s. ; another brick in the wall.

Aller en bas

s. ; another brick in the wall.

Message par Invité le Mer 10 Fév - 18:39

••• SADIE WILLIAMS ......•••......The Queen of broken Hearts.
.


            « The show must go on
            ...The show must go on
            ...Inside my heart is breaking,
            ...my make-up may be flaking
            ...but my smile still stays on. »
              - QUEEN
.

MEP © Sun & Eva

LIEN FICHE

    Elle ...

      Est câline – Mutine – Rusée – Passionnée – Colérique – Possessive – Exclusive – Jalouse – Ensorcelante – Arrogante – Brisée – Souvent décalquée – Renfermée – Sadique – Éxubérante – Culottée – Blessée – Dans son monde – Sang Pur – Séduisante – Attachante – Excessive – Bruyante – Énergique – Enflammée – Tapageuse – Adorable – Tactile – Affectueuse – Démonstrative – Tendre – Autoritaire – Provocante – Fascinante – Moqueuse – Secrète – Cynique – Perdue – Impossible à fixer – Toujours fatiguée – Élitiste – Dépendante, des prods et des autres – Paraît inaccessible – Souffre en silence – Forme un trio avec Connor & Carter - Déteste les sangs impurs – Est considérée comme la « reine » de Serpentard – Cache ses sentiments, aussi souvent que possible, et rechigne à les exprimer.

.

Recherche
De liens

• LES "AMIES". - (f.)
« bien que Carter et Connor soient ses meilleurs amis, toute cette testostérone et ce manque de délicatesse typiquement masculin sont parfois pesants. Sadie a beau les adorer, ils ont beau être clairement les personnes les plus importantes pour elle, elle a parfois besoin de puiser du réconfort auprès de femmes. Ces personnes sont ses amies, des jeunes femmes qui la soutiennent et l'apprécient, avec lesquelles elle a tout de même un lien très fort ; pas autant qu'avec Danes ou Whitley, mais tout de même. Lorsqu'elle n'est pas avec les deux pré-nommés, c'est avec elles que Sadie passe le plus clair de son temps. Elle qui n'aime pas la compagnie des autres filles - trop caquetantes à son goût - elle tolère pourtant ces deux ou trois-là, leur accordant même occasionnellement quelques signes d'affection. » LIBRES, 2 ou 3


• LES COURTISAN(E)S. - (m. & f.)
« quand on est la reine de Serpentard - ou considérée comme telle - et membre du trio le plus redoutable de Poudlard, on a forcément des courtisan(e)s. En tant que reine, Sadie a donc toujours une petite cour plus ou moins étendue autour d'elle, composée d'heureux élus qu'elle tolère, mais n'apprécie pas toujours. Elle les supporte, certes - mais les jette aussi sec dès qu'arrive une compagnie plus intéressante. Ces personnes sont, pour une raison ou pour une autre, dévouées à Sadie et aux petits soins pour elle. Se fichant éperdument de mal le leur rendre, miss Williams ne les considère pas autrement que comme des pions - au mieux, des valets servant ses objectifs. » LIBRES


LIENS PRIS OU SUPPRIMÉS :

Spoiler:
• LE CONFIDENT. - (m.)
« ils ne sont pas amis, ni même amants et pourtant il comprend ses douleurs, lui ouvrant ses bras lorsque tout va mal. Si Danes et Whitley sont ses meilleurs amis, il est quant à lui son confident et ne la trahira pas… tant qu’il n’y verra pas un quelconque intérêt. Car après tout, il est à Serpentard, et que vaut réellement la parole d’un reptile ? »


• LE PERSÉVÉRANT. - (m.)
« « il voit du bon en Sadie et est bien le seul. Ignorant délibérément son caractère pour le moins difficile et ses moments les plus exécrables, il demeure convaincu que la jeune femme a une part de bien en elle qui ne demande qu’à être révélée. Plus ou moins amoureux d’elle et la comprenant dans un sens, il aimerait bien la voir cesser de foutre sa vie en l’air, mais ne sait comment le lui dire. La belle en effet n’est pas vraiment facile à vivre… pourtant, c’est aussi son caractère fort qu’il aime en elle… alors il persiste, il s’entête – quitte à essuyer parfois de violentes rebuffades. Mais avec la récente défection de Connor mais aussi et surtout de Carter, Sadie commence à voir en lui plus qu’un simple valet à l’amour valorisant. Elle commence donc petit à petit à lui faire confiance, à se tourner vers lui pour alléger sa peine et se consoler de ses deux meilleurs amis. Il a le don de la troubler, abattant sans difficultés ses barrières, dénudant ses faiblesses et la touchant en plein cœur. Ce n’est pas pour l’instant l’amour qu’il recherche, mais il est patient et se sait sur la bonne voie : qu’il laisse les choses aller ainsi, que Danes et Whitley continuent à la délaisser, et c’est d’elle-même que Sadie viendra à lui…
- le personnage en question peut être à Poufsouffle ou à Gryffondor ; cela amènerait Sadie à se sentir tiraillée entre son orgueil et ses sentiments qui lui pèsent, peut-être même à reconsidérer ses opinions sur les maisons lorsqu’elle cèdera. »


• L'EXIGEANT. - (m.)
« il est dans l’une de ces maisons pour traîne-misères qu’elle déteste (Gryffondor ou Poufsouffle) et malgré tout, il en impose un max, au point que même elle n’a pu s’empêcher de le remarquer. Il l’impressionne, joue avec elle comme d’une poupée … et pourtant. Elle qui est si indépendante, elle a aimé. Pire même : cela l’excite. Elle a pris goût au jeu. Aussi le bonhomme exige-t-il d’elle presque tout ce qu’il veut, bien entendu dans le plus grand secret. Car elle est bien jolie cette Sadie Williams, et si elle ne lui était autant utile, il en aurait bien fait son quatre heures… voire même, son dîner ? »


• LA TENTATRICE. - (f.)
« Sadie lui a tapé dans l'oeil : depuis, cette femme fatale ne cesse de lui tourner autour, de la contempler, de rêver pouvoir la posséder... avoir pour elle, ne serait-ce que pour quelques heures, cette jolie petite reine des coeurs brisés aux formes si agréables. Si elle pouvait l'enchaîner à elle, ah ! Encore mieux ! Fine stratège, elle a bien sûr remarqué que, depuis un moment, les choses ne vont plus autant entre Sadie et ses bien-aimés chevaliers. Comptant bien profiter de la récente vulnérabilité de la Serpentard, elle s'est donc débrouillée pour se rapprocher d'elle subrepticement, devenir sa confidente. C'est dans ses bras que Sadie se réfugie parfois en toute innocence, loin d'imaginer le désir et les intentions troubles que cette fille nourrit à son égard. » LIBRE



Dernière édition par Sadie Williams le Mar 9 Nov - 11:57, édité 14 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: s. ; another brick in the wall.

Message par Invité le Mer 10 Fév - 18:47

Gryffondor*



Emerson Camden ; quatrième année

    « Cette petite peste têtue comme un hippogriffe aurait pu devenir sa meilleure amie : une répartie cinglante, un culot ahurissant, elle semblait avoir tout pour plaire à Sadie. La bonne impression paraissait réciproque ... jusqu'à ce qu'Emerson se mette à cumuler les mauvais points. Sang-mêlée aux nombreux frères brutaux et bagarreurs, à Gryffondor de surcroît ... ce n'aurait pu être que de menus détails, quelques 'erreurs de parcours' comme il en arrive tant. Mais elle se heurta à Connor et depuis, c'est la guerre : Emerson détestant l'arrogance des sang-purs, Sadie haïssant cette garce amie de Bonnie Becker qui selon une certaine prophétie, s'apprête à lui voler son autre meilleur ami. La jalousie les ronge autour de Connor et les sépare, tel un venin tenace empoisonnant leurs vies. Son démon personnel, c'est ainsi que la reine des argentés considère Emerson : elles ne peuvent se voir en peinture, s'agonisent et s'insultent copieusement ... non sans regrets. Aucune n'a oubliée cette rencontre dans le train : cet instant raté où elles auraient pu finir comme les meilleures amies du monde. »


Dernière édition par Sadie Williams le Mar 15 Juin - 23:17, édité 3 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: s. ; another brick in the wall.

Message par Invité le Mer 10 Fév - 18:47

Poufsouffle*


Maaira Van Tassel ; deuxième année

    « Comment est-il possible de l'exécrer à ce point, Sadie se le demande bien. Pourquoi cette jeunette perd-elle son temps à la suivre partout où elle va, dès qu'elle a le malheur de délaisser sa salle commune ? Une Poufsouffle, en plus... Ignore-t-elle qu'en tant que reine des argentés, Sadie ne se mêle pas à ces gens-là ? Que peut-elle bien lui vouloir ? Surtout, qu'elle ne s'imagine pas que l'avoir surprise un soir pleurant dans un couloir sombre lui donne le moindre droit ; ce serait commettre une grossière erreur. Mais elle a beau la jeter énergiquement, la traiter de tous les noms, déployer des trésors en matière de désagréable, la blondinette ne semble aucunement disposée à renoncer... au point qu'elle a fini par s'y faire. Une attitude si ahurissante, finalement, que Sadie commence - à son grand dam et malgré la jeunesse de Maaira - à la trouver diablement attachante. »
Damon Bradford ; sixième année

    « il est dans cette maison pour traîne-misères qu’elle déteste et malgré tout, il en impose un max, au point que même elle n’a pu s’empêcher de le remarquer. Il l’impressionne, joue avec elle comme d’une poupée … et pourtant. Elle qui est si indépendante, elle a aimé. Pire même : cela l’excite. Elle a pris goût au jeu. Aussi Damon exige-t-il d’elle presque tout ce qu’il veut, bien entendu dans le plus grand secret. Car elle est bien jolie cette Sadie Williams, et si elle ne lui était autant utile, il en aurait bien fait son quatre heures… voire même, son dîner. L'unique problème ? Johnny est son meilleur ami : l'affection démesurée qu'il éprouve pour Sadie empêche presque Damon de lui faire du mal en toute bonne conscience. »
Duane Cleveland ; cinquième année

    « Duane est l'un de ces squelettes dans le placard - le terme est fameusement choisi - que l'on s'empresse de cacher aux fouineurs et aux petits curieux qui veulent tout savoir, quand ils commencent à poser trop de questions. Ce qui nous unit ? Un sombre secret d'adolescence. On est naïve à quinze ans, on croit tout connaître mais on ne sait rien de la vie ... c'est pourtant bien à cet âge que j'ai commis mon premier meutre. Nous avons commis un meurtre, Duane et moi. Nous étions amis d'enfance alors, sûrs de nous-mêmes et de nos pouvoirs : nous sommes allés trop loin ... et avons adoré ça. Un né-moldu misérable comme il en existe tant, de la simple vermine, ça n'avait aucune valeur ! Duane voulait s'amuser, laisser derrière lui ce carcan que sa famille lui imposait et moi, je voulais me distraire. C'était si bon et intense que nous avons pris peur : juré de ne jamais nous reparler - ne jamais en reparler. La vérité ? Nous avons trop aimé ça pour ne pas redouter les conséquences. Si je pense encore à lui ? Comment ne le pourrais-je pas ... ce que je deviens en sa présence, je le redoute et le désire à la fois. Il révèle en moi cette part inconnue, sauvage et sans limites dont j'ai toujours rêvé. »



Dernière édition par Sadie Williams le Mar 9 Nov - 11:33, édité 16 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: s. ; another brick in the wall.

Message par Invité le Mer 10 Fév - 18:48

Serdaigle*


Clyde Andrews ; cinquième année

    « I don't get it : à en croire les rumeurs & autres potins circulant joyeusement dans Hogwarts, je suis sensée tomber amoureuse de ce petit type au nez bizarre que jamais personne ne reconnaissait jusqu'à il y a peu et occuper un poste important dans son gouvernement en tant que Présidente-sorcière du Magenmagot ... non pas que je doute de l'illustre avenir qui m'attend, vous imaginez bien. L'intérêt qu'il semble me vouer, sa haine des nés-moldus et l'étrange déférence de Sam à son égard attisent ma curiosité. Il paraît me porter une affection peu ordinaire et a sur moi l'œil quasi débonnaire d'un ... maître, pour son adepte préféré.»

Quinn Harper ; troisième année

    « Une amitié forte et aux racines anciennes mais terriblement conflictuelle, voilà ce qui me lie à Quinn. Je connais Quinn depuis l'enfance, mais si au début les choses entre nous étaient délicieusement simples et dépourvues de toute prise de tête - bien que nos parents soient à baguettes tirées chaque fois qu'ils doivent se rencontrer à une réunion de famille ou une soirée mondaine - les fillettes que nous étions nous foutions éperdument de tout cela. Nous sommes exceptionnelles l'une pour l'autre parce que nous sommes jumelles, fonctionnons de la même manière, avons la même appréhension des autres et du monde, avons appris ensemble la legilimancie - mais je suis terriblement peu consensuelle et n'accepte que difficilement de partager, j'en suis consciente. J'ai une énorme confiance en Quinn et l'adore, mais les dernières années écoulées et les récents évènements ont creusé une faille béante dans notre amitié : je n'aime guère la voir fréquenter cette petite Emalee, fillette influençable et insignifiante qui n'a clairement pas son niveau et la rend faible. Je la pousse ainsi plus ou moins inconsciemment à faire un choix entre moi et Gilliam - choix qu'elle ne veut pas faire et qui pourrait bien tourner à mon désavantage, mais je ne peux m'en empêcher. Je ne la crois enfin pas assez stable et sûre de ses opinions quant à la suprématie des sang-purs, ce qui achève de nous éloigner sur un plan idéologique.»



Dernière édition par Sadie Williams le Mar 4 Jan - 10:51, édité 8 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: s. ; another brick in the wall.

Message par Invité le Mer 10 Fév - 18:48

Serpentard*


Carter Danes ; sixième année

amis d'enfance : Demetri ; Paris ;

    « beaucoup disent que des deux compères qui encadrent Sadie, Connor est le plus brillant, le plus charismatique, le plus intelligent. Mais Sadie n’est pas de cet avis, et c’est bien sur Carter qu’elle a « jeté son dévolu ». Pas réellement amoureuse du garçon, Sadie y est juste profondément attachée ; n’étant pas du genre sentimentale, elle ne le montre toutefois pas réellement - se bornant à des coucheries sans conséquence, des baisers insignifiants ou de petits jeux de mains. Bref, une sorte de complicité tactile qui a son importance, mais sans grand impact sur les vies sentimentales de l’un et de l’autre. Tous deux le savent : à la minute où l’un des deux se pensera vraiment amoureux de quelqu’un, il faudra cesser ce petit jeu. Ce qui fait bien rire Sadie : amoureux, eux ? Allons donc : ils sont jeunes, ils auront tout le temps pour ça plus tard… Toutefois il s’agit d’un rire jaune : car elle le sait, leur trio a beau se complaire dans des fêtes et une débauche sans nom, au fond ils sont comme tout le monde en la matière : jamais vraiment abrités des sentiments. De plus il y a cette Bonnie Becker, la ravissante nouvelle dont Carter s’est entichée : et bien qu’elle la juge intéressante malgré sa jalousie dévorante, Sadie ne peut s’empêcher de redouter à travers elle la fin de son jeu favori. A-t-elle raison ? Cela reste à voir...»
Jaylen Killam ; sixième année

    « ils s’insultent, semblent se détester, se traitent de sale garce, de gorgone ou d’ enflure en présence de Danes et Whitley, et même parfois en leur absence. Mais au fond, leur relation est bien plus ambiguë et compliquée que ça… ou pas. Coutumiers des mêmes soirées de débauche et de beuverie, tous deux ont fini sans le dire par s’habituer l’un à l’autre, mais chacun sait qu’il crèverait plutôt que de l’admettre. Les seuls moments où ils avouent s’apprécier ? Quand l’un et l’autre ont trop bu, que Sadie finit affalée contre Jay’ et que tous deux se vomissent dessus leurs hallus’ de camés. Au final ? Ils s’effleurent, se heurtent maladroitement sans jamais vraiment se trouver. La nuit ? Ils ne comptent plus les fois où ils l’ont finie à demi dévêtus, allongés dans l’herbe du parc ou dans la forêt interdite, à se contempler sans rien dire ou à rire comme des cons. Mais bien que la tentation ne manque pas, ils n’ont jamais couché ensemble. Céder ? Ce serait briser leur relation si libre de contraintes et ses rituels si confortables : Sadie ne le veut pas. Mais qu’arriverait-il si Jaylen ou elle se laissait aller ? La vérité, c’est que Sadie s’est habituée à son parfum, ce mélange d’herbe, de sexe et d’alcool qu’il traîne derrière lui, à ses cheveux qui lui chatouillent le nez, à ses doigts râpeux de guitariste fou, ses yeux verts qui divaguent et se perdent dans les siens. Ces moments simples et sans prises de tête, dépourvus de tout sentiment dégoulinant d’amour. Pas de ça entre eux. »
Connor Whitley ; sixième année

    « au jeu des sex-friends et de la séduction, Sadie préfère Carter, c’est un fait. Va-t-elle pour autant moins en chasser avec énergie et violence les conquêtes de Connor ? Bien sûr que non. Elle est leur préférée, leur petite princesse, et entend bien le rester quoi qu’il en coûte. Peu importe le nombre de copines que l’un et l’autre entraîneront dans leurs draps ou effeuilleront sans le moindre scrupule. Elle, les regardera faire de loin avec un sourire sardonique et un pincement au cœur, jusqu’au moment où elle aura décidé que la plaisanterie a assez duré et où elle jettera les pétasses sans ménagement. Connor représente tout ce que l’on peut détester chez un homme : macho, volage, frimeur, malhonnête, opportuniste… mais n’est-ce pas au fond pour toutes ces raisons que Sadie l’adore ? Parce que comme elle, il est un mouton noir. »
Demetri Raynolds ; sixième année

    « tous deux issus de familles nobles et partageant les mêmes valeurs, Sadie et Demetri sont amis d'enfance et se connaissent donc depuis tout petits. Déjà à huit ans, Sadie avait pour habitude de se faire consoler auprès de Dem' à la moindre blessure ou écorchure. Aujourd'hui cet état de faits n'a pas changé : Demetri est toujours son confident ; celui à qui elle raconte tous ses problèmes, bien qu'il s'en défende en l'envoyant parfois promener, histoire de ne pas se sentir trop impliqué. Ils ne se collent pas aux basques l'un l'autre et ne sont en ce sens pas véritablement amis, pourtant il comprend ses douleurs, lui ouvrant ses bras lorsque tout va mal. Si Danes et Whitley sont ses meilleurs amis, il est quant à lui son soutien et ne la trahira pas… tant qu’il n’y verra pas un quelconque intérêt. Car après tout c'est un Serpentard, et que vaut réellement la parole d’un argenté ? »
Paris Montgomery ; sixième année

    « amis de longue date - là encore grâce à leurs familles - Paris et Sadie se sont rapprochés en atteignant tous deux la gloire au même moment : Paris en devenant capitaine de l'équipe de Quidditch, Sadie en s'alliant avec Connor et Carter pour former le trio terrible des Slytherin. C'est grâce à sa proposition de tenter les essais pour le poste de batteuse, en remplacement de Jezebel, que Sadie s'est finalement décidée à rejoindre ses meilleurs amis dans l'équipe de Quidditch. Il est son grand frère, son protecteur : celui qui ne tolèrerait jamais que l’on porte la main sur elle. Chacun sait que s’en prendre à elle, c’est s’en prendre à Paris personnellement. Et pourtant, peut-être grâce au caractère volcanique de la demoiselle ou au fait qu’elle est très entourée, personne n’a encore essayé de lui faire du mal. Simple question de temps ? »
Bonnie Becker ; cinquième année

    « Assurément, ces deux-là ne s'entendent pas - et encore s'agit-il d'un euphémisme. Si la manière parfaitement désagréable dont Bonnie l'évitait n'y avait pas suffi, Becker s'est attirée sans coup faillir l'inimitié de Sadie ; d'abord en courtisant Connor, puis en sortant avec Carter. N'osant se montrer trop ouvertement hostile par respect pour son meilleur ami, Sadie n'en sait pas moins se montrer hautement désagréable avec le petit lapin, tirant à vue sur la petite nouvelle. Férocement possessive, la reine des argentés n'en demeure pas moins prête à tout pour éliminer au plus tôt cette insignifiante petite chose de son chemin - quitte à employer les moyens les plus noirs ou les plus malfaisants. Qu'on lui vole ses chevaliers servants, passe encore ; que l'on se moque de Carter et tente de séparer le trio de Serpentard : voilà un affront qui sera lavé dans la souffrance, Sadie se l'est juré. »
Skyler North ; septième année

    « Sadie a aimé s’amuser un temps avec lui, ce bien qu’il soit plus âgé qu’elle. Elle ne le trouvait pas foncièrement attirant, mais a couché avec lui dans un moment de trouble, en quête de sécurité et d’un besoin d’assurance qu’elle ne pouvait obtenir auprès de son frère. C’est un peu cela désormais qu’elle voit en Skyler, et bien que ce dernier n’ait nul besoin de petite sœur à materner, préférant voir en la jolie Williams des formes autrement moins enfantines, il lui arrive bizarrement de se montrer occasionnellement gentil avec elle - elle est si différente des groupies stupides qu’il fréquente à longueur de temps… De son côté, Sadie a apprécié la nuit qu’il lui a donnée et ne rechignerait pas à recommencer. »
Nathanaël Warrens ; septième année

    « Jusqu'à une date récente, Sadie se faisait un malin plaisir de mener la vie dure à ce vulgaire Sang-de-bourbe. Passant tous deux leur temps à se faire des crasses dans le dos de l'autre, Nate et Sadie étaient très doués jusque là pour faire les innocents chaque fois qu'ils étaient soupçonnés. Mais Sadie a fini par se prendre au jeu... par adorer chercher des noises à Warrens à tout bout de champ. Tout ça aurait pu continuer longtemps. Seulement voilà... Sadie a une dette envers Warrens. Car il a beau la détester, le garçon l'a sauvée il y a quelques semaines d'un type qui voulait la violer pendant une fête, alors qu'elle était trop shootée pour réagir. Sans le faire exprès, croit-elle, Nate assurant chaque fois qu'ils en parlent que le gars en question l'avait provoqué. Mais il lui a tout de même sauvé la vie et depuis, Sadie lui doit quelque chose - ce qui déplaît fortement à l'un et à l'autre. Non seulement la vipère n'a aucune envie de devoir quoi que ce soit à un né-moldu, mais Nate n'a aucunement l'intention d'être lié de près ou de loin à cette peste de Williams. Chacun cherche donc à fuir l'autre avec énergie, mais trop tard, le fait est là : cette maudite histoire de dette les a liés. Mais pourquoi Sadie devrait-elle se faire plus gentille avec lui ? Après tout, ne cesse-t-il pas de répéter qu'il l'a sauvée par intérêt, pour ne pas risquer la non-assistance à personne en danger par exemple ? »
Coralie Dennell ; sixième année

    « Semblables et pourtant différentes, tout les rassemble, tout les désunit. Trop similaires pour s'aimer, elles se détestent avec bonheur et cette once de fiel qu'elles aiment tant : jumelles vouées à s’opposer et à se confronter comme les deux faces d’un miroir, elles se haïssent et rivalisent – pour mieux s'unir au sein du Cercle. Trop paresseuse et, le comble, pas assez hypocrite pour devenir préfète, la reine des argentés a dû s'allier avec cette rivale encombrante mais bien trop dangereuse pour être ignorée. Consciente de l'influence considérable de l'autre, chacune sait qu'une alliance entre elles sera toujours moins meurtrière qu'un conflit ouvert ... La règle est simple : à chacune son territoire, nettement délimité comme une frontière invisible, et la maison des verts n'implosera pas dans une guerre nucléaire - qui plus est, entre deux forces égales. »
Lisy Shank ; sixième année

    « La troisième soeur. Lisy est instable, imprévisible : Coralie ne l’aime pas, affirmant régulièrement qu’elle est trop dangereuse et trop électron libre ... mais aussi trop indispensable pour qu’on ne la surveille pas. Inconsciente et certainement un peu timbrée, c'est un atout certain pour le Cercle car elle représente ... le bourreau. Un client en retard de paiement ? C'est Lisy qu'on envoie, et qui se fait une joie d'obtenir du client le dû - de gré ou de force. Viendra peut-être un jour où Lisy deviendra une menace pour le Cercle : c'est pourtant Sadie qui l'a ramenée, convaincue que cette psychopathe pourrait leur être utile. Chacune rayonne. Un jour, elles s'aiment, le lendemain, elles se haïssent et font trembler tous les murs de Hogwarts. Mais elles passent plus de jours à "s'aimer" - si le terme est possible avec les deux petites pestes (on pourrait pas les qualifier autrement) - qu'à se bouffer le nez. Elles se mangent petit à petit, mais lentement, à la petite cuiller, pour faire durer le plaisir, et lorsqu'elles n'en pourront plus, quand elles seront repues ... il sera temps de tourner la page, chacune de son côté. »
Samaël Wilson ; quatrième année

    « C'est un petit, oui - mais elle l'aime, ce sale gosse. C'est par le biais de Demetri qu'ils se sont rencontrés : c'est encore un enfant, et déjà ça veut se mêler de magie noire et de chasse aux moldus. Petit serpent aux dents longues et dévoré d'ambition deviendra grand un jour, Sadie en est convaincue, c'est pourquoi elle a pris dès son arrivée à Poudlard le jeune Wilson sous son orageuse protection. En public ils s'ignorent soigneusement, la reine des Serpentards ne pouvant avoir quoi que ce soit de constructif à faire avec pareil moutard aux joues roses. Derrière les masques, ce sont de coquets petits rendez-vous privés traitant de sorcellerie obscure qu'ils organisent l'un avec l'autre - toujours dans la plus grande discrétion, il ne faudrait pas que quiconque apprenne leurs activités parfaitement illicites n'est-ce-pas ? La tendresse qu'ils ont l'un pour l'autre - bien que couverte de retenue - est pourtant bien réelle. Un petit frère et un élève, c'est ainsi que Sadie le considère tout en lui vouant son affection et, bienfait plus rare et précieux encore, son estime.»
Curtis Cullen ; sixième année

    « Sadie connaît et apprécie tout le dortoir masculin des sixième année de Serpentard, sauf ... Curtis. N'y a-t-il pas là un paradoxe étonnant ? C'est qu'en vérité mister Cullen n'aime point le genre de la reine, préférant les fausses prudes, sainte-nitouches et autres bigotes aux femmes faites et bien nées. Il faut admettre que cette préférence est bien réciproque : ramasser les miettes de tout Poudlard n'est guère du goût de la reine, et l'exclusivité son credo. Peu probable donc que ces deux-là puissent jamais s'entendre, mais allez savoir ? Quels secrets ne pourrait-elle pas tirer de cette jolie tête si elle s'y intéressait un peu ... »
Layla Fleming ; quatrième année

    « Lorsqu'on veut être populaire à Hogwarts et devenir quelqu'un, c'est par Sadie Williams que l'on passe. Comme une case inévitable, un passage obligé spécialement pour les membres de la maison Slytherin et ça, Layla l'a très bien compris. On en dit beaucoup sur Sadie : partygirl invétérée au look en technicolor, star de toutes les fêtes et constamment défoncée en ces occasions, batteuse sans pitié de l'équipe de Slytherin, connaît et domine la quasi-totalité du gratin de Hogwarts ... Que d'atouts pour la plus ambitieuse des deux Fleming ! Dévorée par le désir de devenir une VIP et briller aux yeux de cette vedette locale, Layla s'en est donc progressivement rapprochée : fascinée par l'arrogance de la Reine des serpents, elle réussit enfin au prix de quelques efforts à entrer dans sa société ... pour s'y trouver très vite au lieu et place de favorite. Sa vivacité et son intelligence, tellement éloignées de ces gourdes tartes et sans esprit qui composent la Cour de la Reine ont séduit cette dernière. Encore faudrait-il pour Lay' savoir exactement dans quoi elle met les pieds, car les convictions intimes de Sadie sur la pureté du sang, pour dérangeantes qu'elles puissent sembler au premier abord, pourraient bien la happer dans un monde un peu trop noir pour elle ... »
Alice Renfield ; sixième année

    « C'est une half-blood ou quelque chose comme ça, mais Sadie lui voue une confiance immense : sa sagacité, son sens de l'observation, sa manie de toujours tout questionner et tout remettre en cause lui plaisent. Alice n'a jamais accepté aucun principe qu'elle ne l'ait d'abord soigneusement étudié et fait sien de prime abord, Alice souffre d'une conscience aiguë de la relativité de toute chose. Sadie lui a tapé dans l'œil : depuis, cette femme fatale ne cesse de lui tourner autour, de la contempler, de rêver pouvoir la posséder... avoir pour elle, ne serait-ce que pour quelques heures, cette jolie petite reine des coeurs brisés aux formes si agréables. Si elle pouvait l'enchaîner à elle, ah ! Encore mieux ! Fine stratège, elle a bien sûr remarqué que, depuis un moment, les choses ne vont plus autant entre Sadie et ses bien-aimés chevaliers. Comptant bien profiter de la récente vulnérabilité de la Serpentard, elle s'est donc débrouillée pour se rapprocher d'elle subrepticement, devenir sa confidente. C'est dans ses bras que Sadie se réfugie parfois en toute innocence, loin d'imaginer le désir et les intentions troubles qu'Alice nourrit à son égard. Elle la perdra elle et tous ceux qu'elle aime, si elle ne peut l'obtenir ... »


Dernière édition par Sadie Williams le Mar 9 Nov - 12:09, édité 58 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: s. ; another brick in the wall.

Message par Invité le Mer 10 Fév - 18:49

.

Demandes
En cours




    Dernière édition par Sadie Williams le Sam 15 Mai - 23:34, édité 13 fois

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    Re: s. ; another brick in the wall.

    Message par Invité le Ven 17 Sep - 16:43

    « Archives ; » ;

    Spoiler:
    Johnny Salinger ; cinquième année

      « il voit du bon en Sadie et est bien le seul. Ignorant délibérément son caractère pour le moins difficile et ses moments les plus exécrables, Johnny demeure convaincu que la jeune femme a une part de bien en elle qui ne demande qu’à être révélée. Plus ou moins amoureux d’elle et la comprenant dans un sens, il aimerait bien la voir cesser de foutre sa vie en l’air, mais ne sait comment le lui dire. La belle en effet n’est pas vraiment facile à vivre… pourtant c’est aussi son caractère fort qu’il aime en elle, alors il persiste, il s’entête – quitte à essuyer parfois de violentes rebuffades. Mais avec la récente défection de Connor et surtout de Carter, Sadie commence à voir en lui plus qu’un simple valet à l’amour valorisant. Elle commence donc petit à petit à lui faire confiance, à se tourner vers lui pour alléger sa peine et se consoler de ses deux meilleurs amis. Johnny a le don de la troubler, abattant sans difficultés ses barrières, dénudant ses faiblesses et la touchant en plein cœur. Ce n’est pas pour l’instant l’amour qu’il recherche, mais il est patient et se sait sur la bonne voie : qu’il laisse les choses aller ainsi, que Danes et Whitley continuent à la délaisser, et c’est d’elle-même que Sadie viendra à lui. Mais que se passera-t-il, quand enfin elle lui donnera accès à ses sentiments, lorsqu'elle découvrira sa liaison avec Shaelyn Stern ? Gare à la colère de Sadie, Johnny risquerait bien alors de la perdre totalement. »

    Nora Dolohov ; troisième année

      « douce, délicate petite souris… Cruel chaton, Sadie aime à jouer avec la petite Poufsouffle comme d’un joujou personnel qu’elle s’est réservée - se moquant d’elle ou la câlinant tour à tour, selon son goût du moment. Gare à qui tenterait de lui voler Nora ; possessive, la petite reine des Serpents est tout à fait capable de sortir les griffes à l’improviste, uniquement pour garder toute main-mise sur son adorable ‘chose’. Nora ne parle pas ? Tant mieux, elle n’en fait qu’un jeu plus intéressant, et ainsi, aucun risque de représailles ! Mais toute cette méchanceté ne cacherait-elle pas au fond un brin d’affection refoulée ? »

    Elhemina Hidelsheim ; sixième année

      « Elles ne se connaissaient que par l'intermédiaire d'Eustacia. Mais depuis le départ d'Eusty - brisant au passage le coeur de l'une et de l'autre - Mina semble s'intéresser de près à Sadie. Comment ignorer la reine des Serpentards, âme damnée de sa meilleure amie à présent disparue ? Une bien étrange alchimie qui s'est produite entre elles, par la présence fantômatique d'Eustacia. Mina semble depuis avoir reporté son affection sur Sadie, touchée par son profond mal-être et sa souffrance latente, la traitant comme la princesse, la poupée de verre fragile qu'elle était aux yeux de Vye. Attentions qui ravissent la jeune Williams, atteinte par l'absence d'Eusty. »


    Nicholas Berlioz ; sixième année

      « la reine de Serpentard et le préfet... ils devaient forcément se rencontrer. Un certain esprit d'entraide et de camaraderie règne entre eux, que ne comprennent d'ailleurs pas toujours leurs condisciples puisque, semble-t-il, tout les oppose. Observateur, Nick n'a pu s'empêcher de remarquer combien Sadie était étonnamment isolée ces derniers temps, privée de ses deux chevaliers. À l'inverse, la demoiselle a compris le gouffre béant que le départ de Jez' a crée en Nick, et tente depuis de lui tenir de temps en temps compagnie. Sans forcément parler, sans combler le vide par d'inutiles paroles ; juste en s'asseyant là, avec lui, pour partager leurs solitudes. Elle ne dit pas grand-chose, mais elle est là : sa façon à elle d'exprimer sa compassion, sans effusions ou mots superflus. »





    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    Re: s. ; another brick in the wall.

    Message par Invité le Mar 12 Oct - 13:25

    M.A.J.
    ajout de Samaël Wilson & Curtis Cullen

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    Re: s. ; another brick in the wall.

    Message par Invité le Lun 8 Nov - 23:16

    M.A.J.²
    ajout de Layla Fleming & Duane Cleveland & Clyde Andrews

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    Re: s. ; another brick in the wall.

    Message par Invité le Lun 8 Nov - 23:59

    • LA TENTATRICE. - (f.)
    « Sadie lui a tapé dans l'oeil : depuis, cette femme fatale ne cesse de lui tourner autour, de la contempler, de rêver pouvoir la posséder... avoir pour elle, ne serait-ce que pour quelques heures, cette jolie petite reine des coeurs brisés aux formes si agréables. Si elle pouvait l'enchaîner à elle, ah ! Encore mieux ! Fine stratège, elle a bien sûr remarqué que, depuis un moment, les choses ne vont plus autant entre Sadie et ses bien-aimés chevaliers. Comptant bien profiter de la récente vulnérabilité de la Serpentard, elle s'est donc débrouillée pour se rapprocher d'elle subrepticement, devenir sa confidente. C'est dans ses bras que Sadie se réfugie parfois en toute innocence, loin d'imaginer le désir et les intentions troubles que cette fille nourrit à son égard. » LIBRE

    Ça...ça me plait bien. Par contre, Alice aimerait autant Sadie qu'elle pourrait la détester, puisque ces dans sa nature de haïr ce qu'elle aime, surtout si elle ne peut pas avoir Sadie. Donc, elle la voudrait tellement qu'elle voudrait tout détruire autour d'elle pour l'avoir qu'à elle, pour qu'elle ne lui appartient qu'à elle... Donc ce pourrait être intéressant à jouer... ça t'irait?

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    Re: s. ; another brick in the wall.

    Message par Invité le Mar 9 Nov - 11:38


    L'essence de ce lien est un intérêt pervers, malsain et destructeur de cette femme pour Sadie, donc je pense que tu l'as très bien cerné, je t'ajoute sous peu Wink

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    Re: s. ; another brick in the wall.

    Message par Invité le Mar 9 Nov - 12:11

    ajout d'Alice Renfield

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    Re: s. ; another brick in the wall.

    Message par Invité le Mar 9 Nov - 12:44


      J'aime grave. mrgreen Je vais t'ajouter de ce pas ma Reiiiine. *___*

      Edit ; et voilààà. monkey

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    Re: s. ; another brick in the wall.

    Message par Quinn Harper le Mar 9 Nov - 17:42

    Tiens tiens...je viens de remarquer que j'ai pas de lien avec Sadie... faut remédier à cette erreur, très chère...

    Donc voilà, Quinn est plus jeune que Sadie, elles ne sont pas dans la même maison, mais elles valorisent toutes les deux la pureté du sang. En fait, elles ont plusieurs points en commun...Donc elles pourraient être amies, ou simplement bien s'entendre, ou au contraire ennemies...comme bon te semble, Mlle!
    avatar
    Quinn Harper
    ✗ I Feel Wicked;
    But the sun also shines on the wicked

    ♦ HIBOUX POSTÉS : 1774
    ♦ ARRIVÉE : 17/02/2010
    ♦ HUMEUR : Impassible

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: s. ; another brick in the wall.

    Message par Invité le Mar 30 Nov - 16:15

    pardon my dear, honte sur moi --' bien évidemment qu'il nous faut un lien mrgreen
    à voir ce que penserait Quinn de Sadie et de son apparente "froideur". Clyde manifestant envers ma Slytherin un grand intérêt voire une certaine affection - c'est un peu pour lui sa future disciple préférée - qu'en penserait Quinn ? Sachant que ça n'a rien d'une tension sexuelle et intellectuelle comme ça l'est avec Becca, c'est davantage idéologique. Quant au fait que Quinn prône la pureté du sang .. eh bien ce serait un bon point mais bizarrement, Sadie n'y croirait pas. Pourquoi ? Parce qu'elle traîne avec cette petite Emalee qui si elle est sang-pure elle aussi, n'a pas du tout l'air d'adhérer à l'idéologie associée.
    Qu'en dis-tu ? Ca t'évoque quelque chose ?

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    Re: s. ; another brick in the wall.

    Message par Quinn Harper le Ven 10 Déc - 17:26

    Mais Clyde auss traîne avec Emalee, trésor! (je dois vraiment arrêter d'appeler les gens comme ça -_-)
    Donc... Je crois que Quinn pourrait être intrigué par Sadie, la sentant un peu comme elle, dure pour ne pas qu'on voit qu'elle est fragile au fond. Mais voilà, Sadie est trop proche de Clyde...et c'est une fille...mauvais point. À moins que Sadie, comme Emalee, soit une exception aux yeux de Quinn? Alors il faudrait voir pourquoi parce que heu...la je vois pas trop... Emalee est une exception parce que Quinn l'adore, alors, si ce n'est pas le cas avec Sadie, faut pas trop y compter...donc se serait à couteau tirer? Ou alors, elles pourraient être amies un instant et se chercher des poux l'instant d'après?
    avatar
    Quinn Harper
    ✗ I Feel Wicked;
    But the sun also shines on the wicked

    ♦ HIBOUX POSTÉS : 1774
    ♦ ARRIVÉE : 17/02/2010
    ♦ HUMEUR : Impassible

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: s. ; another brick in the wall.

    Message par Montana D. Jones le Ven 10 Déc - 18:52

    c'est exact, mais Clyde n'a pas vraiment une personnalité qui laisse douter de ses opinions - au-delà de ça, c'est un homme, et quand on observe bien ses liens l'univers affectif de Sadie est très masculin en définitive. Oh, je préfère que Sadie soit une exception du fait que Quinn la devine semblable à elle, exactement comme tu l'as dit. Y'a moyen d'après toi ou pas ?
    avatar
    Montana D. Jones
    and I DON'T GIVE A DAMN ;
    'bout my bad reputation

    ♦ HIBOUX POSTÉS : 1162
    ♦ ARRIVÉE : 10/01/2010
    ♦ ANNÉE : 6th grade
    ♦ HUMEUR : exhausted.

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: s. ; another brick in the wall.

    Message par Quinn Harper le Ven 10 Déc - 18:58

    Si y'aurait moyen... mais reste à savoir pourquoi elles s'entenderaient si bien, surtout si ,comme tu l'as dis, Sadie ne croit pas que Quinn porte une réelle valeur au sang, ce qui n'est pas faux en fait. Surtout, comment en seraient-elles arriver à une si proche amitié? Parce qu'il est certain que Quinn ne laissera pas Sadie s'approcher de Clyde si elles ne sont pas de très bonnes amies et si elle n'a pas confiance à la vipère...
    God que c'est compliquer avoir des liens positifs avec Quinn X_X
    avatar
    Quinn Harper
    ✗ I Feel Wicked;
    But the sun also shines on the wicked

    ♦ HIBOUX POSTÉS : 1774
    ♦ ARRIVÉE : 17/02/2010
    ♦ HUMEUR : Impassible

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    Re: s. ; another brick in the wall.

    Message par Invité le Mar 4 Jan - 10:53

    ajout de Quinn Harper @

    Invité
    Invité


    Revenir en haut Aller en bas

    Re: s. ; another brick in the wall.

    Message par Contenu sponsorisé


    Contenu sponsorisé


    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum