blablabla

AccueilFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer



 

Partagez | 
 

 Beauty Is A Curse On The World (Finish)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
TAKE CARE ♣ THIS IS
Spencer R. Calegan !


avatar
♦ HIBOUX POSTÉS : 23
♦ ARRIVÉE : 19/04/2012

MessageSujet: Beauty Is A Curse On The World (Finish)   Jeu 19 Avr - 22:33

Spencer Raziel Calegan
poste vacant; personnage inventé


Qui êtes-vous?
NOM - Calegan
PRÉNOMS - Spencer Raziel
DATE DE NAISSANCE - 7 aout.
AGE - 19 ans.
ANNÉE - Sixième année.
ORIGINES - Sang mêlé
Éléments de sorcellerie
BAGUETTE - Bois de charme , 30 cm, cheveux de Vélane.
PATRONUS - Un cygne.
BIEN ou MAL ? - Ce qui m'apporte quelque chose. C'est tellement subjectif de toute façon !
FAITES-VOUS PARTIE DE LA RÉSISTANCE ? - Oui [] Non [x]
FAITES-VOUS PARTIE DES PRO-CLYDE ? Oui [] Non [x]
ÊTES-VOUS NEUTRE ? - Oui [x] Non []
J'ai bien trop à penser pour ma propre petite personne que moi tant que personne ne me fait chier j'ai tendance penser que chacun fait ce qu'il veux ! Je pense que je vais me pencher plus la dessus, peut être que choisir un camp se montrera judicieux...Dans ce cas je pense pencher plus pour Clyde.


Présentation libre

Introduction : Beauty is a curse on the world
La beauté est du plus grand nombre, considérée comme un don mais, certains peuvent également l'entrevoir comme une malédiction. Une chose qui vous facilite la vie mais n'oublie pas de vous la compliquer au passage en mettant sur votre chemin jalousie et convoitise. Ajoutez à cela l'ambiguïté, la différence et bien rapidement vous vous transformerez aux yeux de tous en pure et simple bête de foire!

Un garçon, un vrai, avec tout ce qu'il faut pour le prouver dans le pantalon mais, ce visage digne de la plus parfaite et frêle demoiselle. Voilà l'apparence dont la nature a choisi de me doter. Des lèvres pulpeuses et juteuses, ce nez droit, cette mâchoire finement dessinée et ces longs cheveux d'un blond pur. Sans oublier cette silhouette fine, longiligne et presque tintée d'attitude féline. Comme si la "chaine" chargée de nous créer avait commis sur moi un défaut de construction. Oui je ressemble à une fille mais en suis je moins un garçon? Je ne pense pas. Quel autre choix me reste il que de cultiver cette différence en me laissant pousser les cheveux. Puisque les gens hésitent alors autant leur donner de quoi douter complètement. Oh je ne suis pas du genre à faciliter la tâche à qui que ce soit et bien que je sache que mon physique interpelle, je ne me plais pas pour autant à répondre aux questions idiotes.

- -
Chapitre I
Don't go blowing me a kiss,'Cause you'll see it break down in all it's elegance,
Like a model wearing the wrong make-up for her own fashion parade.
Biting your lip and I know,You are faking it, you are hating it.

Par une froide nuit Londonienne, je suis né. Sixième enfant de la famille Calegan. Le petit dernier comme on me l'a si souvent répété et ce qui accompagne l'habitude c'est la lassitude. Une sixième naissance en quoi cela peut il être palpitant au final ? En rien ! Ma mère à accouché à la maison, elle n'avait pas les moyens de s'offrir le luxe d'accoucher dans un hôpital et puis la sixième fois, elle savait à quoi s'attendre. Je suis né dans l'indifférence générale, tout s'est déroulé parfaitement. J'étais un très beau bébé, mais mes frères et sœur eux aussi avaient été de beaux bébés. Ma famille vivait le plus simplement, se contentant du strict minimum et légèrement à l'étroit dans cette maison trop petite pour une famille composée de huit personnes. Pourquoi pondre six gosses si l'on n'est pas capable de leur offrir à chacun le meilleur possible ? Je ne le comprends pas mais c'est un autre débat. Mes premières années furent des plus calmes et paisibles, je montrais déjà des signes d'impatience face au cruel manque d'originalité de notre mode de vie. J'en voulais plus, je me montrais déjà capricieux et tyrannique, mais pourtant on ne me réservait encore et toujours que le point de vue de l'indifférence. Mon frère Nick à parler avant moi, ma sœur Emma avait marché avant moi. Sean avait dès le plus jeune âge rafler tout prix et médailles imaginables, Lidya écrivait de magnifiques poèmes. Moi je me contentais d'être le petit dernier, celui duquel on attends plus rien de bon.

Je pense que ma famille n'avait même pas conscience du magnifique jeune enfant que je devenais. Je me souviens que lorsque j'avais six ans les gens ont commencé à arrêter ma mère dans la rue pour la féliciter d'avoir mis au monde... une si jolie petite fille. Ma mère s'en offusquait bien souvent et corrigeais rapidement les erreurs de ses inconnus. Lorsqu'ils apprenaient qu'en réalité j'étais un petit garçon, leur regard se changeait légèrement. J'y reconnaissais toujours l'admiration, mais je pouvais les voir perturbés par cette révélation. Autour de moi, aussi bien mes parents que mes frères et sœurs me regardaient bizarrement. Je ne pense pas qu'ils m'aient un jour trouvé beau. Mes frères ne cessaient pas de me répéter qu'un garçon ne peut être beau que s'il ressemble à un garçon. Les surnoms ont commencé à la maison...fillette, gamine, princesse Raz et j'en passe. Lorsque j'avais neuf ans mes traits ne cessaient pas de s'affiner, ma peau de se perfectionnée, mes cheveux de blondir et les surnoms et moqueries ont fait leur apparition à l'école. Bien évidemment, eux n'étaient pas de ma famille et rien ne les retenais de se montrer carrément cruels. J'ai eu droit à tous les surnoms possibles, les bousculades aussi bien des filles que des garçons. Je n'ai jamais montré le moindre signe de faiblesse, j'ai toujours gardé la tête haute. Je les ai toujours pensés stupides et ignorants de me juger sur le simple fait que j'étais un peu trop physiquement efféminés. J'en suis rapidement venu à conclure qu'ils étaient tous jaloux et pourquoi me mettre à pleurer alors que c'est eux qui devraient verser des larmes faces à leur criante banalité. Je me sentais au- dessus d'eux, je l'était, je le suis toujours.

Quelques mois après mon dixième anniversaire, nous étions tous réunis dans le jardin. En me maintenant dans un coin, mon frère Sean s'amusait à me persécuter. Je le fixais d'un air désabusé alors qu'il ne cessait pas de me demander si mon pénis ne se transformait pas progressivement en vagin comme...par magie. Il trouvait cela extrêmement drôle et ne mit pas bien longtemps à appeler Nick pour que lui aussi puisse exprimer son point de vue sur la chose. Comme toujours, mes parents feignaient de rien voir et les laissaient faire en toute allégresse. Au bout d'une heure, j'en avais marre de les voir, marre de les entendre si bien que subitement plus aucun mot ne purent sortir de leur bouche. Les voir paniquer de la sorte avait quelque chose de fascinant, c'était la première fois dans ma vie que je ressentais quelque chose d'aussi intense...du plaisir, de la jubilation à les voir pleurer et se rouler par terre en tentant de crier sans que le moindre son ne quittent leurs lèvres. Je n'avais pas compris que c'était moi qui avait causé cela, je ne comprenais rien à ce qu'il s'était passé. Ils ont été incapable de parler pendant trois jours, le médecin qui les a ausculter ne voyait rien pouvant causer ce silence mystérieux. Mon père lui me regardait de travers, pour la première fois, il semblait s'intéresser à moi, mais quelque chose me disait que ce n'était pas forcément la meilleure des choses. Dès qu'ils ont retrouvés la parole Nick et Sean n'ont cessés de répéter que c'était ma faute, que c'était moi qui avait causé tout cela. Plus personne ne m'a adressé la parole à la maison pendant une semaine entière et alors que je commençai à apprécier que l'on me laisse tranquille, mon père est venu me parler. Je ne l'avais jamais vu afficher un air aussi sérieux.

Il m'a alors expliqué que c'était bien moi qui avait causé le silence forcé de mes frères. Il m'a avoué l’existence du monde de la sorcellerie. Me confiant que lui-même avait des parents sorciers et que sa sœur, ma tante donc, était elle-même une brillante sorcière. Mon père m'a avoué avoir été quelques années suivre des cours de sorcellerie mais qu'il était tellement mauvais qu'il a choisis de rentrer et de suivre une scolarité "normale" et d'avoir une vie "normale". J'avais la bouche grande ouverte. Je crois que plus encore que d'entendre que j'étais un sorcier, ce qui m'a choqué c'est que l'on ne puisse pas avoir eu l'intelligence de saisir une telle opportunité. Quel idiot, mon père! Lui et tout le reste de ma famille a définitivement perdu tout crédit à mes yeux. Contrairement à eux, je me crois prédestiné à de grandes choses.


- -
Chapitre II
Writing another lipstick letter. Red for the love, white for the lies...
I'll see it in your eyes.
Brush in some red, sketch in some blue, picture perfect, me and you
Don't forget the title, "Inventing Tragedy in Black and White".


Mon père m'a alors offert un choix. Soit le moment venu, j'irais moi aussi à Poudlard suivre des études de sorcellerie, soit comme lui je choisissait d'en faire abstraction et de vivre une vie normale. Je le voyais bien faire preuve de réticence et d'appréhension mais pas une seconde je n'ai hésité. Poudlard se montrait comme la seule et unique option. J'en ai rêver de Poudlard, à chaque minutes de chaque heures depuis ce jour. Je me persuadait que la bas tout le monde serait ouvert. La magie serait plus intéressante à regarder que moi. La bas , impossible que je passe pour une curiosité. Lorsque j'ai reçu ma lettre j’était tellement heureux. On me regardait encore plus de travers à la maison, mes frères refusaient de me parler et ne cessaient de sembler comploter contre moi. Je partait le cœur léger et pleins d'espoirs. Des espoirs qui se sont vite effondrer !

Tout le monde me prenait pour une fille. Quand j'ai affirmer le contraire, ce sont les moqueries qui ont commencées. Pourquoi pensé qu' un être doté de magie serait moins cruel qu'un autre? Dans un premier temps, je n'avais aucune affinité avec Poudlard. Je ne voyais l'endroit que pour son simple but d'apprentissage. D'ailleurs mes premières années la-bas je me suis focalisé sur le fait d'apprendre tout ce que je pouvais sur la magie. Je ne parlais à personne, fuyant la lumière et passant des heures et des jours entiers à la bibliothèque. Tout cela ne me correspondait pas, il me fallait trouver un moyen de briller mais, rien ne semblait voulloir tourné en ma faveur. Je suis rentré cette fois encore passé l'été chez mes parents. Cette année la, mes frères ont décidés de m'en faire baver. Moqueries, coups, humiliations. Je n'en pouvais plus mais je ne cessait jamais de les défier. Baisser les yeux face à eux, jamais!

Un soir ou mes parents étaient absent, ils mont emmené de force dans un petit hôtel de la région. Si seulement j'avais pu être en mesure d'utiliser ma baguette contre eux ! Ils avaient payé une fille pour m'attendre la. Pendant une demi heure ils m'ont poussé à bout, me répétant que je devais prouver que j'était bien un garçon et aller prendre cette fille. Une partie de moi n'en voulait pas une autre rêvait de sauter sur l'occasion. Je m'était moi même toujours demandé l'effet que je pourrais avoir sur quelqu'un. La séduction, c'était la dernière de mes préoccupation mais par pure manque d'opportunités. Ils m'ont poussé dans la chambre...Une fois sous les draps, elle ne parvenait pas à cacher son air de dégout. Je voyais bien qu'elle se forçait. Je n'oublierai jamais ce qu'elle m'a répondu lorsque je lui ai demandé si tout allait bien...

" J'aime coucher avec des hommes...mais avec toi j'ai l'impression d'être avec une fille...ça me dégoute..."

J'aurais pu me sentir blessé,mais tout en moi ne fut que colère. Je l'ai regardée droit dans les yeux en lui déclarant que puisqu'elle était payée pour accomplir sa besogne je n'avais pas besoin de lui plaire. Je l'ai menacée et je lui ai affirmé que j'allais lui prouver combien je suis un homme. Je me souviens de l'avoir retournée sur le ventre et je lui en ai donné pour son argent. Pour une première fois, j'était plutôt maladroit, mais bien déterminé à m'exécuter jusqu'au bout. Je l'ai laissée la souillée alors que moi je jubilais une fois de plus du malheur d'un autre. Je quittais la pièce en affichant sur mon visage angélique un sourire des plus sadique. J'avais gagné! Je pense que jamais mes frères n'aurait pu penser que ils allaient définitivement me donner confiance en moi. Ils pensaient me briser, ils ont créer le monstre. J'en ris encore de leur têtes, ils ne m'ont plus jamais fait chier.

Puisque je suis né avec ce physique je me dois de m'en servir de toutes les façons possibles. J'ai entamé de m'habiller de manière plus ambiguë. Je voulais doser mon capital de séduction autant sur les femmes que sur les hommes, voir combien j'en dégoûte et combien j'en fascine. J'ai droit à toutes les réactions possibles, mais je ne me lasse pas de me nourrir des émotions des autres. Je me considère incapable d'en ressentir, je me dois donc d'en provoquer de puissantes chez les autres. J'ai commencé à jouer, autant de mes charmes que de mon sadisme. Le monstre s'est réveillé. A mon retour à Poudlard j'ai commencé à participer aux fêtes, j'ai fait ma place petit à petit. Je n'inspire plus l'indifférence, mais une foule de sentiments tous divergents. Je sais que je ressemble à une fille, mais en moi tout pue le vice masculin à l'état pur. Je suis un prédateur, je me demande toujours comment je vais pouvoir user et abuser des sentiments de chacun. Si tu me détestes je te donnerai des raisons de me haïr...si tu m'adores je te donnerai tout pour que tu m'aimes. Je veux tout, en entier et directement pour mieux salir tout par la suite. Je suis capable du meilleur comme du pire, mais les choses finissent souvent mal avec moi. Sous mes yeux bleus et mon sourire parfait se cache le vice dans toute sa splendeur.




Le moldu
... derrière l'écran

PSEUDO - Sway
AGE - 27ans.
AVATAR - Andrej Pejic
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU CE FORUM ? - =p
PRESENCE - Le plus possible ^^
PARRAINAGE - (envie d'être aidé(e) pour ton intégration? Plus de précisions ici) Oui [] Non [x]
COMMENTAIRES ? Mouhahahah <3

© thanks to Harry Potter Gifs (banner) & LJ (icon) !




Dernière édition par Spencer R. Calegan le Mar 1 Mai - 19:11, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TAKE CARE ♣ THIS IS
Lilith L. Dickenson !


avatar
♦ HIBOUX POSTÉS : 13
♦ ARRIVÉE : 10/04/2012

MessageSujet: Re: Beauty Is A Curse On The World (Finish)   Ven 20 Avr - 2:59

Bon courage pour ta fiche mon adoréééée Basketball


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TAKE CARE ♣ THIS IS
Spencer R. Calegan !


avatar
♦ HIBOUX POSTÉS : 23
♦ ARRIVÉE : 19/04/2012

MessageSujet: Re: Beauty Is A Curse On The World (Finish)   Mar 1 Mai - 19:12



    Merci ma Sun *-* <3

    Ma fiche est terminée huhuhu

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TAKE CARE ♣ THIS IS
Garden Fear !

Fantasme pour les garçons,
cauchemar pour les filles.

avatar
♦ HIBOUX POSTÉS : 641
♦ ARRIVÉE : 08/10/2009

MessageSujet: Re: Beauty Is A Curse On The World (Finish)   Mar 1 Mai - 19:53

Ma Sway *-*
J'ai bien envie d'envoyer ton perso à Serpy ! Dis moi si ça te convient.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TAKE CARE ♣ THIS IS
Spencer R. Calegan !


avatar
♦ HIBOUX POSTÉS : 23
♦ ARRIVÉE : 19/04/2012

MessageSujet: Re: Beauty Is A Curse On The World (Finish)   Mar 1 Mai - 21:40

Oui c'est parfait *-* Huhu =)
Merci ma Mimi <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TAKE CARE ♣ THIS IS
Skyler North !


avatar
♦ HIBOUX POSTÉS : 31
♦ ARRIVÉE : 01/06/2011

MessageSujet: Re: Beauty Is A Curse On The World (Finish)   Mar 1 Mai - 21:42

Han Sway ! Je surkiffe ton perso !!! Je veux un lien avec Ely !!! (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TAKE CARE ♣ THIS IS
Garden Fear !

Fantasme pour les garçons,
cauchemar pour les filles.

avatar
♦ HIBOUX POSTÉS : 641
♦ ARRIVÉE : 08/10/2009

MessageSujet: Re: Beauty Is A Curse On The World (Finish)   Mer 2 Mai - 5:32

Alors c'est parti ! xD









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TAKE CARE ♣ THIS IS
Spencer R. Calegan !


avatar
♦ HIBOUX POSTÉS : 23
♦ ARRIVÉE : 19/04/2012

MessageSujet: Re: Beauty Is A Curse On The World (Finish)   Mer 2 Mai - 17:08



    Merci cyclops

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TAKE CARE ♣ THIS IS
Contenu sponsorisé !



MessageSujet: Re: Beauty Is A Curse On The World (Finish)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Beauty Is A Curse On The World (Finish)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Time-Turner :: Tome I : l'École des Sorciers :: Cérémonie :: Répartitions Validées :: Serpentard-