blablabla

AccueilFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer



 

Partagez | 
 

 || It's time to forget about the past || Ft Leslie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
TAKE CARE ♣ THIS IS
Skyler North !


avatar
♦ HIBOUX POSTÉS : 31
♦ ARRIVÉE : 01/06/2011

MessageSujet: || It's time to forget about the past || Ft Leslie   Lun 9 Avr - 0:24


Everyone's looking at me
I'm running around in circles, baby
A quiet desperation's building higher
I've got to remember this is just a game
30STM


    Je n’aurais jamais dû m’éterniser dans le bar, après mon concert. Mais cette fille, elle m’avait fait bien comprendre que j’lui plaisais, ça faisait un moment que je n’avais pas flirté avec de charmantes demoiselles. J’passais tellement de temps à écrire ma musique j’avais mis de côté tout le reste. Mais depuis quelques temps, mon répertoire de chansons avait pris de l’ampleur me permettant de souffler un peu. Alors pour une fois que je pouvais en profiter, je n’avais pas dit non. Le concert avait été plutôt satisfaisant, faut dire que j’avais tanné le proprio du bar pour qu’il m’accepte pour cette soirée. Les gens avaient bien accroché et je m’en félicitais. Une seule chose commençait vraiment à me faire chier. Une fois le dernier morceau joué, j’avais de nombreuses demandes – Dis t’pourrais pas reprendre une chanson des BlackBirds ?Allez s’te plaît Sky’, juste une ! –Mais qu’est ce qu’ils pouvaient me gonfler avec ça… A présent j’étais seul ! Ils devaient se mettre ça dans le crâne. Si un jour je devais reprendre une chanson du groupe, ça serait avec eux point ! Et vu que ce jour n’était pas prêt d’arriver, ils pouvaient attendre. Enfin bref, cette fille avait passé la soirée au bar, dès le début du concert je l’avais remarqué. Jolie et discrète. Pas comme ces foutues groupies… Qui étaient du genre à t’attendre à la sortie et à te suivre jusqu’à chez toi. T’obligeant à tourner en rond durant des heures. Elle semblait différente, aux premiers abords. Parce que oui ; il y avait un mais…

    Une fois mon matos rangé, je m’étais installé au comptoir, non loin d’elle. Autour de moi certaines filles étaient devenues réellement insupportables. Qu’importe je leur signais leurs saletés d’autographes pour qu’elles daignent à me laisser peinard. Une fois le calme, plus ou moins revenu, je m’étais levé pour m’asseoir à côté de cette fille. « Je te paye un verre ? » Elle avait acquiescé d’un signe de tête puis nous avions discuté jusqu’à la fermeture du bar. Elle était canon et très agréable à entendre. Je lui avais proposé de m’accompagner jusqu’à chez pour prendre un verre, proposition qu’elle avait acceptée avec plaisir. Evidemment dans un coin de ma tête, j’avais espéré qu’elle passe la nuit avec moi. Arrivé devant ma baraque, je l’avais invité à me suivre à l’intérieur. Nous prîmes un verre, puis deux, puis trois… Je sentais l’alcool me monter doucement à la tête, Elle, commençait à être plus joyeuse qu’en début de soirée. Elle parlait beaucoup, me posant des tas de questions sur moi… Puis vinrent des interrogations sur le groupe « Dis ? Pourquoi est ce que Raven est parti ? Ouais, tu sais, tout le monde dit que vous vous êtes pris la tête avec le groupe et il a décidé de partir c’est vrai ? » Je coupais court à la discussion. « Ce ne sont que des « on dit » tu sais… » Je m’approchais d’elle et je l’embrassais langoureusement pour la faire taire, ce qui marcha très bien d’ailleurs. Je n’avais pas perdu de temps à lui ôter ses vêtements, ça faisait un p’tit moment que je n’avais pas eu la chance de coucher avec une aussi belle jeune femme. Impatient, mes doigts n’avaient pas mis longtemps à se glisser sous son joli petit shorty en dentelle… Mais très vite… Elle m’arrêta « Sky’ stop ! Je suis désolée mais je dois y aller… » J’étais resté la regarder avant de lui jeter « Tu te fous de moi ?! » « Désolée, mais je dois rentrer, je vais me faire tuer par mes parents s’ils ne me trouvent pas dans ma chambre demain matin… » « Tes parents ? T’es sérieuse ? Mais merde, t’as quel âge ? » « 18 ans… » Je m’étais levé d’un bond « Quoi ?! » Je m’étais mis à ramasser ses vêtements avant de les lui balancer à la gueule. Je lui avais laissé à peine trente secondes pour se rhabiller avant d’ouvrir la porte « Dégage ! » Une fois cette sale petite garce hors de ma vue, je n’avais pas pu m’empêcher de sortir de quoi fumer. J’étais énervé, j’avais failli me tapé une gosse qui avait 9 ans de moins que moi… Si c’était pour finir avec ses parents sur le dos, voir pire… C’était même pas la peine. Je ne plaisantais pas avec ça. Pour la première fois, je m’étais fait avoir comme un bleu par une groupie… Après avoir fumé plusieurs joints, j’avais fini par m’endormir sur le canap’.

    Un bruit me réveilla. J’avais l’impression que quelqu’un avait frappé à la porte. Pas si sûr de moi, je restai allongé là où j’étais. Mais quelques secondes plus tard, on toqua à nouveau à la porte. Je me levais difficilement, j’avais trop fumé avant de dormir. Je devais avoir une mine de déterré. Je me dirigeai vers la porte et je l’ouvris enfin… Là, je compris qu’un détail m’avait échappé. En effet, Leslie était là sur le pas de la porte. Je lui avais demandé de venir car il y avait quelque chose que je voulais savoir… Raven n’avait réapparu depuis notre altercation dans le bar. J’étais inquiet, et je me disais qu’elle avait peut être des nouvelles. « Ah ! C’est toi Leslie ? » – Evidemment que c’était elle, idiot ! – «Vas-y entre. Ne fais pas attention au bordel. Je me suis couché tard hier et j’ai pas eu le temps de ranger… » Je lui fis signe d’entrer. Je refermai la porte, avant de jeter un œil au réveil qui se trouvait sur un meuble du salon. Je remarquai alors cette photo encadrée de nous deux à côté… Elle n’avait pas bougé de là, même après notre rupture…

    « Fais comme chez toi, je vais aller prendre une douche… Histoire d’être un peu plus présentable… » Je traversai le salon, qui était vraiment dans un sale état… Le cendar était remplie de mégots… Des cadavres de bières traînaient ci et là… Et je crus apercevoir le soutif de la gosse de la veille sur le canapé… Espérant que ce n’était pas ça, j’entrai tout de même dans la salle de bain. Je pris une douche rapide. Je me séchai et attachai la serviette autour de ma taille. Je me lavai les dents puis je sortis de la salle de bain. Evidemment j’avais zappé de prendre des vêtements propres avant d’aller sous la flotte. « Je suis là dans deux minutes… » Dans la chambre, j’enfilai avec hâte un jean et un t-shirt. J’étais, enfin, prêt et surtout réveillé… Je retournai dans la salon, où Leslie m’attendait « Excuse moi de t’avoir fait attendre… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TAKE CARE ♣ THIS IS
Leslie Jeffers !

ICE COLD PREFECT;
cracked heart & snowflakes tears

avatar
♦ HIBOUX POSTÉS : 226
♦ ARRIVÉE : 28/03/2010
♦ HUMEUR : Revancharde.

MessageSujet: Re: || It's time to forget about the past || Ft Leslie   Lun 9 Avr - 13:45


Lord, this bitter earth can be so cold. Today you're young, too soon, you're old...
But while a voice within me cries, I'm sure someone may answer my call. Dinah Washington

    Ses yeux bleus aux reflets acier fixent son image dans le miroir. Pour la troisième fois consécutive, Leslie replace une mèche de cheveux derrière ses oreilles en se mordillant vaguement la lèvre. Elle tamponne ses cernes du bout des doigts avec une fine couche de fond de teint pour cacher le fait qu'elle n'a quasiment pas dormi. Dans sa poitrine, son cœur palpite, jouant un air désordonné qui ne l'a plus désarçonnée ainsi depuis longtemps. C'est comme un feu qui crépite, qui tantôt explose et tantôt s'endort, au gré des pensées qui l'assaillent, qu'elle repousse et qui inlassablement, reviennent. Sa fine gorge s'agite alors qu'elle avale difficilement sa salive. Sa vie est devenue incroyablement monotone et c'est rare que quelque chose la chamboule assez pour la mettre dans cet état de stress. Pourtant, hier, c'est arrivé. L'avocate détourne ses yeux du miroir et ceux-ci se posent sur l'autre, de poche, d'argent finement gravé, que Jaylen lui a offert pour pouvoir la joindre en toutes occasions. C'est dans ce miroir-là que, la veille, le visage de Skyler, l'air grave, est apparu. C'était aussi inattendu qu'angoissant et depuis lors, Leslie est dans un sorte d'état second. Pour qu'il en vienne à la prier de venir le voir au plus tôt, c'est que ça va mal. Très mal. Et Leslie, depuis, va mal aussi. Son regard revient se ficher dans le miroir de la salle de bain et d'un geste exténué, elle défait son chignon serré d'avocate. Ses cheveux tombent sur ses épaules alors qu'elle quitte la pièce à la hâte. Attrapant un châle sur le porte manteau, elle le passe autour de son cou puis lance son sac à bandoulières sur son épaule. Il est temps d'arrêter de s'en faire et de partir. Elle a déjà regardé le plafond toute la nuit, c'est assez de soucis comme ça. « Ça suffit, Leslie, grandis un peu. » soupire-t-elle entre ses dents, et elle secoue la tête, s'apprêtant à passer la porte et à dévaler les escaliers quand, soudain, un doute la prend. Clés en mains, elle s'immobilise sur le palier. Neal n'est pas encore rentré de l'hôpital et s'il trouve l'appartement vide, c'est lui, qui va à son tour s’inquiéter. Sa lèvre est de nouveau maltraitée par ses incisives à cette pensée. A part pour partir au travail ou quand Jaylen passe la prendre, elle n'a pas pour habitude de sortir sans lui. Deux pas en arrière plus tard, elle a la tête penchée sur un parchemin et se mord à nouveau la lèvre avec un boule de nœuds au creux de l'estomac. Leslie fait tourner la plume entre ses doigts sans savoir que marquer sur le parchemin qui lui annoncera qu'elle est sortie et qu'elle reviendra... Quand elle reviendra. C'est bien ça, le problème. Elle n'a pas la moindre idée de combien de temps leur discussion va prendre. Et puis, son interlocuteur n'est pas n'importe qui, c'est Skyler North, ni n'importe où, car elle se rend chez lui, là où ils ont vécu quand ils étaient ensemble, là où ils ont partagé les mêmes draps, là où... Stop. Tout ça n'a aucune importance. ... N'est-ce pas ? « Je suis partie prendre un café avec un vieil ami, je rentre pas tard. Je t'aime. » Simple et concis. Je vous vois d'ici lancer que c'est un peu évasif, aussi... Certes ! Mais ce n'est pas malhonnête. Du moins, pas de manière intentionnelle. Si ? Finalement, elle souffle et ajoute en bas, à la va-vite : « C'est Skyler North, il a besoin de ma boussole, le temps de le remettre dans le droit chemin et je suis là. (Désolée pour le jeu de mots nul. Tu m'aimes toujours ?) » et après un froncement de nez, elle repose le tout sur la table de la cuisine et claque enfin la porte derrière elle.

    Frappant trois coups lents, s'efforçant de ne pas se mordre la lèvre pour ne pas que celle-ci finisse par saigner, Leslie expire profondément et se compose un masque le plus serein possible. Elle l'entend se traîner vers la porte et lorsqu'il lui lance : « Ah ! C’est toi Leslie ? » de l'autre côté de la porte, elle répond bêtement : « Elle-même, avec quelques rides en plus. » et elle doit faire de gros efforts pour ne pas se frapper la tête contre la porte pour son humour décidément moisi ce matin. Heureusement, il l'ouvre et elle lui sourit pour dissimuler son embarras croissant. « Vas-y entre. Ne fais pas attention au bordel. Je me suis couché tard hier et j’ai pas eu le temps de ranger… » « T'inquiète pas, j'ai vu pire, je traîne souvent chez Jay alors... » Rit-elle à moitié avant de finalement se mordre pleinement la lèvre tandis qu'il disparait en lançant : « Fais comme chez toi, je vais aller prendre une douche… Histoire d’être un peu plus présentable… » Son regard fait le tour de l'appartement qu'elle connait par cœur alors qu'elle n'ose pas s'avancer, plantée au milieu du couloir de l'entrée, avec l'horrible sensation qu'elle n'aurait jamais dû venir. Elle a envie de prendre ses jambes à son cou et à la fois, elle ne peut plus bouger. Ici, presque rien n'a changé. Et à la fois, tout. La confusion est totale. Oppressante. Elle l'en rendrait presque malade. Alors, elle va chercher de l'air frais et ouvre la fenêtre du salon où elle se penche. Londres est là, en bas, et elle se focalise sur les passants. Si elle a remarqué en traversant la pièce la photo d'eux, le soutien-gorge sur le canapé, les innombrables cigarettes qui débordent du cendrier et les bouteilles qui jonchent le sol ? Évidemment. Elle a ignoré la première, bien qu'avec un pincement au cœur, et après avoir remis ses pensées en ordre, elle a décidé de faire de même dans le salon, remettre de l'ordre. Ranger lui permet de penser à autre chose qu'à leurs souvenirs, heureux comme malheureux, et quand il s'écrie depuis la chambre : « Je suis là dans deux minutes » elle a les mains dans l'évier et rince le cendrier. Lorsqu'il entre dans la pièce, celui-ci est reposée sur la table basse et c'est le soutien gorge de sa supposée conquête de la veille qu'elle frotte entre ses doigts, les yeux dans le vague, le cœur dans le flou. Elle l'entend à peine se couler jusqu'à elle et sursaute lorsqu'il rentre dans son champ de vision, fourrant l'objet du crime dans son dos pour revenir se masser le menton, l'air de rien. « Excuse moi de t’avoir fait attendre… » « Y'a pas de mal. J'ai trouvé de quoi m'occuper. » Un sourire bancal accoste son visage et se fond à son air embarrassé. Cette conversation, pourtant profondément banale, la perturbe. Elle peine à contrôler les tremblements de ses mains et de sa voix, lorsqu'elle reprend: « T'as l'air en forme. » sachant profondément la nullité des mots qui sortent de sa bouche mais sans pouvoir les empêcher de s'en extirper. Le silence est pire qu'une phrase creuse, du moins, c'est ce qu'elle pense sur le moment. « Mieux que je m'attendais en tous cas, quand t'as appelé, j'ai cru que t'allais m'annoncer un décès ! » Un rire nerveux passe ses lèvres alors que ça n'a absolument rien de drôle et elle tord ses mains l'une dans l'autre, pinçant les lèvres. En fait, se taire, c'est peut être pas mal. Sachant qu'il lui a déjà annoncé la disparition de Raven quelques années plus tôt, sa déclaration prend une toute autre dimension. Son regard se perd sur ses pieds alors qu'elle ajoute à la hâte, fuyant et revenant chercher ses yeux qui la troublent par intermittences : « Mais c'est bien, que ce soit pas ça. C'est... rassurant. Enfin, je crois, parce qu'en fait, je sais toujours pas pourquoi tu m'as fait venir... » Ses mains, moites, glissent sur ses cuisses et lissent sa robe légère qu'elle porte simplement avec un perfecto en cuir et des cuissardes du même acabit. Elle ne sait pas pourquoi, mais elle est bel et bien là. Ils sont tous les deux dans ce salon, elle est assise sur ce canapé où ils ont eu l'habitude de faire tout à fait autre chose que discuter, et elle attend. Elle ne sait pas quoi. Elle sait juste que lui aussi attend quelque chose, d'elle. Sinon, elle ne serait pas là. Son cœur s'emballe alors qu'elle a hâte qu'il brise le silence, tellement hâte qu'elle le devance et le presse, une dernière fois, à cracher le morceau, avant qu'elle ne s'évanouisse de stress : « Qu'est-ce qui se passe, Skyler ? » Et finalement, elle le dévisage, ce beau visage. Il a cette beauté brute qu'ont les diamants avant qu'on les taille. Et puis, il sent bon. Mais toutes ces pensées là, elle les enferme à triple tour au fond d'elle, hors d'atteinte, et hors de sa vue. Elle n'a rien à dire là dessus. En tous cas, pas à cet homme là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TAKE CARE ♣ THIS IS
Skyler North !


avatar
♦ HIBOUX POSTÉS : 31
♦ ARRIVÉE : 01/06/2011

MessageSujet: Re: || It's time to forget about the past || Ft Leslie   Lun 9 Avr - 16:42


    Après m’être douché, je m’étais senti bien plus éveillé. En m’habillant je réalisai alors que celle qui faisait toujours battre mon cœur était là, dans la pièce voisine. Cela faisait tellement longtemps que mon regard n’avait pas croisé le sien, que mes oreilles n’avaient pas entendu sa voix, que mes mains n’avaient pas effleuré son corps, sa peau, son visage… Je m’étais ressaisi avant de retourner dans le salon. Je la retrouvai assise sur le canapé, ne remarquant pas le morceau de tissu qu’elle fit disparaître derrière elle. Je constatai néanmoins que le cendrier avait été lavé… C’était une délicate attention de sa part mais je n’aimais pas trop que mes invités fassent le ménage pour moi… Je m’étais excusé pour l’attente, elle me répondit « Y'a pas de mal. J'ai trouvé de quoi m'occuper. » « Je vois ça… » J’allais la remercier mais le sourire qu’elle me rendit m’empêcha d’ajouter un mot de plus. Je me demandai si c’était une bonne idée de l’avoir invitée chez moi. L’endroit était tellement rempli de souvenirs qu’une multitude d’image me revenait en tête. Je me revis quelques années auparavant, vivant avec elle dans cette petite maison. Tous ces instants passés avec elle… Je n’avais pas imaginé être autant perturbé par sa présence. Moi qui avait essayé de l’oublier ou du moins tenté de gommer mes sentiments pour elle… Je me rendais compte que je n’y étais pas parvenu… Au contraire, la revoir aujourd’hui… Ne faisait qu’accroître ce que je pouvais ressentir à son égard. Je m’assis dans le fauteuil en face d’elle, pour ne pas être trop proche d’elle. « T'as l'air en forme. » « Toi aussi… » Je n’en dis pas plus, même si dans ma tête la suite de ma phrase résonna – Toujours aussi belle – Je lui adressai un sourire, à mon tour. J’avais l’air con, je ne savais pas quoi ajouter… J’avais l’air d’être revenu à l’adolescence… Et encore le Skyler de cette époque était sûrement plus loquace dans ce genre de situation. Mais avec Leslie devant moi, j’avais l’impression de perdre mes moyens. Je détestais être comme ça… Leslie vint finalement rompre ce silence mais je perçus une certaine tension dans ces propos, à croire qu’on était tous les deux incapable de d’aligner un mot… « Mieux que je m'attendais en tous cas, quand t'as appelé, j'ai cru que t'allais m'annoncer un décès ! » Je frissonnai, à vrai dire le sujet que je voulais aborder avec elle était tout aussi sombre qu’un décès… « Mais c'est bien, que ce soit pas ça. C'est... rassurant. Enfin, je crois, parce qu'en fait, je sais toujours pas pourquoi tu m'as fait venir... » Rassurant… Très peu pour moi… Je lui avais demandé de venir pour savoir si elle avait eu des nouvelles de Raven. Ce dernier s’était envolé et personne ne l’avait revu depuis un moment… J’en étais venu à croire qu’il était mort… Et c’était difficile à l’avouer mais j’aurais préféré le savoir mort que d’ignorer où il pouvait être… Et surtout de ne pas savoir s’il allait bien ou pas… Je ne répondis rien, restant perplexe face aux paroles de mon ex petite amie…

    « Qu'est-ce qui se passe, Skyler ? » Je détournai la tête… Dirigeant mon regard vers la fenêtre qu’elle avait dû ouvrir. Je regardai dehors un moment, cherchant mes mots pour ne pas passer pour un con. Je finis par lui répondre d’un ton las… « J’suis inquiet… » » Je me levai et traversai la pièce pour prendre de quoi fumer. Une fois le matos nécessaire à portée de main je m’affalai à nouveau sur mon siège et posai le tout sur la table basse… Puis je repris « Raven… Il ne s’est toujours pas décidé à refaire surface. J’ai tenté de le retrouver mais rien. J’ai été voir toutes les personnes susceptibles d’avoir été en contact avec lui, un moment ou un autre durant ces dernières années… Aucune d’entre elle n’a pu m’aider. C’est pour ça que je t’ai demandé d’venir. Je me disais que toi, peut être, il t’avait donné signe de vie… » J’allumai mon joint, que j’avais pris soin de rouler tout en parlant. J’attrapai le cendar pour l’approcher de moi. Je tirai la latte salvatrice, puis je soufflai doucement laissant la fumée s’envoler dans la pièce. J’avais besoin de cette merde pour apaiser cet état de tension. « Vu comment on s’est pris la tête, Raven et moi, la dernière fois qu’on s’est parlé… J’pense pas être la personne qu’il irait voir en premier… » Mes yeux croisèrent à nouveau ceux de Leslie. Ses prunelles bleues m’avaient manquées. Si envoûtantes, si indescriptibles… J’avais toujours aimé me plonger dans ses yeux mais là je n’insistai pas… C’était tellement douloureux.

    Prononcer son prénom : Raven… Avait fait ressurgir les dernières images que j’avais de lui. Cette dispute, cette bagarre, après lui avoir avouer ma faute. Je regrettais de lui avoir dit la vérité sur mon histoire avec Leslie, quand on était toujours à Poudlard. Je n’avais jamais imaginé qu’il puisse le prendre aussi mal. Et pourtant j’en avais fait les frais. J’avais un coup dans la gueule, avant de le voir quitter le bar… Je ne l’avais pas revu depuis… tout cela bouillonnait dans mon esprit… Je finis par m’exclamer « P’tain ! Mais quel con ! J’aurais jamais dû lui raconter ça… Si j’lui en avait pas parler, il se serait pas barrer comme il l’a fait… » J’inspirai à nouveau un peu de fumée. Elle vint picoter légèrement l’intérieur de ma gorge et ne tarda pas à me délivrer ma dose de nicotine et de substance illicites tellement apaisante. Je fermai les yeux, un instant avant de recracher quelques fumerolles blanches… J’espérai que Leslie serait me donner une réponse qui pourrait me rassurer. Bien qu’énerver par l’attitude de Raven lors de cette soirée… Il restait mon meilleur pote et ne pas avoir de ses nouvelles devenait de plus en plus inquiétant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TAKE CARE ♣ THIS IS
Leslie Jeffers !

ICE COLD PREFECT;
cracked heart & snowflakes tears

avatar
♦ HIBOUX POSTÉS : 226
♦ ARRIVÉE : 28/03/2010
♦ HUMEUR : Revancharde.

MessageSujet: Re: || It's time to forget about the past || Ft Leslie   Lun 9 Avr - 17:54


    « J'aurais jamais dû venir. » rumine-t-elle intérieurement en frottant ses lèvres l'une contre l'autre alors qu'ils ne se regardent pas. L'idée de s'être trompée, de s'être trop fait confiance, compresse son cœur dans sa poitrine qui loupe un battement sur deux dès que son interlocuteur ouvre la bouche. Ah, c'est qu'elle a fière allure, la Leslie, avec cet air aussi troublé que l'air, passablement enfumé. « Bien joué, oui, franchement, tu ne retiens aucune leçon, ma pauvre. » s'accule-t-elle en son for. La pièce empeste désormais la drogue douce mêlée au tabac et cela ne l'aide pas à du tout à garder son calme. Elle se ronge un ongle, celui du pouce, et a le regard posé complètement à l'opposé de celui de Skyler qui passe le sien par la fenêtre. Oh oui, ça va mal. C'est peu de le dire. Et pas qu'entre eux, alors qu'ils minaudent comme deux ados et se fuient des yeux. Leslie a tout arrêté en atterrissant en centre de cure, toutes les drogues, tout ce qui lui détruisait la santé. Depuis, elle se rabâche à chaque baisse de moral que « la drogue n'est pas la solution. » Mais là, elle ne sait plus. Elle est complètement perdue, déjà, parce que c'est déroutant d'être seule avec lui ici, mais pas que. Cependant, elle n'a pas su l'arrêter quand elle a compris qu'il s'apprêtait à rouler un pétard, alors elle ne peut que prendre sur elle. Et refouler, encore. Tout. Envoyer au loin les souvenirs de ce qu'ils ont été, alors qu'il lui balance qu'elle a l'air bien elle aussi et qu'elle réalise qu'il lui a manqué, faire semblant d'être insensible à son air de mauvais garçon qui l'a fait céder autrefois à la tentation, et surtout, enterrer l'envie de s'alléger elle aussi l'esprit, en occultant ces effluves qui lui chatouillent le nez. Oui, tout ça à la fois. Et non, ce n'est pas facile. Alors, elle lui oppose un silence parfait tandis qu'elle se bat avec elle-même.

    « J’suis inquiet… Raven… Il ne s’est toujours pas décidé à refaire surface. J’ai tenté de le retrouver mais rien. J’ai été voir toutes les personnes susceptibles d’avoir été en contact avec lui, un moment ou un autre durant ces dernières années… Aucune d’entre elle n’a pu m’aider. C’est pour ça que je t’ai demandé d’venir. Je me disais que toi, peut être, il t’avait donné signe de vie… » Son cœur a refait des siennes lorsque le nom de Raven a été prononcé sans qu'elle ne s'y attende le moins du monde - c'est qu'entre eux, c'est assez tabou comme sujet, puisqu'il est, entre autres, la cause principale de ce qui les a déchirés, bien que Leslie porte seule le poids de cette culpabilité qui la ronge. C'est en partie ce qui rend si difficile de soutenir le regard de Skyler, car elle sait tout le mal qu'elle lui a fait, comme Raven lui en avait fait juste avant, de la même manière. La pire des manières. « Vu comment on s’est pris la tête, Raven et moi, la dernière fois qu’on s’est parlé… J’pense pas être la personne qu’il irait voir en premier… » « Ah ? » Relève-t-elle à peine. Oui, c'est pathétique. Sa voix est bloquée dans sa gorge et c'est le timbre éraillé que douloureusement, une simple et unique onomatopée en sort finalement. Elle a du mal à encaisser, à assimiler tout ce qu'elle vient d'apprendre, et un peu honte, aussi, car elle, après qu'il l'ait jetée, brisée, et tout le toutim, elle n'a jamais cherché à le retrouver, à la re-contacter, ou ne serait-ce qu'à prendre de ses nouvelles. Quand Raven l'a laissée, elle a abandonné l'idée de faire à nouveau partie de sa vie un jour, purement et simplement. Pour se protéger et endiguer la souffrance que sa perte lui avait infligée, certes, mais pas seulement. Sur ce coup là, elle a été aussi égoïste que lui. Elle a décidé de faire comme s'il n'avait jamais existé, parce que c'était plus simple que d'affronter le fait qu'il puisse être heureux ailleurs, avec une autre... De ce fait, elle parle très peu, voire jamais, de lui, et cela lui semble presque irréel de le faire avec Skyler. Tellement surréaliste que tout bonnement, elle n'y arrive pas. Elle s'est fait à l'idée qu'il avait bel et bien disparu - ironiquement et tristement comme elle l'avait souhaité - et qu'il a refait sa vie ailleurs, loin. Sauf que ce que Skyler vouloir dire, à demi-mots, avec son air inquiet et sa colère apparente c'est... Qu'il le croit mort ? Les pensées de Leslie sont si volatiles qu'elle s'y perd, elle ne sait plus par quel bout prendre la conversation, que dire, comment réagir, mais elle n'a pas à le faire car il interrompt brusquement sa réflexion, furieux. « P’tain ! Mais quel con ! J’aurais jamais dû lui raconter ça… Si j’lui en avait pas parlé, il se serait pas barré comme il l’a fait… » Ses yeux bleus se figent finalement sur lui alors qu'elle le regarde sans comprendre. Serait-il en train de... Se culpabiliser ? Ah non, ça, c'est plus qu'elle ne peut supporter en silence. « Attends une seconde... Tu penses quand même pas que c'est ta faute s'il a mis les voiles ? » Laisse-t-elle échapper dans un rire sarcastique, mais le sarcasme n'est absolument pas dirigé contre lui, mais contre la deuxième personne - qui est aussi la seule qui aurait selon elle dû l'être - qu'elle s'apprête à blâmer. « Gemma n'avait qu'à le retenir ! Elle s'est bien débrouillée pour l'avoir, elle n'avait qu'à prouver qu'elle avait pas tout bousillé pour rien et réussir à le garder ! S'il avait été avec moi, un truc pareil serait jamais arrivé. » Elle finit sur un ton dur, les dents serrés, et regrette instantanément ses mots. C'est sorti tout seul. Ses poings se sont serrés au dessus de ses cuisses et elle s'est laissée dépasser par cette vieille rancœur qu'elle croyait pourtant enterrée depuis presque une décennie, mais il faut croire que les vieilles blessures, lorsqu'elles sont profondes, ne guérissent jamais vraiment. Pourtant, Leslie, comme c'est rarement le cas, a tort cette fois au sujet de Gemma même s'ils l'ignorent tous deux... Massant sa tempe et se mordant l'intérieur de la joue, elle reprend rapidement, pour qu'elle l'espère il n'est pas le temps de s'attarder sur ce qu'elle vient de dire, en ravalant la bile qui lui est montée aux lèvres comme elle peut. « Tu lui as parlé, à Langley ? Parce que moi, c'est chez elle en premier que je serais allée sonner si j'avais cherché à le retrouver. Parce que j'aurais pensé que s'il m'avait quitté pour elle, c'était qu'il était sûr qu'elle vaille le coup, et qu'elle était bien celle qu'il lui fallait, mais je me donne sûrement trop d'importance. » Siffle-t-elle avant de secouer la tête, exténuée par le ballet de souvenirs noirs qui s'acharnent à revenir danser devant ses yeux et jettent par la même occasion du sel sur ses plaies. « En tous cas, moi, désolée de te décevoir mais la dernière fois que je l'ai vu il me plaquait. » Crache-t-elle finalement, toujours sous une couche d'amertume, en se levant pour faire quelques pas jusqu'à la fenêtre. Elle a besoin d'évacuer la pression, de retrouver son calme. Puis, finalement, elle s'assoit sur le dos du canapé et reste là, immobile. C'est plus facile de lui tourner le dos. Comme c'était plus facile de le tourner à tout ça toutes ces années plutôt que d'y faire face aujourd'hui... « Toi, tu dis que vous vous êtes disputés ? A quel sujet ? » Relance-t-elle innocemment sans se douter une seconde qu'elle vient de jeter un énorme pavé dans la mare et qu'elle va se prendre dans la foulée une autre vague dans la gueule. Et non, elle n'a apparemment pas été assez malmenée juste là ! Leur passé a décidé de revenir les enlacer, et son étreinte allait s'avérer aussi douloureuse qu'elle l'avait imaginée, raison pour laquelle elle avait toujours évité une telle confrontation...


Dernière édition par Leslie Jeffers le Mar 10 Avr - 11:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TAKE CARE ♣ THIS IS
Skyler North !


avatar
♦ HIBOUX POSTÉS : 31
♦ ARRIVÉE : 01/06/2011

MessageSujet: Re: || It's time to forget about the past || Ft Leslie   Lun 9 Avr - 22:58


    Je savais que ressasser le passé, évoquer la disparition de Raven n’allait pas être agréable pour elle. Il lui avait fait du mal j’en avais été témoin durant toutes ces années. Je l’avais laissé détruire la vie de Leslie, sans rien dire. J’étais resté passif face aux écarts de conduite de Raven, ne faisant rien pour lui rappeler que Leslie n’était pas une fille qu’il pouvait tromper quand il le voulait… Il avait joué avec ses sentiments… Je prenais conscience de mon égoïsme face à cette situation. Pourquoi je n’avais pas réagi ? Remis Raven à sa place ? Peut être parce qu’à cette époque c’était le groupe et rien d’autre… Je m’étais dit qu’un jour leur couple finirait par se briser et que j’aurais pu enfin avoir Leslie pour moi tout seul… Oui je l’avais eu… Mais ça n’avait pas marché. Raven avait ancré son empreinte sur Leslie et elle n’avait pas digéré leur rupture… Et je n’avais pas su l’effacer pour y fixer la mienne… Quand on savait que la cause de tout ça c’était cette pétasse de Langley, ça me rendait fou… Déjà à Poudlard, je n’avais pas franchement aimé son attitude. Les groupies très peu pour moi… Alors que Raven laisse Leslie en plan pour se taper une sale petite garce, j’avais eu du mal à l’avaler. D’ailleurs c’était pour ça que j’avais fini par lui raconter mon aventure avec Leslie. Puisque je pensais qu’il n’en avait plus rien à faire de son ex… Son comportement me rongeait… J’étais remonté contre lui. Je ne comprenais pas comment il avait pu briser le cœur d’une fille aussi sensible et magnifique que Leslie… Si j’avais eu Raven en face de moi je lui aurais certainement collé mon poing dans la gueule tellement je me sentais en colère. Mon énervement était sûrement dû au fait que Leslie se trouvait devant moi. Je réalisai que mes sentiments pour elle étaient toujours aussi forts qu’avant… J’étais désespéré…

    Je me mettais rarement dans des états pareils. Aimer une fille… Cette fille… Je ne comprenais pas pourquoi je n’arrivais pas à me défaire d’elle. Elle semblait heureuse avec son nouveau mec. J’aurais dû être content. Mais je n’éprouvais que de la jalousie et de la tristesse. Cette rencontre était atroce, pour l’un comme pour l’autre. L’atmosphère était tendue, étouffante… « Attends une seconde... Tu penses quand même pas que c'est ta faute s'il a mis les voiles ? Gemma n'avait qu'à le retenir ! Elle s'est bien débrouillée pour l'avoir, elle n'avait qu'à prouver qu'elle avait pas tout bousillé pour rien et réussir à le garder ! S'il avait été avec moi, un truc pareil serait jamais arrivé. » Si justement je m’en voulais… Personne n’avait eu de ses nouvelles après cette soirée. Et je doutais qu’il ait eu le temps de prévenir qui que ce soit de son départ… « Tu lui as parlé, à Langley ? Parce que moi, c'est chez elle en premier que je serais allée sonner si j'avais chercher à le retrouver. Parce que j'aurais pensé que s'il m'avait quitté pour elle, c'était qu'il était sûr qu'elle vaille le coup, et qu'elle était bien celle qu'il lui fallait, mais je me donne sûrement trop d'importance. En tous cas, moi, désolée de te décevoir mais la dernière fois que je l'ai vu il me plaquait. » Sa voix c’était fait agressive, rancunière… Elle s’était levée pour aller prendre l’air près de la fenêtre. Je restais silencieux, tirant à plusieurs reprises sur mon joint pour me calmer. J’avais envie de tout envoyer valser dans la pièce. Je lui faisais du mal à discuter de tout ça avec elle. Je me rappelai alors qu’elle avait suivie cette foutue cure de désintox comme Jay. Et comme un con j’avais allumé cette merde sous ses yeux. J’écrasai ma came d’un geste agacé avant d’éclater « J’ai jamais pu la voir cette nana… Alors j’aurais pas pu aller lui demander ça. J’crois que j’aurais pas pu m’empêcher de lui en foutre une… Si j’ai pu la supporter à Poudlard… Aujourd’hui il vaut mieux pour qu’elle ne tombe pas sur moi ! Alors non… J’lui ai rien demandé ! » Je m’étais levé d’un bond, alors que Leslie me tourna le dos, préférant s’adosser au canapé.

    «Toi, tu dis que vous vous êtes disputés ? A quel sujet ? » Devais-je lui dire la vérité et lui faire de la peine encore ? Ou bien mentir pour ne pas avoir de reproches ? Car je me doutais bien qu’elle n’allait pas apprécier ce que je m’apprêtai à lui annoncer… Tant pis… Je me lançai, d’un trait pour ne pas lui laisser le temps de m’interrompre « La soirée n’avait pas très bien débutée, il craignait que le groupe ne se remette pas sur les rails. On était en galère à cette époque là et la rupture était proche. J’avais tenté de lui faire comprendre qu’on finirait par s’en sortir, que c’était qu’une mauvaise passe… Après avoir mis les choses au clair, on a picolé pas mal. Franchement c’était sympa et il ne pensait plus à nos soucis… Puis… Je lui ai avoué que j’avais eu des vues sur toi alors que vous étiez ensemble… Je pensais que ça lui ferait rien vu qu’il était en couple avec l’autre poufiasse… Je lui ai dit qu’on avait partagé une nuit ensemble… Il l’a pas bien pris et il s’est mis à me tabasser avant de se barrer. Mais comprends-moi ! Depuis tout ce temps, j’avais fait que lui mentir à notre sujet ! J’aurais jamais dû toucher à la copine de mon meilleur pote… Vu comment il t’a traité, je pensais sincèrement qu’il n’avait plus rien à faire de toi. Je regrette de lui avoir dit ça Leslie… Peut être qu’il n’a pas foutu le camp seulement à cause de moi… Mais j’dois bien être une des raisons ! » J’avais envie de frapper sur quelque chose mais je me retenais. J’voulais me rallumer de quoi me calmer. Sauf que j’allais sûrement lui donner de mauvaises idées. Je me rabattis sur une bière qui traînait dans la cuisine. Je l’ouvris avant de boire une gorgée. Une addiction pour une autre… J’étais pitoyable…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TAKE CARE ♣ THIS IS
Leslie Jeffers !

ICE COLD PREFECT;
cracked heart & snowflakes tears

avatar
♦ HIBOUX POSTÉS : 226
♦ ARRIVÉE : 28/03/2010
♦ HUMEUR : Revancharde.

MessageSujet: Re: || It's time to forget about the past || Ft Leslie   Mar 10 Avr - 18:12


    Bras resserrés contre son corps frêle, tête tournée vers la fenêtre et dos courbé offert au regard de Skyler dont elle s'est détournée, Leslie continue de se ronger les ongles. Ce n'est plus l'odeur seule qui la secoue mais tous les souvenirs de ce qu'ils ont vécu, lui, elle, séparément comme ensemble. Il y a beaucoup de douleur dans ce passé, beaucoup de souvenirs qui la mortifient encore, même après toutes ces années. Une boîte de Pandore renfermant mille maux qu'ils viennent de rouvrir. Et parmi ceux qu'elle a désespérément essayé d'oublier, il y a la traînée: Gemma Langley. Elle a entretenu si longtemps à son encontre une haine viscérale goût vitriol, pénible et malsaine à lui en faire fondre les intestins, que la simple entente de son nom suffit à déclencher une réaction quasi-allergique. Calant son poing sous son menton, Leslie ferme les yeux quelques secondes et se répète à multiples reprises pour s'en persuader et ne pas se laisser dépasser : « Le passé c'est le passé. Tout ça, c'est derrière nous. Loin derrière... » Mais c'est si difficile de s'en convaincre, car en réalité, son passé n'a jamais été aussi près qu'aujourd'hui, dans ce salon gorgé de souvenirs, aux cotés de ce garçon qui évoluent dans certains des plus intenses... Il est si près qu'elle peut presque le palper, et si elle continue de s'en approcher elle va s'y brûler, les doigts et les ailes.

    Leslie se mord la lèvre, tic répétitif qui trahit sa fébrilité et sa nervosité. C'est de toute manière impossible, elle ne peut pas, et n'a jamais pu, parler de Gemma dans la plus claire indifférence, bien que ce soit tout ce que ce cloporte ait jamais mérité de sa part, qu'elle ne la considère pas. Mais comment prétendre que celle qui se met inlassablement en travers de votre route, vous pousse dans vos retranchements et vous tire dans le dos, n'existe pas ? Comment ne pas avoir peur de dormir quand on sait qu'on va faire un cauchemar ? C'est au dessus de nos forces. Surtout quand on encaisse des coups que l'on s'efforce de ne pas rendre, par principe et droiture. Et qu'a au fond fait Leslie pour mériter qu'on s'empare de son bonheur, l'écrase, et la laisse crever dans un coin ? Elle est tombée amoureuse d'un beau garçon populaire, qu'une autre s'était mise en tête d'avoir et a finalement obtenu, la poignardant au passage sans honte. Qui pourrait la blâmer d'haïr un être aussi détestable ? Pas Skyler, en tous cas. « J’ai jamais pu la voir cette nana… Alors j’aurais pas pu aller lui demander ça. J’crois que j’aurais pas pu m’empêcher de lui en foutre une… Si j’ai pu la supporter à Poudlard… Aujourd’hui il vaut mieux pour qu’elle ne tombe pas sur moi ! Alors non… J’lui ai rien demandé ! » Sa colère est vibrante. Leslie la ressent au plus profond de son coeur et l'écho de sa propre douleur et de sa profonde frustration qu'elle trouve en Skyler est étrangement apaisant. Elle l'a entendu se lever précipitamment et se retourne vers lui, le regardant faire quelques pas, visiblement à cran. La tension ne s'apaise pas avec le tournant que prend la conversation. Il reparle de la dernière fois qu'il a vu Raven et ces souvenirs là apportent à leur tour leur lot de douleur. « La soirée n’avait pas très bien débutée, il craignait que le groupe ne se remette pas sur les rails. On était en galère à cette époque là et la rupture était proche. » « Rompre avec tout le monde, ça avait l'air d'être son truc à l'époque... » pense-t-elle avec amertume, mais elle se contente de pincer les lèvres et continue d'écouter alors qu'il s'agite. « J’avais tenté de lui faire comprendre qu’on finirait par s’en sortir, que c’était qu’une mauvaise passe… Après avoir mis les choses au clair, on a picolé pas mal. Franchement c’était sympa et il ne pensait plus à nos soucis… Puis… Je lui ai avoué que j’avais eu des vues sur toi alors que vous étiez ensemble… » Son coeur rate trois battements, peut être plus. Ses sourcils sont arqués en arrière lorsqu'elle relève les yeux vers lui, une main recroquevillée sur sa poitrine. Raven sait. Ce que ça change ? Rien, au fond, puisque de toute manière, leur couple n'a pas tenu et qu'il n'y avait plus rien à sauver ou à détruire. Mais il s'est libéré du poids du mensonge et a affronté seul les conséquences de leur erreur. L'ulcère purulent qu'ils ont laissé s'infecter tant d'années est enfin crevé. Ses pupilles qui le fixent tremblent alors qu'il raconte la suite de l'histoire. « Je pensais que ça lui ferait rien vu qu’il était en couple avec l’autre pouffiasse… Je lui ai dit qu’on avait partagé une nuit ensemble… Il l’a pas bien pris et il s’est mis à me tabasser avant de se barrer. Mais comprends-moi ! Depuis tout ce temps, j’avais fait que lui mentir à notre sujet ! J’aurais jamais dû toucher à la copine de mon meilleur pote… Vu comment il t’a traité, je pensais sincèrement qu’il n’avait plus rien à faire de toi. Je regrette de lui avoir dit ça Leslie… Peut être qu’il n’a pas foutu le camp seulement à cause de moi… Mais j’dois bien être une des raisons ! » Le flot d'émotions contradictoires qu'il déclenche la laisse sans voix. La réaction de Raven en apprenant son écart de conduite, alors que lui a été cent fois plus obscène la surprend autant que lui, mais le pire c'est de savoir que Skyler a reçu des coups qu'elle a tout autant mérité. C'est leur faute à tous les deux. Ils ont trahi main dans la main, peau contre peau, corps à corps... Et cœur à cœur.

    L'odeur mêlée d'herbe, de gel douche, de son parfum musqué si particulier et de bière n'est pas désagréable, elle est même entêtante. Il n'y a pas que de la noirceur dans les images que ce parfum ravivent. Il y a aussi des rires, au milieu de tout ça. Leslie se concentre là dessus pour repousser au loin tout ce qui pourrait attirer des larmes qu'elle s'en voudrait de lui infliger et lentement, elle s'écarte du canapé pour s'approcher de lui, se posant contre le comptoir de la cuisine. Leurs coudes se frôlent, et après un mouvement hésitant, elle pose finalement sa main contre son épaule. Elle la fait glisser sur son bras qu'elle caresse du pouce, c'est sa façon de lui communiquer ce qu'elle n'arrive pas à dire tout haut, « merci de t'être battu pour moi » et « il n'y a rien à pardonner. » Un sourire un peu piteux flotte sur ses lèvres lorsque sa bouche finit par s'ouvrir. « Ne te reproche rien. Je sais même pas comment on a fait pour tenir aussi longtemps sans lui dire. Enfin si, je sais, c'est ma faute, c'est moi qui nous ai fait mentir parce que j'ai cru... J'ai cru en quelque chose d'aussi vaporeux que les contes de fées et le père Noël ! Une vaste fumisterie... » Elle fait évidemment référence à son histoire avec Raven et sa langue est toujours imbibée d'amertume, et de tristesse. Elle a le regard affligé alors qu'elle fixe le sol. « Oui, la seule fautive dans l'histoire, Skyler, c'est moi. J'ai été trop bête pour voir que je sortais avec le mauvais gars. Ce qu'on a fait n'était pas correct, ni décent... L'infidélité comme la trahison ne sont pas défendables... Mais il nous a déjà rendu au centuple l'affront qu'on lui a fait. Alors, arrête de te blâmer et de t'infliger tout ça. On est largement quittes. » Ses bras se croisent sur sa poitrine. Elle réprime un frisson et lâche un soupir. C'est à la fois meurtrissant et libérateur. C'est une page laissée en suspens qu'on peut enfin espérer tourner, et une dose d'espoir n'est pas négligeable par les temps qui courent. « Tu sais, j'étais surprise quand tu m'as appelé, mais je suis contente que tu l'aies fait. Je peux comprendre si je suis la dernière personne que t'as envie de voir graviter autour de toi après... Tout. Mais tu peux compter sur moi. Toujours. » Elle relève brièvement les yeux pour appuyer ses propos avant de les ficher de nouveau au sol. Une autre question lui trotte dans la tête mais elle hésite à extérioriser ses craintes. Elle ôte finalement son châle qu'elle pose sur le comptoir et passe sa main dans ses cheveux qu'elle tripote, les yeux dans le vague. Elle n'ose pas se fondre dans ses yeux lorsqu'elle demande finalement, dans un souffle : « Tu crois qu'il lui est arrivé quelque chose ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TAKE CARE ♣ THIS IS
Skyler North !


avatar
♦ HIBOUX POSTÉS : 31
♦ ARRIVÉE : 01/06/2011

MessageSujet: Re: || It's time to forget about the past || Ft Leslie   Dim 22 Avr - 0:18


    Lui raconter cet événement m’avait mis dans un état que je n’arrivais pas à qualifier. Frustration, colère, haine, peine, attente, impatience, impuissance… Je ne savais plus quoi penser. La bière que je buvais n’eut pas effet escompté. Sûrement trop faible en alcool pour pouvoir faire disparaître toutes ces choses qui avaient envahi mon esprit. Après avoir pris quelques gorgées, je finis par la boire d’un coup puis je reposai la bouteille vide sur la table de la cuisine. Je jetai un coup d’œil aux bouteilles d’alcool fort rangées sur le comptoir de la cuisine, en face de moi. Je secouai légèrement la tête pour me dissuader de me servir un verre. Tandis que je lorgnai sur les litres de whisky, vodka et autres liquides alcoolisés, Leslie s’était rapproché de moi, venant m’effleurer le bras. Ce contact me remplit de frisons, sa main sur mon épaule, descendant le long de mon bras en une caresse douce et si agréable. Je fermai les yeux, soulagé qu’elle ne m’en veuille pas d’avoir révélé notre secret à Raven. Son sourire timide illumina de nouveau son visage tellement parfait. Je le lui rendis, l’air toujours aussi dépité… Je l’écoutai parler, avec sa voix si séduisante… « Ne te reproche rien. Je sais même pas comment on a fait pour tenir aussi longtemps sans lui dire. Enfin si, je sais, c'est ma faute, c'est moi qui nous ai fait mentir parce que j'ai cru... J'ai cru en quelque chose d'aussi vaporeux que les contes de fées et le père Noël ! Une vaste fumisterie... » Je sentis son cœur se serrer alors qu’elle parlait. Les cicatrices de son histoire avec Raven se rouvraient, douloureuses et éprouvantes… Je voulais la prendre dans mes bras, la réconforter… Mais je me faisais violence pour ne pas succomber à mes démons. A présent elle avait d’autres bras pour la consoler, lui faire oublier tout ça. Moi, j’avais échoué dans ce rôle… « Oui, la seule fautive dans l'histoire, Skyler, c'est moi. J'ai été trop bête pour voir que je sortais avec le mauvais gars. Ce qu'on a fait n'était pas correct, ni décent... L'infidélité comme la trahison ne sont pas défendables... Mais il nous a déjà rendu au centuple l'affront qu'on lui a fait. Alors, arrête de te blâmer et de t'infliger tout ça. On est largement quittes. » J’aurais dû la sortir de cette situation beaucoup plus tôt ! Elle avait passé trop de temps à se faire avoir, j’étais au courant de tout ça et je laissais faire… Peut être que… Non ça ne servait à rien de vouloir changer ce putain de passé, depuis toujours j’étais allé de l’avant, aujourd’hui je devais laisser tout cela derrière moi… Mais… Je n’y arrivais pas…

    Je ne répondis pas. Je voyais bien que la discussion devenait amère et pénible, tant pour elle que pour moi. Je restai là, adossé au comptoir de la cuisine, immobile. Tentant avec difficulté de ne pas me servir un verre ou me rouler un joint. Le regard vide, je tapotai ma cuisse avec le bout de mes doigts… Révélant ma crispation face à cette situation. « Tu sais, j'étais surprise quand tu m'as appelé, mais je suis contente que tu l'aies fait. Je peux comprendre si je suis la dernière personne que t'as envie de voir graviter autour de toi après... Tout. Mais tu peux compter sur moi. Toujours. » Je relevai les yeux vers elle mais son regard sembla éviter le mien… Ces mots m’avaient brutalement transpercé l’échine, je n’étais pas du genre à craquer, j’avais depuis toujours fait en sorte de renforcer, de montrer une image forte de moi-même. Une image de méchant garçon, viril et baraqué… Mais face à elle j’étais vulnérable, faible… Ma peine était invisible, ma douleur imperceptible. Je lui répondis « Je… Fallait que… J’te parle de tout ça… J’commençais à devenir dingue, en repensant à tout ça. J’suis content… Que… Tu aies accepté de venir. Pour toi non plus, j’imagine que, ça n’a pas dû être facile… » Ma voix faisait apparaître mon malaise… Je ne me remettais pas de ses derniers mots. Je craquai alors… J’ouvris un placard, me pris un verre puis je me servis une double dose de vodka. Je bus plusieurs gorgées de ce liquide fort. J’aimerais tant lui avouer qu’elle m’a manquée…

    « Tu crois qu'il lui est arrivé quelque chose ? » Mon regard se dirigea à nouveau sur elle. Cette question je me la posais sans cesse. Elle rongeait mon esprit dès que je me retrouvais seul dans ma putain de maison… Je m’étais imaginé tellement de choses, les unes plus sordides que les autres… Plusieurs fois j’en avais fait des cauchemars, voyant Raven flottant sans vie à la surface de l’eau… Ou encore étalé sur le sol, inerte, après une overdose de came… Pourtant… S’il avait réellement perdu la vie, depuis tout ce temps, son corps aurait fini par être découvert. Alors je me disais qu’il avait dû quitter le pays pour partir à l’autre bout du monde pour oublier sa vie d’ici… Seulement… Cela faisait si longtemps, pour moi il aurait déjà dû revenir… « Sûrement… S’il avait seulement foutu le camp, il aurait fini par nous contacter… Ça fait trop de temps que j’espère recevoir un message de sa part… Malgré tout ce qu’il a pu me faire, te faire… Mon amitié pour lui est toujours forte et j’aimerai vraiment le retrouver. J’évite de penser au pire mais c’est difficile de ne pas y songer… » J’avalai à nouveau une quantité de liquide. Ma mine défaite dévoilait mes craintes, je ne voulais pas l’effrayer, lui mentir… Mais plus les jours et les mois passaient et plus mes pensées s’assombrissaient…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TAKE CARE ♣ THIS IS
Leslie Jeffers !

ICE COLD PREFECT;
cracked heart & snowflakes tears

avatar
♦ HIBOUX POSTÉS : 226
♦ ARRIVÉE : 28/03/2010
♦ HUMEUR : Revancharde.

MessageSujet: Re: || It's time to forget about the past || Ft Leslie   Sam 12 Mai - 23:59


    « Pourquoi tout doit toujours se faire dans le drame ? » se questionna-t-elle, son regard translucide égaré sur la silhouette inchangé de cet homme tout droit déterré de son passé. Comme s'ils n'avaient pas assez pris de claques, il fallait toujours qu'ils se prennent un revers. La vie était sacrément violente avec eux, elle ne leur laissait aucun répit. Enfin, n'était-ce pas le lot de tous, par ces temps meurtriers ? La guerre n'épargnait personne. Alors pourquoi se plaindre, hein ? Ils étaient tous dans le même bateau. Chacun vivait sa part de drame. A parts plus ou moins égales... « De toute façon, on meurt tous un peu plus, chaque jour... » se résigna-t-elle, le regard voilé de peine. Leur chance, c'est qu'ils étaient au moins deux, dans le noir.

    Skyler est bouleversé, Leslie a le cœur serré. Tout est embrouillé dans son esprit. Le passé, le présent, les sentiments et les non sentiments qu'elle se force à avoir, dans son crâne, c'est comme une machine à laver infernale, et on dirait qu'elle n'est pas la seule à avoir le cerveau en bouillis. « Je… Fallait que… J’te parle de tout ça… J’commençais à devenir dingue, en repensant à tout ça. J’suis content… Que… Tu aies accepté de venir. Pour toi non plus, j’imagine que, ça n’a pas dû être facile… » Euphémisme. Leslie ne connait plus la facilité depuis... Trop longtemps. Inutile de compter les années aux chemins sinueux, tortueux, clairsemés d'embûches qu'elle n'a pas su éviter et dont elle portera toute sa vie les maux invisibles au fond du cœur. C'est trop lourd, trop douloureux. Alors Leslie essaie de ne plus regarder que dans une seule direction : de l'avant. Se projeter pour ne pas se noyer dans les mauvais souvenirs. Ce qu'elle a reconstruit est encore trop fragile. C'est un bonheur frêle, nouveau, bien qu'il ne soit plus naissant, et ce qui est frêle facilement se brise. L'ex-préfète en chef en est un parfait, et triste, exemple, bien qu'elle se soit relevée. Mais détrompez-vous, avoir retrouvé un semblant de stabilité aux côtés de Neal n'est pas parfait. Le bonheur qu'elle a un jour eu, ou cru avoir selon les points de vue, elle ne l'a pas entièrement retrouvé. Elle a trop perdu, trop souffert, trop connu la misère. Ça, ça ne s'efface pas, ça reste au fond de soi. Tapis profondément, certes... Seulement, l'ombre d'un tel passé ne se dissipe jamais complètement. Comme les fêlures de l'âme ne se colmatent jamais vraiment, laissant toujours des brèches. Des faiblesses. Des talons d'Achille... Et des chagrins faciles. « Ne me ménage pas, tu peux tout dire et je peux tout entendre. De toute façon, ça fait aussi mal dehors que dedans… » Glisse-t-elle sur un ton peiné dans un sourire compréhensif. Ils ont la même vague à l'âme, de celles qui sont si hautes que si on les laissait nous emporter, on finirait noyé. Et ils ont peur, aussi. Pour ce garçon qui ne le mérite sans doute pas. Mais salop ou pas, qu'y peuvent-ils ? C'est si utopique de penser qu'on peut choisir d'arrêter d'aimer ces êtres chers lorsqu'ils deviennent nos bourreaux. La question file entre ses lèvres alors qu'au fond, elle connait la réponse, et celle de Skyler confirme ses craintes mi-silencieuses. Leurs pensées se rejoignent à la perfection. « Sûrement… S’il avait seulement foutu le camp, il aurait fini par nous contacter… Ça fait trop de temps que j’espère recevoir un message de sa part… Malgré tout ce qu’il a pu me faire, te faire… Mon amitié pour lui est toujours forte et j’aimerai vraiment le retrouver. J’évite de penser au pire mais c’est difficile de ne pas y songer… » « Oui, c'est tellement plus simple de regarder ailleurs, de regarder plus loin, et plus jamais en arrière. J'ai fui si longtemps son souvenir... Mais il suffit que je ferme les yeux et je me rends compte qu'il a toujours été là. Je connais toujours sa voix et ses traits par cœur. » Tout en parlant, elle a fermé les yeux. Les sourcils arqués en arrière, son expression est douloureuse. Une des brèches vient de se rouvrir. Une plaie qui n'avait jamais cicatrisé. Doucement, son image s'efface et son esprit l'emmène ailleurs, toujours sur la route de ce passé meurtrissant. « Ton dos, aussi. » Elle tend le bras en avant et se met à le tracer sans rouvrir les yeux. « Ta colonne longiligne, les creux entre tes vertèbres, la forme de tes reins... » Presque brusquement, ses yeux retrouvent la lumière du jour et sa main se referme dans le vide. Son cœur tape contre ses côtes. Elle s'est égarée au delà du convenable. Précipitamment, elle change alors de sujet, son regard filant au sol et ses bras se resserrant contre sa cage thoracique comme si elle avait peur que son cœur s'en échappe. « C'est pareil pour le parfum de Gemma. » Elle l'entend boire et son regard court finalement se ficher sur la bouteille d'alcool fort. D'un geste irréfléchi, elle la lui prend des mains et se la fourre dans la bouche. Combien d'années de réhabilitation et de non addiction vient-elle de foutre en l'air ? Trop, assurément. Mais elle n'a plus la force de lutter. Plus la force d'essayer d'être parfaite, ni celle de faire semblant que la vie ne lui a pas tout pris sous prétexte qu'elle lui a rendu un peu d'Amour pour calmer ses maux. Maux qui, eux, n'ont jamais disparus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TAKE CARE ♣ THIS IS
Skyler North !


avatar
♦ HIBOUX POSTÉS : 31
♦ ARRIVÉE : 01/06/2011

MessageSujet: Re: || It's time to forget about the past || Ft Leslie   Ven 25 Mai - 21:16


    Attendre… Toujours attendre… Désespérément… Cela faisait des années que je guettais le moindre signe qui aurait pu me laisser espérer que Raven était toujours de ce monde. Souvent je m’étais fait violence, culpabilisant en pensant à des choses aussi sordides. Mais je ne pouvais me voiler la face… Raven, même parti sur un coup de tête, n’aurait jamais disparu aussi longtemps. Il n’aurait jamais laissé tomber la pouffiasse qui lui servait de copine… Et encore moins le groupe, même si à cette époque nous étions à deux doigts de finir au fond des abysses… Perdre une personne aussi importante à mes yeux m’avait fait énormément de mal. Malgré nos prises de bec, notre caractère fort, nous avions vécu énormément de choses ensemble. Notre rencontre, nos projets de groupe, nos premiers morceaux avec Kerr et Jay’, nos répétitions, nos concerts, toutes ces folles et chaudes soirées que nous avions passées… Tout cela appartenait au passé… Et plus je tentais de m’y accrocher et plus je souffrais… « Oui, c'est tellement plus simple de regarder ailleurs, de regarder plus loin, et plus jamais en arrière. J'ai fui si longtemps son souvenir... » Visiblement les événements du passé venaient nous hanter tous les deux. Il semblait difficile de se défaire de tout ça, autant pour elle que pour moi… Foutue vie de merde ! Pourquoi fallait-il que tout cela nous arrive… Pourquoi Raven s’était cassé sans un mot ? Pourquoi Leslie n’était pas restée avec moi ? Pourquoi mes sentiments étaient-ils toujours aussi forts pour elle ? Pourquoi sa présence me dérangeait-elle autant ? Pourquoi mon cœur s’emballait dès que je la voyais ? Toutes ces questions s’entrechoquaient dans ma tête… Réfléchir ? Je n’y parvenais plus depuis longtemps, tenter de résoudre toutes ces énigmes était peine perdue. Seule ma plume m’était fidèle, elle seule arrivait à calmer mon chagrin. Ecrire était mon seul remède face à tout ça. Heureusement que la musique, elle, ne m’avait pas tourné le dos…

    « Mais il suffit que je ferme les yeux et je me rends compte qu'il a toujours été là. Je connais toujours sa voix et ses traits par cœur. » Ses mots me faisaient du mal… Je savais que Raven représentait toujours quelque chose pour elle. Je la soupçonnais de toujours éprouvé des sentiments pour lui. Peut être que je me trompais, mais le ton de sa voix me laissait perplexe… Je la regardais, ses yeux étaient clos… Je ne pus m’empêcher de poser mes yeux sur elle, laissant aller mon regard. Sur son visage tout d’abord… Ses traits si angéliques, son teint clair, son nez fin, ses yeux bleus, ses lèvres rosées, ses mèches blondes si douces et soyeuses… Puis je descendais lentement, sa nuque, son cou… Sa poitrine, sa taille, ses hanches fines… Je clignais alors des yeux, comme pour effacer ce que je voyais… Je me mordais fortement la lèvre inférieure et je détournais soudainement les yeux… Il ne fallait pas… Je ne devais pas… Mais… « Ton dos, aussi. Ta colonne longiligne, les creux entre tes vertèbres, la forme de tes reins... » Mon cœur se mit à battre dans ma poitrine, pourquoi avait-elle ajouter ça ? Je ne savais plus que penser… Etait-elle consciente de la souffrance que je pouvais éprouver ? Je fronçais les sourcils, puis je buvais à nouveau… Je ne pus m’empêcher de soupirer bruyamment… Comme si je tentais de le lui faire comprendre… « C'est pareil pour le parfum de Gemma. » Avait-elle compris ? Sûrement… Mais tout ce qu’elle venait de me dire, ressasser une nouvelle fois le passé… C’était insoutenable pour moi. J’avais beau être fort, de toujours faire en sorte que ce genre de choses ne m’atteigne pas… Là, c’était trop pour moi… « Arrête ! S’il te plaît Les’… Arrête… » Je me retournai, elle tenait la bouteille de vodka dans les mains… Elle but quelques gorgées… Je m’avançais vers elle, je lui attrapais doucement le poignet. De l’autre main je la faisais lâcher la bouteille que je reposais sur la table de la cuisine. Puis sans réfléchir je la pris dans mes bras. Retrouver ce contact, cette odeur que je n’avais pu oublier… Je passais délicatement ma main des ses cheveux… C’était tellement agréable…

    Puis je m’empressais de défaire, de mettre un terme à cette étreinte… « Tu vois ! C’est pour ça que j’hésitais de te demander de venir ! Je suis vraiment trop con… Désolée Les’, ce n’est pas contre toi… » Je ne devais pas me faire de faux espoirs. C’était suffisamment éprouvant comme ça, la prendre dans mes bras était stupide ! Pourtant c’est de ça dont j’avais besoin. Je quittais précipitamment la pièce, retournant dans le salon. J’attrapais mon paquet de clope et je me plaçais à la fenêtre pour en griller une…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TAKE CARE ♣ THIS IS
Contenu sponsorisé !



MessageSujet: Re: || It's time to forget about the past || Ft Leslie   

Revenir en haut Aller en bas
 

|| It's time to forget about the past || Ft Leslie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Time-Turner :: Tome VII : Les reliques de la Mort :: Armoire à Disparaître :: RP abandonnés-