no title for what's gonna happen now || Siubhan & Nick ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

no title for what's gonna happen now || Siubhan & Nick ||

Message par Elyott N. Riley-Smith le Dim 29 Avr - 0:24



Siu' - Nick - Ely


    « Mr Riley-Smith, je vous prierais de bien vouloir quitter la bibliothèque, elle ferme dans deux minutes… » La bibliothécaire semblait exaspérée de me voir assis à la même place chaque vendredi soir… Mais je restais installé sur ma chaise sans bouger… L’année venait à peine de reprendre et je n’avais pas perdu mes bonnes habitudes. En quelques heures, j’avais terminé mon devoir de botanique, celui de défenses contre les forces du mal et d’arithmancie… Ce n’était qu’une simple formalité, mais j’étais à présent libre de faire autre chose que mes devoirs durant le week-end. Avant que je ne me fasse interpeler par la responsable, je m’étais plongé dans un livre qui m’avait totalement subjugué. Il renfermait de précieuses informations sur un aspect de la magie qui m’emballait tout particulièrement. La legilimancie ou l’art d’extraire des émotions et des souvenirs de l’esprit d’une autre personne. J’étais fasciné par tout ce que j’avais pu lire à ce sujet. Se plonger dans l’esprit des autres pouvait être un atout incontestable, et ma façon de lire les expressions des visages était peut être les prémices de quelque chose… « Mr Riley-Smith !! Par Merlin, mais dépêchez-vous !!! » Je relevais la tête en direction de celle qui me réprimandais une nouvelle fois… Je rangeais rapidement tous mes livres dans mon sac à bandoulière en cuir puis je quittais la bibliothèque, adressant un sourire espiègle à la maîtresse des lieux… Je l’entendis marmonner quelques mots, elle semblait déjà me détester… Moi et ma soif de connaissance…

    Il devait près de 22 heures, il était temps pour moi de débuter ma ronde en tant que préfet de Serdaigle. Ce nouveau statut j’en étais très fier. Une vraie récompense après toutes ces années à tenter de trouver ma place à Hogwarts… J’occupais ce poste depuis peu de temps, mais j’étais sûr qu’il était fait pour moi. J’étais toujours très respectueux du règlement, j’aimais la discipline… Mon attitude devait étonner certains élèves, mais il était rare que je fasse la fête… Que je me bourre la gueule… Ou que je fume des joints à longueur de temps… Ma seule addiction était la cigarette… Une mauvaise, mais si agréable habitude. Les débuts de week-end étaient pour beaucoup, l’occasion d’échapper un peu à cette autorité de l’école, et nombreux étaient ceux qui se laissaient tenter par les joies de la fiesta ! Ma tâche devenait alors bien plus complexe, car certains avaient fini par élaborer des plans bien précis pour échapper à ma vigilance… Et à celle des autres préfets…

    Après une heure de marche, j’arpentais les couloirs d’un pas las. La pluie battante avait du décourager une bonne partie des élèves, et l’atmosphère était calme et silencieuse dans l’école… Pourtant, si j’avais appris quelque chose durant ces dernières semaines. C’était que ce silence, était bien souvent traitre. Je regardais ma montre, il était bientôt 23h15… Alors que je déambulais dans les allées sombres du rez-de-chaussée, des bruits suspects vinrent attiser ma curiosité. Des bruits de pas résonnaient non loin de moi. Je m’arrêtai au croisement des deux couloirs, je jetai un coup d’œil dans le l’embranchement de droite… Une silhouette se rapprochait… Et une chose était sûre, il ne s’agissait pas d’un professeur, mais bien d’un autre élève… Je reculai furtivement et m’adossai au mur, attendant patiemment que cet aventurier nocturne arrive à ma rencontre… Il était proche à présent… Trois… Deux… Un… Je le laissais faire quelques pas avant de l’interpeler… « Alors Carr on se balade ? A vrai dire, ça ne m’étonne pas… » Nicholas était justement de ceux qui aimaient profiter de leur week-end pour tomber dans la débauche… Et je doutais fort qu’il soit seulement en train de se promener gentiment. « Je t’écoute… T’as intérêt à trouver un bonne excuse pour me convaincre de ne pas te coller en retenue demain après-midi… » Mon regard restait impassible, je le fixais droit dans les yeux, attendant une réponse de sa part…

avatar
Elyott N. Riley-Smith

♦ HIBOUX POSTÉS : 92
♦ ARRIVÉE : 14/04/2012
♦ ANNÉE : 6 ème année

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: no title for what's gonna happen now || Siubhan & Nick ||

Message par Nicholas Carr le Lun 30 Avr - 21:26


« Encore un ! » lança Nicholas, en levant son verre en direction du barman. « Deux, en fait ! » ajouta-t-il en apercevant le verre à moitié vide dans la main de Siubhan. Rapidement, Jaylen s’afféra à la tâche et son amie eut à peine avalé les dernières gouttes de la boisson que les renforts furent déposés sur la table. Vendredi soir. Les deux acolytes avaient décidé de venir boire quelques coups au Chaudron Baveur avant de partir à la recherche d’un endroit plus animé pour entamer leur week-end. Autant la taverne n’était pas des plus charmantes, autant Jaylen – avec qui s’entendait bien Nick – y travaillait, ce qui apportait quelques avantages non négligeables : ils étaient servis vite et bien, et parfois, quand le patron n’était pas dans le coin, Jay réussissait à leur offrir quelques verres. La discussion était plutôt animée, Siu’ et lui n’étant pas d’accord sur où aller par la suite. Elle voulait tester un nouvel endroit, et lui retourner dans un local où ils étaient allés quelques semaines plus-tôt. Mais tous deux têtus comme des mules quand il s’agissait de parler ‘soirées’, le tout prenait une allure de dialogue de sourds. Le garçon soupira, avant de finir par lancer « Bon, cul sec ! » pour couper court. Un sourire se glissa sur leurs lèvres respectives et en un regard complice ils portèrent les verres à leurs lèvres. Quelques courtes secondes plus tard leurs bras s’abattaient bruyamment sur la table. ‘Tenu’.
Ils finirent par se lever, laissant quelques gallions sur la table en saluant Jay avant de prendre le chemin de la sortie. Nicholas ouvrit la porte massive de la taverne et s’arrêta d’un coup, manquant de créer une rude collision avec Siu’ qui le suivait et tentait à nouveau de le convaincre sur la suite de la soirée. Dans une protestation soudaine de la Serdaigle Nick lâcha un grognement, incitant d’un vaste mouvement de bras Siu’ à regarder d’elle-même. Il pleuvait des cordes, de cette pluie battante qui vous bouffe toute motivation. Un frisson le parcourut alors qu’un vif coup de vent s’abattait sur eux, faisant claquer la porte encore entrouverte. Le garçon murmura à voix basse une suite d’insultes contre « ce temps d’merde (…) foutait à l’air leurs projets (…) ha vivement l’été (…) fais chier, putain (…) ». Sentant un ricanement à ses oreilles Nick tourna la tête et ne put s’empêcher de sourire face à Siubhan qui se moquait de lui. Admettant le ridicule de sa réaction un rire s’échappa de ses lèvres, et – sous le coup de la conséquente quantité d’alcool qu’ils avaient déjà avalé – se transforma en fou rire. Se poussant mutuellement ils se retrouvèrent en plein milieu de la rue, les bras ouverts à accueillir la pluie qui continuait à inonder Londres. Deux imbéciles ébrieux. Après quelques minutes, l’euphorie retomba et les deux jeunes adultes se dévisagèrent, pour juger la situation. « On retourne au château ? » Sous-entendu ; on retourne au château avec une ‘teille et on remet les gros projets à demain ? Un éclair traversa l’esprit du Serpentard. Décidément, il avait toujours ses meilleures idées avec quelques coups dans l’nez. « T’as d’jà entendu parler de la salle du Rised, non ? » Le pétillement dans le regard de Siubhan lui indiqua qu’ils s’étaient compris. Tous connaissaient la légende de l’existence de cette salle, mais très peu pouvaient se vanter d’avoir déjà croisé son chemin. Les enquêtes et découvertes de Sherlock Holmes, c’était fait pour eux. Nicholas s’engouffra dans la taverne et en ressortit peu de temps après, brandissant une bouteille de pur feu. Quelques secondes plus tard ils transplanaient.

« On va à droite ou à gauche ? » Ils venaient de pénétrer dans le hall du château. Portant la bouteille à ses lèvres le garçon avala quelques gorgées de whiskey avant de la tendre à son acolyte. Puis, d’un mouvement de tête il indiqua la gauche et, l’air très solennel, s’élança dans le couloir. Complètement trempé il se sentait pourtant bouillant d’excitation et avançait dans le couloir d’une démarche rapide et assurée – du moins, c’est ce qui lui semblait. Son esprit brouillé par l’alcool semblait marcher à cent à l’heure, se remémorant tous les détails dont on lui avait fait part à propos de la salle du Rised au cours des années. « Alors Carr, on se balade ? A vrai dire ça ne m’étonne pas… » Nick se stoppa net et en un mouvement se retrouva seul face à Riley-Smith. Soudain impassible il tenta d’aborder l’expression la plus sérieuse du monde, mais malgré tout, l’air coincé et bienheureux du préfet de Serdaigle lui arracha un sourire. « Salut p’tit gars » Le préfet ne sembla pas apprécier sa familiarité et enchaîna rapidement « Je t’écoute, t’as intérêt à trouver une bonne excuse pour me convaincre de ne pas te coller en retenue demain après-midi… » Ha le salaud. Si Louis était là il ferait moins le malin avec sa petite insigne de sous-préfet en papier-mâcher. Nicholas amorça un sourire « Allez, Elyott, trop de formalités… On est vendredi soir, c’est le début de l’année, restons polis et civilisés et oublions ce petit incident de parcours ! » Mais un sourire narquois se dessina sur ses lèvres alors qu’il entendait les pas rapides de Siubhan se rapprocher. Et en la voyant débarquer au coin du couloir tout le sérieux qu’il tentait de garder face à Smith s’écrasa sous le poids de l’ivresse. Victorieux, un rire s’échappa de ses lèvres : s’il y avait bien une chose qui énervait Elyott, c’était de le voir avec Siubhan. Un – zéro.


Dernière édition par Nicholas Carr le Lun 21 Mai - 11:35, édité 1 fois
avatar
Nicholas Carr

♦ HIBOUX POSTÉS : 169
♦ ARRIVÉE : 17/04/2011
♦ ANNÉE : 7th

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: no title for what's gonna happen now || Siubhan & Nick ||

Message par Siùbhan Rhodes le Mer 16 Mai - 23:41


❝ ~ Siùbhan being sarcastic : When three people are together, there is always a flow with two on a side, and one on the other. You may think it's unfair, and you're surely right. Well, like Darwin said ; it's the natural selection. Life is unfair, deal with it and shut the fuck up. ❞

Les effluves piteuses du Chaudron Baveur montaient aux narines de Siùbhan. Un relent boisé mélangé aux volutes de tabacs et aux émanations alcoolisées embaumait la pièce entière, confortant les jeunes gens accoudés au bar dans leur envie de consommer quelques shots avant d'élire une destination plus palpitante. C'était vendredi soir. Pour la jeunesse britannique comme pour eux, cela est synonyme d'amusement, de fêtes étouffantes, d'alcool à profusion, d'envol instantané vers leur paradis artificiel dans lequel ils se lovaient contre leur complaisance. Siùbhan porta son verre à ses lèvres charnues tandis que Nicholas lui commandait un énième verre qu'elle ne refusa pas. Au contraire, cela précipita sa beuverie, rappelant à sa gorge sèche sa soif non étanchée de cette liqueur receleuse de plaisirs qui ne se déploient totalement que lorsque toutes les bouteilles sont vidées. Un débat éclata entre les deux jeunes étudiants lorsque le sujet des plans de la soirée fut abordé : Nicholas désirait se rendre au local auquel ils s'étaient déjà rendus la semaine précédente. Certes cela avait été une soirée mémorable qui n'avait point déçue la jeune femme, mais cette dernière n'était pas séduite par l'idée. Elle ne savait pas réellement ce qu'elle voulait en réalité, elle savait seulement ce qu'elle ne souhaitait pas et se rendre au local ne la ravissait pas. Elle voulait expérimenter les recoins de Londres encore inconnus à sa connaissance, pouvoir satisfaire ses besoins de nouveauté pour porter de nouveaux éclats à leur soirée, pour exacerber leurs enthousiasmes et bâtir des souvenirs toujours plus exaltant. Nick l'interrompit après quelques minutes et Siùbhan s'aperçut qu'un shot remplit à ras-bord n'attendait qu'une seule chose : être dépourvu de ce surplus de vodka. Well, that's not a problem.

Après avoir tenu le « cul sec » du jeune Carr, Siùbhan se redressa en lissant du plat de la main les bords effrités de son short, puis abandonna son siège derrière elle. Une sensation éthérée s'était encrée au creux de son ventre, âprement sournoise puisqu'ignorée jusqu'ici, mais celle-ci tant escomptée que la jeune irlandaise l'accueillit à l'instar d'une vieille connaissance. Distraite, elle cherchait ses cigarettes lorsqu'elle faillit percuter le dos du Carr qui venait de s'immobiliser. « Qu'est-ce que tu fous ? » lâcha-t-elle en arquant un sourcil inquisiteur. Nick s'effaça pour lui laisser le loisir d'être spectatrice du déluge qui traversait les rues londoniennes, anéantissant les attentes de la Rhodes. What the fuck ? Ses rétines fixaient sans voir les larmes célestes, comme si elle n'osait les réaliser, comme si elles ne faisaient pas battre en retraite le faible brasier de leurs besoins de plaisirs. Shit. Comme faisant à écho à ses pensées, Nicholas lança une longue tirade que Siùbhan retint par bribes. « Il pleure dans mon coeur, comme il pleut sur la ville, mais quelle est donc cette langueur qui pénètre mon cœur ? C'est l'appel de la fête qui disparaît là, cédant seulement la poésie de Verlaine. » murmura Siùbhan dont le génie s'exprimait parfois soudainement en vers improvisés, sous l'influence d'un esprit embrumé par la boisson. Elle oublia ses paroles la seconde d'après, lorsqu'un rire inexplicable agita sa cage thoracique. Elle se courba vers l'avant l'espace d'une seconde, souffrant de l'hilarité qui coupait son souffle, lorsqu'elle pu enfin articuler : « On retourne au château ? » … avec ce qu'il faut. Un éclat naquit dans les prunelles de son acolyte qui lui fit une proposition qui attisa son intérêt : le miroir du riséd. Pour un esprit aussi gourmand d'excursion, mais aussi de découvertes, ce ne pouvait être qu'alléchant. Alright then, here we go. Nicholas s'esquiva pour acquérir une bouteille d'une quelconque liqueur qui les aiderait à tenir la soirée, tandis que Siùbhan plongeait sous l'averse salvatrice.

Des traces humides précédaient leurs pas, seules témoins de leur passage. Ils n'en tinrent pas réellement rigueur, aveugle à l'indiscrétion qu'ils manifestaient comme à chaque fois qu'ils étaient ivres. Leurs vêtements avaient absorbé les perles de l'interminable intempérie et ce qu'ils recrachaient s'étendait sur les pavés de marbre centenaire. « On va à droite ou à gauche ? » s'enquit Siùbhan en dévisageant attentivement les corridors qui s'étendaient de part et d'autres d'elle, après deux coups d’œil consécutifs. Pour toute réponse, Nicholas bu comme si cela pouvait l'éclairer sur la question : les voies de l'esprit du Carr sont parfois, voire même souvent, impénétrables. C'est pourquoi sans raison apparente, la gauche lui sembla plus propice à leur investigation. Il lui tendit généreusement la boisson qu'ils avaient déjà bien entamé sur le chemin du retour et Siùbhan s'en contenta, avalant de longues gorgées en fermant à demi ses beaux yeux bleus, comme pour savourer les pirouettes extatiques de son esprit provoquées par chaque lampée ingurgitées. Nick était déjà partis à la conquête de la salle du Riséd. Les rétines fauves de la demoiselle percèrent la pénombre crépusculaire des lieux et se fixèrent sur sa silhouette athlétique immobilisée un peu plus loin. Elle lui emboîta le pas, approchant sans remarquer les bruits de conversation et prenant abruptement la parole s'en remarquer la présence de son cousin : « Tu veux pas me donner un coup de baguette ? J'aime pas être mouillée. » lâcha-t-elle en passant son bras autour du jeune homme en agitant la liqueur qui produit un bruit significatif. Ses rétines se posèrent bientôt sur Ely et son visage s'éclaira, songeant à peine aux rivalités du Carr et du préfet. « Hé Ely ! » lâcha-t-elle avant de remarquer ses bras croisés et son attitude d'où la supériorité partielle semblait émaner. « Toujours aussi sérieux. Tu sais que selon les statistiques, 92% des étudiants aussi soucieux que toi finissent dans un bureau, assis sur une chaise toute la sainte journée, avec l'ennui pour compagne. Tu devrais boire un coup, en plus de désaltérer ça diminuera peut-être ton pourcentage merdique. »
avatar
Siùbhan Rhodes

♦ HIBOUX POSTÉS : 121
♦ ARRIVÉE : 01/04/2012
♦ ANNÉE : 7th
♦ HUMEUR : soso

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: no title for what's gonna happen now || Siubhan & Nick ||

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum