Chasse & Curiosité || feat. Poppy

Aller en bas

Chasse & Curiosité || feat. Poppy

Message par Duane Cleveland le Mer 20 Oct - 12:45

C H A S S E & C U R I O S I T E

feat. Poppy & Duane



    L’apparente beauté du ciel était trompeuse. Assis dans le Parc, je grelottais légèrement en regardant la voute d’un bleu pâle qui me surplombait. J’étais bien au chaud dans ma salle commune avant que ne me prenne l’envie de profiter au grand air de ce beau ciel bleu. J’avais sans doute commis une erreur, fais preuve de trop d’audace, mais je ne comptais pas laisser la fraîcheur du temps l’emporter. Et tandis que je resserrai mon écharpe, je pensais à ce qui m’avait poussé à sortir, au delà de l’apparence du ciel qui, à elle seule, n’aurait jamais eu le pouvoir de changer mes plans. Les véritables fautifs, c’était tout ces serdaigle qu’on nous avais collé. Je ne les détestais pas, mais je ne les aimais pas non plus, et les voir troubler mon quotidien m’irritait sensiblement. Heureusement, la présence de Kris leur faisait à tous gagner des points, mais s’ils continuaient à s’approprier tout mon espace vital, je finirais bien par exploser et faire une bêtise. Pas que je sois impulsif, mais … Il fallait à tous prix que je garde mon sang froid. Ma couverture ne devait pas bouger d’un pli. Qu’on nous impose subitement ces élèves ne devait pas me troubler, au contraire, je devais le voir de façon positive. C’était, après tout, l’occasion de me montrer sous mon meilleur visage en n’importe quelle occasion devant ces quelques serdaigles. Et ça commençait plutôt mal si je m’évertuais à les fuir comme la peste. Je devais leur prouver que leur arrivée au sein de notre maison me ravissait, même si je n’y croyais pas moi-même.

    Je quittai la protection de l’arbre sous lequel je m’étais installé et repris le chemin du château. Je croisai quelques courageux en chemin, les saluant amicalement sans m’attarder davantage, je commençais à geler avec ma simple veste. Ce fut d’ailleurs un réel plaisir de rentrer au chaud dans le château. Je jetai un coup d’œil évasif aux grands sabliers qui comptabilisaient les points. Les scores étaient assez serrés en ce moment, mais ça ne me concernait que très modérément. J’avais bien d’autres chats à fouetter, et pourtant j’aurais aimé que ma maison soit la meilleure. J’avais sans doute un certain esprit de compétition, mais il était très sélectif selon les domaines.

    Avant de retourner à ma salle commune, je m’arrêtai devant le tableau de la corbeille de fruits marquant l’entrée des cuisines. J’avais une petite fin, et je n’espérais pas faire bonne impression à mes nouveaux camarades le ventre vide. Je chipai deux ou trois choses dans les cuisines, sous les regards émerveillés des elfes de maison qui se plièrent d’ailleurs en quatre pour me faciliter la tâche. J’avais déjà fini le croissant que j’avais pris à la fin de ma conversation avec eux et j’entamai une pomme tout en leur faussant compagnie. Je croquai à pleine dent dans mon fruit quand j’arrivai à l’entrée du repère des poufsouffle. Le portrait qui dissimulait l’entrée coulissa devant moi avant même que je ne donne le moindre mot de passe. Des élèves en sortir, certains que je connaissais et d’autres non, certainement des serdaigles. Je les gratifiai d’un grand sourire en cachant la preuve de mes méfaits derrière mon dos. Il n’était pas question que l’on me prenne pour un vil chapardeur. D’ailleurs je n’en étais pas un. Ce n’était pas mon genre de piquer d’habitude, mais j’avais sauté un repas et mon ventre me réclamait à manger. Comment aurais-je pu lui refuser? Je n’avais donc pas vraiment commis de vol, d’autant que tout ce qui se trouvait dans les cuisines appartenait aux élèves en un sens. Convaincu de n’avoir rien fais de mal, je me faufilai à l’intérieur de la salle commune. Elle était légèrement moins bondée que lorsque je l’avais quitté, et j’en fus ravis. J’avisais la pièce principale à la recherche de serdaigle à impressionner lorsque mon regard tomba sur un visage familier. Il s’agissait de Poppy Milbrooks, et elle était présentement en train de faire mine de travailler. Je mettrais pourtant ma main à couper qu’elle s’ennuyait profondément et qu’elle aurait préféré être n’importe où plutôt qu’ici, plongée dans des bouquins qui ne semblaient pas la passionner plus que ça. Je souris bêtement devant cette constatation.

    Il était plus que temps de remédier à son ennui! D’autant que j’avais de grands projets pour la jolie blonde. D’un pas décidé, je me rapprochai de la table qu’elle occupait, avant de tirer une chaise pour m’assoir face à elle. Croisant les bras sur la table, je ne la regardai pas pour autant. Mes yeux s’étaient trouvés happé brusquement par une scène un peu plus loin dans la salle. Clyde se tenait là et il discutait avec une serdaigle que je connaissais très bien. Il m’était impossible d’entendre ce qu’ils se disaient, mais je n’aimais pas les voir parler ensemble. C’était bête, car ils étaient d’ordinaire dans la même salle commune et ils s’étaient forcément déjà adressés la parole. Mais je ne pouvais empêcher mon regard inquisiteur de les détailler sous toutes les coutures. Ils échangeaient surement des banalités, je le savais, et pourtant je ne pouvais que m’inquiéter. S’il y avait bien une personne que je ne voulais pas que Kristinna approche c’était Clyde. Je le connaissais bien et je savais ce qu’il mijotait pour l’y aider avec application. Et je ne voulais pas que ma meilleure amie se retrouve mêlée à cette histoire. Elle avait eu plus que son lot de problèmes, et je m’étais juré de toujours veiller sur elle. Ce que je ne faisais précisément pas en ce moment. J’allais me lever pour les rejoindre lorsqu’ils se séparèrent et prirent des chemins opposés. Kristinna ne me jeta pas même un regard, mais c’était sans doute mieux ainsi, car elle n’aimerait pas ce que je m’apprêtais à faire.

    Rivant enfin toute mon attention sur ma vis-à-vis, je me fendis d’un beau sourire, tout en lançant la conversation:

    « En plein travail à ce que je vois. Tu devrais penser à t’amuser de temps en temps … »

    J’espérais en arriver assez vite au sujet qui m’intéressait, mais je ne pouvais que supposer les réactions de Poppy. Avec un peu de chance, elles me mèneraient précisément où j’avais envie d’aller. Mais la poufsouffle ne verrait peut-être pas les choses du même œil que moi. Peut-être que je l’ennuyais à venir la troubler « en plein travail » justement, mais je doutais qu’elle soit vraiment investie dans ce qu’elle faisait. L’air jovial, je tentais de lui faire comprendre que j’étais tout à fait disposé à l’aider à s’amuser.


Dernière édition par Duane Cleveland le Ven 10 Déc - 19:23, édité 1 fois
avatar
Duane Cleveland

♦ HIBOUX POSTÉS : 221
♦ ARRIVÉE : 24/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chasse & Curiosité || feat. Poppy

Message par Invité le Jeu 11 Nov - 12:37

Le froid avait repris ses droits sur le château, Poppy pouvait le constater alors qu'elle tremblait involontairement depuis que l'heure s'était entamée. Où se trouvait-elle ? Vous n'allez pas en croire vos oreilles ... la bibliothèque. Un lieu soit disant apaisant, repaire incontesté des aiglerons de l'école. Pour elle, l'endroit était trop silencieux et une force invisible finissait toujours par lui faire quitter les lieux. Celui-ci arrivait inexorablement à lui taper sur le système. Pour l'instant, elle rédigeait avec soin le parchemin qu'elle aurait dû rendre la semaine précédente. Elle prenait un retard fou ces derniers temps et la jeune poufsouffle savait parfaitement que si elle continuait ainsi, ça ne finirait pas très bien pour elle. D'un côté, cela ne la préoccupait pas plus que ça. Elle savait qu'elle avait les capacités. D'un autre, la jeune femme s'inquiétait que sa désinvolture soit une porte fermée pour ce qu'elle envisageait plus tard. Des inquiétudes infondées, en quelques sortes. C'est pourquoi elle se mettait à faire un devoir ; cela lui arrivait parfois, une poussée étrangère qui la menait devant un bureau pour faire son travail. Même si c'était rare. Tandis que sa plume parcourait frénétiquement son parchemin, la jeune femme leva les yeux et remarqua deux Serdaigles qui la fixait intensément. En règle générale, elle les aurait sans doute ignoré ... Mais bon sang, qu'avaient-ils à la regarder comme ça ? Ils détournèrent bientôt les yeux et Poppy resta un instant stoïque, avant d'hausser les épaules et de reporter son attention sur ce qu'elle faisait. Cependant, elle remarqua vite que sa concentration n'y était plus... et lorsqu'elle était distraite, il était impossible qu'elle note quoi que ce soit de cohérent, c'est pourquoi avec un soupir de lassitude, la jeune femme réunit ses affaires et les quelques livres qu'elle empruntait et les rangea dans son sac qu'elle passa sur son épaule, avant de sortir.

Dans le couloir, la jeune femme rajusta son pull sur ses hanches, celui-ci avait tendance à remonter, ce qui l'agaçait prodigieusement, particulièrement quand des courants d'airs traîtres la faisait frissonner. Elle avait dans l'idée de retourner à sa salle commune, mais l'envie lui manquait. Depuis que des Serdaigles - avec qui pourtant elle entretenait des relations amicales ... ou du moins, pas si mauvaise que ça - s'étaient installés avec eux, Poppy avait de moins en moins envie de s'y rendre. Elle n'avait pas envie de tomber sur Montana, cette fille était aussi imprévisible que mystérieuse pour elle et ça la désarmait réellement. Face à la serdaigle, Poppy ne savait pas comment réagir, comme si on lui demandait de lire un livre dont elle ne connaîtrait pas la langue manuscrite. Ce genre de problème ne s'appliquait qu'à elle et Poppy venait à se demander s'il n'y avait pas quelque chose, chez elle, qui clochait. Après tout, son don pouvait s'être détraqué ? Qu'en savait-elle ... De plus, la présence de Clyde ne l'amusait pas du tout. Rester dix minutes dans la même pièce que lui relevait du défi, pour une empathe aussi sensible aux émotions des autres que l'était la jeune Milbrooks. Seulement, plus d'une heure .... c'était limite si elle n'allait pas finir par s'arracher les cheveux du haut de la tête. C'est fou ce qu'il peut contenir comme émotions tout en conservant un calme olympien monumental. Si cela pouvait la fasciner, cela réussissait aussi bien à l'effrayer, par moment.

Tandis que toutes ses pensées tapageuses la harcelait, les pas de la Poufsouffle la menèrent jusqu'à sa salle commune, sans doute parce qu'elle se voyait très mal grelotter à l'extérieur alors qu'un bon feu pouvait la réchauffer ici. Elle prononça le mot de passe et le portait pivota sur lui-même pour la laisser entrer. La salle commune était plus envahie que d'habitude, pour les raisons citées au-dessus. Cependant le bruit des conversations était familier à Poppy et bientôt, elle se sentie dans son élément. Merlin qu'elle préférait cela plutôt qu'au silence pesant et froid de la bibliothèque. La jeune Milbrooks s'installa à une table pas trop éloignée du feu et se débarrassa de la grosse écharpe blanche dans laquelle elle avait emmitouflé son cou fragile, et elle déposa celle-ci sur la chaise à côté d'elle avant de saisir quelques livres qu'elle posa sur la table. La chaleur commençant à se rependre, elle laissa échapper un soupir d'aise et tenta de se concentrer sur l'ouvrage d'histoire de la magie. Elle mit quelques minutes à se rendre compte qu'elle ne pourrait pas lire plus d'une ligne. Ou ne serait-ce que de comprendre ce qu'elle avait lu. Regardant autour d'elle, la jeune femme ne manqua pas de repérer Clyde qui entretenait une petite conversation avec une jeune femme. Évidemment, il fallait qu'il traîne ici, maintenant. Échappant à une mauvaise humeur sournoise, Poppy rajusta son pull - qui avait un col en V - sur ses épaules et tourna sa page, peu importe si elle l'avait lu. Elle devait finir ce pavé. Et sans grande conviction. Bientôt, un élément perturbateur vint s'installer près d'elle et si au début elle ne prêta pas la moindre attention à sa présence - ce n'était que Duane Cleveland, après tout - elle finit par lever les yeux vers lui, lorsqu'elle nota l'intérêt qu'il portait au ' couple ' que Poppy avait observé quelques instants plus tôt. Elle ne pipa mot, et bientôt ce fut lui qui prenait la parole, comme pour entamer la conversation.En plein travail à ce que je vois. Tu devrais penser à t’amuser de temps en temps … Poppy reposa son livre sur le plat de la table et sourit légèrement à sa remarque. Il est vrai qu'elle ne devait pas donner l'air de réellement s'amuser à cet instant précis ...

Qu'est-ce qui te fais penser que je ne m'amuse pas, l'histoire de la magie est tellement passionnante, ironisa-t-elle sans vraiment se montrer assassine dans ses mots. Juste ... comme d'habitude quoi. Le sondant rapidement, le sourire présent sur les lèvres de Poppy s'étira et elle ajouta Et tu penses pouvoir m'amuser ? Ambitieux dis donc ...

Elle s'adossa à sa chaise, le contemplant de deux yeux malicieux. Discuter avec un camarade était déjà beaucoup mieux que parler au mur avec son livre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Chasse & Curiosité || feat. Poppy

Message par Duane Cleveland le Ven 10 Déc - 19:22

Rien dans mon caractère d’origine ne pouvait me prédisposer à entamer la moindre discussion. Et pourtant, avec le temps et la pratique, j’avais finis par devenir un maître de l’apostrophe et de l’amorce de conversations en tous genres. Il ne suffisait souvent pas de grand-chose. D’autant qu’il était très facile pour un homme, et encore plus pour un homme tel que moi, d’être bien accueilli. Il était rare que l’on rejette mes bonnes intentions, tous sexes confondus. Il était clair que ma réputation aidait. Les filles n’avaient rien à craindre de moi, car je n’étais pas connu pour être un coureur ou un goujat. La réalité était toute autre, mais je possédais un don bien utile qui me permettais de ne pas laisser s’ébruiter ce genre d’informations. Eh puis, à vrai dire, je n’y pouvais rien si ces groupies finissaient par me supplier de les posséder ou si les quelques filles de petite vertu qui hantaient Poudlard avait un faible pour les garçons bon sous tous rapports qu’elles adoraient tenter et pervertir. Il aurait même plutôt été criminel de ne pas répondre aux offres qu’on me proposait.

Tout ça pour en venir à l’instant présent. Je ne craignais pas que Poppy s’offusque de mon interruption. Au contraire, j’avais même tout à parier qu’elle la trouverait bienvenue. Son pavé me faisait presque peur, et pourtant je n’avais aucune difficultés particulière au travail. Il était alors de mon devoir de lui offrir un instant de répit. Et sa réponse confirma ma pensée.

« Qu'est-ce qui te fais penser que je ne m'amuse pas, l'histoire de la magie est tellement passionnante. »

L’ironie dans sa voix ne faisait pas un pli. Mon sourire fit écho au sien, qui s’étirait déjà.

«  Et tu penses pouvoir m'amuser ? Ambitieux dis donc ...  »

Oh je ne le pensais pas, j’en étais sûr. Je connaissais mon potentiel, et Poppy n’était certainement pas si différente des filles que j’avais l’habitude de charmer. Il ne fallait pas grand-chose, simplement que je sois moi-même - mon moi fictif bien évidemment. Et si les choses se révélaient plus difficiles que je ne m’y attendais, j’avais de toute façon d’autres cordes à mon arc. La plus efficace étant sans commune mesure mon don de persuasion. Et il ne s’agissait pas d’un « don » au sens où la plupart des gens l’entendait; c’était un véritable pouvoir. Je l’avais découvert assez tardivement, et Kristinna avait été la première à en faire les frais. Plus jamais je ne l’avais utilisé sur elle, consciemment ou non. En revanche, pour ce qui était des autres, c’était une autre pair de manche. Je ne voyais aucune raison de cacher le potentiel qui m’était offert, d’autant qu’il jouait en harmonie avec le personnage que je m’étais créé. Un tel coup de pouce n’était pas négligeable. Je ne me voyais pas le refuser par respect ou par soucis du libre arbitre, ça n’était pas mon genre!

Le regard malicieux de Poppy me laissait penser que je n’aurais pas besoin de me servir de mon pouvoir sur elle. Tant mieux, car le rôle que je lui imaginais nécessitait son consentement, après tout.
M’alignant sur son attitude, je croisais les bras sur la table en me penchant légèrement vers elle. Mon regard n’avait pas d’autre but que d’immobiliser le sien. Et mon sourire audacieux préparait ma réponse.

« C’est une ambition nécessaire. Je ne peux pas te laisser dans cet état d’ennuis, ce serait manquer à mon rôle de camarade bienveillant. » Je conservais le regard rivé sur Poppy, mais mon attention englobait la pièce alors que j’ajoutai: « Les serdaigles ne sont pas franchement amicaux ces temps-ci, alors il faut bien que nous nous serrions les coudes entre poufsouffles. »

Mon sourire s’était envolé, laissant place à une mine sérieuse. Qui ne resta cependant pas longtemps en place. Cela suffirait à lui donner confiance. J’arborai à nouveau très vite un sourire rayonnant, tandis que je me redressais sur ma chaise et que mon visage tout entier paraissait très satisfait.

« En tous cas, il n’est pas question que je laisse l’histoire de la magie l’emporter! »

Je me levai immédiatement de ma chaise, manquant bien de la faire tomber par la vivacité dont je fis preuve. Mais je ne m’en souciai pas vraiment, seule ma destination m’importait. Je fis rapidement le tour de la table pour venir m’installer sur une autre chaise, à côté de Poppy. Elle trouvait certainement ça curieux, mais j’aimais autant être plus proche d’elle pour lui parler, et éviter que des oreilles indiscrètes ne se mêlent à notre conversation. Je me tournai totalement vers elle, posant un bras sur le dossier de ma chaise. Ma main libre alla refermer d’un geste sec son livre, qu’elle avait posé sur la table mais gardé ouvert. Son regard m’était dès lors acquis tandis que je reprenais la parole:

« Dis moi comment t’amuser, Poppy Milbrooks, et je le ferais. »

Un sourire espiègle accroché aux lèvres, je la dévorai littéralement des yeux. Elle semblait avoir envie de s’amuser au moins autant que moi. Elle n’avait qu’à proposer et je disposerais … du moins, pour l’instant.
avatar
Duane Cleveland

♦ HIBOUX POSTÉS : 221
♦ ARRIVÉE : 24/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chasse & Curiosité || feat. Poppy

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum