blablabla

AccueilFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer



 

Partagez | 
 

 So far, far away ;; de Sam à Jez' |Terminé|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
TAKE CARE ♣ THIS IS
Samaël E. Wilson !

« Get out of my way »
(Je m'aime ♥)

avatar
♦ HIBOUX POSTÉS : 1729
♦ ARRIVÉE : 22/10/2009
♦ HUMEUR : préoccupé

MessageSujet: So far, far away ;; de Sam à Jez' |Terminé|   Jeu 14 Jan - 22:26

    Fitzgerald,

    Je ne sais pas exactement quelle soudaine lubie t’as poussée à disparaître ainsi, du jour au lendemain, mais les jours passent inexorablement et tu ne te décides pas à revenir. Est-ce l’observation trop régulière des trolls en mal d'intelligence qui peuplent Poudlard qui t'a inspiré cette envie de fuir? Mais dans ce cas, où est donc passé ton sens de la loyauté? Je suis désespérément cerné par ces imbéciles, qui se complaisent tous dans leur déplorable ignorance, et pour la première fois depuis des années je suis seul à y faire face. De quel droit te permets-tu de me livrer ainsi à eux?

    Dois-je me résigner à supporter cette situation encore longtemps, ou comptes-tu revenir rehausser le niveau sous peu?


    Celui qui ne se languit absolument pas de ta présence,
    mais s'insurge de cette soudaine et intolérable absence de nouvelles.


    Note : s'il te semble deviner une quelconque trace d'inquiétude, de manque ou d’impatience à travers mes questions, dis-toi bien qu’il n’en est rien. Évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TAKE CARE ♣ THIS IS
Invité !

Invité


MessageSujet: Re: So far, far away ;; de Sam à Jez' |Terminé|   Ven 15 Jan - 20:25

    Wilson,

    Je suis en regret de t’annoncer qu’il va te falloir supporter ta cour de crapauds seul encore deux ans, car je ne compte jamais retourner à Poudlard. Comment, me diras-tu, et tes ASPICS ? Et les attentes de ta famille ? Et ton avenir ? Je te répondrais que ça m’est bien égal, que le monde me prenne pour une ignorante parce que je n’ai pas reçu l’approbation de vieillards grisonnants. Sans être entourée de cette bande de gnomes déformés, je progresse beaucoup plus vite. Quant à ma famille, ce que je lui dois je l’ai payé des dix-neuf premières années de ma vie, et royalement je pense – elle peut bien me faire grâce des ans qu’il me reste.

    Mais passons. Je n’ai pas fui, Wilson, et je ne t’ai certainement pas abandonné. Rends moi visite dès que tu sentiras ton intellect s’amoindrir malgré tous tes efforts, et nous aurons une véritable conversation. Et puis tu n’es pas seul, Nick est toujours là.

    Ecris moi plus souvent, Wilson. Non pas que tu me manques (les gens comme nous ne s’attachent pas, après tout) mais il me semble que je devrais être tenu au courant des évènements de Poudlard, n’est-ce pas ? Tu me comprends.

    J.N. Fitzgerald
Revenir en haut Aller en bas
TAKE CARE ♣ THIS IS
Samaël E. Wilson !

« Get out of my way »
(Je m'aime ♥)

avatar
♦ HIBOUX POSTÉS : 1729
♦ ARRIVÉE : 22/10/2009
♦ HUMEUR : préoccupé

MessageSujet: Re: So far, far away ;; de Sam à Jez' |Terminé|   Mer 27 Jan - 16:18


    Deux ans, c'est énorme. Je compte bien t'imposer ma présence aussi souvent que possible, sois-en certaine. J'ai Nick, oui, et je ne peux m'empêcher d'être égoïste vis-à-vis de lui. Je vous ai toujours vus comme un duo inséparable et, pourtant, je ne peux m'empêcher d'espérer qu'il parvienne à supporter ton absence quelques temps encore. Parfois je me retourne pour être certain qu'il est bel et bien là, quelque part à mes côtés; qu'il n'est pas parti lui aussi. C'est étrange mais quand je le regarde, j'ai l'impression de lire sur ses traits son désir de tout abandonner à son tour, et de trouver le courage de te rejoindre. Une illusion menaçante mais éphémère, qui disparaît presque aussitôt. Passons.

    Je ne suis pas sûr de comprendre... en fait, j'ai du mal à encaisser la nouvelle. Pas de retour à Poudlard, pas d'examens. C'est une décision énorme, et tu as l'air de la prendre sans même te soucier des conséquences. Tu es vouée à un avenir brillant, destinée à être reconnue par tes paires. C'est une évidence, non? Ce que tu m'annonces semble tout balayer comme un château de carte. Ça t'est égal – très bien, j'avais cru le comprendre. À vrai dire, je ne sais plus vraiment si je dois déplorer cette folie ou, au contraire, applaudir ton audace. Quelque chose me dit que mon rôle serait d'essayer de te ramener à la raison mais, au fond, tu as toujours été une anti-conformiste. Qui serais-je pour essayer de façonner ton esprit selon des principes qui t'intéressent à peine?
    Il n'y a qu'une chose qui me choque réellement : la façon dont tu te libères de tes devoirs vis-à-vis de ta famille. Tu me connais suffisamment pour savoir qu'à mes yeux, la mienne est un sacro-saint pilier, et que la seule idée de trahir ses attentes m'est inconcevable. Mais... j'ai fait quelque chose qui risquerait de déplaire à mes proches. Je ne suis même pas certain de me le pardonner moi-même. Je n'en ai parlé à personne, pas même à Demetri ou Nick, et ton discours me laisse penser que... peut-être, tu serais la mieux placée pour me conseiller. Non pas que j'ai besoin de te toi! Ou si. Juste un peu. Parce que toi et moi venons du même univers bourge pétri de préjugés, mais que tu serais apte, je crois, à m'en offrir une tout autre vision.

    Tu voudrais savoir ce qui se passe à Poudlard? J'aimerais pouvoir te répondre que l'habituelle routine reste ininterrompue. Seulement, je suppose que tu as déjà entendu parler de l'attaque survenue lors du bal de Noël... Les Encagoulés, comme les surnomment certains, nous ont tous pris de court. Une véritable armée, entraînée, organisée et efficace, maîtrisant la magie Noire comme une seconde nature. Tu te doutes bien de mon point de vue à leur sujet, n'est-ce pas? Ayant baigné dans une atmosphère semblable dès ma plus tendre enfance, je ne peux m'empêcher de m'imaginer... dans leurs rangs. Même si certains trouveraient sans doute cette envie complètement déplacée. Baguette au poing, le regard brillant du même sentiment de puissance... je suis à peu près certain que leurs idéaux et les miens se rejoignent. Il vaut mieux que je m'interrompe ici.

    C'est étrange, Fitzgerald... j'ai cru voir l'ombre de ton patronyme sur un article, il y a deux jours. Le temps que je m'en rende compte, l'élève à qui appartenait le fameux journal avait déjà disparu.

    J'attends ta prochaine lettre avec impatience,
    S. Wilson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TAKE CARE ♣ THIS IS
Invité !

Invité


MessageSujet: Re: So far, far away ;; de Sam à Jez' |Terminé|   Ven 29 Jan - 21:46

    Samaël,
    Je suis venue à Poudlard il y a quelques jours. Je ne t’ai pas vu, et j’en suis bien désolée. Mais as-tu reçu les caramels que je t’avais achetés ? Nick devrait te les donner bientôt, s’il ne les a pas déjà mangé. Mais ça m’étonnerait, c’est surtout toi qui les aime – je me souviens de la première fois que tu les a goûtés, tes yeux se sont allumés comme ceux d’un enfant, c’était adorable. Je suis ravie de voir que mes talents aux fourneaux sont suffisants pour satisfaire mes amis. Ou en tout cas, la majorité. Je me rappelle des soirées cuisine à Poudlard avec Nick et Alex, c’était tellement agréable d’être loin de tous les autres.

    Oui, au final, Nick et moi ne sommes qu’une partie d’une unité complète : Fitzgerald, Pirlo et Berlioz. Mais tu n’as pas du bien le connaître, ce grand italien blond fan de football (un sport Moldu moins amusant que le Quidditch) qui complétait notre amitié. Il est parti assez tôt, et le vide qu’il a créé a forgé la relation que j’entretiens avec mon cavalier sans tête.
    Nick ne quittera pas Poudlard, lui. Il compte bien finir ses ASPICS ; et puis, il n’est pas près à quitter les Verts & Argents. En tant que préfet, les élèves ont besoin de lui, comme signe de protection, de réassurance. Nick a toujours été le symbole d’une meilleure entente entre les Serpentards et les autres maisons. Aujourd’hui, avec ces… Encagoulés, vous en avez d’autant plus besoin.

    Je comprends, tu sais, tes sentiments vis-à-vis de ces criminels. La puissance, le pouvoir, le sentiment d’invincibilité qu’ils doivent ressentir… Je peux imaginer l’anticipation et l’excitation lors de la mise en œuvre de leur attaque, et le plaisir secret qu’ils doivent éprouver maintenant en se baladant parmi vous. C’est séducteur, surtout pour les gens comme nous. Pourtant, si jamais j’en croise un, je n’hésiterais pas à lui lancer un Crucio, pour avoir détruit Poudlard et mis mes amis en danger. Et puis… Attaquer une école, c’est tout e même assez lâche, même s’il s’agit de Poudlard. Le Ministère de la Magie eût été une cible plus impressionnante.

    Je ne sais pas ce que tu as fait, et j’aurais du mal à le deviner – les familles comme les nôtres ont tant de choses qui leur déplaisent. Tu as raison, nous avons grandi dans le mêmes univers, de ce dernier reste d’un monde dépassé. Nous nous accrochons – ou plutôt, nos parents s’accrochent – à des valeurs et des idées mortes depuis longtemps. Supériorité des Sang-Purs ? Pour quelles raisons ? Les Nés-Moldus ne sont pas plus idiots que nous ; pire même, ils allient leur connaissance de la technologie à la magie. En cela, je pense, ils nous sont supérieurs.

    Ces idéaux passéistes ne sont pas les nôtres, et tu n’as pas à leur obéir. Avant d’être un Wilson, tu es un ami, un amant peut-être, mais surtout, tu es Samaël. Tu es ta propre personne Sam, pas la marionnette de ta famille. C’est ce que j’ai toujours su, dès ma naissance ; je n’ai jamais été, comme le sont sans doutes la majorité des jeunes enfants, une extension de ma mère ou mon père. Mon corps, mon âme, ma vie m’appartiennent et c’est à moi seule d’en décider, de l’offrir à un autre si j’en avais l’envie. Il en va de même pour toi, pour tous les hommes de ce monde, si vous ne vous enfermiez pas dans des notions de famille, de devoir, d’obéissance. Moi, je suis libre parce que j’ai compris que je ne dois rien aux lois, aux sociétés, aux hommes. Je n’ai pas à sacrifier mon bonheur au profit d’un amas de consonnes et de voyelles.

    Tu n’as pas imaginé mon nom dans les journaux, rassure-toi. Il faut bien que je gagne ma vie, après tout ? Mes romans ne sont pas terminés, et ma fierté fait que je refuse de toucher à l’argent que me laissent mes parents. Alors je me débrouille : je chante parfois dans certains bars où je traînais avec Nick, ou bien j’écris des articles. Depuis l’attaque des Encagoulés, j’ai choisit de mettre ma plume au service de la dénonciation de cette horreur. Le public commence à accuser les Sang-Purs et les Serpentards d’être coupables; si c’était le cas, je pense que toi et moi aurions été approchés, du fait de nos familles. Non, la réponse est ailleurs.

    Prends soin de toi, Samaël. Et écris moi vite.
Revenir en haut Aller en bas
TAKE CARE ♣ THIS IS
Contenu sponsorisé !



MessageSujet: Re: So far, far away ;; de Sam à Jez' |Terminé|   

Revenir en haut Aller en bas
 

So far, far away ;; de Sam à Jez' |Terminé|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Time-Turner :: Tome VII : Les reliques de la Mort :: Armoire à Disparaître :: RP abandonnés :: Lettres-