ça tu t’en doutes bien, n’est ce pas ? »

    Alors que Paris et Curtis discutaient tranquillement. Le jeune homme était loin de se douter de ce qui allait bientôt se passer. Pour le moment il espérait que la jeune danseuse accepte la proposition de Curtis. Elle avait hoché la tête lorsque Curtis l’avait interpellé d’un signe de la main. Paris était à présent sûr qu’elle leur proposerait un petit spectacle privé. Il s’enfonça un peu plus dans son confortable fauteuil pour contempler le show. Concentré sur Shaelyn il n’avait pas remarqué qu’une tignasse blonde avait fait son entrée dans le club. Ce ne fut que lorsqu’elle se mit à crier qu’il prit conscience de sa présence et surtout de son identité. « Curtiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis ! » Il sursauta légèrement avant de reconnaître sa compagne : Garden. Ses yeux s’écarquillèrent lorsqu’elle s’adressa au serveur « Hey toi ! Oui, toi mon mignon. Prépare-moi le meilleur de tes cocktails tu sera un amour. » Il resta bouche quelques secondes avant de répondre à sa question « Coucou mon chéri ! Ca va ? » « Garden ? Qu’est ce que tu viens faire ici ? Et Teo ? Qui est ce qui le garde ? » Voilà que ses foutues responsabilités venaient le rattraper. A croire qu’il ne pouvait plus être tranquille dans son endroit préféré… « Et t’es complètement bourrée en plus… Ça promet… » Il leva les yeux vers le ciel avant de boire quelques gorgées de whisky pour ne pas en rajouter… Il ne dit rien de plus… Maintenant qu’elle était là… Il ferait avec, peut être que vu son état elle ne le ferait pas chier…

    La musique continuait à envoûter les oreilles des clients. Paris voulut reporter son regard sur Shaelyn mais elle avait disparu. Son était-il fini ? Il en doutait. Il fut d’ailleurs surpris de la voir débarquer en face d’eux. Il la fixa de manière insistante jusqu’à ce qu’elle soit proche de lui. Il reprit une gorgée de son fort liquide alors que leur nouvelle convive s’exprima « Mets-toi à l'aise, tu vas tout déchirer. Si tu veux faire plaisir à ton copain, c'est maintenant. » Paris avala de travers et se mit à tousser fortement. Il voulut parler mais il toussota encore. Il finit par dire avec difficulté « Il est hors de question que… Curtis tu vas pas la laisser monter sur scène quand même ? » Trop tard sûrement car ces deux belles dames étaient déjà près de la scène… Paris jeta un regard découragé à Curtis… « Si tu te marres je te tue ! » L’expression de son visage se fit boudeuse… Ce n’était pas ce qu’il avait imaginé…
avatar
Paris Montgomery
« I'm NOT GAY !
Sorry boys... »


♦ HIBOUX POSTÉS : 526
♦ ARRIVÉE : 08/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans mon élément. [Curtis & Paris]

Message par Curtis J. Cullen le Lun 9 Avr - 13:44




    Je remarque le petit sourire de Shaelyn à mon intention. Elle à compris que je lui demandais de nous rejoindre après sa danse. Parfait! Je me tourne vers Paris qui m'adresse un sourire satisfait.

    Paris - Je ne dirais pas non… Mais ça tu t’en doutes bien, n’est ce pas ?

    Je hoche la tête. En effet je le reconnais bien la et c'était tout l’intérêt de ma proposition...Lui faire plaisir et cela même si cela pique au vif ma possessivité. Je ne supporte pas d'être laisser sur le coté et l'idée de laisser Shaelyn et Paris batifoler alors que je me tourne les pouces à le don de me rendre dingue. Je ne suis pas quelqu'un de passif, du moins pas dans ce domaine. Je m'apprête à lui répondre un truc dans le genre ; Ici tes rêves sont réalités ! Lorsque un cri perçant me déchire les tympans et me fait sursauter sur mon siège.

    Garden - Curtiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis !

    Des bras qui me serre si fort que j'en manque de m'étouffer, une tornade blonde...Je pourrais m'énerver que l'on me tombe dessus de la sorte mais je reconnaitrais ce parfum sucré et fleuris entre tous...Garden. J'enfouis mon visage dans ses cheveux et lui rends son étreinte dans la plus pure formalité étant donné cet élan d'affection. Rien de déplacé , tout est calculé mais prendre un peu de pure et simple affection au passage ne fait pas de mal. Je m'inquiète souvent de ce que Paris pourrait penser de ma relation avec Garden. Je ne veux pas de problèmes avec lui, je surveille ce que je fais et je pense qu'il s'en rends compte. Je l'espère au moins !!! Cependant une chose cloche. Garden me semble bien éméchée et voila qu'elle commande à mon barman un nouveau verre. Je jette un regard à celui ci lui indiquant d'y aller légèrement sur la dose , c'est un code entre nous lorsque l'on remarque que un client est un peu trop alcoolisé.

    Garden - Coucou mon chéri ! Ça va ?...C’est Shaelyn ? Wouah, si je m’attendais à ça !
    Paris - Garden ? Qu’est ce que tu viens faire ici ? Et Teo ? Qui est ce qui le garde ?...Et t’es complètement bourrée en plus… Ça promet…

    Je me doute bien que Paris est loin d 'être ravis de la voir débarquée ici mais, je ne peux décemment pas interdire l'accès au club à Garden. Je ne peux pourtant pas non plus me permettre de les voir causer une esclandre ici , ce ne serait pas bon pour les clients. Silencieux, je me mets en poste d'observateur, je ne juge pas bon de me mêler de leur histoire. Entendant un soupir dans la salle, je lève les yeux et vois Shaelyn descendre de scène pour traverser la salle droit vers nous. Elle s'empare de la main de Garden et l'entraine avec elle...sur la scène. A quoi elle joue au juste ? Je ne trouve pas vraiment que cela soit la meilleur des idées, les clients sont interdits sur la scène. Je ne suis pas du genre pointilleux sur les règles mais au club, je les estimes primordiales. Ce qui me ramena à la réalité ? Paris en train de s'étouffer ! Je m'empresse de le taper dans le dos pour l'aider à rependre consistance.

    Paris - Il est hors de question que… Curtis tu vas pas la laisser monter sur scène quand même ? ... Si tu te marres je te tue ! »

    Je n'avais aucunement envie de rire jusqu’à ce qu'il me dise justement de na pas rire! Je souris mais ne lui fait pas l'affront qu'il me demande de lui éviter. Je me penche vers lui.

    Curtis - Elle à le don de nous gâcher la soirée mais aller la chercher sur scène maintenant reviendrais à causer une scène. Shaelyn n'aurait pas du ! Garden sera t'elle seulement en mesure de s'en rappeler demain?

    Je me rends compte que j'empire les choses. Je serre la mâchoire et pose une main sur l'accoudoir du siège de Paris. je n'ose que rarement le toucher, j'ai encore peur qu'il l’interprété mal.

    Curtis - Faisons cependant confiance à Sha pour le moment. A l'instant ou cela va trop loin...on les vire de la.

    Mon regard oscille de Paris à la scène. Je prie pour que tout cela ne tourne pas au scandale.


avatar
Curtis J. Cullen
- Cleptomaniac -

♦ HIBOUX POSTÉS : 1250
♦ ARRIVÉE : 09/10/2009
♦ HUMEUR : I Want You To Be Mine !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans mon élément. [Curtis & Paris]

Message par Garden Fear le Lun 9 Avr - 22:52



    « Garden ? Qu’est ce que tu viens faire ici ? Et Teo ? Qui est ce qui le garde ?... »
    « Personne il est assez grand pour se garder tout seul ! » J’explose de rire en me disant qu’il a bien compris que je me moque de lui, que bien évidemment, je ne serais pas partie sans laisser Teo entre de bonnes mains, mais au final je me rends quand même compte que je ne réponds pas du tout à sa question.
    « Et t’es complètement bourrée en plus… Ça promet… »
    « Ooooooh ! Juste un chouilla. » Je joins le geste à la parole et collant mon indexe à mon pouce. Je ne pense pas qu’il sera dupe et je ne cherche pas non plus à le tromper, juste à m’amuser. Je suis dans mon monde, regardant Paris de mes yeux espiègles lorsque je sens qu’on attrape ma main et qu’on me tire loin de la chaleur du corps de Curtis. Noooon. J’étais bien tout contre mon adorable ami trop mignon pour n’être qu’un ami justement. Oups, l’alcool me pousse à m’avouer des choses que je ferais bien de garder pour moi. Je ne suis pas certaine que Paris apprécierait la chose, même s’il se gêne à côté de ça. Je crois tout de même qu’il n’irait pas jusqu’à se taper une de mes amies – pour le peu que j’en ai ! – j’imagine qu’il a ses limites, ou pas. Mais pour l’heure, je devrais plutôt me concentrer sur la situation actuelle, car je me laisse entraîner comme une vulgaire poupée de chiffon sans même savoir par qui et pourquoi. Un simple coup d’œil en avant et je découvre que c’est ma collègue et accessoirement stripteaseuse qui m’emmène avec elle. Ou ça ? Sur la scène. Pourquoi ? Qu’est-ce qu’elle fait ? qu’est-ce qu’elle attend au juste ?

    « Mets-toi à l'aise, tu vas tout déchirer. Si tu veux faire plaisir à ton copain, c'est maintenant. » De quoi ? Je suis définitivement dans le brouillard mais je me réveille un peu lorsque je la sens onduler contre moi et que j’entends les hommes de la salle siffler. Je jette un coup d’œil vers Paris et Curtis et l’air crispé de mon cher et tendre fini de me convaincre. Je me laisse aller à rire et je me prends au jeu. Faisant bouger mes hanches au rythme de la musique, je me détâche de Shaelyn pour faire face à l’assistance. Un sourire mi amusé, mi charmeur aux lèvres, je déboutonne lentement mon chemisier que je fini par envoyer valser vers le publique. Heureusement que j’aime la belle lingerie. Je n’imagine pas l’effet que des sous vêtements de grand-mère auraient pu produire autrement ! Je détache mes cheveux trop bien coiffés et je me rapproche de Shaelyn, pose mon indexe sur sa peau satinée et je le fais glisser d’une clavicule à l’autre avant de me mettre derrière elle. Je me colle à elle, mes mains s’accrochent à ses hanches, je ferme les yeux et je calque le rythme de mon corps au sien. Je dois dire… que je m’amuse comme une folle ! Aguicher l’assistance est plus drôle que je ne l’aurai cru et je n’ai aucune pudeur à continuer. J’ouvre la fermeture de ma jupe et elle glisse tout seule le long de mes jambes jusqu’au sol. J’envoie un clin d’œil en direction de Curtis et Paris avant de me mettre face à Shaelyn. L’une de mes mains va se figer sur sa nuque et je lui lance un sourire complice.

    « Show must go on. »

    Je l’attire vers moi et j’ose ce que je n’aurai jamais osé sans avoir de l’alcool dans le sang : Je l’embrasse. Un simple baiser d’abord qui s’enflamme très vite. Je n’aurai pensé qu’embrasser une femme était tout aussi agréable qu’embrasser un homme, si ce n’est plus. La sensualité est bien plus présente que dans tous les baisers que j’ai pu échanger jusque là et je dois bien avouer que j’aime ça.










avatar
Garden Fear
Fantasme pour les garçons,
cauchemar pour les filles.

♦ HIBOUX POSTÉS : 641
♦ ARRIVÉE : 08/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans mon élément. [Curtis & Paris]

Message par Shaelyn Stern le Mar 10 Avr - 14:41

Tandis que je commençais à danser avec Garden, je jetai un œil en direction de son compagnon. Il ne semblait absolument pas ravi de la voir sur scène, loin de là. Je n’en fus pas très étonnée, il était normal qu’il fût choqué de voir sa petite amie s’adonner à ce genre de chose en public. Mais j’espérais qu’il change d’avis en regardant le show. Je n’étais pas vraiment ravie de partager la vedette, d’autant que j’eusse aimé garder Paris pour moi, pour en faire – pourquoi pas – une conquête supplémentaire.

Curtis ne paraissait pas plus emballé par mon initiative. Il est vrai que Garden ne travaillait pas pour le club et qu’elle n’avait normalement pas le droit de monter sur scène, étant considérée comme une cliente – imaginez l’horreur si les clients avaient eu ce genre d’autorisation ! Je vis le patron parler à Paris d’un air soucieux et commençai à me dire que mon idée n’était peut-être pas si bonne que ça. Que m’avait-il pris ? Certes, j’avais eu peur que l’arrivée de Garden ne gâche la fin de mon spectacle, et la suite également – d’ailleurs, celle-ci était un peu compromise –, mais je n’aurais sans doute pas dû prendre cette décision qui risquait de me coûter une lourde sanction de la part de Curtis. Il avait beau être mon ami, il ne faisait pas de favoritisme, et il avait raison.

Pendant ce temps, la blonde ne s’encombrait pas de ce genre de scrupules. Au contraire, elle était complètement entrée dans le jeu, bien plus qu’elle n’aurait dû. Elle s’était écartée pour prendre possession de la scène et du public, qui n’était absolument pas indifférent à son jeu, au contraire. Ravis de l’arrivée d’une nouvelle fille, les clients se montraient enthousiastes et encourageaient la jeune femme à continuer, tout en faisant tomber l’argent. Cette dernière continuait de se déshabiller sur des mouvements sensuels. Pour ne pas être complètement éclipsée, je ne cessai de danser, espérant tout de même qu’on ne m’oubliait pas. Et heureusement – ou non – ça ne risquait pas d’être le cas puisque Garden s’était à nouveau collée à moi, m’attrapant par la nuque. Je devinai immédiatement ce qui allait se passer, mais n’eus pas le temps de réagir.

« Show must go on. »

Sur ces mots, elle m’embrassa à pleine bouche, et je n’eus d’autre choix que de lui rendre son baiser. Qu’aurais-je pu faire ? Elle était ivre, la repousser aurait pu la frustrer et la mettre en colère – l’alcool rendait susceptible. Mieux valait éviter un scandale supplémentaire, qui cette fois aurait également indigné les clients. Ce baiser n’était par ailleurs pas désagréable du tout, au contraire. Puisque je ne pouvais faire autrement, autant en profiter. Je passai ma main dans ses cheveux pour ajouter à la volupté du moment. Je me doutai que Curtis n’appréciai pas du tout ce nouvel écart de conduite, mais au point où j’en étais…

Je pensai alors qu’il était inutile de terminer mon effeuillage. L’érotisme était monté d’un cran suite à ce baiser et il était difficile à présent de redescendre en reprenant les choses où elles en étaient. Une seule solution s’imposait à moi : considérer cet échange comme la fin du show, à son apogée. Je me tournai donc vers l’assistance et la remerciai d’un baiser, avant d’attraper Garden par la main pour descendre de scène et rejoindre Curtis et Paris. J’étais très embarrassée face à mon patron de la tournure qu’avaient pris les événements.

« Curtis, je suis désolée, j’ai très mal géré. Je n’aurais pas dû la faire monter sur scène. Je sais pas trop ce qui m’a pris et je comprendrais que tu me mettes à pied. Mais je peux me rattraper en faisant ce que tu voudras, gratuitement. »

Je jetai un œil à Paris. Fort dommage qu’il n’eût pas pu profiter de mon show privé. Je me rendis alors compte que je tenais toujours la main de Garden et la lâchai discrètement.






avatar
Shaelyn Stern
« SEX rules the World ! »

♦ HIBOUX POSTÉS : 1315
♦ ARRIVÉE : 01/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans mon élément. [Curtis & Paris]

Message par Paris Montgomery le Sam 14 Avr - 21:15


    L’arrivée de Garden avait chamboulé les projets de Paris. Dire qu’il aurait pu profiter pleinement de la plastique parfaite de sa collègue de Poudlard, explorer du regard la moindre parcelle de sa peau nue… C’était sûrement pour cela qu’il était frustré de voir sa compagne dans ce club. « Personne il est assez grand pour se garder tout seul ! » Le jeune homme ne tint pas compte de cette remarque. Paris la connaissait si bien, il savait qu’elle n’avait pas pu partir sans confier Teo à quelqu’un. Elle avait beau avoir un coup dans le nez, c’était une mère parfaite et méticuleuse. Cependant, il aurait aimé qu’elle reste s’occuper de leur fils… « Ooooooh ! Juste un chouilla. » Paris ne put s’empêcher de marmonner « Mais bien sûr… »

    Puis la situation avait – légèrement – dégénérée… Shaelyn avait emmené Garden sur scène. Les deux compères étaient restés à leur place, se demandant bien pourquoi la belle danseuse avait agit de la sorte. Curtis, comme Paris, ne semblait guère apprécier cette initiative… « Elle à le don de nous gâcher la soirée mais aller la chercher sur scène maintenant reviendrais à causer une scène. Shaelyn n'aurait pas du ! Garden sera t'elle seulement en mesure de s'en rappeler demain? » Paris faisait la moue, ne profitant plus du spectacle. Il laissait Cullen parler sans rien ajouter… « Faisons cependant confiance à Sha pour le moment. A l'instant ou cela va trop loin...on les vire de la. » Paris acquiesça d’un signe de tête et dirigea à nouveau son regard vers la scène. Au même instant, Garden venait de se débarrasser de sa chemise dévoilant alors son corps aux yeux de tous. Elle faisait balancer ses formes au rythme d’une mélodie envoûtante. Ses mèches blondes glissèrent le long de ses épaules lorsqu’elle défit sa coiffure. Elle alla ensuite se placer contre Shaelyn, les deux charmantes demoiselles se mirent à danser ensemble. Paris avait du mal à reconnaître celle avec qui il passait ses journées… Non pas que Garden était une fille coincée, simplement il ne l’avait jamais vu ainsi. Sa jupe finit par trouver sa place sur le sol de la scène, les autres clients semblaient apprécier le show. Garden reporta son attention sur Curtis et Paris, leur lançant un clin d’œil espiègle. «Par la barbe de Merlin ! Achevez-moi… » Exaspération ou excitation… Paris était partagé. Car il fallait avouer le spectacle était le genre de chose qui lui plaisait… Lorsque les jeunes femmes échangèrent un baiser, la salle s’emballa, et le cœur de Paris aussi. Une fois l’embrassade terminée, Sha’ mit fin au spectacle… Faisant descendre Garden avec elle.

    « Curtis, je suis désolée, j’ai très mal géré. Je n’aurais pas dû la faire monter sur scène. Je sais pas trop ce qui m’a pris et je comprendrais que tu me mettes à pied. Mais je peux me rattraper en faisant ce que tu voudras, gratuitement. » La jeune femme adressa un clin d’œil à Paris, qui lui rendit un léger sourire en coin. Finalement cette histoire c’était plutôt bien passé. Garden avait très bien joué le jeu… Puisque le public avait sûrement apprécié ce beau duo. Paris semblait visiblement moins tendu, après tout il avait pu profiter du spectacle comme les autres… Il se tourna alors vers le patron du Guilty Pleasures avant de lui murmurer « Je crois que tu pourras remercier Sha… Regarde autour de toi… Ils ont tous adoré. Peut être que c’était pas une mauvaise idée finalement. Mais pour le moment… J’attends toujours ma danse privée… Alors si tu veux qu’elle se rattrape… » Paris affichait un sourire malicieux, ne perdant pas une seconde pour convaincre son ami. Il but une gorgée de whisky avant de se lever, il agrippa sa compagne par le bras. Il s’assit à nouveau installant Garden sur ses genoux. Il l’enlaça puis il lui susurra discrètement «La prochaine fois que l’envie te prend de faire un show pareil… Tu m’appelles chérie… » Il lui vola un baiser avant d’ajouter «Bon c’est pas le tout… Mais faudrait peut être penser à te couvrir un peu… Ils en ont suffisamment vu…
avatar
Paris Montgomery
« I'm NOT GAY !
Sorry boys... »


♦ HIBOUX POSTÉS : 526
♦ ARRIVÉE : 08/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans mon élément. [Curtis & Paris]

Message par Curtis J. Cullen le Mar 24 Avr - 13:25



    Paris - Par la barbe de Merlin ! Achevez-moi…

    Je n'en crois pas mes yeux ! Les vêtements qui s'écrasent sur le sol et cette façon de se déhancher...Je n'aurais pas pensé Garden aussi douée pour exprimer ce genre de sensualité en dehors de l'intimité et face à un public composé d'inconnus. Je me demande même si elle serait sur cette scène si elle n'avait pas un verre dans le nez. Et la voila qui s'approche de Shaelyn et ondule son corps contre le sien. Je jette un coup d'oeil à l'assemblée, ils ont l'air ravi. Je le suis beaucoup moins et surtout lorsque je les vois échangé un baiser. Cela vas trop loin. On ne va pas non plus basculer dans la pornographie tant qu'on y est? Les clients en demandent plus, toujours plus et qu'elle est l’étape au dessus de celle ci ? Bien évidement l'homme en moi apprécie ce qu'il voit et serait avide d'en découvrir plus mais le patron ne peut tolérer ce genre de débordements. C'est avant tout pour protéger mes "filles" que je mets en place des règlements aussi stricte, il ne faut pas jouer avec le feu. Enfin, elles quittent la scène. Il faut croire que Shaelyn à repris ses esprits, c'est ce que semble du moins indiquer son air embarrassé. Elle ne récolte que ce qu'elle à semer !

    Shaelyn - Curtis, je suis désolée, j’ai très mal géré. Je n’aurais pas dû la faire monter sur scène. Je sais pas trop ce qui m’a pris et je comprendrais que tu me mettes à pied. Mais je peux me rattraper en faisant ce que tu voudras, gratuitement.

    Je la fixe dans les yeux. Je ne rigole pas et son petit clin d'oeil à Paris à le don de m'irriter. Je m'empresse de répondre d'un ton sec.

    Curtis - Je ne veux plus que cela se reproduise. Sha, tu te mets en danger, tu mets Garden en danger et tu en donne beaucoup trop au client. Ressaisi toi ! Ce n'est pas de cette façon que tourne la maison et je n'ai aucune envie de voir l'une de vous poursuivie par un pervers en rûte complétement obsédé par l'idée ...de...je vous épargne les détails. Et ne promets à personne de faire tout ce qu'il voudra...tu te dois d'avoir plus de dignité que ça.

    Je hausse les épaules. Je sais que je me montre dur mais je tiens à mon club et je tiens à Sha également. Paris lui choisi de s'en mêler.

    Paris - Je crois que tu pourras remercier Sha… Regarde autour de toi… Ils ont tous adoré. Peut être que c’était pas une mauvaise idée finalement. Mais pour le moment… J’attends toujours ma danse privée… Alors si tu veux qu’elle se rattrape…

    Bon. Je ne vais non plus envoyer Shaelyn au coin et bouder toute la soirée. Je jette un regard à Garden, je glisse ensuite vers Paris. Je vais prendre les choses en mains, je suis le parfait maître de cérémonie pour ce genre de choses. Il n'y a que si je prends les choses en main que tout pourra se passer correctement. Je ne leur dit pas un mot et me dirige vers le bar. J'embarque quatre verres et deux bouteilles de champagne. Je reviens eux et prends Shaelyn par la main. Je fais un signe du menton à Paris pour qu'il s’occupe de Garden et je les invites à me suivre. Au bout du long couloir j'ouvre la porte de mon vaste et luxueux bureau. Comme toujours un feu danse dans la cheminée. je me laisse tomber sur le canapé en face de l’âtre et déclare.

    Curtis - La bas, on suit les règles. Ici ...Tout est permis

    Je serre à boire à tout le monde et cela même si Garden devrait peut être s'abstenir. Un large sourire illumine mes lèvres. Je ne suis plus en colère, je pense m'être bien fait comprendre. Je glisse à Shaelyn un regard lourd de sous entendu. "Alors fait toi pardonnée" Voila ce que veux dire mon expression.


avatar
Curtis J. Cullen
- Cleptomaniac -

♦ HIBOUX POSTÉS : 1250
♦ ARRIVÉE : 09/10/2009
♦ HUMEUR : I Want You To Be Mine !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans mon élément. [Curtis & Paris]

Message par Garden Fear le Mar 24 Avr - 19:39



    Je n’aurai jamais cru que faire le show de cette manière me plairait autant. C’est grisant, excitant. Pourquoi ne me suis-je pas prêtée au jeu avant ? Je me le demande alors que Shaelyn m’attrape la main et me tire à nouveau derrière elle afin de nous faire quitter la scène. Quoi ? C’est déjà fini ? mais je commençais à peine à m’amuser ! Tant pis, elle préfère rejoindre Curtis et Paris… je me plis donc à sa volonté, de toute façon qu’est ce que je pourrai bien faire d’autre ? M’arracher à son emprise et retourner seule faire le spectacle ? Ca me tente pas mal mais je me ravise en l’entendant s’excuser auprès de mon ami.

    « Curtis, je suis désolée, j’ai très mal géré. Je n’aurais pas dû la faire monter sur scène. Je sais pas trop ce qui m’a pris et je comprendrais que tu me mettes à pied. Mais je peux me rattraper en faisant ce que tu voudras, gratuitement. »
    « Je ne veux plus que cela se reproduise. Sha, tu te mets en danger, tu mets Garden en danger et tu en donnes beaucoup trop au client. Ressaisi toi ! Ce n'est pas de cette façon que tourne la maison et je n'ai aucune envie de voir l'une de vous poursuivie par un pervers en rûte complètement obsédé par l'idée ... de... je vous épargne les détails. Et ne promets à personne de faire tout ce qu'il voudra... tu te dois d'avoir plus de dignité que ça. »
    « Dur le patron. Je lance, comme ça, en riant, même si le trouve vraiment rude sur ce coup là. J’ai toujours connu Curtis ouvert et libéré, je ne pensais pas que quelque chose puisse le gêner, pas réellement en tout cas. Je découvre une facette de lui que je ne connais pas : celle du patron préoccupé par le bien être de ses employées et je le taquine un peu avec ça, j’avoue.

    Paris se penche pour lui murmurer quelque chose et moi je regarde sur la table et je n’y vois toujours pas mon verre ! Mais qu’est-ce qu’il fout ce barman ?! J’ai soif ! C’est comme si Curtis avait lu dans mes pensées car il se lève – presque en même temps que Paris – et file vers le bar. Brave garçon ! Mais je ne peux pas voir ce qu’il fait, je me retrouve piégée par les bras de Paris qui me fait m’asseoir sur ses genoux.

    «La prochaine fois que l’envie te prend de faire un show pareil… Tu m’appelles chérie… » Il murmure au creux de mon oreille et je ris doucement.
    « Si tu es là, tu sera aux premières loges, mais si tu es absent, je devrais faire ma prestation devant nos collègues masculins de Poudlard. » Je ricane une nouvelle fois avant de me reprendre plus sérieuse cette fois, une idée m’ayant traversé l’esprit. « Enfin sauf Meyer ! Il peut toujours courir ! » Je fais la moue. Je me trouve assez stupide de parler d’Adam à cet instant. Pourquoi le mettre sur le tapis ? Pourquoi préciser à mon homme que je ne ferais rien devant lui alors que je ne compte pas non plus mettre mes dires à exécution ? Foutu Meyer qui occupe mon esprit même quand je suis imbibée d’alcool !

    «Bon c’est pas le tout… Mais faudrait peut être penser à te couvrir un peu… Ils en ont suffisamment vu… »
    «Mes vêtements sont trop loin… » Inutile de préciser que je suis bien trop éméchée pour me servir de ma baguette -que je n’ai pas sur moi de toute façon. «Si tu veux que je me couvre, prêtes moi ta veste. » Elle est assez grande pour cacher ce qu’il veut que je cache. Personnellement, je ne me sens pas gênée d’être dans cette tenue, mais si cela l’ennuie et irrite aussi Curtis, je veux bien être une brave fille docile.

    En parlant de Curtis, il revient avec quatre verres et deux bouteilles – pour mon plus grand plaisir – Il prend Sha par la main et Paris l’imite avec moi avant que nous nous mettions à le suivre. Je connais le chemin que l’on prend… on va dans le bureau de Curtis ! Il a peur que Je me mette à faire des trucs à Shaelyn devant tout le monde ou quoi ? Loin du bruit dans l’autre salle, Curtis prend place dans un canapé et je lâche la main de Paris pour aller m’asseoir sur ses genoux. L’idée que Paris n’apprécie pas le geste me traverse à peine l’esprit, il s’en fiche, il sait qu’il n’y a rien entre lui et moi, et puis il a Shaelyn ! Je vois bien comment il la regarde, avec ce désir brûlant… oui, j’avoue être piquée par une pointe de jalousie, mais je connais aussi la réalité des choses, nous ne sommes pas un couple filant le parfait amour et même si Paris est infidèle, il l’est bien moins qu’avant la naissance de Teo, j’apprécie l’effort.

    « La bas, on suit les règles. Ici ... Tout est permis. »
    «Aaaaah ! En faite t’es jaloux ou possessif ! voir les deux ! T’aime pas qu’on se montre aux autres mais à Paris et toi, pas de problème, pas de limite. T’es vraiment un chenapan ! » Je tapote son nez avec mon indexe, un sourire amusé aux lèvres.










avatar
Garden Fear
Fantasme pour les garçons,
cauchemar pour les filles.

♦ HIBOUX POSTÉS : 641
♦ ARRIVÉE : 08/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans mon élément. [Curtis & Paris]

Message par Shaelyn Stern le Mer 2 Mai - 10:11

Comme je l'avais prédit, Curtis n'était pas du tout ravi de notre prestation à Garden et à moi-même. Je le sens même particulièrement agacé tandis qu'il s'adresse à moi.

« Je ne veux plus que cela se reproduise. Sha, tu te mets en danger, tu mets Garden en danger et tu en donnes beaucoup trop au client. Ressaisis-toi ! Ce n'est pas de cette façon que tourne la maison et je n'ai aucune envie de voir l'une de vous poursuivie par un pervers en rut complètement obsédé par l'idée... de... je vous épargne les détails. Et ne promets à personne de faire tout ce qu'il voudra... tu te dois d'avoir plus de dignité que ça.  »

Je grimaçai, mais comprenais tout à fait ce genre de réprimande. Je m'étais un peu trop laissé emporter au détriment de mon professionnalisme. A dire vrai, j'avais toujours eu quelques problème avec ce terme et ce qui allait avec. Même à Poudlard, où j'occupais un poste des plus sérieux, je n'agissais pas de la façon la plus raisonnable qui soit. Mais que serait Shaelyn si elle devenait austère ? Paris intervint alors, me tirant de mes réflexions et regrets.

« Je crois que tu pourras remercier Sha… Regarde autour de toi… Ils ont tous adoré. Peut être que c’était pas une mauvaise idée finalement. Mais pour le moment… J’attends toujours ma danse privée… Alors si tu veux qu’elle se rattrape… »

Je remerciai intérieurement le jeune homme de venir à ma rescousse, même si je savais qu'il y trouvait son intérêt. Garden quant à elle ne semblait pas s'encombrer de remords quelconques et s'installa sur les genoux de son compagnon, tout sourire. Je les observai du coin de l'œil et les entendit échanger quelques mots en roucoulant, mais mon attention était plutôt dirigée vers Curtis, qui venait de s'éloigner vers le bar sans un mot. Il revint avec des bouteilles de champagne qui nous étaient certainement destinées. Il avait visiblement pris Paris au mot, et cette pensée me soulagea. Je n'avais pas envie d'être sanctionnée. Il me prit par la main et je le suivis sans broncher, bien évidemment. Je compris rapidement qu'il nous emmenait à son bureau. S'il préférait cet endroit à une salle privée, c'était soit pour des raisons administratives – ce que je n'espérais pas – soit parce qu'il avait décidé d'aller un peu plus loin que ce qui devrait être autorisé ici, et cette pensée m'émoustilla quelque peu.

Le bureau de Curtis était vaste et chaleureux, l'endroit parfait pour une petite sauterie. Le jeune homme entreprit de servir le champagne pour tout le monde en souriant, à l'opposé de son attitude précédente, qui respirait plutôt l'irritation.

« La bas, on suit les règles. Ici ...Tout est permis »

Voilà une phrase qui me plaisait. Je compris à son regard que j'allais pouvoir me rattraper à ma guise et souris à mon tour en trempant mes lèvres dans les fines bulles tandis que Garden répondait.

« Aaaaah ! En fait t’es jaloux ou possessif ! voir les deux ! T’aimes pas qu’on se montre aux autres mais à Paris et toi, pas de problème, pas de limite. T’es vraiment un chenapan ! »

Elle employait le ton de la taquinerie, évidemment. L'alcool qu'elle possédait déjà dans le sang la désinhibait complètement et il allait sans dire qu'elle était partante pour aller plus loin, sans doute plus que moi. Je décidai tout de même de prendre les devants.

« Si c'est ce que tu veux Curtis, je vais me faire une joie d'obéir. »

Sur ces mots, et alors que j'étais toujours en petite tenue, j'intimai à Paris de s'asseoir et m'installai sur ses genoux, dos à lui, me cambrant et remuant le bas de mes reins histoire de le mettre en appétit. Je m'emparai de ses mains et les plaquai sur ma poitrine, pour lui montrer que, cette fois, il avait tout à fait le droit de toucher, et autant qu'il le souhaitait. Je n'hésitai pas à pousser quelques légers gémissements en guise de sons d'ambiance. En parlant d'ambiance...

« Ça manque de musique, et j'en ai besoin pour le... show. »

Je lançai un regard plein de sous-entendus à Curtis, tandis que je me tournais vers Paris, passais délicatement ma langue sur le lobe de son oreille et ma main dans ses cheveux, sous les yeux de sa compagne. Je n'avais bien entendu pas oublié cette dernière, vers qui je coulai un regard provocateur qui signifiait « regarde ce que je fais à ton copain, si tu ne veux pas être en reste, participe aussi ».






avatar
Shaelyn Stern
« SEX rules the World ! »

♦ HIBOUX POSTÉS : 1315
♦ ARRIVÉE : 01/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans mon élément. [Curtis & Paris]

Message par Paris Montgomery le Jeu 3 Mai - 21:57


    « Si tu es là, tu sera aux premières loges, mais si tu es absent, je devrais faire ma prestation devant nos collègues masculins de Poudlard. » Les sourcils de Paris se froncèrent légèrement, il avait du mal à imaginer que le château puisse se transformer un club de strip-tease… Quoique… Vu les anecdotes que le jeune homme avait pu entendre, l’école n’était pas une sage cour de récréation. Bien au contraire… Lui même en avait largement profité lorsqu’il était élève, entre fête, débauche et sexe… On ne pouvait pas dire que les élèves étaient de gentils petits anges… Alors bon une prof dévoilant ses formes à ses collègues de la gente masculine, ce n’était pas si choquant que ça… « Enfin sauf Meyer ! Il peut toujours courir ! » Garden semblait en froid avec le directeur du château… Paris ne comprit pas où elle en voulait en venir, il se mit à rire et ajouta «Oh t’inquiète pas pour ça, je ne manquerais ça pour rien au monde… »

    Alors que Paris et Garden discutaient, Curtis était parti chercher de quoi boire. Deux bouteilles de champagne… Il fit signe à Paris de le suivre, tandis qu’il prenait Shaelyn par la main. Sans attendre, Paris s’empara de Garden et ils rejoignirent Curtis et Shaelyn dans son bureau. Paris souriait… Généralement, il se passait bien plus de choses à l’écart des autres clients… Son ami vient d’ailleurs confirmer ses pensées « La bas, on suit les règles. Ici ...Tout est permis. » « Aaaaah ! En faite t’es jaloux ou possessif ! voir les deux ! T’aime pas qu’on se montre aux autres mais à Paris et toi, pas de problème, pas de limite. T’es vraiment un chenapan ! » Paris hocha la tête, Garden était plutôt hystérique… Et il n’était pas franchement ravi de la voir se faire resservir un verre. Enfin… Après tout c’était elle qui allait avoir un bon mal de crâne le lendemain. Puis Paris n’avait de leçon à lui donner là-dessus. Il but d’ailleurs plusieurs gorgés de champagne… « Si c'est ce que tu veux Curtis, je vais me faire une joie d'obéir. » Paris releva les yeux vers Shaelyn, cette dernière s’approcha de lui. Elle l’invita à s’asseoir sur le confortable fauteuil derrière lui. Il s’empressa de poser son verre sur la table qui se tenait à côté de lui alors que la belle prit place sur ses genoux. Elle entama de légers mouvements de bassin pour le plus grand plaisir du jeune homme. Elle lui permit ensuite de caresser sa poitrine, et Paris ne se priva pas. Ses caresses devinrent un peu plus soutenues, il remonta une de ses mains dans le cou de la jeune femme. Il en profitait pleinement, elle laissait échapper quelques gémissements, qui ne laissèrent pas le jeune homme indifférent. Paris aimait les femmes entreprenantes, autant dire qu’il était servi !

    « Ça manque de musique, et j'en ai besoin pour le... show. » A vrai Paris ne fit pas attention à ce que disait Sha’… Bien trop occupé à parcourir le corps parfait de la demoiselle. La langue de celle-ci vint alors à la rencontre de son oreille, le jeune homme ferma les yeux et enfonça très légèrement ses ongles dans son épaule. Il continua ensuite ses caresses descendant l’une de ses mains sur la cuisse de la jeune femme, oubliant totalement la présence de Garden et de Curtis. Il ne se rendit pas compte que Shaelyn lorgnait sa compagne, comme pour l’inviter à venir… Une chose était sûre, à trois, le jeu n’en serait que plus intéressant…

avatar
Paris Montgomery
« I'm NOT GAY !
Sorry boys... »


♦ HIBOUX POSTÉS : 526
♦ ARRIVÉE : 08/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans mon élément. [Curtis & Paris]

Message par Curtis J. Cullen le Mer 9 Mai - 23:10




    Je suis à peine installé dans le canapé, que Garden viens s’asseoir sur mes genoux. Ma main se glisse dans son dos, pas trop bas, aucune indécence. C'est une règle que je m'impose au sujet de Garden et à moins que Paris ne m'en donne l'accord ou que je ne perde la raison, je ne me vois pas tenter quoi que ce soit envers elle. Et il faut avouer que dans son couple c'est toujours Paris que j'ai le plus désiré! La porte bien fermée derrière nous, je déclare alors que la fête peut commencer!

    Garden - Aaaaah ! En faite t’es jaloux ou possessif ! voir les deux ! T’aime pas qu’on se montre aux autres mais à Paris et toi, pas de problème, pas de limite. T’es vraiment un chenapan !

    Je hoche largement la tête. Elle à plus que raison et surtout pour son propre cas à elle que pour celui de Shaelyn. Garden n'a pas sa place sur cette scène, elle ne travaille pas ici à ce que je sache. Je préfère ne pas raviver de tensions en m'attardant sur ce point, je choisi donc me contenter d'acquiescer et de faire signe à Shaelyn que elle peut commencer à tenir ses promesses de se faire pardonnée.

    Shaelyn - Si c'est ce que tu veux Curtis, je vais me faire une joie d'obéir.

    Un frisson me glisse le long de la nuque. J'aimerais entendre ce genre de phrase plus souvent ! Qui n'aimerais pas d'ailleurs! Je souris tout en la regardant pousser Paris dans le canapé. Le jeu des faux semblants peut commencer ! Qu'est ce que je ne ferais pour garder Paris dans ma vie? Quel mensonge ne prononcerais je pas pour faire perdurer notre amitié? Quel manipulation ne mettrais je pas en place pour le satisfaire? Pas grand chose ne me fait peur mais je sens que cette épreuve va s’avérer plus difficile que je n'aurais pu l'imaginer. Mon regard est fixé sur Shaelyn qui ondule son corps parfait contre Paris. Je sens l'effet que ça me fait, je ne peux pas rester indifférent. Je désire le corps de Shaelyn et plus encore je désire tout de Paris alors que l'interdit se tiens sur mes genoux. Cette situation est terrifiante, irritante mais également totalement excitante. J'ai renoncé à Paris à ma façon, du moins à l'idée de le mettre dans mon lit mais si je pouvais vivre cela par procuration?!? Impossible tout en ne maudissant pas Shaelyn d'être à ma place ! Je me mords l'intérieur de ma joue. Parfois il vaut mieux ne rien avoir que la moitié d'une chose! Je pense qu'il est impossible que Garden ne sente pas cette bosse naitre dans mon pantalon mais je ne suis pas du genre pudique. C’est un phénomène des plus naturels dont je ne doute as une seconde quelle connait parfaitement l’existence.

    Shaelyn - Ça manque de musique, et j'en ai besoin pour le... show.

    Je sors ma baguette et la pointe en direction de la porte, aussitôt la musique du club augmente et se repends dans la pièce. Un simple sortilège de haut parleur. Je n'ai cependant pas un instant détourner les yeux de leurs petit manège. Et je vois bien le regard remplis d'invitation que Shaelyn adresse à Garden. N'a t'elle donc pas fini de me contrarier? Me crois t'elle en mesure de rester simple spectateur. Je l'ai bien dis, ici les règles ne sont pas les même que dans le club. Je m'empare de la main de Garden et la serre fermement entre mes doigts. Je me penche vers elle, enfoui mon visage dans sa nuque parfumée et ses cheveux soyeux pour lui murmure à l'oreille.

    Curtis - Ne m'abandonne pas, ne me laisse pas tous seul...

    Je m'accroche à elle comme un jeune enfant qui ne veut pas lâcher sa mère ou comme l'amant pas encore rassasier qui retiendrais sa maitresse, une heure, une minute, une seconde de plus. Je pose un baiser dans sa nuque et me sent aussitôt griser de la douceur de sa peau. Je ne peux pas faire ça ! Mais je ne peux pas non plus ne rien faire! Je vais exploser ! Qu'attendent ils donc de moi? Ils me connaissent tous ici, alors qu'ils n’aillent pas s'imaginer me reléguer au second plan. Qu'ils n'aillent pas m'imaginer passif ! Et si Paris préférait que je touche Garden plutôt que lui? Je n'en doute pas une seconde. Mon regard se fixe dans celui de Garden, mes doigts effleurent sa mâchoire...

    Curtis - Je t'en prie reste avec moi...Je ne peux pas mais...j'ai tellement envie de toi...

    Oui je la manipule et pas vraiment à la fois. J'en crève d'envie de elle, pas autant que de Paris mais pas moins que follement pour autant. Un gémissement de Shaelyn me viens aux oreilles, l'espace d'une seconde je fixe leur danse lascive avant de me reporter sur Garden. Lentement je m'approche d'elle et cueille sa lèvre intérieur entre les miennes. Tendrement je l'effleurée de ma langue, je me retiens de l'embrasser sauvagement...mais pour combien de temps !?! Dans quel merdier je me suis donc foutu?





avatar
Curtis J. Cullen
- Cleptomaniac -

♦ HIBOUX POSTÉS : 1250
♦ ARRIVÉE : 09/10/2009
♦ HUMEUR : I Want You To Be Mine !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans mon élément. [Curtis & Paris]

Message par Garden Fear le Ven 11 Mai - 15:50


    « Si c'est ce que tu veux Curtis, je vais me faire une joie d'obéir. » J’observe Shaelyn obligeant Paris à s’asseoir avant d’elle-même s’installer sur ses genoux. Je n’ai jamais vu ce genre de show… les danses privées je veux dire et je trouve ça assez sensuel même si je sens une pointe de jalousie. Autant parce que mon compagnon que je sais pourtant infidèle se délecte des courbes de Sha en posant sans aucune gêne ses mains sur elle alors que je suis juste à côté, que parce que j’envie la jeune femme de pouvoir faire ce genre de chose. Ce n’est pas que je suis coincée, loin de là, mais je n’ai jamais fait une telle chose et j’aimerai bien pouvoir rendre un homme fou de désir de cette manière. Je ne sais pas si j’en ai vraiment besoin, je suis plutôt attirante, sans vouloir me lancer des fleurs mais l’expérience ne me dérangerait pas… Mais ? Je me laisse aller à rire soudainement. Assise sur les genoux de Curtis, je ne peux que sentir l’effet que lui fait le spectacle, à moins que ce ne soit moi, en tenue légère qui le provoque ? Je m’amuse de la situation en poussant le vice jusqu’à faire frotter le bas de mon corps contre son membre gonflé, mine de rien, comme si j’étais totalement innocente.

    « Ça manque de musique, et j'en ai besoin pour le... show. » Curtis répondit au souhait de Shaelyn en allumant d’un coup de baguette la musique qui donne tout de suite un côté plus festif. Elle me lance un regard qui ne laisse place à aucun doute et j’ai bien envie de les rejoindre Paris et elle, sauf que j’ignore si Paris aimerait que j’intervienne dans son petit moment privé avec une autre… Je réfléchis sérieusement à sa proposition – autant que l’alcool me le permet - mais en sentant Curtis s’emparer fermement de ma main toute mon attention se tourne vers lui.

    Curtis - Ne m'abandonne pas, ne me laisse pas tous seul... Ce n’est qu’un murmure à mon oreille mais c’est suffisant pour balayer tout le reste. Il me semble tellement désespéré à l’instant que je n’ai pas le cœur de le laisser. Je crois que je n’ai jamais vu Curtis dans un tel état de détresse et cela me touche en plein cœur. Mais pas le temps de m’attarder sur ma compassion, car je sens ses lèvres se poser sur ma nuque et un frisson de délice me parcourt le corps

    Curtis - Je t'en prie reste avec moi... Je ne peux pas mais... j'ai tellement envie de toi...

    Un gémissement m’échappe malgré moi. Je ne pensais pas que cela arriverait un jour. Pourtant Curtis a toujours eu une réputation le précédent, je la connaissais déjà lorsque nous nous somme rencontrés à Poudlard et que nous sommes devenus amis, mais il n’a jamais cherché à pousser notre relation dans quelque chose de plus charnelle.
    Il s’empare de ma lèvre, la frôle de sa langue et entre l’alcool, l’excitation et la situation, j’en perds volontiers la tête. Je pose mes mains sur ses joues et je l’embrasse à pleine bouche, passionnément, sauvagement, intensément. Je me mets à califourchon sur lui, pour mieux le coller contre lui, pour mieux le sentir. Je ne mets fin à ce baiser que parce que je veux pouvoir faire autre chose, et j’entreprends presque aussitôt de défaire les boutons de chemise pour que mes mains puissent toucher sa peau. Et c’est ce qu’elles font. J’apprécie ce contacte encore inédit entre nous et j’en profite pour déposer quelques baiser sur son torse à moitié dévoilé.

    « Je pensais que je ne te plaisais pas, depuis le temps… Tu ne m’as jamais touché mais on va remédier à ça. » Je prends ses mains dans les miennes et je l’oblige à les poser sur mes cuisses. Un sourire fin et sans équivoque aux lèvres, je les fais remonter jusqu’au mes fesses et les fais passer sous mon dessous oubliant totalement Shaelyn et même Paris. De toute manière ils sont probablement trop occupés de leur côté pour prêter la moindre attention à ce que l’on fait.










avatar
Garden Fear
Fantasme pour les garçons,
cauchemar pour les filles.

♦ HIBOUX POSTÉS : 641
♦ ARRIVÉE : 08/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans mon élément. [Curtis & Paris]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum